samedi 18 mars - par Pale Rider

Autour de la tour de Babel

Autour de la Clause Molière, on dit tout et n’importe quoi… Alors, autant en rajouter un peu et parler de la tour de Babel –car il y a un vrai rapport entre les deux.

On sait qu’il y a beaucoup de « travailleurs détachés » sur les chantiers, c’est-à-dire des ouvriers venus d’autres pays d’Europe, mais aussi d’Afrique, du Sri Lanka ou d’ailleurs, et qui ne parlent pas un mot de français à leur arrivée en France. De bons esprits, essentiellement de gauche, avaient fort justement protesté contre le dumping social que l’embauche de ces travailleurs sous-payés faisait peser sur la société. Mais maintenant, on hurle au protectionnisme xénophobe parce que certains présidents de Région demandent qu’on sache parler le français pour travailler sur des chantiers en France. Il est vrai que ces présidents sont seulement des élus de droite, que le Front National trouve qu’on devrait aller encore plus loin et que, comme par hasard, cette offensive survient à quelques semaines de ces Présidentielles pourries.

Bien-pensance mal placée

Mais ce n’est pas parce qu’une idée est émise par des gens dont les mobiles et la sincérités sont douteux qu’elle est à rejeter d’emblée. C’est typiquement le débat faussé à la française, où la langue de Molière ne sert même pas à s’exprimer clairement et où on entend derrière les mots au lieu d’entendre les mots eux-mêmes. « Ce sont des mesures racistes, discriminatoires et inapplicables », estime-t-on à Bercy ! Mais ces bonnes âmes gouvernementales qui font mine de s’indigner ont-elles déjà travaillé de leurs mains avec quelqu’un, par exemple à démonter et remonter une voiture ? Ont-elles imaginé comment il serait possible de se comprendre mutuellement avec quelqu’un qui ne parle pas la même langue ? Vous dites à votre collègue étranger : –Passe-moi un tournevis : ça urge !, et il comprend : –Ouvre-moi donc cette vis de purge ! Trois heures plus tard, le propriétaire de l’automobile termine sa vie dans un ravin. Adaptez cela sur un chantier où on manipule des ferrailles, des plaques de béton et d’énormes outils : le moins qu’on puisse dire, c’est que bien se comprendre est un facteur de sécurité.

On m’objectera que cette Clause Molière reviendrait à supprimer toute arrivée de main d’œuvre non francophone en France. Pas forcément. Le préfet Didier Leschi propose qu’on laisse trois mois aux ouvriers pour apprendre un minimum de français. Il suffirait que les inspecteurs du Travail vérifient tout cela –et qu’on ne fasse pas de compression de fonctionnaires dans cette corporation.

Francophones de tous les pays…

Mais le problème de fond est ailleurs. Car enfin, est-il illégitime de défendre la langue française en France (langue française bien malmenée sur AgoraVox et ailleurs) ? Allons jeter un coup d’oreille dans les milieux plus huppés, si on a peur de paraître méprisant envers les ouvriers. Geneviève Fioraso, quand elle était Secrétaire d’État chargée de l’Enseignement supérieur, avait autorisé quelques enseignements en anglais sur le territoire français, mesure déjà très contestable en soi. « Or, affirme Jean-Pierre Chevènement, j’apprends que 60 % des enseignements dispensés par Sciences Po le sont en anglais, pourcentage confirmé par les différents professeurs que j’ai interrogés. » C’est effectivement inadmissible, c’est de l’auto-colonisation ! François Bayrou et Jean-Luc Mélenchon ont raison de déplorer que le français capitule devant l’anglais même là où il a le statut officiel de langue internationale ! Il n’est pas étonnant que ce soient les Africains francophones qui soient les meilleurs défenseurs de la francophonie !

Babel

Et maintenant, la tour de Babel. On se reportera au 11e chapitre de la Genèse où cette histoire est racontée. Les hommes ont décidé de construire une tour qui atteindrait le ciel, c’est-à-dire le domaine du divin. Or, ce n’est pas du goût de l’Éternel qui trouve un moyen bien simple de faire capoter le projet : brouiller les langues entre les ouvriers. On ne se comprend plus : les travaux s’arrêtent d’eux-mêmes.

Au-delà de la notion de chantier proprement dite, on peut constater que la France est devenue une sorte de tour de Babel, dans laquelle on nous brouille l’écoute, et où les mêmes mots ne sont pas compris pareillement par tout le monde. On le voit très bien dans cette histoire de Clause Molière où on s’étripe sur des histoires de gauche et de droite au lieu de discuter sur le fond. Tout ça devient exaspérant et fait complètement le miel des partis extrémistes.



51 réactions


  • fred fred 18 mars 08:26
    Votre pays est construit par l’immigration (depuis des millénaires) qui vous reste sur l’estomac ne vous en déplaise...mais c’est bien Français de râler après eux.. !
    Penser qu’il pourrait exister de vrais français est pure utopie (comme pour le reste de la planète)...Chez vous, il existe par contre de vrais cons !

    • Pale Rider Pale Rider 18 mars 09:36

      @fred
      Vous démontrez ce que je dis dans mon article : on ne lit pas les mots, on lit derrière les mots.
      Car enfin, où avez-vous lu que ça me déplaisait que la France soit construite sur l’immigration ? Lisez mes autres articles sur AgoraVox ! Je n’ai cessé de dire la même chose que vous aux fachos incultes. Le problème n’est pas la présence d’étrangers, mais la présence d’étrangers exploités (presque toujours par des Français, d’ailleurs) et la présence d’étrangers qui ne parlent aucunement français. Personnellement, il ne me viendrait pas à l’idée d’émigrer en Chine sans avoir appris au moins des rudiments de Chinois. Simple question pratique... et de respect pour le pays qui vous reçoit.
      D’autre part, ce que je souligne, c’est ce complexe que font les Français (pas les francophones) devant l’anglais. C’est un pur scandale.
      Pour faire bonne mesure, je vous signale que l’essentiel de mon boulot consiste à traduire des livres de l’anglais : c’est dire si je ne suis pas hostile à cette langue. Mais je m’efforce continuellement de faire mes traductions en français de qualité (donc à servir la langue française). Apparemment, ce doit être le cas puisque les commandes arrivent toutes seules.
      Encore une anecdote : En 1989, j’étais dans un congrès international aux Philippines, chapeauté par les anglo-saxons. J’étais responsable de la partie francophone du journal du congrès. Eh bien, ce sont des Africains qui sont venus me supplier de défendre notre langue commune face à l’omniprésence de l’anglais. Ce souvenir continue de m’émouvoir.
      Donc : merci de lire ce que je dis et pas ce que vous imaginez que je dis.


    • fred fred 18 mars 09:44
      @Pale Rider....Ou avez vous vu une attaque directe contre vous ?
      Bizarre votre remarque....

    • Pale Rider Pale Rider 18 mars 10:14

      @fred
      « Chez vous, par contre il existe de vrais cons », et tout ce qui précède, ça ne m’était pas apparu comme un compliment...


    • fred fred 18 mars 10:37

      @Pale Rider...chez vous, c’est la France (ou il y a des cons comme partout sur la planète) pas votre appartement ni votre bureau..Fo ouvrir votre esprit un tantinet et lire entre les lignes !


    • Osis Osis 18 mars 17:19

      @fred

       

      Chez vous, il existe par contre de vrais cons !

      Effectivement... mais les vrais cons sont essentiellement des immigrés USA....

       

       


    • soi même 19 mars 01:50

      @fred, Votre pays est construit par l’immigration (depuis des millénaires) oui c’est vrai mais depuis un certain temps l’intégration est en panne et c’est le communautarisme qui prend le relais fait que l’on se retrouve bien devant un fait de société qui menace l’éclatement de notre pays.


  • cathy cathy 18 mars 08:40

    Pour la tour de Babel, au départ de la construction, tous parlaient la même langue ! 


  • Sergio Sergio 18 mars 09:08

    L’homme moderne est issu de la migration venue de l’Afrique. Sachez que la diversité génétique, est nettement plus variée chez les peuples de race noire que, chez ceux de race blanche. Il n’y a qu’un pas à dire, qu’ il pourrait exister une forme de consanguinité chez nous ’, un peu de mixité ne nous ferait pas de tord. 

    La notion de racisme est beaucoup plus prégnante aujourd’hui et elle évolue, la peur de l’étranger, s’assimile à la peur de perdre son travail. Notre éducation judéo-chrétienne, nous incite à refuser toutes les avancées sociales proposées, même celles peu abouties, certes, qui consistent à ne plus opposer l’homme au travail. La masse populaire est pour « il faut redresser le pays », comme si nous étions au bord du chaos social. 
    A ne pas regarder les autres, on se prive d’une fonction essentielle du cerveau qui est, l’empathie. Le cerveau a besoin de se confronter à l’autre pour exister, pour accroître son développement et son intelligence, j’ai l’impression que le racisme est une forme de suicide.

    Pour terminer, j’ajouterai que, toutes les promesses de fraternité sont aujourd’hui caduques, ce sont les : ’ Clauses molles d’hier

    • covadonga*722 covadonga*722 18 mars 11:11

      @Sergio
      n’absolument la preuve il n’existe aucun racisme chez les peuples noirs , si hutus et tutsis ce sont massacré c’est parce qu’ils n’aimaient la même musique ect....

      Quand a votre discours sur la consanguinité outre que son absence en Afrique reste a démontrer , il rappelle furieusement le discours de benito mélenchon sur les petits blancs consanguins.
      Seul point ou vous ayez raison c’est sur le racisme partagé par beaucoup il suffit de vous lire pour en avoir la démonstration.

    • Sergio Sergio 18 mars 11:44

      @covadonga*722


      Bonjour, seriez-vous alors cet ermite réfugié dans la grotte de Covadonga, et au vu de votre avatar, vous vous seriez alors, reconverti en moine copiste ?
      Sachez que depuis, l’imprimerie a été inventée et, j’ai l’impression qu’à force d’écrire, d’écrire et d’écrire, vous en auriez oublié, probablement par émotion et colère, le sens de la lecture et l’usage de la compréhension des écrits de l’autre. 
      Retournez donc cultiver dans votre grotte, avec vos visiteurs occasionnels, vos neurones à souhait, bien à vous !

    • covadonga*722 covadonga*722 18 mars 12:15

      @Sergio
      « La notion de racisme est beaucoup plus prégnante aujourd’hui et elle évolue, la peur de l’étranger, s’assimile à la peur de perdre son travail. »


      certes, certes ,je cultiverais donc mes neurones, remarquez les quelques qu’ils me restes
      vous font observer que vous auriez pu utiliser le terme xénophobie pour votre démonstration sur les peurs .Mais je conviens que pour votre démonstration dogmatique et démagogique le procès en « sorcellerie raciste  » est beaucoup plus
      payant. 
      S’agissant de l’émotion et de la colère ça n’est pas faux . Rassurez vous je la canalise 
      en apprenant et m’entraînant a des pratiques autre que la copie .Pratiques d’ailleurs qui depuis deux ans voient un nombre d’usagers croissant , comme si après un long sommeil le dormeur c’était éveillé .Il semble que beaucoup d’entre eux et moi avec avons compris que ça n’est pas la dialectique qui fera entendre raison a ceux ayant choisis l’abandon et la soumission.


    • Sergio Sergio 18 mars 12:27

      @covadonga*722


      J’apprécie en tout cas votre réaction, je pensais que alliez perdre pied, et cela vous honore. 

      Pour ce qui est de la dialectique sachez que :
      - J’ai de la créolité en moi
      - Ma famille est de couleur
      - Je suis travailleur social

      De ce fait, le racisme, je le vis sous toutes ses formes, imaginables et inimaginables, et cela au quotidien. Je réfléchis, je ne donne pas de leçon, il est vrai que j’y suis allé fort, mais c’est ma façon de ne pas soumettre ma famille, comme vous le dites, à l’abandon et la soumission.
      Le réveil est pour tout le monde et vous m’avez rassuré, bien à vous !

    • Osis Osis 18 mars 17:23

      @Sergio
       

       
      Il faut être bien stupide, ou victime d’une consanguinité exacerbée pour ne pas comprendre que l’avenir de la vie est dans le métissage...
       
       
       


    • Sergio Sergio 18 mars 18:10

      @Osis


      Merci Osis, je me sentais seul

    • foufouille foufouille 19 mars 10:11

      @Sergio
      il faudra certainement ouvrir des camps de concentration pour ceux qui ne veulent pas mais juste pour les blancs.
      les noirs pourront toujours se massacrer à coup de machettes.


    • Sergio Sergio 19 mars 10:54

      @foufouille

      Là, vous mettez à l’honneur le pourcentage restant de votre QI, et ce n’est pas moi qui le dit, c’est vous. Maintenant sachez aussi que, les blancs comme vous dites, n’ont pas attendu pour créer des camps de concentration, pour y massacrer méthodiquement, et cela vaut bien la machette, nos semblables toutes couleurs et handicaps confondus. Rappelez-vous la Yougoslavie. 
      Il n’y a pas de distinguo entre la cruauté des uns et la cruauté des autres, c’est la même, au même rang, d’ailleurs, que votre tout petit esprit dans votre petite tête étroite, il n’y a pas de risque d’explosion, votre soupape c’est la tristesse !

    • Shawford Orange Skink 42 19 mars 10:57

      @Sergio

      Hello Bro smiley

      (En Dom & Nike, ça va chier l’ami smiley smiley / prêt à boucler tes valises pour aller y apprendre à roxer du poney sur le ladder de SC2, le fracassé ?)


    • Sergio Sergio 19 mars 11:21

      @Orange Skink 42

       Il y avait longtemps l’ami et on ne te voyais plus, et donc je commençais à m’ennuyer. Aurais-tu remarqué chez moi un quelconque énervement ? Alors je compte sur toi pour me calmer, à plus ...


    • foufouille foufouille 19 mars 16:38

      @Sergio
      contrairement à ce que tu penses, les blancs ne sont pas responsable de tout et ce n’est pas un métissage obligatoire qui changera tes dieux vivants vu que les blancs sont métissés depuis des milliers d’années contraitement aux africains qui sont surtout noirs avec les cheveux bruns ou de types arabes.
      sinon, les chinoix et les indiens sont tous des gentils ?


    • Sergio Sergio 19 mars 16:59

      @foufouille


      Foufouille, je crois qu’on ne se comprends pas, tu prends les choses au premier degré, personne n’est responsable et surtout pas toi, ni moi. Je suis parti dans une forme de provocation, souviens toi qu’auparavant, on traitait les personnes noires de sous-hommes, et donc je pars bien sur de là. L’homme moderne européen comme tu le dis, est déjà issu d’un métissage avec l’homme moderne d’Afrique soit, Neandertal et cro-magnon, au même titre que les indiens, les arabes, les chinois et qui tu voudras. Maintenant, je ne sais pas où tu vas chercher mes dieux vivants mais soit. Au regard des comportements de tout peuple, oui, rien n’est parfait, il y a eu les machettes au même titre que les chambres à gaz, et je dirais qu’il n’y a pas de crimes humanitaires plus pires qu’un autre, le massacre des tutsi est aussi ignoble que celui des juifs par les nazis de l’époque. Je te proposerai donc de se quitter sereinement ... Bien à toi !

  • Hecetuye howahkan howahkan 18 mars 09:49

    Salut je cite : « on nous brouille l’écoute, » smiley..merci de cette contrepèterie que je n’avais pas vu depuis un moment..pour les sourds et malentendants comprendre bien sur : on nous broute les couilles !!

    plus profond maintenant..

    Toute la terre avait une seule langue et les mêmes mots.

    2 Après avoir quitté l’est, ils trouvèrent une plaine dans le pays de Shinear et s’y installèrent.

    3 Ils se dirent l’un à l’autre : « Allons ! Faisons des briques et cuisons-les au feu ! » La brique leur servit de pierre, et le bitume de ciment.

    4 Ils dirent encore : « Allons ! Construisons-nous une ville et une tour dont le sommet touche le ciel et faisons-nous un nom afin de ne pas être dispersés sur toute la surface de la terre. »

    5 L’Eternel descendit pour voir la ville et la tour que construisaient les hommes,

    6 et il dit : « Les voici qui forment un seul peuple et ont tous une même langue, et voilà ce qu’ils ont entrepris ! Maintenant, rien ne les retiendra de faire tout ce qu’ils ont projeté.

    7 Allons ! Descendons et là brouillons leur langage afin qu’ils ne se comprennent plus mutuellement. »

    8 L’Eternel les dispersa loin de là sur toute la surface de la terre. Alors ils arrêtèrent de construire la ville.

    9 C’est pourquoi on l’appela Babel : parce que c’est là que l’Éternel brouilla le langage de toute la terre et c’est de là qu’il les dispersa sur toute la surface de la terre.

    Pour moi ceci comme tant d’autres textes est une allégorie hermétique, peut être voir sûrement copiée voir pire interprétée sans être comprise sur de vieux parchemins genre bibliothèque d’Alexandrie et autres bibliothèques du même genre car elle ne fut pas la seule, d’une ancienne civilisation humaine volontairement ignorée par le pouvoir du veau d’or...le veau d’or c’est nous tous bien sur..

    Alors bien sur la prendre au premier voir deuxième degré ne dévoile pas le vrai sens..la pensée analytique n’en saura jamais le sens...mais alors quoi ? hum ! nos autres capacités en panne, toujours là mais en panne ....l’allégorie hermétique de Adam et de Eve parle de la perte d ces facultés et la mise en avant totalitaire de la pensée....pour qui voit.

    cette allégorie ici est complémentaire de celle de Adam et d Eve....seule nos autres capacités y ont accès....si le texte qui reste n’est pas interprété et mal traduit sinon wallou !!

    l’éternel ici est ,entre autre, le pouvoir des voleurs humains criminels qui se fait passer pour Dieu...qui pour prendre le pouvoir doit faire une seule chose : diviser les hommes..mais il est aussi comme dans Adam et Eve, la partie de notre cerveau , la pensée analytique, qui se divise elle même de tout pour analyser et qui sépare les hommes si cela est notre seule fonction en marche, ce qui est devenu notre cas..

    la polarité de l’allégorie nous ramène à cette unité perdue...qui n’est ni un concept , ni une notion mais un fait de la vie et de tout ce qui est connu ou inconnu de nous , ou absolument tout est en interrelation sans laquelle il n’y a plus de matière..L’Origine au delà du temps elle devinez ce qui lui arrive donc.....nous avons cassé cela, de par nous mêmes Adam et Eve dit cela, et de par le maître voleur la tour de Babel en parle ...nous ne sommes plus relié ni à « nous même » ni à la nature des choses, ni à la nature profonde, ni au sens etc...

    Il n’est question que de mental principalement dans ces allégories hermétique, enfin de ce qu’il en reste..il faudrait les originaux non traduits et comprendre ce langage pour qu’il parle en profondeur éventuellement , attention sans analyser quoique ce soit....car la pensée n’a accès que à ..............elle même...donc à ses désirs et peurs...etc

    Le probleme de la langue pour moi est secondaire..ce qui prime est ce que j’ai à dire , à partager..est ce pour unir ou pour diviser...sur quoi est ce basé ? expériences, mensonges, opinions, théories, désirs,peurs etc


  • roby 18 mars 10:39

    Tu te compte avec j,espère smiley


  • roby 18 mars 10:41

    Tu te compte avec j,espère smiley


  • zygzornifle zygzornifle 18 mars 11:13

    et la tout de babelge et son Manekin Piss .....


  • rogal 18 mars 12:11

    Il y a évidemment les raisons pratiques à utiliser la même langue. Défendre le français ne saurait pour autanl se limiter à cela. La question est politique ; hautement politique ; disons même suprêmement politique.
    Cet article est à rapprocher de celui de Marc Fitterman.


  • sarcastelle 18 mars 12:12

    Je présume qu’avant de disserter sur ce que la question de la langue retire éventuellement de sécurité au travail, l’examen concret de ce qui se passe sur le terrain n’est pas superflu. 


    • baldis30 18 mars 21:24

      @sarcastelle
      et le terrain répond ...

      par exemple sur la rédaction, la lecture et la compréhension des consignes de sécurité !

      Même pour des opérations qui paraissent sans danger, .... l’aléa dans le risque qui s’ensuit est celui de la communication ..... Et c’est la définition de l’UNESCO admise par tous qui est en cause.

      Je n’ai aucune affinité avec , (ni intérêt dans) la région Ile-de-France et je suis donc parfaitement à l’aise pour approuver la mesure qui est prise !

      Ô le mélange des langues est bien vu d’un patronat arriéré par exemple sur une chaine de production, en intercalant un asiatique et un magrébin pour qu’ils ne se parlent pas .... et surtout qu’ils ne conversent pas en français. Aucun patron n’a jamais utilisé cela , aucun, aucun ....

      de plus me semble-t-il que la Constitution précise bien que le français est la langue officielle....

       


    • Pale Rider Pale Rider 19 mars 11:00

      @baldis30
      Merci pour ce commentaire qui change des matches de ping-pong entre certains intervenants qui s’invectivent abondamment en étalant leur illettrisme... smiley


  • Alex Alex 18 mars 12:19
    La fable biblique de la Tour de Babel remonte aux Sumériens, qui avaient vu déferler dans leurs terres quantités de tribus chassées par la sècheresse et attirées par la richesse de Sumer, mais qui parlaient chacune leur langue, source de réels problèmes.
    L’incantation de Nudimmud (lignes 134-155) dans Enmerkar and the lord of Aratta, demande au grand dieu Enki de « changer les langues qu’il avait mis dans leur bouche pour que celle de l’humanité soit unique. »

    Je propose que l’on importe en France, outre des ouvriers détachés, des hommes politiques détachés, des journalistes détachés (de préférence en provenance du Bangladesh où la main-d’œuvre n’est pas chère), et que l’on fasse des incantations.



  • ddacoudre ddacoudre 18 mars 13:34

    bonjour pale Rider.
    il est bien évident que ne pas pratiquer la même langue pose des problèmes de compréhension, mais cela ne demeure pas très longtemps. les professionnels ou spécialistes d’un métier on tôt fait de compenser cela par les connaissances de leur métier qui n’est en fait que répétitive. j’ai bossé 15 ans dans le bâtiment, autant dans la métallurgie et le reste dans l’aéronautique. j’ai toujours rencontré des salariés qui ne parlaient pas notre langue, des espagnols, des italiens, le plus souvent les gens venant d’Afrique centrale ou d’Afrique du nord parlaient notre langue puisqu’il était le plus souvent de nos anciennes colonies. aujourd’hui il y a un peu plus de gens de l’est qui arrivent et il sont comme les italiens et les espagnols d’avant ils ne parlent pas le français.
    les chambres patronale du bâtiment et de la métallurgie ont des centres de formations d’alphabétisations pour palier à cela et généralement de grande entreprise ont leurs propres stages. à côté de cela il y a toute une industrie du textile en marge de la fédération qui emploient bon nombre de travailleur étranger sans se préoccuper de savoir s’ils parlent français ou non et cela ne les a pas empêcher de produire, la plupart du temps au noir. alors quand l’on emploie des gens au noir dans le textile ou le bâtiment l’on ne va pas les inscrire dans un stage de formation.
    enfin toute entreprise est tenu de former son personnel il existe pour cela des stages d’adaptations où l’on y enseigne ce qui est essentiel a savoir même si l’on ne parle pas la langue, particulièrement les mesure de sécurité.
    ainsi, la clause Molière n’est qu’une vaste tromperie qui utilise le sésame, la sécurité, pour se justifier alors qu’elle ne vise qu’à installer un protectionnisme sournois.
    les employeurs du bâtiment, de la métallurgie, du textile sont tenus par leurs accords de branche, et ne peuvent sous payer un étranger si ce n’est pas en entrant dans l’illégalité (au passage ce qui fait comprendre pourquoi certains hommes politiques veulent supprimer les accords de branche, ce qui permettrait à toutes les moyennes et petites entreprises qui n’ont généralement aucun syndicat de mettre tout le monde au SMIC).
    enfin pour conclure ce ne sont pas les salariés étrangers qui sont le problème mais le patronat de ces pays qui sous paient leur salariés tant que ceux-ci ne se révoltent pas pour réclamer de meilleurs salaires. si les employeurs étaient aussi bien intentionnés que cela dans les pays où ils s’installent ils ne paieraient pas les salariés au lance pierre pour pouvoir exporter leurs produits qui viennent concurrencer nos emplois, et sur lesquels se jettent tous ceux qui ont des revenus de misères. le plus amusant est de constater que ce sont ceux qui ont voté la libre circulation qui s’en plaignent.
    cordialement ddacoudre.over-blog.com.


    • rogal 18 mars 14:07

      @ddacoudre
      Très juste. Rappelons-nous le sabir d’antan.


    • Pale Rider Pale Rider 18 mars 16:39

      @ddacoudre
      Merci pour votre témoignage de terrain. Amicalement.


    • baldis30 18 mars 21:35

      @ddacoudre
      bonsoir,

      j’ignore si vous avez fait de l’alphabétisation d’immigrés, mais selon moi avec votre raisonnement vous devriez y consacrer une partie de votre temps afin de bien comprendre le problème de la sécurité ...

      N’oubliez pas que dans la recherche de la responsabilité dans les catastrophes on peut remonter jusqu’au maître d’ouvrage ... et ne parlons pas du maître d’œuvre et de tout l’encadrement ...

      Ou alors imposez aux juges de ne pas rechercher cette responsabilité .... Alors qu’on se dirige de plus en plus vers la responsabilité de celui qui a employé quelqu’un qui n’est pas apte à tenir le poste où il exerçait..... Souvent pour des questions de gros sous ....

      Vous pouvez rechercher sur le sujet le texte d’un philosophe canadien sur la responsabilité des dirigeants dans les catastrophes : J.D. Bishop, (Business Ethic)

       c’est de l’éthique .... et pour une fois l’usage de la langue compréhensible par tous localement ne fait pas partie d’une éthique en toc ! 


  • Pale Rider Pale Rider 18 mars 17:05

    Je ne résiste pas au plaisir de partager cette admirable citation de Pierre Desproges, que je viens de retrouver :

    « Comme beaucoup d’étrangers, les Espagnols éprouvent quelques difficultés à communiquer entre eux, car ils ne parlent pas français. C’est pourquoi ils sont obligés de parler espagnol.  » smiley


  • covadonga*722 covadonga*722 18 mars 20:14

     ex ouvrier sous-chiens j’ai vu les places se raréfier concomitamment avec l’envahissement du sol 

    bénis par les mondialisateurs financiers et leurs alliés tenant du multiculturalisme boboiste.
    Je goutte d’autant la leçon qui m’est faites que ce discours est tenu par des gens qui pour la plupart sous statut protecteur ne sont pas concernés par cette concurrence. C’est une constance chez nos donneurs de leçons éduqués ils prônent le partage du boulot des cités des services et des paliers des autres.Une courte étude sociologique nous démontrerais une forte concentration de fonctionnaire bien au chaud chez les ordures partageuses de la goche française .

    • Shawford Shawford 18 mars 20:21

      @covadonga*722

      C’est bien parce que c’est toi et que c’est pour toi que je te réponds in fluctuat nec mère-biture (je te fais pas un dessin sur le fait qu’on est pas en #U42, là tu es right here right now en train de contempler ma lune, la LUNE !) : tu seras servi comme un Roi, comme un prince, que dis-je comme le plus enfoiré des trolls creux !

      Ça va, décontracté du gland le Fenwick là, il (v)a décroché(r) la merluche suce boules, là ? smiley smiley smiley


    • GetREDy 18 mars 20:32

      @Shawford


      C’est pas U42 mais B42......Tu l’fais expres ou quoi ? smiley smiley smiley P’tain... !!! 

    • Elric de Melniboné Elric de Melniboné 18 mars 20:33

      @GetREDy

      Putain, quoi ?


    • GetREDy 18 mars 20:37

      @Elric de Melniboné

      Putintoukour !

    • Elric de Melniboné Elric de Melniboné 18 mars 20:39

      @GetREDy

      https://www.youtube.com/watch?v=dCFXSIndYIk

      Forever, qui ou quoi que tu sois smiley


    • GetREDy 18 mars 20:49

      @Elric de Melniboné

       
      T’es qui ?.... T’es King Ju ?.... Le Crou ?....La menuiserie ? 

    • GetREDy 18 mars 20:59

      @Elric de Melniboné


      P’tain !!! C’est d’la balle ton truc....Sans déc. Thanxxx. smiley

    • Bel des chants 18 mars 21:00

      @GetREDy

      NP j’en ai à revendre smiley


    • GetREDy 18 mars 21:04

      @Elric des chants


      Koolman !!! smiley

  • Alter 18 mars 23:33

    Alors... donc nous avons un gouvernement qui lève les bras face à cause la clause Molière.
    Je vais simplement mettre ceci

    Article 2 de la Constitution de 1958 :

    La langue de la République est le français.
    L’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.
    L’hymne national est la « Marseillaise ».
    La devise de la République est « Liberté, Egalité, Fraternité »
    Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.

    En France, il sera possible un jour de parlé toute les langues sauf le français.


    • Bel des chants 18 mars 23:35

      @Alter

      Et l’infinitif ?


    • Ouam Ouam 19 mars 00:18

      @Alter
      « En France, il sera possible un jour de parlé toute les langues sauf le français. »
      er
       smiley


    • Sergio Sergio 19 mars 11:37

      @Bel des chants


      Moi, je ne vais pas en rajouter, car il risque de me retourner : Alter (n) ég(w)o

    • Sergio Sergio 19 mars 11:44

      @Alter


      Fo ou sav, i ni elé ki pawlé cwéole en pay a !

  • zygzornifle zygzornifle 23 mars 10:19

    Babel oued ?


Réagir