jeudi 13 avril - par C’est Nabum

Indécision

JPEG

Le prix de la médiocrité.

L’échéance approche et nul ne sait vraiment vers où penchera son vote, si vote il y a ; à l’exception, c’est évident, des encartés, des supporters ou bien des irréductibles d’un camp ou d’un autre. Et le plus étonnant c’est qu’on nous fait reproche d’hésiter, de nous interroger sur l’opportunité de cautionner cette farce en y apportant notre bulletin !

Le corps électoral serait fluctuant, versatile, indécis, démotivé et encore accablé de tant d’autres défauts qui attestent, dans l’esprit des commentateurs forcément éclairés, de l’immaturité politique de la majorité silencieuse. Il est facile de nous montrer du doigt, de dire pis que pendre des spectateurs incertains d’une campagne électorale d’une si désastreuse tenue, sans pointer du doigt l’incommensurable responsabilité des acteurs eux-mêmes.

Ce serait donc notre faute si les sondages ne sondent que les convaincus. C’est d’ailleurs, à bien y réfléchir, la fonction première des sondages : une sorte d’investigation intime qui rentre dans les annales de la profession. Nous pourrions également nous opposer à cette introspection indécente alors que le vote demeure encore secret et que, pour beaucoup de citoyens plus matures que les analystes veulent bien le dire, il n’a pas à se fonder sur des pratiques de type publicitaire.

En fait, l’opinion est dégoûtée et aimerait ne pas avoir à se mêler de ce dérisoire combat de coqs ou bien de pintades énervées. Chacun sait que tout cela est parfaitement fictif et qu’il eût été plus simple de tirer aux dés le vainqueur de la farce. Nous savons que les grandes décisions se prennent ailleurs, que le vainqueur aura une misérable marge de manœuvre et que bien des promesses demeureront lettre morte.

L’opinion a bon dos. C’est bien le personnel politique qui est discrédité par les affaires, les combines, les trahisons et les mensonges, les soupçons d’enrichissement personnel et les trains de vie scandaleux. C’est encore la classe politique qui a cessé depuis longtemps d’être exemplaire et crédible. C’est toujours la caste des décideurs qui s’accorde des droits exorbitants en matière de rémunération, de retraite et d’immunité. Ce sont toujours eux qui vivent sur un pied qui n’a rien à voir avec le pouvoir d'achat moyen des citoyens.

La représentation nationale ne représente plus personne et il faudrait que le bon peuple continue de soutenir un camp ou un autre avec conviction et enthousiasme ? Notre colère est encore très circonscrite. Elle réside dans le refus de tendre la main pour prendre un tract, dans l’envie de repousser ces militants- qui, pour nous désormais, sont les commis voyageurs de vulgaires canailles-, dans la volonté de cesser de respecter ces élus qui profitent de leurs fonctions pour nous vendre des gredins, qui plus est, en s’en faisant de vils complices, comme c’est le cas particulièrement dans ma cité.

Qu’ils aillent tous au diable ! C’est bien là la seule opinion majoritaire dans le pays. La tarte à la crème, la claque ou la farine nous démangent à tous ; à moins que ce ne soit le bout de nos chaussures qui espèrent un séant méprisable. La parodie n’a que trop duré. Nous sommes humiliés par les révélations, les affaires et leurs comportements. Nous sommes désabusés et sans espoir. Nous sommes las de cette République des magouilles, d’un pouvoir monarchique et des barons déplorables qui se pavanent dans leurs fiefs.

Alors, le jour du scrutin, nombreux seront ceux qui ne se déplaceront pas afin d’éviter la nausée. Plus nombreux encore seront ceux qui déposeront un nom sans conviction ni confiance, tout simplement parce que le sens civique est bien plus fort dans la population que chez ces canailles encravatées. Les votes seront dispersés, le bulletins blancs nombreux ; les grands candidats récolteront des pourcentages historiquement dérisoires.

Pourtant le vainqueur oubliera tout ça, continuera à jouer le monarque, à favoriser une caste plutôt qu’une autre, à se servir et à vivre sur un train qui n’a aucune justification dans un régime démocratique. Et vous voudriez que l’on se sente concerné ? Vous avez parfaitement le droit de nous mépriser ; c’est d’ailleurs ce qui vous a poussés à faire profession de ce métier si peu respectable mais de grâce : ne nous prenez plus pour des cons. Nous savons désormais ce que vous valez réellement ; et je peux vous assurez que vous n’êtes rien qui vaille !

Franchement vôtre.



40 réactions


  • JL JL 13 avril 09:16

    ’’Pourtant le vainqueur oubliera tout ça, continuera à jouer le monarque, à favoriser une caste plutôt qu’une autre, à se servir et à vivre sur un train qui n’a aucune justification dans un régime démocratique.’’

     
     Hé bien si JLM est le vainqueur, il fera mentir cette prédiction.

  • 77777 13 avril 09:36
    Vous vous contredisez parfois C’est Nabum, un jour vous votez pour un homme honnête( Lassalle), aujourd’hui qu’ils aillent tous au diable. J’ai du mal à vous suivre là.
    Je rejoins le commentaire de JL.

    • Sozenz 13 avril 11:08

      @77777
      Vous n avez pas bien lu le texte .
      il est tout a fait normal de douter de se « contredire » et se rétracter.
      Le « je sais » et « je suis convaincu » est pour le « con » qui ne doute de rien de ce qui l entoure , ni ne doute pas un instant de lui même. il est de celui qui mettrait sa tête à couper « qu il a raison », jusqu’ au jour où , « sa tête tombe vraiment » parce qu’il n aura jamais douté de ce qu il pense et qu’il se retrouvera face à ses erreurs de jugements qui seront payés très chers .


    • C'est Nabum C’est Nabum 13 avril 18:59

      @77777

      Lassalle malheureusement n’a pas passé le test du débat
      Il fut pitoyable, il faut en convenir


  • Daniel Roux Daniel Roux 13 avril 10:15

    Est-ce que le peuple a jamais choisi ses dirigeants ?

    Il y a ceux qui s’imposent par la force brute comme Clovis ; Ceux qui s’imposent par la richesse et la puissance comme Capet ; Par la révolution, la bourgeoisie de 1789 ; Par des coups d’Etat, comme les Bonaparte et de Gaulle ; Par les mensonges et les magouilles, comme les chefs de partis sous la 5ème. Hollande n’a gagné les primaires ouvertes en 2011 en se présentant comme un social démocrate et en prenant de faux engagements.

    Aujourd’hui, la situation est compliquée. Il n’est pas certain que nous ayons le choix. Nous sommes dans un piège. Ce que j’ai appelé, en 2011, le « Piège Sarkozy ».

    http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/le-piege-de-sarkozy-102861

    La dette de 2000 milliards d’euros est une épée de Damoclès dont nos « alliés européens » et la BCE se serviront si nécessaire comme ils l’ont fait pour la Grèce.

    Le refinancement de la dette arrivée à échéance, le financement du déficit budgétaire primaire et les intérêts à versé, ont coûté 184,7 milliards d’euros en 2017.

    Nous empruntons en moyenne aux environs de 1%.

    Si Macron (ou pire, Fillon) l’emportent, la BCE et nos alliés seront rassurés, au moins jusqu’aux élections allemandes puis italiennes.

    Si Mélenchon (ou pire, Le Pen) l’emportent, les taux monteront brutalement, la BCE et nos alliés, montreront les dents. Dès le soir du premier tour, des centaines de milliards d’euros quitteront la France.

    Nous ne serons pas traités avec la même rigueur moraliste que les Grecs, mais les mesures structurelles** exigées seront semblables : Baisse des pensions, des indemnités, coupes drastiques dans le budget social, augmentation des impôts, privatisation des services publics.. 

    D’où l’importance de choisir en toute connaissance de cause et de voter. Il faudra du courage, soit pour subir la politique de l’oligarchie, soit pour assumer la rupture dans une vraie alternative.

    La décision doit être sans ambiguïté car les conséquences concerneront tout les Français et au-delà, si cela devait déclencher une crise financière.

    C’est tout le sens du « vote utile » que les partis qui en sont victimes dénoncent avec énergie, appelant chacun à « exprimer ses convictions » sous peine de trahir la démocratie.

    Comme si, nous étions en démocratie !

    Il y a une constante qu’il ne faut pas perdre de vue : Quelque soit le résultat du vote, les ânes et les renards qui nous gouvernent ne deviendront pas, par miracle, des chevaux de courses et des lions.

    ** Mesures structurelles : Mesures dont tout le monde parle, mais que personne n’explicite.


  • hervepasgrave hervepasgrave 13 avril 10:49

    Bonjour
    Mélanger tout et rien ,voila bien le problème de la politique et de ceux qui en parlent.Parler « d’’indécision »est déjà en tant que tel une connerie faramineuse.Pourquoi simplement c’est un non choix de dire cela .Car cela doit-être : « je décide de ,pour.. » ou je décide de ne pas« .Voila résumé la chose.Maintenant il y a la raison.Mais qui veux l’entendre ? En fait cette élection n’est pas tant catastrophique par son déroulement que par le moment ou elle arrive. En fait depuis un sacré bout de temps je dis que c’est le changement de génération et c’est cela !
     Je viens de regarder le meeting de Mélenchon a Lille. Là je ne vend pas Mélenchon ,mais je regarde son public.Il est composé de beaucoup de jeunes.Cela me fait penser que j’étais comme eux en 1981 . Maintenant je serais évidemment aussi emballé qu’eux sur ce que dit Mélenchon ,car franchement il faudrait être en dehors de la société humaine ,pour ne pas adhérer à son discours.Mais je vais continuer dans mon idée de ne pas aller voter.Je ne crédite pas les politiques et ceux qui la font.La raison est toute simple,j’ai l’expérience d’une bonne partie de vie d’effectuée et d’avoir vu son déroulement.La politique et la conduite d’un état (des états) ne se fait pas sur
    la gagne au élection,ni par les premières mesures,mais sur la continuité et l’après.Et c’est l’après qui est vital et fondamentale.Pour que le mieux existe ,c’est par cela que nous devons commencer par parler ,c’est le danger,nous vivons dans un monde dangereux (sous la couverture de la paix)

    Je vois qu’une chose la dedans.Personne ne parle donc du changement de génération ? ,mais il est là.La conséquence est que dans la meilleur option pour tout le monde, » n’est que d’emballer (mettre en marche,travail,motivation)ces jeunes générations comme toujours« .Alors,ils se consacrerons a construire leur vie et quand ils auront la quarantaine et des charges familiales en court ,ils ne regarderons plus que cela, la société ,ils l’oublierons. Après vient le temps de s’approcher de la retraite et là ils vireront leur cuti. C’est cela que je vois et qui est réaliste.Alors ! ce n’est pas la faute tant des politiques,mais de nous »la population"
    Qu’elle agenda donner pour aujourd’hui ? Simple soit nous nous retrouverons comme en l’entre deux guerres avec les conséquences que nous connaissons ou comme après 68 et 81 du mal en pis a tour de rôle un coup je donne une petite impulsion et je la détruit juste après.

    Indécision ? non le jeu est clair. Soit les jeunes changent pour un temps(?) je dirais l’ambiance ,mais avec l’aide de la génération de leurs parents et c’est là le problème ,la société est-elle assez homogène.Car les jeunes ne sont certainement pas majoritaire. Reste dons nos adultes/parents et nos grand parents pour décider de la suite.Eux ils ne prendrons aucun risque ,ils ont les pétoches,
    Sacré tableau que je dresse là,mais ce n’est que cela.Ce n’est pas la politique qui est moche.C’est nous autres qui sommes trop égoïste et faux jetons ,pour construire un monde meilleur. Cestpasgrave ? que si !


    • Daniel Roux Daniel Roux 13 avril 13:05

      @hervepasgrave

      Un monde meilleur ? Je crains que le premier homme qui a planté la première graine a, sans le savoir, déclenché une guerre de 10 000 ans qui dure encore aujourd’hui.

      Le monde ne sera meilleur que lorsque l’homme aura disparu de la planète.

      En attendant, nous devons faire avec ce que nous avons. Les Français ne sont pas les plus mal lotis. Il suffit de voyager un peu pour se rendre compte de notre chance.

      Tout est relatif, il y a des peuples qui s’en sortent mieux dans quelques domaines notamment dans les pays socialement développés de Scandinavie où paradoxalement, on se suicide beaucoup.

      Chacun fait comme il veut. Il vote ou ne vote pas, pour untel ou untel. L’important est de décider en conscience et en connaissance des enjeux. C’est l’objet de mon commentaire précédent.

       


    • hervepasgrave hervepasgrave 13 avril 14:09

      @Daniel Roux
      Bonjour ,

      • Voila bien un réponse d’un connard d’égoïste pur et dur ! Tu décrètes que chacun fait avec sa conscience ? Mais la conscience des peuples est détruite depuis pas mal de temps. Depuis peut-être tes 10 000 ans. Dire que vouloir parler de ce qui est ,en ce protégeant derrière le fait qu’il y a en ce bas monde des gens qui sont bien moins lotis est ignoble.C’est cela qui tiens les couilles des peuples occidentaux. Nous martyrisons tous les peuples loin de vous (guerres,famines etc) Alors ne vous plaignez pas,« fermez vos gueule » SINON« J’aime bien ton commentaire, cela reflète d’ailleurs mon commentaire auquel tu réponds.Touche pas au grisbi et a notre confort en quelque sorte.Avec cela pas de risque que le monde s’améliore. Je répondais a Nabum et non pas a ton commentaire.Bizarrement vous parlez d’exemples historique, mais dans le sens qui arrange tes fesses et a combien d’autres ? Car tous tes exemples ne se serait pas soucié de la dette pour remettre bon ordre les choses.Vous vendez de la merde. La dette est un bon exemple comme la sortie de l’Europe et d’ailleurs en y restant ,mais disant nous arrêtons cette catastrophe . Si un peuple décide de dire stop »nous arrêtons les conneries« ,un point final. Toi et et une grande majorité qui avez des couilles plus que molles ,nous disent et nous répètent avec les politiques ,journalistes, et tous les spécialistes de M, »ce n’est pas possible« ah ! tu es un bel exemple de co...d. Non ,il faut que cela change.Mais rassures toi d’un côté malheureusement il faut que cela continue comme cela et peut-être que cela changeras.Je ne serais pas là pour voir cela ,alors tu auras bien le temps de profiter de ta vie égoïstement.Aujourd’hui tout comme hier c’est au plus ignobles et abrutis personnages que les gens se réfère, mais cela change doucement et surement.Car il y a une chose qui change dans notre société humaine c’est l’immédiateté,l’égoïsme profond. Il n’y a pas si longtemps nous entendions ce genre de chose »qu’elle jeunesse ingrate". Aujourd’hui l’ordre commence gravement a s’inverser et cela changera la donne .Tout est une histoire de patience.Les victimes ailleurs le sont directement ,ici c’est perfidement et sournoisement mais c’est du pareil au même.Tout est une histoire d’échelle ,de lieu ,de temps ,de mœurs.Cestpasgrave !

    • Daniel Roux Daniel Roux 13 avril 14:53

      @hervepasgrave

      Je n’ai pas l’impression de martyriser qui que ce soit et je ne me sens pas responsable de tous les malheurs qui frappent l’humanité. Bref, je n’ai le complexe ni de Dieu, ni du Diable mais c’est vrai que je suis un peu égoïste mais cela ne m’empêche pas d’échanger avec ceux qui le veulent bien.

      Désolé d’avoir perturbé ta délectation morose et faisant cela, d’avoir provoquer ton ire. J’ai eu ce que je méritais, des insultes et des remarques désobligeantes.

      A propos. Comment connais-tu l’état de mes testicules ? Il n’a que peu de personnes au courant et aucune n’est un homme.


    • hervepasgrave hervepasgrave 13 avril 15:53

      @Daniel Roux
      Re, un petit bol d’air cela fait du bien ! pour autant je ne me sens pas plus agressif que tu ne le penses.je suis direct.C’est des mots.Il faudrait plutôt que tu relises les tiens. Le jugement que tu portes d’une voix douce et suave ,est certainement pire que la mienne.Tu portes un jugement ferme. échanger dis tu ? franchement !
       "En attendant, nous devons faire avec ce que nous avons. Les Français ne sont pas les plus mal lotis. Il suffit de voyager un peu pour se rendre compte de notre chance.« c’est drôle comme jugement et surtout c’est réductif » pour quelqu’un qui veux échanger pour aller vers de meilleurs choses,non ? Au fait tu devrais donner tes destinations de voyages.Pour voyager dans le monde , aujourd’hui ,les distances deviennent de ridicules aléas,mais est-ce pour autant que l’on connait et appréhende le monde ?mystère monsieur l’aventurier.
      Alors oui ! continuons comme cela,cela devrait être la normalité .Pour moi c’est comme depuis longtemps un chantage odieux .Une forme de chantage à la paix . Alors ,si je m’exprime comme je le fais ,cela n’est pas grave,mais je pense que tu as certainement plus de prétention à écrire que je ne l’aurais jamais.Délectation morose ? hum ! si tu le dis. Non ! c’est simplement que personne au grand personne ne veux du changement vers le mieux.Et pour ce qui s’en tire pas trop mal ou se maintiennent ,il ne faudrait pas prendre de risque pour un avenir que nous ne connaitrons pas.L’égoisme pur et dur. Voila ,mon message.Mais cestpasgrave !


  • Sozenz 13 avril 11:12


    Vous avez toujours une belle finesse humaine, qui sait montrer les fils multiples qui nous meuvent


  • johnnydepp 13 avril 11:15

    Merci de nous soutenir, nous citoyens lambda qui pour la première fois allons boycotter l’élection. Pas par démission intellectuelle, encore moins par absence d’avis, tout simplement parce que nous n’y croyons plus. Mais alors plus du tout. La lente et inexorable régression de notre liberté va continuer quelle que soit la figure qui nous mettra les suppositoires. A quoi bon aller voter pour quelqu’un qui de toute façon détériorera notre mode de vie ? Si nous refusons de choisir entre la soumission aux puissants et la violence des extrêmes, le meilleur cri d’alerte que nous puissions lancer pour exprimer notre ras-le-bol est l’abstention. Parce que c’est le seul moyen que nous ayons encore de les faire ch...


    • chantecler chantecler 13 avril 11:58

      @johnnydepp
      Le boycott de l’élection est un autre « piège à cons » (merci Krivine). .
      Ca me semble même tenir de la pathologie ( obsessionnelle ?)
      Mais plus vraisemblablement du foutage de gueule ou de la manipulation :
      Ne pas voter , c’est laisser son vote à ceux qui votent toujours : et pour ça de la vraie droite ou de la fausse droite , ou encore de l’extrême droite , on vote en masse .

      Je ne sais pas ce que nous réserve le second tour .
      Je parle du premier qui offre tout de même un panel de choix intéressant .
      A moins de rechercher la perfection , auquel cas je dirais que l’électeur abstentionniste du premier tour , n’ a pas eu le cran de se présenter et certainement son programme serait magnifique .
      Bref de l’enfumage à neuneux .


    • Salade75 13 avril 13:03

      @chantecler
      Bonjour,
      Cela fait 40 ans que je m’intéresse à la politique.
      40 ans aussi que j’entends les mêmes fadaises contre le vote blanc et l’abstention (et encore, je vous remercie de n’avoir pas fait la totale avec « nos ancêtres morts pour que nous ayons le droit de vote »).
      Et cela fait 40 ans que je vois la politique se déliter, les électeurs de plus en plus voter « contre » ou, pire, « voter utile » et oublier le sens même du vote.
      40 ans à voir des élus qui après chaque élection déclarent avoir compris le message du peuple ... pour continuer de plus belle .... jusqu’à l’apogée du réferendum de 2005 (mais avec déjà des prémices lors du « mauvais » vote Danois au referendum de Maastricht - Même Mélenchon avait alors dit que « le peuple peut aussi se tromper »).

      Alors, allez voter si cela vous chante.
      Mais de grâce, épargnez nous les leçons de morale et les « pathologies obsessionnelles » envers ceux qui ne font pas comme vous.
      Car après tout, ce sont bien ceux qui votent ont construit la société d’aujourd’hui : et son évolution n’est pas bien belle (sans que les extrêmes n’aient pourtant eu le pouvoir).

      « Au village sans prétention .... les braves gens n’aiment pas que l’on suive une autre route qu’eux »


    • chantecler chantecler 13 avril 13:19

      @Salade75
      Bonjour Salade !
      Quel serait le programme idéal pour que vous vous déplaciez ?


    • Salade75 13 avril 13:33

      @chantecler
      Je souhaiterais quelqu’un qui ne regarde pas à 1/2 ans, mais à 50 ans.
      Quelqu’un qui ne me parle pas de comment il va supprimer l’ISF ou l’alourdir, mais de quelqu’un qui ait un projet sur le partage des richesses au vu de l’évolution de la société.
      Mais aussi quelqu’un qui fasse son travail de politicien : comprendre, synthétiser et proposer, et non pas quelqu’un qui demande au peuple de définir cet avenir...
      Etc ...
      Bref, avec les 11 seconds couteaux du premier tour, aucune chance de trouver mon bonheur.


    • Salade75 13 avril 13:46

      @chantecler
      Petite correction.
      Je ne pense pas que Macron soit un second couteau.
      Mais pour le coup, je n’aime pas le projet qui se dessine en creux derrière ses paroles.


    • hervepasgrave hervepasgrave 13 avril 14:16

      @johnnydepp
      Bonjour, c’est cela,mais plus encore .Cela permettra de faire le ménage entre nous .A savoir famille,amis etc.. car nous serons tous au même pain ,la destruction est général.Evidemment les premiers qui seront touché seront ceux qui sont en difficultés ou les plus faibles, mais c’est général et cela touche toutes les composantes de la population.Alors pour que demain cela change .C’est apparemment la seule solution de s’unir.Car aujourd’hui chacun défends ces petits privilèges en croyant qu’ils échapperons au déluge. L’intelligence ne suffit pas a faire comprendre cela.Il ne reste que la réalité.cestpasgrave !


    • hervepasgrave hervepasgrave 13 avril 20:08

      @Salade75
      Bonsoir,ton commentaire c’est une autre manière de voir et de dire les choses.La seule chose que je contesterais c’est la date de départ, je la situe en 1995 pour ma part,Mais je ne vais pas épiloguer et dire mon avis,mais c’est là que tout a basculé.

      L’essentiel aujourd’hui pour tout ce petit monde c’est de remplir les bureaux de vote. Ils essaient tous les prétextes pour cela ,Alors méfiance entre les deux tours car il pourrait y avoir des choses terribles sur le territoire ,pour forcer les gens a faire ce qu’ils ne voulaient pas « voter ». Si cela se confirme au premier tour.
      A bons entendeurs je vous salut.Cestpasgrave !


    • C'est Nabum C’est Nabum 14 avril 18:46

      @johnnydepp

      J’ai l’intention de promouvoir l’expédition des cartes des électeurs à ce messieurs dans le cas non improbable d’un second tour mettant en scène des mis en examen


  • quid damned quid damned 13 avril 11:30

    Bonjour.
    Il y a pourtant un vraiment honnête et carré qui n’a pas eu ses 500 parrainages : lien.


  • zygzornifle zygzornifle 13 avril 11:45

    je voterai pour la sortie de l’UE quelque soit la tete de gondole qui sera au second tour , de toute façon celui ou celle qui sera élue sera assis sur une branche sciée ..... 


  • juluch juluch 13 avril 12:50

    Voter ou pas voter telle est la question.......... smiley


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 13 avril 20:35

    Bonjour Nabum


    Le régime de l’Elysée sait et il a déjà décidé comme il l’a toujours a fait sans tenir compte de l’opinion publique. 

    La « succession » n’a jamais été le résultat d’un choix populaire entre les candidats, ni même le choix entre la Gauche et la Droite. Car le « décision du régime » a toujours été le meilleur compromis entre plusieurs « parties » et pas seulement dans l’Hexagone. 

    Macron s’est rendu à Alger... Entre Alger et Paris, l’étreinte de la « relation privilégiée » est plus que jamais indémontable, ce qui veut dire que les deux peuples vont encore moisir ! 

    Si la démocratie était vraiment chose sérieuse en France jamais Chirac n’aurait gagné en 2002, ni Sarkozy en 2007 !

    Si en 2017 la « république » devient celle des Zigotos, il y aura une pollution européenne au gaz lacrymogène...


  • Old Dan Old Dan 13 avril 22:52

    Voter, c’est d’abord rêver un moment.
    S’agit de se fabriquer des souvenirs bleus, pour s’abstraire des gros mensonges
    de la cupidité chronique et des petites corruptions pendant 5 ans...
    .
       [... Même sans illusions, je voterai Méluche, pour ne rien regretter ! ]


Réagir