jeudi 22 décembre 2016 - par PRCF

Duterte demande à l’armée US à se préparer à quitter les Philippines : « Goodbye America » !

Le Président des Philippines, Rodrigo Duterte, a déclaré que les forces militaires des États-Unis (US) présentes dans « notre pays, doivent préparer leur sortie » parce que leur présence n’est pas nécessaire, parlant d’un « adieux aux USA ».

Les différentes prises de positions du nouveau président philippin – en rupture avec la politique du dictateur Marcos installé par les USA et ses successeurs – marque un virage géopolitique vers les BRICS et le désalignement sur les Etats Unis d’un pays qui est une ancienne colonie américaine. Ce virage s’accompagne d’une détente avec la guérilla communiste et le puissant parti communiste philippin (lire ici)

« Préparez-vous à quitter les Philippines, préparez vous à l’annulation de l’accord de visite des troupes (…) Nous ne luttons pas contre la Chine, c’est vous (USA) qui nous incitait à ce combat ; de la même manière nous ne lutterons jamais contre la Russie, avec qui nous sommes de plus en plus amis « , a déclaré Duterte.

Cet accord, signé en 1998, permet aux troupes américaines de prendre positions sur l’archipel pour des exercices de combat conjoints. Et assure de fait la principale présence de l’armée américaine en Asie du Sud Est et notamment en mer de Chine contrôlant les principales routes maritimes commerciales.

Philippines : « Goodbye America »

Dans un discours télévisé, Duterte a répété « Goodbye America », en réaction à ce qu’il a perçu comme une décision arbitraire de la Maison Blanche de supprimer un large paquet d’aides pour ce pays soit disant en raison de préoccupations sur les droits de l’homme : une décision qui prête évidemment à sourire lorsque l’on sait combien Washington ne s’est jamais préoccupé des droits de l’homme durant les décennies où leur dictateur Marcos était au pouvoir, ainsi que lorsque ces successeurs ont poursuivi la violente répressions des communistes, syndicalistes et progressistes à travers toutes les Philippins.

En octobre dernier, Duterte a annoncé que les Philippines planifiaient de se rapprocher de la Chine et la Russie pour former une alliance militaire et économique.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

http://www.initiative-communiste.fr/articles/international/duterte-demande-a-larmee-us-a-se-preparer-a-quitter-philippines-goodbye-america/



17 réactions


  • Alren Alren 22 décembre 2016 14:59

    Il y quelques années encore, Duterte aurait été rapidement chassé du pouvoir par un coup d’état.

    Mais les militaires philippins ont visiblement mieux compris où était l’intérêt de leur pays et donc du leur propre. Et sans eux pas de coup d’état ni de « révolution de couleur ».

    Les USA qui voulaient se recentrer sur l’Asie en abandonnant à l’Allemagne le rôle de garde-chiourme anti-progressiste en Europe, essuient là un grave revers de leurs plans stratégiques pour la longue durée.


    • Paul Leleu 23 décembre 2016 09:46

      @Alren

      n’empêche que pendant des décennies les communistes et les démocrates ont été victimes de génocides dans ces pays... des centaines de milliers, des millions de morts innocents de tout crime, et assassinés pour leur opinions. (Corée été 1950, Indonésie 1965, etc). des pages noires du capitalisme soigneusement occultées par les historiens officiels


  • Victor 22 décembre 2016 15:02

    Obama = « fils de pute
    Ben Ki Moon = »imbécile"
     
    Et oui ... un nationaliste c’est pas un flanby de la gogoche, lécheur de babouches, négrier de Soros, et 1er caniche de l’OTAN ...
     


  • Clocel Clocel 22 décembre 2016 15:07

    US GO HOME !

    Pauvres ricains... smiley

    Il est vrai que l’Oncle Sam n’a pas d’amis, juste des intérêts...


  • baldis30 22 décembre 2016 15:21

    Ah les s..... de philippins , ils vont finir par rejoindre le BRICS

     smiley)  smiley)  smiley)  smiley

    Moi président ( expression originale) je vais te leur préparer une bonne petite guerilla


    • Shawford Orange Skink #42 22 décembre 2016 15:24

      @baldis30

      Sans moi

      -------------------------------------------------------------------

      Atmos, welcome back Bro


  • Jeekes Jeekes 22 décembre 2016 16:10

    Il me plait bien, ce Duterte.


    J’espère qu’il ne va pas lui arriver trop vite un « accident »... 

    • Shawford Orange Skink #42 22 décembre 2016 16:16

      @Jeekes

      Comme je le disais hier et ce matin, notre bins éventuel c’est les niaks maintenant. Et en voilà peut être un buddy front striker de première.


    • baldis30 22 décembre 2016 18:12

      @Jeekes

      un jet de farine ?


    • BOBW BOBW 22 décembre 2016 19:07

      @Jeekes : Ou des cadeaux de cigares empoisonnés de la CIA  ? smiley


  • zygzornifle zygzornifle 22 décembre 2016 16:35

    Je me demande comment les ricains vont se venger . De quelle manière ils vont foutre la merde aux Philippines ..... une chose de sure ils ne partiront pas une main devant une main derrière ...... 


  • simplesanstete 22 décembre 2016 21:54

    Comme disait les Corléones à une réunion de conciliation avec des futurs clans concurrents.....nous ne sommes pas communistes.


  • baleti baleti 22 décembre 2016 22:27

    Le traiter de paix signer en 2014,entre le FMIL et le gouvernement, risque de voler en éclat, s’ils ne fond pas gaffe.


    les philippin son pas con, ils ont choisie un bon moment.Entre le changement de président au USA, et leur problème, au moyen orient, ils vont pas avoir le temps.

  • Buzzcocks 23 décembre 2016 10:20

    Sous couvert d’anti américanisme primaire et qui peut parfois se justifier, les français en viennent à soutenir une crevure comme Duterte. (idem pour Poutine).
    Le communisme n’a jamais rendu intelligent, on en a encore la preuve avec ce billet.


    • eric 23 décembre 2016 14:23

      @Buzzcocks
      Oui ! Ils nous expliquent que ce président fait du chantage aux américains pour continuer à recevoir de l’argent...Il faut dire que les EUA sont les premiers dans le monde pour les aides diverses.

      Mais bon, en ce moment, il y a plus important.

      Moi, j’ai reçu cela. Connaissant les socialistes, et si c’est comme la dernière fois pour leur primaire ( un souk total), il doit être possible de s’inscrire un certain nombre de fois.

      Connaissant les PRCF, cela ne doit pas les gêner outre mesure de signer qu’ils partagent les valeurs communes de Vals et de Pinel...

      Vérifierz, si cela se trouve vous devez pouvoir voter plusieurs fois....

      Les 22 et 29 janvier prochains auront lieu les premier et second tours des Primaires citoyennes de la Belle Alliance Populaire co-organisées par Le Parti socialiste, Le Parti radical de gauche, Le Parti écologiste, le Front démocrate et l’Union des écologistes afin de désigner le candidat de la gauche et des écologistes pour les élections présidentielles.

      Il a été décidé de mettre en place un système de vote électronique pour nos compatriotes domiciliés à l’étranger.

      Les Français résidant à l’étranger peuvent donc participer aux Primaires citoyennes à condition d’être inscrits sur la liste électorale consulaire au 31 décembre 2015 et de s’inscrire au préalable sur le site des Primaires citoyennes : www.lesprimairescitoyennes.fr au plus tard le 4 janvier 2017 à 18h00, de s’acquitter du paiement en une seule fois pour les deux tours des 2 (deux) euros pour la contribution à l’organisation des Primaires citoyennes ; et d’accepter l’engagement de reconnaissance dans les valeurs de la Gauche et des Écologistes.

      Les 22 et 29 janvier 2017 c’est vous qui décidez !

      Merci par avance pour votre contribution à la réussite de cette grande consultation démocratique !



    • Et hop ! Et hop ! 24 décembre 2016 00:20

      @eric : «  Il faut dire que les EUA sont les premiers dans le monde pour les aides diverses. »


      Ca c’est la propagande, les USA ne donnent pas d’argent, ils prêtent, ils endettent, et ensuite ils se paient sur la bête en pillant les ressources naturelles et en faisant augmenter les impôts.

      Le plan Marshal pour la reconstruction (des destructions des bombardements américains) , c’était quoi à votre avis ?

      Ces prêts forcés à des banques américaines étaient assortis de la condition d’importer pour un montant équivalent d’équipements et de produits américains, et pour les États bénéficiaires l’engagement d’emprunter le double du montant octroyé (13 milliards de dollars seront proposés).


Réagir