lundi 10 juillet 2006 - par Laurent Bervas

USA, Chine, Europe : les faux-monnayeurs

La France, championne du monde... de la dette ?

USA, Chine, Europe : les faux- monnayeurs

Lingo En conclusion du film Lord of War (1) qui narrait la vie d’un marchand d’armes incarné par Nicolas Cage, le héros nous faisait remarquer qu’il n’était rien face aux plus grands trafiquants d’armes de la planète que sont les USA, l’Angleterre, la Russie, la France et la Chine, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU... Si ces pays sont des trafiquants d’armes notoires, on peut se risquer à dire que les plus grands faux-monnayeurs de la planète s’appellent les USA, la Chine et l’Europe.

USA ? Il est de notoriété publique que les USA sont en faillite, que la dette américaine, financée par les capitaux étrangers, donne des vertiges à toute personne capable de faire des additions. Quelle est, en ce cas, la vraie valeur du dollar ?

La Chine ? Il est de notoriété publique que les bilans des grandes banques chinoises sont gonflés de dettes non recouvrables dans des proportions hallucinantes (j’ai en tête l’exemple d’une banque nationale dont ce taux -officieux- est pratiquement de 40%, « explosant » depuis bien longtemps les fonds propres). Lorsque les banques étrangères se précipitent à l’image de la Société générale, pour acheter des licences bancaires en Chine, cela fait immanquablement penser à l’achat des « fameuses » licences UMTS qui ont provoqué, il a quelques années (période de la bulle), la quasi-faillite de France Telecom. Le yuan est une fausse monnaie ? C’est tellement vrai que la Chine n’a rien trouvé de mieux que d’acheter des dollars en devenant, avec le Japon, le premier possesseur de bons du Trésor américain. C’est une sorte d’équilibre de la terreur, comme un pistolet sur la tempe : "Tu touches à mon yuan et je te nike ton dollar". Quelle est, en ce cas, la vraie valeur du yuan ?

L’Europe ? Quelle est la solidité de l’euro ? L’euro est assis lui aussi sur une montagne de dettes ; quelle est, au-delà des critères de Maastricht (non respectés depuis longtemps), la vraie valeur de l’euro ?

Nous avons sous les yeux tous les ingrédients d’une crise financière mondiale, où ce ne sera plus la Thaïlande ou l’Argentine, mais une « grande nation » qui entraînera dans sa chute l’ensemble du système financier mondial. Dans ce jeu où tout le monde se tient par la barbichette, comme pour la Coupe du monde, la France tient la corde. Si la France chute, c’est toute la zone euro qui suivra, et alors bientôt, on pourra peut être chanter tous ensemble : On est les champions, on est les champions... ;-)

Ce texte fait suite à un très bon texte publié sur le blog de Pierre Bilger intitulé : William Bonner & Addison Wiggin : « L’Empire des dettes - A l’aube d’une crise économique épique ».


15 Messages de forum

Version web