mardi 23 février 2016 - par Sayed Hasan

Un « terroriste » islamiste dans l’Ecole de la République : Jour 1

 

 

Salah Lamrani

 

Comme je l’expliquais dans mon article précédent, suite à une campagne acharnée de harcèlement moral, d’incitation et de dénonciations calomnieuses menée par la direction particulièrement autoritaire de mon établissement (Khadidja BOT, principale, et Abdelkader SAOUDI, principal adjoint du Collège Romain Rolland de Tremblay-en-France) du seul fait de mon activisme syndical et de mon activité de blogueur, avec la complicité active de parents d’élèves de la FCPE et de collègues du Conseil d’Administration, j’ai été suspendu à titre conservatoire de mes fonctions de Professeur de Lettres pour une durée de 4 mois, par décision de la DRH du Rectorat de Créteil. J’avais pourtant adressé une plainte circonstanciée à mon Inspecteur le 27 janvier, restée sans réponse. C’est là une décision absolument inacceptable qui met en péril mon honneur et ma réputation (car disparaitre après des accusations si graves – violences envers les enfants, propagande et endoctrinement djihadiste, terrorisme, etc. – pourrait être considéré comme un indice probant de culpabilité), m’entrave dans la constitution de mon dossier pour les procédures hiérarchiques et pénales en cours, et pourrait même ébranler ma santé mentale, car cela me replonge dans les affres de mon expérience traumatisante avec la Mission laïque française en Egypte. La direction de mon établissement a du reste explicitement fait référence à celle-ci le 25 janvier, ravivant sciemment cette plaie pour me faire craquer ou me pousser à la faute afin de m’empêcher de parler aux parents d’élèves réunis à mon sujet, mais en vain. J’ai tenu bon, les parents sont massivement venus me voir après cette réunion pour me faire part de leur confiance et de leur soutien, et la direction a été publiquement prise à partie et mise en cause pour ses procédés indignes. 

La gravité des fautes commises à mon encontre durant des mois, au vu et au su de l’ensemble de la communauté éducative, ne laisse qu’une alternative à ce litige pour lequel j’avais demandé une enquête du Rectorat : ma « tête » ou celle de la direction (au sens de « poste », bien entendu : étant données les accusations de Daechisme portées contre moi[1], il faut être prudent avec les métaphores), avec la perspective de sérieux désagréments pour tous ceux qui ont pris part à cette cabale, notamment parmi les parents d’élèves et les enseignants. Sans parler du fait que vendredi 12 février, premier jour de ma suspension, j’avais convoqué dans l’établissement le responsable légal d’un élève de 3e qui m’a adressé un courriel particulièrement retors contenant des menaces explicites, notamment si je m’avisais de parler de ce message, et dans lequel je ne peux voir qu’une instrumentalisation d’un adulte visant à m’intimider et à me mettre en faute. Il était donc impératif de m’éloigner au plus vite afin d’étouffer tout scandale, d’autant plus que ma grande popularité auprès des élèves et, disons-le, mon caractère procédurier en de telles circonstances étaient de notoriété publique.

Tant de raisons pour lesquelles il m’était impossible de disparaitre des radars, car mon intégrité morale et ma carrière sont en jeu. Et je précise dès l’abord que si ma carrière m’est précieuse, mon travail d’enseignant étant une vocation et une véritable passion, elle est absolument insignifiante au regard de mon honneur, dont la défense prime sur toute autre considération. 

C’est pourquoi j’ai rejoué ma part du scénario égyptien qu’on m’imposait, et dès vendredi 12, je me suis rendu face à mon établissement, en guise de protestation contre une décision inique et pour faire acte de vigile silencieuse, et afin de ne pas permettre à la direction de répandre de nouvelles calomnies à mon encontre sans pouvoir apporter ma version des faits. Je n’ai aucunement essayé d’entrer dans l’établissement, et j’ai pris position face à celui-ci, dans la cour d’une résidence privée où le propriétaire m’a très chaleureusement permis de m’installer, et je suis resté à mon poste toute la journée, de 7h45 à 15h45, soit mes heures de cours.

Bien entendu, la direction a été alarmée de cette action pourtant prévisible, et fidèle à elle-même, elle a appelé la police, croyant que même la maréchaussée était à ses ordres ou manquerait de discernement. Je présume que Mme Khadidja BOT a argué de ma dangerosité supposée ou d’un prétendu trouble à l’ordre public, mais lorsque la voiture de police est arrivée devant le collège, elle n’a fait que ralentir, constater que j’étais en discussion cordiale avec un homme dans son jardin (il m’a même offert un café), et elle a poursuivi sa route sans même s’arrêter.

N’écoutant que son courage, et animée des hautes vues qui sont les siennes, Mme Khadidja BOT a ensuite appelé mon délégué syndical pour se plaindre à lui du caractère non conventionnel de mes procédés, mais cette pleurnicherie n’a guère eu d’effet, sinon celui de confirmer, si le doute était encore permis, le caractère absolument lamentable de cette direction, dont l’arrogance n’a d’égale que l’insondable médiocrité. Je ne parle pas même de leur absence totale de scrupules moraux, car ils ont effectivement tout fait pour détruire ma carrière et ma santé mentale en toute connaissance de cause (et, parce que j’étais fragilisé par mon affaire contre la Mission laïque française, en cours, et par mon isolement au sein de l’équipe pédagogique, ils ont bien failli réussir), mais je conçois que ce soit là quelque chose qui est plus difficile à déceler sur le plan strictement professionnel. Quoi qu’il en soit, une telle incompétence et une telle propension à l’arbitraire devraient leur interdire tout poste de direction et toute activité autour d’enfants, voire les priver de liberté : rappelons que le harcèlement moral est puni jusqu’à deux ans de prison et 30 000 euros d’amende. Je me demande à la fois comment de tels individus ont pu parvenir à leurs fonctions, et mettre au pas la majorité des personnels du collège. 

Tout au long de la journée, absolument aucun enseignant ne m’a salué, et seuls les CPE et un surveillant m’ont parlé (et même apporté un café). Par contre, j’ai été salué massivement et chaleureusement par des dizaines d’élèves de toutes classes, surtout les miennes mais d’autres également, et ils ont pu me tenir compagnie assez longuement aux différentes pauses et me faire part de leur soutien, et même m’apporter à manger à la pause déjeuner. Deux médiateurs du Rectorat qui sont venus me demander ma version des faits autour de 10h sont ensuite restés jusqu’à mon départ et ont pu observer tout cela. 

 

 

Je souligne que lors du premier Conseil d’Administration, Mme Khadidja BOT avait présenté notre établissement comme un avant-gardiste de la Réforme du Collège, dont elle est une partisane enthousiaste (et il est aisé de comprendre pourquoi), et si c’est là le Collège de demain, il y a vraiment de quoi s’alarmer : en ce qui me concerne, si le service public doit devenir un servage, très peu pour moi. Mais je dois dire que mon expérience égyptienne m’avait déjà révélé le caractère soumis et indifférent de nombre d’enseignants, bien qu’en Egypte, qui n’est pas un Etat de droit, ils risquaient tout de même bien plus que se faire tirer les oreilles par la direction. C’est néanmoins là une nouvelle incarnation du « stoïcisme par procuration » que j’avais alors dénoncé[2].

Je me dois de rendre honneur à M. Abdelkader SAOUDI, dont les actions décisives, je l’espère, lui vaudront les plus vives félicitations de la hiérarchie. Bien que sa tentative de foudroyer du regard des élèves de 5e qui me parlaient se soit soldée par un échec (il faut préciser qu’il se trouvait à plusieurs dizaines de mètres ; peut-être, dans l’élan sublime du devoir, a-t-il quelque peu présumé de ses pouvoirs), il a très sévèrement tancé un élève qui avait osé proclamer que je n’étais pas un terroriste, comme on me l’a rapporté. Et je ne doute pas qu’il convoquera dans son bureau tout élève qui osera esquisser la moindre manifestation de solidarité envers moi, au lieu de suivre l’exemple édifiant de mes dignes collègues. A midi, M. SAOUDI a, et c’est très certainement là un coup d’éclat qui lui vaudra la Légion d’honneur et la reconnaissance de la postérité, fait sortir les élèves par la sortie de secours donnant sur le Boulevard Charles Vaillant, au lieu de la sortie principale de la rue d’Anjou. Bien que cela ait provoqué une sortie massive d’élèves sur un axe de circulation plus dense, et donc plus dangereux, il faut bien comprendre que M. SAOUDI, comme toujours, n’avait d’autre préoccupation que le bien-être et la sécurité des élèves : en les empêchant de sortir du côté où je me trouvais, il les prémunissait d’une éventuelle déflagration causée par l’hypothétique ceinture d’explosifs que j’aurais pu porter, voire de rafales de la Kalachnikov que j’aurais pu apporter. Il est vrai que cela a été vain, car de toute façon, la majorité des élèves devaient reprendre la rue d’Anjou pour se rendre chez eux, mais c’est l’intention qui compte. Et même si, lorsque mes élèves sont massivement venus me voir, me manifestant à la fois leur solidarité et leur consternation suite à cette décision confuse et insensée (la médiocrité de la direction est maintenant manifeste même pour des élèves de 5e), il ne s’est rien passé, il ne faut pas nécessairement en déduire que c’étaient là de vaines précautions, et que je n’avais pas de ceinture d’explosifs ou autre artefact « terroriste » : peut-être le froid l’avait-il désactivée (car j’ai littéralement grelotté toute la matinée), et peut-être même, à l’instar de Brody à la fin de la Saison 1 de Homeland, ai-je été attendri par ces petites têtes blondes & brunes amusées qui se payaient (métaphoriquement) la tête de M. SAOUDI. 

Pour ma part, j’avais déjà eu plusieurs aperçus éloquents de la dignité, de la haute moralité et du discernement infaillible de Mme Khadidja BOT et de M. Abdelkader SAOUDI, depuis l’interdiction de mes Club Lecture & Internet dont les visées propagandistes putatives ont été percées à jour, jusqu’au soir du 25 janvier, où, après m’avoir vainement insulté de « danger pour les élèves » et de « terroriste », ils sont restés, tout comme moi, debout dehors, dans le froid, pendant plus d’une heure trente, le temps que la réunion des parents se termine, pour s’assurer qu’aucun d’entre eux ne me parlerait, grâce à leur présence dissuasive et leur activation zélée du bouton d’ouverture de la porte de sortie dès que les parents quittaient la salle : ayant avec le plus grand succès intimé de saines valeurs de soumission aux enseignants, ils pouvaient se croire absolument « terrifiants » pour quiconque. Mais malgré ces rodomontades, durant notre attente, j’aurais presque pu entendre le bruit de flatulences durant la discussion animée de M. SAOUDI avec M. Salim B. – parent de la FCPE qui s’était activement joint à la direction pour me chasser de l’établissement –, dans laquelle Dieu et La Mecque étaient emphatiquement évoqués, certainement pour se donner du courage dans leur infamie et repousser par la dénégation l’inéluctable révélation au grand jour de leurs procédés honteux, en avant-goût du Jugement Dernier. Bien sûr, cela a été un échec cuisant, car sur la cinquantaine de parents présents, seuls 5 sont partis avant que les autres ne viennent massivement me voir. Dire que j’avais sincèrement cru en le « repentir sincère » de M. SAOUDI – que je croyais seulement victime de l’emprise de Mme BOT et d’un esprit bureaucratique poussé à l’excès –, que je lui avais fait part de ma volonté de tourner la page et que je le saluais publiquement et chaleureusement pour contribuer à l’apaisement de l’atmosphère ! Etat d’urgence, jusqu’où nous feras-tu descendre ?

 

 

« L’Affiche verte », déjouée par la vigilance et la sagacité de Mme BOT

 

Bien entendu, je reprendrai ma vigile dès lundi, et j’en ferai une chronique quotidienne, tant que cela me sera possible. Même si je n’ai enfreint et ne compte enfreindre aucune loi, rien n’est à exclure en ces temps troubles, et du reste, une arrestation et/ou une assignation à résidence seraient plus consistantes au vu de la gravité des accusations portées contre moi. Combien de malheureux innocents ont été perquisitionnés pour moins que ça ? En attendant, j’invite d’ores et déjà tous les parents du Collège à me transmettre leur témoignage et à protester auprès du Rectorat, en m’adressant copie de leur courrier, et toute personne, instance ou média concerné à m’aider à parvenir à une solution juste et à donner le plus grand retentissement à cette triste affaire.

 

Salah Lamrani

 


[1] D’autant plus grotesque que dans mon activité de traducteur et de blogueur, je soutiens la première ligne des combattants contre le terrorisme : la République Islamique d’Iran (Khamenei Rahbar !), le Hezbollah (Labbayka ya Nasrallah !), la Russie (Slava Putin !), l’Armée Arabe Syrienne, etc. Nous restons dans un pays libre, en théorie du moins, et même l’Education Nationale n’a pas le droit de s’enquérir de mes convictions politiques ou religieuses tant que je n’en fais pas état dans le cadre de ma mission d’enseignement. Et à ce niveau, toute imputation de faute est une calomnie dont tous les auteurs répondront devant la justice.

 

[2] Cf. mon courriel aux personnels de la MISR Language Schools, établissement de la Mission laïque française au Caire, le 25 mai 2013 : « Je félicite d'ores et déjà tous les personnels qui sauront faire preuve de "stoïcisme" durant les jours à venir. Je rappelle que l'une des figures du stoïcisme, Epictète, dit "le boiteux", initialement esclave de son état, aurait, selon la tradition, "stoïquement" supporté que sa jambe casse sous les tortures de son maître, lui répondant seulement par un placide "je t'avais prévenu". Peut-être assistons-nous à l'émergence d'une nouvelle école stoïcienne, française, dont les adeptes supporteraient presque sans broncher qu'on casse la jambe de leur collègue. Un "stoïcisme" par procuration, en quelque sorte. Il est, ce me semble, de la responsabilité des personnels de s'élever contre tous ces procédés, et d'exiger le respect de la loi et la justice par de nouvelles démarches, la première pétition n'ayant reçu aucune suite – preuve de la haute estime dans laquelle l'administration tient le personnel. On est hélas bien loin de la grève à laquelle j'appelais en solidarité avec François* dès le 26/03, proposition réitérée au principal intéressé le 27/03 lorsque l'agression a eu lieu, mais auquel il s'est lui-même opposé. » Voir Les marchands de soupe de la Mission laïque française : violences et omerta (2)

 



88 réactions


  • Passante Passante 23 février 2016 20:00

    mon pauvre ami écoute-moi... car la craie m’est sortie des oreilles...


    pauvre, parce que tu es en enfer, c’est bien lisible,
    pauvre, parce qu’en plus tu étales, non pas ton égarement,
    mais la persécution, réelle, dont tu fais l’objet.
    alors allons-y direct : sors de l’enseignement, quel qu’en soit le prix, à jamais, 
    avant que ta vie ne soit foutue, je pèse mes mots.
    why ?...

    parce que ceci est à la fois toi et pas toi, 
    interroge-toi sur ce que tu mérites, cette misère, mentale, socio, etc.
    venons-en aux faits :
    le plus grave ?
    « ma popularité parmi les élèves »........
    le gros piège classique allah noie du débutant.

    maintenant tu combines ça avec les autres signes...
    enlève les deux dirlos tordus : le fait que les enseignants entrent dans le rejet, pas bon, phénomènes de groupe, réactions de corps, promesse certaine d’aveuglement total.

    et d’abord le tien, d’aveuglement, appuyé, sur ce jeu :
    allez... dans une école, les gosses sont où en général ?....

    jamais ailleurs que dans la salle des profs !
    jamais.

    il faut payer les popularités, monsieur,
    et les vieilles places ainsi rejouées sont si usées
    qu’on s’étonne - vu l’intelligence d’analyse habituelle -
    que pareil film ne voit en rien décelée sa millénaire pellicule !

    je sais pas moi, lisez Frazer, Girard s’il le faut ! mais quelqu’un...
    maybe you’ve chosen your fight, 
    and the ground for it,
    but the condition to win is never to apply to the rules of those fighting you,
    sors du scenar ! quel que soit son délice, oui : délice,
    car peut-être que ce papier raconte un délice
    sinon comment l’enfer...

    so let’s play real games,
    what if :

    your worst ennemy was the place where you think you’re so... « popular »... ?
    and by the way, how come you « became » popular as you say ?
    why did you need it ? Is France such a difficult country ?

    un bus m’attend pour nabat 
    ils ont un ciné là-bas maintenant, 
    ça rigole plus les affaires...

  • tf1Groupie 23 février 2016 20:07

    Le pauvre bichon vient étaler ses problèmes et régler ses comptes sur Agoravox, envoyant péter le devoir de réserve et le minimum de retenue au risque d’entrer dans la diffamation
    Peut-être que cette fois il va participer aux débats.

    Mais perso, moi je ne lui laisserais pas mes gamins ...

    En tout cas : pas bravo aux « modérateurs ».


    • France Républicaine et Souverainiste Fabien de Chartres (28) 24 février 2016 08:46

      @tf1Groupie
      Il n’existe pas de devoir de réserve dans l’EN (cela ne concerne que les fonctionnaires d’autorité), et nous sommes (parait-il) en démocratie. De plus il est peu probable qu’il ait fait de l’apologie du terrorisme... il serait au « gnouf »pour ce méfait ! 

      Mais vous avez votre logique, celle de TF1 : censure, refus des vrais débats, abrutissement du populo... c’est sûr que l’enseignement donne vous donner des boutons !

    • tf1Groupie 24 février 2016 10:23

      @Fabien de Chartres (28)

      « pas de devoir de réserve dans l’EN »
      et pas de neutralité d’opinion non plus ?

      La démocratie c’est quelque chose qu’il faut respecter plutôt que de l’invoquer à tort et à travers comme vous le faites.

      Quand on est adulte, la retenue et le respect ça ne s’appelle pas de la censure.
      Et enseigner des conneries n’a rien à voir avec la liberté.

      Maintenant, monsieur le procureur, si vous me lisiez un peu vous sauriez que je ne refuse pas les débats, et j’ai déjà été censuré ici, mais expliquez-moi en quoi j’ai déjà été coupable de censure.
      Et puis, gentil guignol, tu viens soutenir ici un auteur qui ne participe jamais aux débats !! smiley  smiley

      En résumé : l’accusation gratuite et sans fondement, en démocratie, ça peut être condamné quand c’est de la diffamation.

      C’est cela la liberté : il y a des régles, plutôt que des victimes.


    • France Républicaine et Souverainiste Fabien de Chartres (28) 24 février 2016 10:50

      @tf1Groupie
      Le prof suspendu a milité sur son blog et pas ailleurs, de plus aucune opinion n’est neutre, sur TF1 comme ailleurs. A bon entendeur cher ami...


    • joaopessoa 24 février 2016 12:11

      @tf1Groupie

      Tf1groupie ou de l art de raconter n importe quoi


    • Montdragon Montdragon 24 février 2016 17:39

      @tf1Groupie
      Ô Sombre crétin, divin neuneu qui nous abreuve de sa logorrhée intestinale, tes gosses tu peux les garder.


  • RAF 23 février 2016 20:35

    Terroriste, vous ? j’en doute vraiment. Je sens bien qu’on vous fait payer cher vos orientations politiques. Bon courage ! Faites confiance à la justice. 


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 février 2016 21:00

    Vous contestez les bien-pensants, les bien-pensant vous détruisent. Que croyiez-vous ? Ca pourrait être pire, Vous pourriez être Dieudonné.... Ca ne changera que si vous détruisez le Systeme.... Faites tout ce que vous pouvez.... Peu à peu il est à s’effondrer. Mais je sais que c’est une piètre consolation pour ceux qui tombent en premier ligne


    Bon courage



    PJCA

    • tf1Groupie 23 février 2016 22:19

      @Pierre JC Allard

      Je suppose que vous avez glorifié les terroristes français en tant que « contestataires de la bien-pensance ».

      Je suis surpris de vous apprendre cela à votre âge avancé : s’habiller en rebelle n’est pas un gage de bonne foi.

      vos déclarations enflammées sont très naïves et laissent peu de place à la reflexion.


  • francesca2 francesca2 23 février 2016 22:08
    L’art de se présenter comme une victime : Lamrani, le Tarik d’agoravox.

    Souhaitons-nous seulement qu’ils ne vous réintègrent jamais et, si ce n’est pas trop demander, qu’ils vous (r)envoyent sans tarder vers le pays de votre coeur. 

    • Shawford Heaven Sent 23 février 2016 22:14

      @francesca2

      Ce serait un peu con con et je demande l’avis de personne pour en convenir, par contre ce serait comme renvoyer le dealer de ravioli à Capri et icelle à CABRIT parce que l’un comme l’autre me cachent encore des choses et/ou ne font pas droit à mes easy requêtes.

      Capiche ?


    • francesca2 francesca2 23 février 2016 22:26

      @Heaven Sent

      et toi ?

    • Shawford Heaven Sent 23 février 2016 22:37

      @francesca2

      C’est juste la dernière fois que je m’adresse en l’état à l’ectoplasme que j’ai en face, pour le reste on verra en temps utile, y’a tellement de maladroits, de jaloux, de cafteurs et de malfaisants en létal sur AV (peut être même au sein d’une même famille) qu’il vaut mieux parfois s’abstenir.

      Après c’est pas mieux par mail des fois, certains cherchent à m’embrouiller ou à tout le moins se permettent d’avoir encore des doutes sur quoi que ce soit me concernant, qu’ils aillent au diable !

      Je suis le seul à avoir des raisons de douter, car moi on peut me trouver où on sait pour discuter de la chose, et je suis toujours ouvert au débat et plus si affinités.

      Tschuss


    • francesca2 francesca2 23 février 2016 22:46

      @Porcu Nustrale


      Ho’ ?! 

    • Shawford Heaven Sent 23 février 2016 22:50

      @fPort semi Neuronal

      L’abus de smileys divins peut être dangereux à tous points de vue, prière de ne pas en abuser, sauf à les prodiguer en costume de toutou docile même si un peu con con, là on est déjà sur un terrain moins glissant ! smiley

      Bonne continuation, faîtes ou ne faîtes pas de bêtises, ça ne regarde que vous après tout !?


    • agent ananas agent ananas 24 février 2016 13:56

      @francesca2

      Tient la Francesca se fait l’alliée objective des coupeurs de tête et porteuses de burqa ? Qui l’eut crû ?


    • Shawford ORANGE SKIN 24 février 2016 13:59

      @agent ananas

      Lustucru pardi

      Http ://francois.breuillot.free.fr

      smiley smiley


    • francesca2 francesca2 24 février 2016 16:55

      @agent ananas


      Et bien, croyez à tout ce que le petit ami d’Allain Jules vous raconte, si ça vous fait si plaisir. 

    • Shawford ORANGE SKIN 24 février 2016 17:26

      @francesca2

      Tu sais cocotte que je souffre le martyr coliques néphrétiques va te dit quelque chose ? Lâche l’affaire Et trouve un moyen de me contacter. Mon oncle t’a t’il fait du mal lui ?


    • Shawford ORANGE SKIN 24 février 2016 17:32

      @Fransesca Oui tu es l’allégorie de la souffrance humaine. Tu préfères être le mal plutôt que le remède ?


    • Shawford ORANGE SKIN 24 février 2016 17:36

      @Fransesca Et si c’est ta moitié cosmique qui te manque toujours je peux te dire qui c’est en fait alors, il s’appelle Jerome BARALE, avocat à Bordeaux


    • OMAR 24 février 2016 17:46

      Omar9

      @francesca2, tu te prends pour Mme Khadidja BOT ?

      Ou Eva Braun ?


    • francesca2 francesca2 24 février 2016 18:23

      @agent ananas

      voilà l’islamien des lumières Omar qui vient à la rescousse...

    • francesca2 francesca2 24 février 2016 18:26

      @francesca2


      Nono arrête de délirer comme ça, tu fais peur à tout le monde !

    • Shawford ORANGE SKIN 24 février 2016 18:30

      @francesca2 Yep c’est bon désormais mais tu peux tel à ma doctoresse ou ma maman pour te faire une idée d’une éventuelle simulation pour les colliques Je suis déjà mauvais comédien alors dans une telle situation j’te dis pas (Au passage j’ai d’un coup fondu en larme quand mon ami le baveux a libéré son coeur et par la même la douffrance que j’ai porté à ta place) A la revoyure ectoplasmique... ou pas


    • agent ananas agent ananas 24 février 2016 23:12

      @francesca2

      Je n’ai pas de jules qui s’appelle Alain ... smiley


    • Shawford ORANGE SKIN 25 février 2016 00:03

      @agent ananas Comme c’est toi OS smiley je reviens juste faire un petit tour : séduisantes et mirifiques perspectives non ? T’y es bien toi non smiley Et ou voulais tu que tous ils puissent trouver un vrai espace d’expression libre ou mesurer leur ego et leur valeur « intellectuelle » respective hors du barnum et des tartufferies permanentes du vrai monde smiley Je suis to homme smiley


    • Shawford ORANGE SKIN 25 février 2016 00:06

      @ORANGE SKIN Et soyons clair je suis en paix et ne recherche qu’elle ( smiley )


    • Shawford ORANGE SKIN 25 février 2016 00:11

      @OS mon clone smiley

      En plus je t’ai indiqué un intermédiaire sur que quiche squaw se permettrait pas de bousculer à Bx


    • Shawford ORANGE SKIN 25 février 2016 00:14

      @OS Et sache bien qu’il y a ici une vraie légion de bonnes âmes muets comme des tombes mais qui n’en pensent pas moins


  • Cadoudal Cadoudal 24 février 2016 02:23

    Khadija, Abdelkader, Salam, etc...


    Ça se passe ou cette passionnante affaire entre algériens ?

    Chez nous en France ???





    • France Républicaine et Souverainiste Fabien de Chartres (28) 24 février 2016 08:42

      @Cadoudal
      Hélas Cadoudal la banlieue parisienne n’a plus rien à voir avec votre Vendée...


    • OMAR 24 février 2016 17:58

      Omar9

      @Cadoudal

      Demande à Zizou, Kad Merad , Isabelle Adjani, Alice Belaidi, Yves Saint-Laurent,Azouz Begag, Damien Saez, Samia Ghali, Rachid Arhab, Sheryfa Luna, Kamel OPuali, Dany Boon,, Indila, Daniel Auteuil, Amel Bent et des millions d’autres, ils t’e’xpliqueront..

      Enfin, si tu as toutes tes facultés....


    • Cadoudal Cadoudal 25 février 2016 02:02

      @OMAR
      Merci mon colon de t’inquiéter de mes facultés...


      Ensuite tu viendras encore nous dire que le grand remplacement n’est qu’un fantasme ?

      Ou alors l’heure a t’elle sonnée du coming out libératoire ?

      « Dans certaines villes de Seine-Saint-Denis, moins de 5 % des jeunes sont d’origine européenne »

    • Cadoudal Cadoudal 25 février 2016 02:51

      @Fabien de Chartres (28)
      Un peu d’histoire de France, même si ça n’est plus a la mode, vous éviterait parfois et en certains lieux de passer pour un inculte...


      Mais évidemment, si vous kiffez la joyeuse banlieue Parisienne et l’éducation nationale franco marocaine, mieux vaut pour vous en rester a des concepts basiques afin de favoriser votre intégration dans la France de demain et un dialogue constructif avec les colons.



    • Cadoudal Cadoudal 27 février 2016 01:10

      @Cadoudal
      7 personnes qui prennent le temps de noter ce commentaire pour nous signifier que Cadoudal était vendéen, que l’Histoire de France n’a aucun intérêt ou que la sous culture banlieusarde sera l’avenir de la France ???


      Si au moins ces personnes prenaient la peine d’étayer leur vote négatif, si je leur disais comme ça tout a trac que l’eau ça mouille, sur qu’ils voteraient négativement ces hominicules mondialistes... 

  • chapoutier 24 février 2016 05:18

    bonjour l’auteur
    que dit votre syndicat de cette affaire ? avez-vous son soutient ? c’est le b.a.ba afin d’organiser votre défense.


  • Massada Massada 24 février 2016 07:20

    Exilez-vous en Iran, il vous accueillerons les bars ouverts !


  • France Républicaine et Souverainiste Fabien de Chartres (28) 24 février 2016 08:36

    « Tout au long de la journée, absolument aucun enseignant ne m’a salué, et seuls les CPE et un surveillant m’ont parlé (et même apporté un café). Par contre, j’ai été salué massivement et chaleureusement par des dizaines d’élèves de toutes classes, surtout les miennes mais d’autres également, et ils ont pu me tenir compagnie assez longuement aux différentes pauses et me faire part de leur soutien, et même m’apporter à manger à la pause déjeuner. » 

    Salah : dîtes-vous que vous travaillez pour les élèves et que le reste... c’est le reste !

    • tf1Groupie 24 février 2016 10:28

      @Fabien de Chartres (28)

      Dites-vous bien que les enfants trouvent les pédophiles très gentils (bonbons et autres gateries) ... avant que ces derniers ne soient passés à l’acte.

      Alors votre instrumentalisation des enfants c’est très, très glauque.


  • France Républicaine et Souverainiste Fabien de Chartres (28) 24 février 2016 08:39

    Salah : vous avez les fumiers de 1ère classe de la FCPE sur le dos et aucun collègue bobo-franmac ne vous parle ? Donc vous êtes certainement un brave type. Il ne fait pas bon afficher des valeurs morales, des principes et des convictions traditionnelles dans ce qui reste de ce pays...


  • bourrico 7 24 février 2016 11:42

    l’EN, tu te casses, ou tu fermes ta gueule.


    J’ai failli y entrer, mais le coté secte et sclérosé de l’institution m’en a définitivement dissuadé.
    Aucun regret à ce jour.

  • zygzornifle zygzornifle 24 février 2016 13:09

    l’EN on y fabrique des fossiles......


  • agent ananas agent ananas 24 février 2016 13:44

    Voilà ce qui arrive lorsque l’on s’attaque au SAOUDI ... Heureusement qu’il ne vous a pas décapité !
    Et la « Khadidja » c’est une adepte de la burqa ?

    PS : Courage (j’ai signé votre pétition)


  • Claire29 Claire29 24 février 2016 14:04
    Je constate que l’Education nationale,avec la complicité des médias,étouffe cette affaire que je découvre aujourd’hui sur Agoravox !
    Les adhérents de la FCPE sont proches de la gauche sectaire et je ne suis pas surprise de leur attitude ambiguë avec leur envoi de courriers calomnieux,ils ne veulent pas déplaire à un gouvernement qu’ils soutiennent !

    • Aristide 24 février 2016 19:40

      @Claire29


      Il faut faire un minimum d’effort pour ne pas avaler tout cru les informations données ici et là. Sur la FCPE, allez à la source du courrier qu’ils ont écrit pour se positionner en conciliation, il ont rien à se reprocher.

      Vous réglez des comptes avec la gauche, mais au moins choisissez le bon sujet, il y en a de plus évident que cette affaire assez claire d’un allumé en mal de reconnaissance et à l’ego surdimensionné.


    • Claire29 Claire29 24 février 2016 23:00

      @Aristide

      « Sur la FCPE, allez à la source du courrier qu’ils ont écrit pour se positionner en conciliation, il ont rien à se reprocher. »
      Avant d’affirmer que la FCPE n’a rien à se reprocher,il est préférable d’entendre l’entretien 
       que Salah Lamrani a eu avec le Cercle des volontaires,c’est très instructif et me rappelle qu’il y a quelques années,il valait mieux se taire si vous n’étiez pas communiste dans une école où tous les collègues étaient soit militants,certains élus de la municipalité communiste,soit sympathisants communistes ! 

    • Pomme de Reinette 24 février 2016 23:10

      @Claire29

      c’est très instructif

      En effet : logorrhée hypomaniaque et confuse d’un individu visiblement très content de lui, et qui jubile de cracher sur ses (ex) collègues.
      5 ans d’âge mental, et encore ....


    • tf1Groupie 24 février 2016 23:19

      @Claire29

      Le gars est dans sa première année de titularisation, mais du haut de sa courte expérience il nous explique que cet établissement est très particulier et que la direction a un comportement anormal (comparé à quels autres de sa connaissance ??).

      Et du haut de ses 4 mois d’ancienneté il affirme avec beaucoup d’aplomb qu’il est « un professeur très compétent » (sic).
      Euh .........


    • Pomme de Reinette 24 février 2016 23:48

      citation de la vidéo (min 41) : « Je me suis fait incinéré par des collègues au conseil d’administration »

      Euh ..... je crois que le « professeur » de français a besoin d’un très très long repos, entouré de gentilles infirmières.


    • Claire29 Claire29 25 février 2016 12:10

      @Pomme de Reinette,

      Je n’ai pas entendu la même chose que vous !
      J’ai entendu qu’il a proposé un club de lecture et un club internet de façon officiel par écrit puis on a voulu lui supprimer les clubs sans raison « avec des sous entendus insidieux » sur le contenu des livres proposés aux élèves,il a été accusé de vouloir faire de la propagande ! 
      Tout est parti de ce malentendu, une direction bienveillante aurait pu régler le problème en lui permettant de s’expliquer.
      Au lieu de cela,elle a jeté de l’huile sur le feu en l’accusant d’avoir mis en danger la sécurité des élèves,accusation grave de la part d’un chef d’établissement !
      Devant les parents,la direction parle du « caractère suspect » des livres qu’il aurait fait lire alors que ce sont des livres empruntés au CDI.
      Les collègues l’ont agressé,ils lui ont « hurlé dessus »et lui disaient « Tais toi,tais-toi »,voilà quelqu’un accusé de choses très graves,le mot terroriste a été prononcé et on lui dit « Tais-toi ! »,et ça se passe en France dans un établissement scolaire public !
      Bravo les collègues !
      Il s’est heurté à une direction autoritaire et arbitraire morte de trouille après les attentats du 13 novembre,qui a trouvé avec cet enseignant un peu imprudent sans doute en révélant son identité sur son blog, ,un bouc émissaire facile à déstabiliser en lui prêtant des intentions qu’il n’avait pas,en portant contre lui de graves accusations sans lui permettre de s’expliquer !

    • Pomme de Reinette 25 février 2016 13:40

      @Claire29

      Ca, c’est le seul point de vue de l’intéressé qui n’aime rien tant que jouer les pauvres victimes du « système » (et qui n’en est pas à son coup d’essai).
      Lisez le rapport de l’administration, le son de cloche est tout autre. Visiblement cet individu ne respecte pas l’autorité de ses supérieurs hiérarchiques, passe son temps à la défier et fait n’importe quoi ... comme un ado en crise.
      Sauf que là, il a encore totalement passé les bornes au lieu de saisir sa deuxième chance.


    • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2016 14:08

      @Pomme de Reinette. Justement, si tu lis plus attentivement le rapport du commandement, tu t’aperçois qu’il n’est guère plus adulte que SL.
      Drame de l’immaturité.


    • Pomme de Reinette 25 février 2016 14:38

      @JC_Lavau

      Je n’ai rien lu de tel. Il est précis et circonstancié.
      Un prof, qui plus est qui vient de débarquer dans un établissement, se doit de respecter les règles, ses collègues et ses supérieurs hiérarchiques.

      PS : merci de conserver le vouvoiement.


    • Claire29 Claire29 25 février 2016 15:19

      @Pomme de Reinette,


      Evidemment que « le son de cloche est tout autre »,puisque les graves accusations portées contre Salah Lamrani n’y sont pas mentionnées,alors que des lettres calomnieuses envoyées par les uns et les autres et qui sont dans son dossier prouvent ces accusations !
      L’ auteur du rapport officiel manque d’intégrité et de courage,c’est le moins qu’on puisse dire ! 
      Je pense de toute façon qu’il est préférable pour tous et surtout pour lui qu’il ne revienne pas dans ce collège,les choses sont allées trop loin et sans doute que le rectorat mettra en avant l’intérêt du service public pour le nommer dans un autre établissement !
      C’est arrivé à d’autres obligés de quitter une école sur ordre d’un inspecteur alors qu’on ne leur reprochait aucune faute professionnelle !

    • Pomme de Reinette 25 février 2016 15:46

      @Claire29
      Cela m’étonnerait fort. Quand un fonctionnaire veut contester une décision, il existe des procédures internes. Les outrepasser en prenant des quidams à témoin relève de la manipulation, et là encore d’un non respect des règles.


    • Claire29 Claire29 25 février 2016 17:18

      @Pomme de Reinette, 

      mais de quoi parlez-vous quand vous dites : 
      « Quand un fonctionnaire veut contester une décision, il existe des procédures internes. Les outrepasser en prenant des quidams à témoin relève de la manipulation, et là encore d’un non respect des règles »

      Vous ne pouvez rien faire si on vous déplace « dans l’intérêt du service public » !
      De toute façon,comment rester dans une équipe qui vous rejette ?
      Il vaut mieux tourner la page et s’en aller !


    • Pomme de Reinette 25 février 2016 17:28

      @Claire29

      Visiblement, vous n’avez strictement rien compris et vous vous faites embobiner.

      L’arrêté est pourtant clair.


    • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2016 17:59

      @Pomme de Reinette.
      Financée par l’impôt, l’EN n’en a rien à foutre d’une gestion prévisionnelle ni intelligente ni humaine de son personnel. Depuis quelques cent trente ou cent quarante ans, ils se contentent de « Pas content ? Dehors il a mille chômeurs qui attendent votre place ! ».
      Dans ces conditions, produire de la qualité, si ça arrive, c’est par pur hasard.

      Si des profs de cinquante ans ne supportent plus la violence, l’insolence et le jeanfoutrisme de leurs élèves, aucune porte de sortie convenable, sinon tomber dans le vide : pas de cotisations ASSEDIC. Elles sont bloquées là où elles sont. Eventuellement la CPE se fera mousser auprès des élèves en daubant la prof aigrie ; ma soeur l’a fait, par exemple.

      Quand bien même le rectorat se donne quatre mois, non, il ne prendra pas de solutions non sanglante. De toute façons à la fin il y aura du sang sur le parquet. SL sera traité en caillou qui grippe le mécanisme, rien de plus.


    • Pomme de Reinette 25 février 2016 18:04

      @JC_Lavau
      Il s’est exclu de lui-même en ne respectant pas les procédures.


    • Shawford ORANGE SKIN 25 février 2016 18:15

      @Pomme de Reinette

      Tiens des jeunets en paix ! Ah non toujours pas, heureusement que je suis passé entre-temps aux œillets pour éviter le naufrage !!


    • Claire29 Claire29 25 février 2016 18:17

      @Pomme de Reinette,


      "La mutation dans l’intérêt du service.
      La mutation dans l’intérêt du service est décidée pour permettre de rétablir des conditions normales de fonctionnement dans un service ou dans un établissement : apaiser un climat conflictuel ou mettre fin aux dysfonctionnements qui affectent l’organisation d’un service. Elle est justifiée non pas par le comportement de l’agent mais dans le fait que le service dysfonctionne. Elle doit être prise dans un délai raisonnable.
      Des preuves matérielles, telles que rapports ou lettres, doivent établir les dysfonctionnements et sont contenues dans le dossier administratif de l’agent.
      Les éléments apportés pour justifier la mesure de mutation dans l’intérêt du service doivent être matériellement exacts.

      La nouvelle affectation doit être équivalente à la précédente du point de vue qualitatif : localisation, éloignement du domicile, nature et niveau de l’établissement, fonctions exercées.

      Toute mutation, dans l’intérêt du service, doit être précédée de la communication à l’agent de son dossier de carrière, car c’est une mesure prononcée en considération de la personne. Les mutations comportant changement de résidence ou modification de situation de l’intéressé doivent être soumises à l’avis des commissions administratives paritaires.

      Les autorités compétentes, pour prononcer la mesure sont :

      - le Ministre après avis des instances paritaires, pour le personnel appelé à changer d’académie,

      - le Recteur, après avis des instances paritaires, pour les nouvelles affectations des personnels nommés au sein de son académie."


      http://udas.org/Dossiers/outils_syndicaux/txt_outils_syndicaux/04-12-15%20juridique/La%20mutation%20d’office.doc





    • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2016 18:18

      @Pomme de Reinette. Et c’est la procédure qui est la priorité dans ta vie ?

      L’exemple qui suit est de Patrice Ranjaret. Une jeune femme doit quitter son poste pour grave dépression et passe quelques semaines à Verrières. On la renvoie à son poste, en la déclarant rétablie. Le métro arrive (ligne de Sceau et Robinson), elle se jette dessous. Fin de l’histoire.


    • Pomme de Reinette 25 février 2016 18:39

      @Claire29

      Je constate que vous avez de gros problèmes de compréhension et de lecture.
      Il ne s’agit pas de « mutation ».


    • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2016 19:17

      @Pomme de Reinette. Mais d’élimination pure et simple sans que ça se voit trop tout de suite.


    • Pomme de Reinette 25 février 2016 19:25

      @JC_Lavau

      Mais pas du tout. Relisez l’arrêté.
      Faites attention à ne pas verser dans le délire volontaire et entretenu à plaisir par l’impétrant
      D’autre part, je vous avais demandé de ne pas me tutoyer.
      Je mets fin à la discussion, cela ne sert à rien.
      Bonne soirée tout de même.


    • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2016 19:57

      @Pomme de Reinette. « sans que ça se voit trop tout de suite » écrivais-je ci-dessus.
      Opacité régalienne.
      Dans quatre mois les lumières seront éteintes et les attentions dispersées.


    • Claire29 Claire29 25 février 2016 20:20

      @Pomme de Reinette,

      Et vous,demandez-vous plutôt pourquoi vous répondez par des insultes quand on essaie de vous faire comprendre qu’une suspension de 4 mois à un moment n’empêche pas plus tard une 
      « Mutation dans l’intérêt du service »
      si la situation l’exige comme par exemple « un climat conflictuel » !

      Mais vous ignorez sans doute ce que signifie « un climat conflictuel » et comment un tel climat rend impossible le travail en équipe dans un établissement scolaire et comment ce sont les élèves qui en subissent forcément les conséquences !




    • Pomme de Reinette 25 février 2016 20:32

      @Claire29

      Je ne fais pas d’hypothèses sur la comète et je ne vous ai pas insulté.
      L’arrêté ne parle pas de ça du tout.
      Et je ne vois pas pourquoi vous vous escrimez à mettre des gras pour dévier la discussion sur tout autre chose.
      Nul ne sait ce que sera la réaction du rectorat après ce passage à l’acte qu’est l’étalage de ce délire sur le web.


  • Hermes Hermes 24 février 2016 14:15


    Bonjour,

     La liberté d’expression totale n’a jamais existé, et la liberté d’expression simple, (la possibilité de contredire les medias mainstream) n’existe plus depuis quelques années déjà. Il est simplement dommage que vous ne vous en soyez pas rendu compte avant ! Votre statut d’enseignant est encore plus contraignant dû à l’obligation de réserve.

     Votre carrière dans l’enseignement me semble compromise, à moins que vous sachiez faire profil bas et taire votre orgueil. Prenez actes de ces réalités, sortez de votre rôle de martyre, et bloguez anonymement à l’avenir : votre absence manifeste de modestie en souffrira certainement, mais le devoir de réserve existe, et les circonstances actuelles risquent d’aggraver son application !

    http://eduscol.education.fr/archives/legamedia/fiches/devoir-reserve.htm

    http://www.fonction-publique.gouv.fr/droits-et-obligations#Obligation_reserve_

    Cdt.


  • popov 24 février 2016 15:28

    @l’auteur

    Un fervent défenseur du régime des ayatollahs n’a pas sa place dans l’éducation nationale, point.

    Je n’ose pas imaginer ce que vous pouvez raconter au gosses s’ils évoquent la fatwa qui pèse sur Salman Rushdie.


    • OMAR 24 février 2016 18:03

      Omar9

      @popov

      Allez le remplacer tout en imaginant ce que vous allez raconter à ces gosses quand ils vous demanderont qui a assassiné Kaddafi et pillé et détruit la Libye, l’Irak et l’Afghanistan....


    • popov 25 février 2016 12:12

      @OMAR

      Si j’étais dans l’enseignement, ce serait comme prof de maths ou de physique.
       
      J’estimerais malhonnête de profiter de ma position pour propager des idées politiques.


  • agent ananas agent ananas 24 février 2016 16:46

    Tout à fait.
    Au pays de la « Charlitude » on préfère les pays qui financent alqaeda et les islamistes que celui des ayatollahs.
    Sans doute l’argent du « beur » ... smiley


  • Aristide 24 février 2016 19:35

    Il faut aller à la source des rapports établis par l’administration pour s’apercevoir que ce qui lui est reproché n’a rien à voir avec ses opinions. Il y a les liens sur son blog, il faut chercher et on trouve le rapport de la direction, 5 pages assez éclairantes sur la personnalité assez particulière de cet allumé.


    Il s’agit d’un excité qui se croit seul apte à décider, il créé un club de lecture alors qu’il en existe un en responsabilité d’un professeur en CDI et refuse les ordres qui lui sont donnés sur ce sujet, il a un comportement incompréhensible en CA sans respecter les règles et les personnes, il se victimise à tout bout de champ, il fout le bordel lors d’une réunion de fin d’année des profs, il a un vrai grain ...

    En fait ce type est un malade allergique à l’autorité et qui croit qu’il a une mission. Il devrait être suivi par un spécialiste et surtout éloigné des enfants qui n’ont pas à subir les écarts de comportements d’un tel personnage.

    C’est vrai qu’il a un passé et que son comportement actuel démontre son inaptitude à l’enseignement.

    Pour montrer tout de même la bienveillance de l’administration, il conserve salaire et indemnités. Sa suspension de 4 mois devrait lui permettre de retrouver un peu de bon sens, se soigner de ses angoisses en palace de faire le pied de grue devant l’établissement.



    • Pomme de Reinette 24 février 2016 19:52

      @Aristide

      Très juste.
      Mais je doute que l’administration apprécie beaucoup l’étalage de ces délires tous azimuts, qui ne font qu’aggraver le cas de l’impétrant.
      D’autant qu’il semble prendre un malin plaisir à cette agitation.


  • Aristide 24 février 2016 19:45

    Les liens des courriers de l’adminstration



    Le rapport de l’administration 5 pages, le mec est incapable de faire un seul document.



    Voilà, voilà l’autre face de cette affaire qui n’a rien à voir avec un quelconque délit d’opinion.





  • Passante Passante 24 février 2016 23:32

    une simple relation d’emprise passionnelle entre un travailleur et son supérieur hiérarchique ne peut pas entraver l’année scolaire des gosses, c’est profondément stupide, quelles que soit le film ainsi magnétisé alentour.

    par ailleurs, la langue française en elle-même, par essence, relève du flirt et du parler d’amour, 
    qui ne s’en doute pas a beau piailler en français, il ne s’en approche même pas, 
    plût au ciel, sans lyre, qu’il se crût en place de donner à lire...
    quand on veut donner aux autres à lire, monsieur, il faut accepter leur lecture en retour,
    on n’est pas encore à téhéran.

    • Passante Passante 24 février 2016 23:38

      w’ma tjarbé tsaktiné mama..

      la ano bkasrik mén téné meil
      allah lay farjé 7ada.

  • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2016 02:25

    Ça reste un drame stupide, et un drame de l’immaturité.
    Je crains que le gâchis reste durable, sans personne pour prendre les moyens de redresser la situation de SL.
    Le commandement aussi est fautif, n’a jamais appris à désamorcer les conflits avec humanité et créativité. Sa formation professionnelle et au savoir-être est moins insuffisante que celle de SL, mais elle aussi est franchement insuffisante.
    L’IUFM aussi est fautif, mais ça c’est son habitude... Ils avaient tous les moyens de constater que SL était explosif, peu adapté à cette institution passablement chtarbée. Il n’y a eu personne pour le prendre entre quatre-z-yeux et lui dire « Salah : Il faut que tu corriges ça, et ça, et ça. On va établir un programme, voici les habiletés à apprendre, et voici les points de contrôle qu’on va te faire franchir ».
    Pour monter des mini-études de cas, de situations à apprendre à désamorcer, puis critique de groupe, la vidéo est un outil exceptionnel. Les IUFM ne s’en servent pas, n’en ont pas l’idée. On prétend au ministre qu’on sait former les enfants et les ados, mais on ne veut pas apprendre à former les formateurs. Une armée aussi inefficace que l’Education Nationale serait vite écrabouillée à la première bataille. Du reste l’EN est écrabouillée par les beurs désaxés, envers qui elle est prisonnière de l’obligation scolaire...


    • Aristide 25 février 2016 11:48

      @JC_Lavau


      C’est bizarre cette propension à rejeter la faute sur la hiérarchie, les formateurs, ... Il s’agit d’une personne inapte à assumer ses fonctions. SL accumule les ennuis avec les établissements où il passe. Ce type est un danger pour les enfants. 

      Cette mise en cause de IUFM est assez ... préconcue, d’ailleurs ils n’existent plus sous cette forme, ce sont des ESPE. Il est assez courant ici de rencontrer des spécialistes auto proclamés qui savent donner des leçons à Einstein, se parer de toutes les qualités d’économiste de talent, de spécialiste des TIC, ... maintenant des sciences de l’éducation.

      Enfin, il serait bon que la modestie rattrape un peu tous ceux qui croient posséder la science infuse et les solutions miracles à tous les problèmes.

      Comment donc est-il possible de penser que l’on puisse régler de tels problèmes au niveau de l’éducation par la simple mise en place d’outillage ? Allons, il s’agit de problèmes complexes, le diagnostic de la situation n’est même pas fait et encore moins partagé entre tous les acteurs. Alors avant de mettre en place des solutions, le minimum c’est que les constats soient faits, les priorités déterminées et peut être ensuite les acteurs pourront essayer de mettre en oeuvre une vraie politique.








    • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2016 13:11

      @Aristide. Je te rappelle le prof de maths qui consacrait les dix dernières minutes à faire cours au martiens. Comme le rectorat manquait de profs de maths, et qu’il était normal durant les cinquante premières minutes, cela continuait ainsi.
      Mentionné par Maurice T. Maschino.
      Des inaptes j’en ai vus bien d’autres, y compris derrière le bureau provisorial.


    • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2016 13:18

      @JC_Lavau. Aux martiens.


    • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2016 13:23

      @JC_Lavau. Voir aussi le courageux inspecteur qui ne venait que pour pirater des logiciels :
      http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,579.0.html


Réagir