samedi 8 juillet - par Christelle Néant

Deux attentats frappent Lougansk pendant le premier jour du G20 - Bilan : un mort et sept blessés

Cette première provocation, visant manifestement à saboter tout éventuel rapprochement entre Donald Trump et Vladimir Poutine lors de leur rencontre, a eu des conséquences sanglantes pour la RPL. Le bilan d'un mort et sept blessés, risque encore d'évoluer, car les autorités de la RPL n'excluent pas la présence d'autres engins explosifs sur le territoire de la république.

La première explosion, qui a eu lieu à 15 h 30 heure locale, près de la place des Héros de la Grande Guerre Patriotique à Lougansk, a tué une capitaine du service médical de la milice populaire de la RPL, et blessé cinq personnes dont des civils.

Victime de l'attentat

D'après le porte-parole de la milice populaire, le lieutenant-colonel Andreï Marochko, l'engin était artisanal.

« L'enquête est en cours, toutes les agences de maintien de l'ordre de la RPL sont impliquées. La zone de l'incident a été bouclée ; la recherche d'autres engins explosifs à proximité de l'incident est en cours. C'est sans doute un engin explosif, rempli d'armatures tranchantes [ndlr des shrapnels], déposé dans une poubelle près d'un magasin d'alimentation qui a explosé. Le type et la puissance de l'engin explosif doivent être précisés, » a ainsi résumé Marochko.

La police et la milice populaire n'ont pas eu le temps de trouver la deuxième bombe, située à peine à 50 mètres de la première, avant qu'elle n'explose, ajoutant deux blessés de plus au bilan du premier attentat. La deuxième bombe était placée dans une voiture cette-fois.

Voiture piégée - Lougansk

La nature de la première bombe (présence de shrapnels, qui rappelle les bombes artisanales des attentats terroristes islamiques qui ont frappé le métro de Paris en 1995), et la proximité de la deuxième bombe, indiquent clairement que ceux qui les ont installées voulaient faire un maximum de victimes.

À cause du risque d'autres explosions, le MGB de Lougansk a demandé aux gens de ne pas sortir de chez eux pour le moment, et de ne pas se rassembler en masse, pour éviter un carnage. Les festivités prévues demain à Lougansk ont été annulées par sécurité.

Les autorités de la RPL ont accusé l'Ukraine d'être à l'origine de ces attentats. Le but pour les autorités ukrainienne étant d'éviter que la Russie et les États-Unis ne se mettent d'accord à Hambourg pour obliger Kiev à respecter les accords de Minsk.

« Ayant peur qu'à Hambourg, les dirigeants de la Russie et des États-Unis, Vladimir Poutine et Donald Trump puissent identifier lors de leur réunion en tête à tête des moyens de désescalade, les faucons de Kiev en sont venus à des actes inhumains, visant à montrer à la communauté internationale la soi-disant instabilité des républiques populaires », a expliqué Marochko.

« Non moins inquiétante pour Kiev est la réunion des dirigeants des pays garants des accords de Minsk, qui vont discuter de la résolution du conflit du Donbass sans Porochenko, ce qui donne de l'espoir pour une accélération de la mise en œuvre du paquet de mesures », a-t-il conclu.

Le chef de la RPL, Igor Plotnitski, a demandé aux citoyens de la république d'être vigilants, de ne pas céder à la panique, et a tenu à adresser ses condoléances aux familles des victimes. Le MGB a lancé un appel à la population afin de trouver des témoins qui auraient vu des personnes suspectes dans la zone où ont eu lieu les deux explosions. Les services de sécurité ont aussi appelé les habitants à leur signaler tout objet ou personne suspecte.

Au vu de la façon dont a commencé cette première journée du G20, celle de demain et les jours qui vont suivre risquent de marquer une nouvelle étape sanglante du conflit du Donbass.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi



11 réactions


  • sarcastelle 8 juillet 11:09

    Vous ne craignez pas sur Agoravox la concurrence vénézuélienne ?


    • Christelle Néant Christelle Néant 8 juillet 12:19

      @sarcastelle
      Vous par contre la seule concurrence que vous pourriez craindre c’est les troll-bots qui pondent des commentaires aussi vides que les vôtres mais pour moins cher que vous...


    • sarcastelle 8 juillet 12:27

      @Christelle Néant

      .
      L’habitude ne se perd pas sur Agoravox d’accuser ses contradicteurs d’être stipendiés. Hélas, trois fois hélas, je n’ai malgré mes efforts reçu aucune offre encore, ni du nucléaire ni des Américains.


    • pemile pemile 8 juillet 12:34

      @sarcastelle « Hélas, trois fois hélas, je n’ai malgré mes efforts reçu aucune offre encore, ni du nucléaire »

      Normal, votre posture caricaturale ne sert pas leur cause et est équivalente à celle de Cabanel pour la cause écologiste.


    • Pere Plexe Pere Plexe 8 juillet 12:46

      @sarcastelle
      Maduro ç est imposé par un coup d’état ?



    • JC_Lavau JC_Lavau 8 juillet 14:05

      @sarcastelle. Sens toi complètement libre de nous parler du Yémen, ou des nouvelles offensives israéliennes sur le sud de la Syrie.


    • sarcastelle 8 juillet 17:21

      @pemile

      .
      Je vois que Samba a encore écrit sur l’EPR. Rendez-vous là-bas ! 

  • QAmonBra QAmonBra 8 juillet 13:46

    Merci @ Christelle pour le partage.


    Faute de parvenir à leur fin politiquement et militairement, les nazis et autres fascistes ukrainiens passent aux méthodes terroristes, ce qui n’est qu’un retour à leur origine, tout comme leur cousins orientaux coincés en Syrak ayant sévi dernièrement en Iran et Irak.

    Même si cela est déplorable pour les innocents qui en souffriront, ceci est révélateur de leur impuissance et pourrait être, sans cynisme, considéré comme un signal positif.

    Bonne continuation et soyez prudente. 

  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 juillet 18:04

    Bonjour et merci pour vos billets. Je ne voudrais pas soulever un espoir, mais il semble, (vous pourrez peut-être trouver des infos en russe), qu’un accord ait été trouvé entre Poutine et Trump au sujet de l’ Ukraine. Wait and see ...


    « Une rencontre »- Chronique du grand jeu«  Sommet du G20 à Hambourg

     »Les gros titres focalisent sur un accord de cessez-le-feu dans le sud-ouest syrien (théâtre secondaire du conflit) ou l’éternelle histoire du supposé piratage russe des élections US. Or une chose frappe, dont on parle moins : il a beaucoup été question de l’Ukraine.

    D’après Lavrov, la partie américaine a promis de mettre en application les accords de Minsk II (allant dans le sens de Moscou et systématiquement violés par Kiev dans le but de mettre de l’huile sur le feu). Un accord a même été trouvé afin de créer une ligne de communication directe entre Américains et Russes, et Washington a désigné un représentant pour le règlement de la crise.

    Pour la junte post-Maïdanite, c’est la soupe à la grimace. Son unique raison d’être est aujourd’hui de torpiller tout rapprochement américano-russe et de maintenir les sanctions occidentales contre Moscou. Un petit tour sur des sites ukrainiens, tous repris en main par le régime, montre d’ailleurs un malaise certain : la rencontre Poutine-Trump n’est pas évoquée ou succinctement. Attendons-nous à une prochaine recrudescence de tensions et de provocations dans le Donbass..."


    • Christelle Néant Christelle Néant 10 juillet 14:45

      @Fifi Brind_acier
      Malheureusement vu qui est le représentant en question et ce qu’a sorti Tillerson en visite en Ukraine ce week-end, je suis tout sauf optimiste :
      "Rex Tillerson était en visite à Kiev le dimanche 09 juillet. Fidèle à l’inversion accusatoire dont use et abuse Washington, il a déclaré que la Russie devait faire le premier dans la désescalade dans le conflit en cours dans le Donbass. C’est typiquement avec ce genre de déclaration mensongère et provocatrice que nous pouvons comprendre que, malheureusement, nous ne sommes pas sur une voie de résolution pacifique du conflit entre la population du Donbass et l’armée du régime de Porochenko Libération"
      http://peupleslibres-nouvelle-russie.blogspot.com/2017/07/ukraine-inflation-de-visites-otanesque.html


Réagir