vendredi 24 février - par C’est Nabum

Y’a tout à changer !

Élection présidentielle nulle et non avenue

Chacun fournit ses arguments, défend son champion, sort quelques vilains dossiers sur les méchants des camps d’en face. On se croque-en-jambe, on se chausse-trappe, on se canardise, on se jette à la face des noms d’oiseaux car tout ce joli monde vole dans les caisses de l’Etat. C’est la foire du trône, la farce et attrapes du gogo, le carnaval des jocrisses. C’est un épisode merveilleux d’une République en déliquescence où plus rien ne tient si ce n’est les postures et les fidélités douteuses.

Le pied de nez vaut la tarte à la crème, le scandale ne sert plus à rien : on ferme les yeux, on sort l’incontournable présomption d'innocence qui ne vaut vraiment que pour les margoulins portant cravate, on cherche la petite bête, l’erreur de procédure pour blanchir celui qui a été pris les mains dans le pot de confiture dans lequel trempent tous les autres. On nous vend du programme qui lave plus blanc, qui fait bouillir la marmite et essore les délinquants, à l’exception notable des parlementaires. La justice doit s’appliquer aux mineurs de seize ans mais pas aux brigands des hémicycles.

C’est le grand guignol sans que Gnafron ne vienne arrêter les bandits de grand destin. Au bout de ce spectacle absurde, de cette pantomime pitoyable, le bon peuple, avec des haut-le-cœur pour les plus scrupuleux, va se présenter, un mouchoir sur le nez, aux urnes funéraires de la cinquième République pour choisir par défaut, éliminer les autres et surtout n’accorder aucun crédit au futur chef de la nouvelle grande bande organisée.

Mais pourquoi faudrait-il continuer à cautionner la mascarade ? Pourquoi penser que le nouveau lapin qui sortira du chapeau à claques sera capable de redresser la barre et de changer la situation calamiteuse dans laquelle ils nous ont tous placés ? C’est bien faire preuve d’une immense naïveté de penser que sans changer les règles du jeu, sans virer la caste politique, sans nettoyer les parlements à la manière des écuries d’Augias, nous pourrions une fois encore faire table rase.

Rassurez-vous, une fois le président désigné, le petit manège n’en continuera que de plus belle. C’est la seule certitude dans cette République des abus, des privilèges, des combines et de la corruption des élites présumées. On mettra des chandeliers et des couverts en argent dans les palais gouvernementaux. Il y aura toujours des pique-assiettes qui se presseront pour profiter de la bonne soupe et rire sous cape des gugusses que nous sommes.

6eme-republique_0.png

Cette élection est nulle et non avenue. La dignité du peuple souverain consisterait à ne pas cautionner, à ne pas participer, à ne pas se faire complice de la caste vérolée qui nous gouverne ou nous a gouvernés ou espère avoir enfin sa part du gâteau. Ne pensez d’ailleurs pas que ceux qui n’ont jamais disposé réellement du pouvoir sont moins pourris que les autres ; il y a bien lurette qu’ils naviguent dans le même marigot insalubre.

Il convient d’établir une Nouvelle République, citoyenne et propre, loin des professionnels de la politique, loin des officines mafieuses que sont les partis politiques, loin de cette représentation exclusivement bourgeoise et si peu représentative de notre nation. Tout est à revoir, tout est à changer et certainement pas uniquement le petit personnage qui ira s’installer dans le dorures du palais de l’Élysée.

C’est le moment de leur botter le train, de les chasser du pouvoir, de cesser de leur faire place, de leur accorder privilèges et considération. Ils ont tous, peu ou prou, trempé dans la combine, accepté des avantages auxquels nous autres, les couillons de citoyens, n’aurons jamais droit. Ils se servent et oublient de nous servir. Qu’ils dégagent, en rendant ce qu’ils nous ont volé, en perdant leurs droits particuliers, leurs retraites iniques, leurs chauffeurs, bureaux et autres petits conforts si agréables qu’ils restent à vie dans la fonction !

Bloquons les bureaux de vote, refusons de nous faire complices de ce déni de démocratie. L’affaire Fillon n’est que le paradigme du pourrissement définitif de la constitution et de nos institutions. Réveillez-vous citoyens ! Balayons cette bande d’incapables, de prévaricateurs, de professionnels de la tromperie. L'avènement de la sixième République ne viendra pas des urnes mais bien de leur blocage.

Insurrectionnellement leur.

6eme_republique_bandeau.jpg

 



45 réactions


  • Jeekes Jeekes 24 février 15:03

    Houla...
    Après toi camarade !

    Bon je plaisante, je suis totalement d’accord avec vous.
    Sauf que...

    Quelques longues années d’expérience m’ont appris à ne plus rêver. Ni à compter sur un quelconque sursaut de nos con-temporains.
    La seule solution à nos problèmes ? Rien d’autre qu’une bonne vraie grosse révolution. Bien sanglante...

    Ben c’est pas demain la veille, hélas !


    • C'est Nabum C’est Nabum 24 février 16:20

      @Jeekes

      L’obstruction systématique, le refus du respect, le désordre pendant les discours.
      Il y a rupture de contrat, nous sommes dégagés de notre devoir d’obéissance


  • Alpo47 Alpo47 24 février 15:11

    Et oui, ce ne sont pas les gens qu’il faut changer, mais le système en place. Et c’est justement le constat que font de plus en plus de gens. Renverser la table !

    Trump aux USA pourrait être quelqu’un qui renverse la table, il suffit de voir l’hystérie des représentants du système bi-partisan à son encontre. Pour l’instant, c’est une déception.

    Qui ou comment chez nous ? Je n’ai pas encore la réponse.


    • C'est Nabum C’est Nabum 24 février 16:21

      @Alpo47

      Moi non plus mais la seule chose certaine je ne m’incline plus devant ces bandits


  • Robert Lavigue Robert Lavigue 24 février 15:19

    Ne pensez d’ailleurs pas que ceux qui n’ont jamais disposé réellement du pouvoir sont moins pourris que les autres ; il y a bien lurette qu’ils naviguent dans le même marigot insalubre.

    J’approuve vos aveux !
    Il n’y a rien de tel qu’un batelier ligérien pour décrire son quotidien nauséabond...


  • juluch juluch 24 février 17:35

    On pas finis d’avoir des « révélations » en bois, des scoop qui souvent ne le sont pas, des saloperies assaisonnées de fiel et d’acide....sous la houlette des mierdas !


    qu’ils aillent se faire aimer chez les grecs, et se n’est pas un cadeau pour nos amis Hélène !!

    merci Nabum !

    • C'est Nabum C’est Nabum 24 février 20:13

      @juluch

      Je suis persuadé que dame Pénélope n’était au courant de rien ce qui rend plus infâme encore son mari de candidat (à la potence)


  • Sparker Sparker 24 février 18:50

    Ben si vous voulez une 6ème république vouys savez qui voter.


    • C'est Nabum C’est Nabum 24 février 20:14

      @Sparker

      Je la souhaite sans un maoïste à sa tête
      j’ai du mal avec les gens de son espèce


    • Sparker Sparker 24 février 21:12

      @C’est Nabum
      Il ne sera pas à sa tête bien que restant influent par des propositions et avis.
      Sortez vous de la tête Mélenchon et regardez, lisez et observez ce que tente de faire le FI au delà de Mélenchon que l’on remercie d’être son porte-voix.


    • Alren Alren 25 février 12:19

      @C’est Nabum

      Mélenchon croyait sans doute au Père Noël quand il avait quatre ans. Pensez-vous qu’il y croit encore ?

      Pensez-vous qu’il n’a pas changé d’avis sur le maoïsme et sa Révolution culturelle, cette révolution officiellement populaire mais qui fut une lutte de clans à l’intérieur du PC chinois, les étudiants servant de petits soldats ignares à Mao ?

      La révolution radicale que vous souhaitez et qu’un autre veut même « sanglante », est bien plus proche de la Révolution culturelle ( lancée par Mao qui perdait peu à peu le pouvoir personnel dans le PC) que la révolution par les urnes, non-violente mais bien plus efficace, que préconise la France Insoumise dont JLM est le candidat porte-parole.


  • lloreen 24 février 18:59

    C’est Nabum

    Savez-vous qu’il existe un conseil national de transition en France, crée le 18 juin 2015 par un collectif de citoyens et que cet organe est le seul légitime en vertu de l’article 35 de la Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen de 1789 et que ce collectif revendique également sa légitimité suite au non français lors du referendum de 2005 ?
    http://www.conseilnational.fr/

    Savez-vous que la France est en dictature depuis le coup d’état du 5 décembre 2016 ?
    https://www.youtube.com/watch?v=WIZJRcyYMx4

    Savez-vous que ce conseil national de transition organise un referendum national le 2 avril 2017 et qu’il appelle tous les français qui ne veulent plus de cette entreprise commerciale du nom de république française enregistrée depuis le 1er octobre 2003 auprès de la SEC américaine , contrôlée et dirigée par la City de Londres à se joindre à lui et exiger le départ de ces usurpateurs et organiser un autre système ? Ce 2 avril est le moment où jamais pour les français de reprendre les choses en mains.
    https://www.youtube.com/watch?v=OAKm23ZAdEw


    • C'est Nabum C’est Nabum 24 février 20:15

      @lloreen

      Je l’apprends et j’en suis fort aise

      La solution ne viendra que des citoyens


    • baldis30 24 février 21:22

      @lloreen
      bonsoir ...

      Vœu pieux mais sans espoir ...


    • lloreen 25 février 10:29

      @baldis30
      Ce n’est pas un voeu pieu c’est une réalité. Les gens veulent sortir d’un système mafieux contrôlé par ceux qui impriment l’argent à partir de rien pour endetter et asphyxier les gens et les nations.
      A moins d’être masochiste, je ne vois pas pourquoi c’est un voeu de vouloir quitter une société esclavagisée.


    • Alren Alren 25 février 12:21

      @lloreen

      organiser un autre système

      Quel système ? 


  • Sergio Sergio 24 février 19:48

    Bonsoir Nabum


    Le système quel qu’il soit s’accommodera toujours de ceux qui sauront l’utiliser à leur profit ! 

    Nous en sommes à la cinquième, croyez-vous en la sixième, la septième ... ? Comptons sur nos doigts et au bout du précipice, l’on devra faire un grand pas en avant pour se retrouver à onze, à l’aune d’une décimale ’décimante’.

    L’apprentissage est une affaire de répétition, surtout pour ceux qui ont la patience de nous l’enseigner, l’homme doit vivre et pour cela il est capable de tout désapprendre pour tout recommencer, Amen !

    Mais, bien à vous

    • C'est Nabum C’est Nabum 24 février 20:17

      @Sergio

      Je ne crois pas en l’humain, il est fourbe !
      Je pense que seules des règles du jeu fortes et intangibles peuvent le mettre sur le droit chemin


    • VeloCipaid VeloCipaid 25 février 18:13

      @C’est Nabum
      .
      L’humain est fourbe
      il lui faut des règles fortes et intangibles.......Le droit chemin...
      .
      Ein V.... , ein R....., ein F........ ????
      ...
      Nabum lisez vous ce que vous écrivez.


  • Ciriaco Ciriaco 24 février 21:02

    Nous vivons dans des idéologies, et c’est la cause de bien des maux. Tenez, prélever avec parcimonie, comme le faisaient les chasseurs, en intelligence avec soi et son environnement, en politique ça s’appelle réduire une dette écologique. C’est plus vilain à dire, il y a quelque chose d’autoritaire là-dedans, loin de la vertu de l’empirisme. Et pourtant ?


    La politique c’est un déséquilibre entre soi et le nombre. Poser un bulletin de vote, c’est la participation à la philosophie du nombre. Peut-être que le comprendre c’est voter un peu moins égoïstement : alors on ne le fait pas pour soi ; ce serait ridicule. L’illusion d’ailleurs ne tient pas beaucoup.

    Quant à soi, et ce n’est pas facile, réussir à mener une vie à peu près épargnée d’accidents et entourée de ses menus amours, voilà bien ce qu’on fait de mieux.

  • baldis30 24 février 21:20

    bonsoir,

    « Il convient d’établir une Nouvelle République, citoyenne et propre, loin des professionnels de la politique, loin des officines mafieuses que sont les partis politiques, loin de cette représentation exclusivement bourgeoise et si peu représentative de notre nation. »

    Le neveu du guépard avait comme préoccupation « tout changer afin que rien ne change ». C’était en Sicile il y a 150 ans ....ce n’est pas différent aujourd’hui en Italie .. comme en France et comme dans d’autres pays . La même caste revient comme elle est revenue en URSS après la chute du tsarisme, quelques têtes nouvelles mais une persistance des anciens maîtres cette fois bien inscrits ... 

    « tout changer afin que rien ne change »

    le seul espoir peut venir d’une révolution technologique : on pouvait espérer d’Internet, actuellement il est en cours de blocage avant le sabotage final, et ce qui ne sera pas saboté sera détourné.


    • C'est Nabum C’est Nabum 24 février 21:59

      @baldis30

      alors essayons l’anarchie


    • baldis30 25 février 11:44

      @C’est Nabum
      bonjour,

      « essayons l’anarchie »

      Mais alors je vous renvoie à une loi prise sur le site des Lois de Murphy et dite « Loi philosophique de Coste »

      « L’essence précède l’existence, l’énarchie précède l’anarchie »

      Or il y a des lustres que nous sommes en énarchie, et donc que l’anarchie est en route depuis de nombreuses années ! Asseyons nous et regardons... la campagne électorale et les déclarations successives des nombreux énarques postulant à la suspension provisoire des poursuites judiciaires.

      Appliquons le principe de Peter aux énarques, en l’assortissant de l’aphorisme de Clémenceau parlant des politiciens « la moitié n’est capable de rien, l’autre moitié est capable de tout ».

      On sait déjà par Clémenceau que la moitié a atteint le niveau d’incompétence et s’apprête à réaliser sa sublimation percutante en cherchant à être président ( ou ministre, ou ... , ou ... hou-hou-hou...) donc ils sont en route vers l’anarchie .. Pour l’autre moitié qui a obtenu la sublimation percutante, par l’arabesque latérale il ne reste plus qu’à profiter de l’anarchie qu’ils ont crée ...

      Pour mettre fin au b.... sans recourir à la dictature ... il faut rapidement mettre les énarques à la retraite avec obligation de ne rien faire, et en même temps nationaliser les banques où des énarques pourraient se dissimuler sous de faux noms.

      .


  • Old Dan Old Dan 25 février 06:25

    Le PB, c’est que, finalement, l’abstention profite aux pourris néolibéraux, de Macron à LePen.
    (Comme leur profitent l’acculturation générale, la crétinisation médiatique... et la malbouffe ! )


    • C'est Nabum C’est Nabum 25 février 06:41

      @Old Dan

      Nous sommes pris au piège
      Je compte faire obstruction sur les marchés, chasser les collaborateurs zélés d’une pègre politique honteuse
      Ensuite, nous verrons


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 25 février 09:31

    Vous avez bien cerné notre situation. Mais quand dans un commentaire vous dites « essayons l’anarchie », idéalement pourquoi pas, mais les gens ne sont pas prêts et confondent anarchie et anomie. De plus, même les mouvements anarchistes sont vérolés.
    Pas de solution, si ce n’est que chacun puisse s’émanciper dans son coin, les petits ruisseaux se jetant tous dans la mer.


    • C'est Nabum C’est Nabum 25 février 18:06

      @bouffon(s) du roi

      Cette réflexion relevait du dépit.
      J’avoue ne plus espérer un changement prochain


  • lloreen 25 février 10:25

    La seule solution qui vaille est la suppression de l’argent qui est un outil par excellence de manipulation et de contrôle, il suffit de réfléchir une seconde à tous les problèmes qu’il engendre pour le comprendre pour le remplacer par un système où l’argent est superflu.
    Il existe un mouvement, très ancien, originaire d’ Afrique appelé Ubuntu représenté par Michael Tellinger sous la forme du contributionisme. C’est la future solution.
    http://www.dailymotion.com/video/x1zjhcd_michael-tellinger-la-communaute-ubuntu-et-un-monde-sans-argent_news

    Depuis la création de la FED (1913), le dollar américain a perdu 96% de sa valeur en cent ans.
    Cet argent n’est que de la dette.


    • C'est Nabum C’est Nabum 25 février 18:07

      @lloreen

      C’est une évidence qui supposerait de changer toute l’histoire de l’humanité ou presque

      Là aussi, si le rêve est possible, il est surtout belle utopie


  • lloreen 25 février 10:36

    Je vous invite à voir cette vidéo et à la partager pour que les gens comprennent l’origine des problèmes.
    https://rutube.ru/video/b091e5b570bededcdc69a2d6c420c173/?ref=logo


  • 59jeannot 25 février 10:57

    belle dénonciation des abus de la 5ème et de ses margoulins, Pas d’accord sur votre fin ; des milliers de français ont cogité pour élaboré un programme « l’avenir en commun » pour justement nous amener à cette 6ème république, mais par les urnes, pas par le sang.
    Certes, son porte parole candidat est un politique de longue date, mais sans casserole aux fesses, doté d’un caractère indispensable pour affronter les chantres du libéralisme, pour nous débarrasser de la dictature de l’UE, et qui dès la nouvelle république en place, démissionnera.


    • C'est Nabum C’est Nabum 25 février 18:09

      @59jeannot

      Leur nombre n’est pas encore suffisant pour bouger l’immobilisme du plus grand nombre, la servitude de beaucoup et la perfidie des gens au pouvoir


    • Sparker Sparker 26 février 15:12

      @C’est Nabum
      Toute longue route commence par un premier pas (proverbe chinois je crois)...


  • Sparker Sparker 25 février 13:44

    On voit comme l’on est conditionné. Depuis De gaulle on nous endors de façon à nous faire accepter que le jeu politique est une affaire de professionnels. Blablater est notre seul façon de croire que nous avons encore un rapport avec tous ça. Ce qui compte est que nous soyons content de notre vote. Vous répondez Mélenchon maoiste, bien c’est votre droit mais dans un article qui défend une sixième république vous faites dans le personnel. Une sixième mais pas mélenchon par ce que ça ne vous convient pas à vous ou plutôt « il » ne vous convient pas.
    la sixième est le premier point du programme, lisez le et surtout les fascicules plus détaillés, cette sixième propose la révocation des élus, l’abolition du rôle présidentiel enfin ce seront des propositions parmi d’autres que les français participant trancheront. Que voulez vous d’autre ?
    Le premier combat est que les gens s’intéresse au programme, la première chose qu’ils souvent disent, ouais mais Mélenchon t’as vu sa gueule, son égo et j’en connait qui ne votrons pas pour la FI alors que tout dans leur propos va de ce sens. Le conditionnement est plus fort que la raison.

    https://avenirencommun.fr/livrets-thematiques/

    Ce qu’il faut c’est une démarche sérieuse, confiante, intelligente et dans l’intérêt de tous. Pour le moment seule la FI correspond.


    • Raoul-Henri Raoul-Henri 25 février 15:59

      @Sparker
      Vous exposez assez bien le problème auquel je suis confronté. Une action politique étant subordonnée à une constitution : comment la sixième constituante peut-elle être le premier point d’un programme puisque par définition elle n’est pas encore écrite ?

      J’explique mieux : s’il s’agit d’un premier point ; c’est qu’il y en a un second, un troisième, etc. J’en conclus peut-être à tord que cette suite de fascicules va conduire le contenu de la future constitution. Cela provoque chez moi un cogito hors norme et crée un impasse sémantique. Et le pompon c’est lorsque vous écrivez : « cette sixième propose la révocation des élus,... ». Ce qui en d’autres termes indique que le contenu de la nouvelle constitution serait de fait le contenu des « fascicules » (même racine étymologique que « faisceau ». Cela ne vous rappelle rien ?).

      Je vous garantie que s’il n’y avait qu’un seul point de programme : « tabula rasa » : je serais le plus vif pourfendeur des antimélenchons. Et si vous prenez connaissance du contenu du lien sur mon profil vous comprendrez pourquoi.

      @Nabum : content de vous retrouver en pleines formes !


    • C'est Nabum C’est Nabum 25 février 18:10

      @Sparker

      L’heure de la prise de conscience n’est pas génrale


    • Sparker Sparker 26 février 15:03

      @Raoul-Henri
      Bonjour, vous réagissez d’une manière classique (sans péjorativité) la sixième est le premier point du programme car ce sera l’évenement le plus important fondamentalement, bien que tous les autres point le sont aussi, mais foncièrement la sixième est le plus important car il redéssine les contours de la vie politique de notre pays.
      Je dis que certaines options ont déjà été émises pour donner une idée, genre révocation des élus, droit à l’avortement, droit au suicide assisté, destitution du rôle de président, mais à l’heure actuelle ce ne sont que des propositions rien n’est écris et encore moins validé. Le processus de constituante est à peine fini de penser et le débat continu d’ailleurs, élus, tirés au sort, moitié/moitié, tout au sort etc...
      D’ailleurs votre avis sera demandé donc commencez à vous interroger sur ce qu’il vous semble important dans une constitution. La révolution citoyenne c’est bien, c’est beau, ça fait moderne et humain mais va falloir la mettre en oeuvre et tous ou le plus possible devront participer.
      Mais ne vous laissez pas abuser par nos conditionnement la FI propose le tabula rasa qui peut convenir dans le contexte actuel, si on s’y met vraiment à nombreux sinon elle sera balayée comme le reste.


    • Sparker Sparker 26 février 15:06

      @C’est Nabum
      Il faut tout faire pour l’amplifier... Le seul vrai combat est là.


  • zygzornifle zygzornifle 25 février 17:12

    Cette fois il y a un peu plus de sport dans cette érection pestidentielle , déjà la gifle au tondu juppé et au clébard Sarkozy puis le Valls-Peillon-Montebourg giglé puis les affaires FILLON-Lepen mettent un peu de piquant rendant cette élection moins mou du genoux que celle de 2012 , l’alliance Jadot-Hamond et Macron-Bayrou mettent un soupçon de sel mais ça manque encore de saignant ..... Faut que celui ou celle qui se fera élire en chie vraiment ......


    • C'est Nabum C’est Nabum 25 février 18:11

      @zygzornifle

      Avec une telle Présidentielle,la France a des chances d’obtenir les JO et la politique risque de devenir épreuve de démonstration


    • Sparker Sparker 26 février 15:10

      « @zygzornifle
       »pestidentielle"
      PESTILENTIELLE, fais un peu gaffe quand même les mots ont leur importance... smiley


  • VeloCipaid VeloCipaid 25 février 18:16

    La gabegie de fonds public etr l’endettement supplémentaire au profit de Coca Cola et de Bouygues ... ;
    Des chances ??
    Vraiment ????


Réagir