jeudi 16 mars - par Christelle Néant

Hystérie russophobe 3.0 - L’Ukraine se lance dans une surenchère suicidaire contre la Russie et le Donbass

Suite aux déclarations de plusieurs banques russes, dont la Sberbank, d'accepter d'ouvrir des comptes pour les personnes présentant un passeport de la République Populaire de Donetsk (RPD) ou de la République Populaire de Lougansk (RPL), les groupuscules ultra-nationalistes et nazis ukrainiens ont réagi violemment et appelé à faire fermer ces banques implantées en Ukraine.

Ces groupuscules (principalement Azov et Secteur Droit) ont alors attaqué plusieurs banques et endommagé plusieurs distributeurs de billets, allant jusqu'à murer l'entrée d'une agence de la Sberbank à Kiev, avant d'en barrer l'accès avec du fil de fer barbelé et des bûches enflammées. Ils ont aussi collé des affiches appelant les gens à retirer leurs fonds en arguant que ces banques allaient fermer : « Attention ! La banque du pays-agresseur va bientôt fermer. Retirez votre argent dès que possible  ».

Ces attaques ont aussi visé la banque russe Alfabank, qui a vu une de ses succursales à Kiev être caillassée par des radicaux ukrainiens qui manifestaient sur la place du Maïdan pour soutenir le blocus du Donbass. Bien sûr la police ukrainienne n'a arrêté personne pour tous ces actes de vandalisme.

Ne pouvant rien faire contre ces groupes nazis qui détiennent le réel pouvoir en Ukraine actuellement, les autorités ukrainiennes ont décidé de suivre le mouvement pour ne pas se faire renverser, et d'imposer des sanctions aux banques d'état russes implantées en Ukraine. La Banque centrale ukrainienne est actuellement en train de travailler sur ce dossier avec l'aide du SBU (services secrets ukrainiens) afin de déterminer quel type de sanctions seront appliquées contre les filiales de certaines banques russes (dont Sberbank, VTB et Prominvestbank).

Les propositions de la banque centrale ukrainienne qui ont été publiées suggèrent d'interdire à ces banques les virements vers l'étranger. Dans le passé, la filiale ukrainienne de Sberbank avait déjà dû baisser le plafond de retrait de ses clients suite à des pressions venant des autorités de Kiev.

Ce genre d'annonce et d'actions vont provoquer un monstrueux « bank run » dans ces banques. En clair, les clients vont tous retirer leur argent pour aller le mettre ailleurs. Ce qui provoquerait la faillite de ces filiales ukrainiennes.

Mais ce que tous ces « génies » n'ont pas compris, c'est que ces banques sont aussi un vecteur d'investissement et que les banques sont toutes reliées entre elles par des créances ou des partages de capital. La Sberbank est la 7e banque d'Ukraine, avec plus de 805 millions de dollars de dépôt, et elle emploie 2 000 personnes. Une position qui a poussé sa direction à appeler les autorités ukrainiennes à faire cesser les actes de vandalisme et les attaques contre ses agences, et à garantir la sécurité de ses employés.

Une situation qui préoccupe la Russie, comme l'a indiqué Dimitri Peskov, le secrétaire de presse du président russe Vladimir Poutine. Refusant de spéculer sur la façon dont la situation pourrait évoluer (ou dégénérer plutôt), il a déclaré que le Kremlin suivait de près ce qui se passe à Kiev, et a rappelé que ce genre d'action ne serait pas sans conséquences pour l'économie ukrainienne.

« Nous considérons bien sûr que cette situation (avec les banques russes) détruit totalement le climat d'investissement en Ukraine, cela montre au monde entier qu'il est maintenant très dangereux et à peu économiquement opportun de travailler sur le territoire ukrainien, » a déclaré Peskov.

On n'aurait su dire mieux. Pour résumer, ce genre d'action va non seulement plomber l'économie ukrainienne en décourageant quiconque de venir investir dans le pays, mais en plus la chute brutale de la Sberbank et d'autres banques russes pourrait précipiter la chute de tout le système bancaire ukrainien par effet domino. Car ce n'est pas une petite banque qui ferait faillite, mais la 7e banque du pays, qui a des liens financiers avec d'autres grosses banques ukrainiennes.

Et comme si cela n'était pas suffisant en terme de destruction de l'image du pays, les autorités ukrainiennes ont décidé d'en rajouter une couche niveau bêtise russophobe, en déclarant que la candidate russe à l'Eurovision pourrait se voir refuser l'entrée sur le territoire ukrainien à cause du fait qu'elle est allée chanter en Crimée en 2015. Ou comment finir de torpiller la réputation du pays dans le monde entier en refusant une chanteuse handicapée…

Concernant le Donbass, comme pour les actions contre les banques russes, les autorités ukrainiennes ont décidé finalement de soutenir le blocus de la région, faute de pouvoir l'arrêter, en bloquant, depuis cet après-midi à 14 h, tout transport de fret par la route ou le rail vers la RPD et la RPL jusqu'à ce que les entreprises mises sous tutelle soient rendues.

Un blocus stupide, qui ne fera pas changer la politique des deux républiques populaires, qui ont commencé à exporter leurs produits vers la Russie, comme l'a indiqué Alexandre Zakharchenko lors d'une conférence de presse. Pire, ce blocus contrevient totalement aux accords de Minsk-2, mais aussi au bon sens et à la conscience humaine comme l'ont déclaré Denis Pouchiline et Sergueï Lavrov.

Même le représentant spécial de l'OSCE au sein des groupes de contact, Martin Sajdik, s'est dit préoccupé par ce blocus et a déclaré que cette évolution dangereuse de la situation devait être arrêtée.

«  Je tiens à exprimer ma déception personnelle et ma préoccupation face à cette situation qui ne contribue pas au succès du processus de Minsk, mais exacerbe plutôt les tension entre les parties et a un effet négatif sur le processus de rapprochement mutuel et de coopération. Cette évolution dangereuse doit être arrêtée », a-t-il déclaré après une réunion du groupe de contact.

Car M. Sajdik, comme d'autres personnes sensées, comprend bien vers quel scénario se dirige actuellement l'Ukraine, mais surtout quelles en seraient les conséquences pour ses voisins. Si les experts les plus optimistes considèrent que ce soutien au blocus du Donbass (qui vise à le dé-radicaliser pour empêcher son instrumentalisation par les groupuscules nazis) va accélérer l'organisation d'élection anticipées en Ukraine, d'autres experts un peu plus réalistes parlent ouvertement de futur effondrement du pays.

Ainsi, Evgueny Satanovsky, président de l'institut du Moyen Orient, considère que les autorités ukrainiennes sont désormais incapables de garder la situation dans le pays sous contrôle, à cause de leur incapacité à gérer les bandes armées et les subordonnés des gouverneurs.

« En ce qui concerne l'Ukraine, je pense qu'elle s'est déjà effondrée mais elle n'a pas encore pris conscience du fait qu'elle s'est désagrégée. Le gouvernement est incapable de faire respecter la loi et de maintenir l'ordre, même dans la capitale. Quel genre de pays est-ce là ? C'est un ex-pays », a-t-il déclaré.

Or lorsqu'un pays s'effondre, la tentation est forte pour des autorités aux abois d'utiliser la guerre comme solution miracle. À vouloir faire monter les enchères et les tensions avec la Russie, mais aussi avec les Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk, l'Ukraine s'est acculée elle-même dans une voie sans issue.

Une fois qu'elle aura pleinement réalisé qu'elle est acculée, alors elle lancera l'attaque dans un ultime baroud d'honneur avant de s'effondrer comme un château de cartes. Lors de la mise sous tutelle des entreprises ukrainiennes par la RPD et la RPL, Alexandre Zakharchenko avait donné tout au plus 60 jours à vivre à l'Ukraine. Il semble que les autorités ukrainiennes aient décidé, dans leur hystérie russophobe, de tout faire pour réaliser cette sombre prédiction.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi



25 réactions


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mars 08:52

    Bonjour, merci de nous tenir au courant, mais quel gâchis ! Tout ça pour empêcher la Russie d’avoir des relations normales avec l’ Union européenne. Nuland a été révoquée, mais il semble que Kiev ait toutes les compétences requises pour amener l’ Ukraine au fond du gouffre ...

    J’ai trouvé très intéressante cette vidéo d’une conférence de presse de Poutine en Février.


  • rogal 16 mars 11:29

    Hystérie russophobe : non, russomise.


  • JC_Lavau JC_Lavau 16 mars 12:04

    Cette conduite me rappelle celle des épouses devenues paranoïaques et perverses, devenues des monstres de malveillance : « Qu’importe combien j’y perds, pourvu que lui y perde encore davantage ! ».

    Une connaissance empirique dont je me serais bien passé, est que l’entrée en paranoïa ouverte procède de la terreur qu’une de vos fraudes, supercheries et impostures soit en passe d’être démasquée.
    De fait ces oligarques et leurs voyous sont riches en filouteries dont ils redoutent d’être démasqués voire punis. Ils sont à présent envahis par leur noyaux psychotiques de plus en plus gros et envahissants ; ce qu’il leur restait de pragmatisme est étouffé.

  • fred fred 16 mars 12:20

    Tant que l’UE et ses dirigeants-débiles soutiendront les nazillons de Kiev, il n’y aura pas de solution !


    • fred fred 16 mars 16:34

      @fred...........UE : 600 millions d’euros d’aide à l’Ukraine

      • Par Le Figaro.fr avec AFP
      • Mis à jour le 16/03/2017


  • contrevenant 16 mars 16:36

    Cela fait plusieurs mois que je vous suis, Christelle, merci à vous pour ce que vous faites .


  • microf 16 mars 17:47

    L´Ukraine devrait méditer sur ces deux proverbes Russes.
    « Les Russes ne s´énervent jamais lorsqu´ils sont attaqués il méditent ».
    « Les Russes tardent á ce mettre en selle, mais ensuite, ils chevauchent trés vite ».

    Suite aux provocations de la Georgie envers la Russie, le monde entier a vu ce qui est arrivé á la Georgie.
    Et voila l´Ukraine qui ne cesse de pousser les provocations de plus en plus loin, la coupe de provocations sera bientôt pleine, et cette fois-ci, la Russie ne sortira plus de l´Ukraine comme elle est sortie de la Georgie, et l´Ukraine l´aura bien méritée.


    • roman_garev 16 mars 18:26

      @microf
      « la Russie ne sortira plus de l´Ukraine comme elle est sortie de la Georgie »


      ...sauf qu’il est assez difficile de sortir sans être entrée smiley 
      L’Ukraine proclame toujours de mener la guerre avec la Russie. Sans la déclarer d’ailleurs, car la Russie pousse son insolence à décliner toujours cette invitation...

    • microf 16 mars 21:39

      @roman_garev

      La Russie n´est pas encore entrée, mais, va bientôt répondre á l´invitation, soyez patient comme la Russie cher roman_garev, en bon judoka, la Russie jauge l´adversaire avant de lui porter le coup de grace, l´Ukraine va bientôt l´apprendre á ces dépends, exactement comme la Georgie.


    • roman_garev 17 mars 08:21

      @microf
      « La Russie n´est pas encore entrée, mais, va bientôt répondre á l´invitation, soyez patient comme la Russie »


      N’y espérez pas. Et la patience n’y est pour rien, il suffit de refléchir un tout petit peu. La Russie n’entrera pas à l’Ukraine. Elle n’a pas de moyens à nourrir 35 millions de plus qui deviendront en un clin d’oeil des « personnes à la charge de l’occupant », sans parler des dizaines de milliers de bandéristes armés jusqu’aux dents dans une « Résistance ». L’Ukraine fera tout ce qu’il faut par ses propres mains, en partant du Donbass.

    • microf 17 mars 11:40

      @roman_garev

      Merci cher roman_garev de votre commentaire, on sent que vous voulez des discutions inutiles, j´arrête.


    • roman_garev 17 mars 20:58

      @microf
      Inutiles pour vous, peut-être, mais utiles pour ceux qui, après vous avoir lu, vous croiraient sur parole que la Russie serait déjà « entrée » en Ukraine ou envisagerait cette « entrée » le lendemain...


    • Dom66 Dom66 18 mars 00:09

      @microf

      Bonsoir

      J’aimerais que la Russie siffle la fin du « jeu » moi aussi, mais je suis d’accord avec « roman_garev » ce serait une erreur pour la Russie d’entrer en force en Ukraine avec ces fanatique nazis, la gangrène de la haine va finir par les anéantir tout seul.


  • doctorix doctorix 16 mars 18:42

    Les USA n’ayant nullement l’intention d’intervenir, il n’y a plus qu’à attendre que tout ça pourrisse bien gentiment.

    Le fruit est bien mûr, ça ne devrait pas tarder.
    Moi, je crois que Poutine se marre...
    Le pouvoir de Kiev ne peut plus que s’effondrer, on rappellera l’ancien président destitué par une pseudo-révolution, et il arrivera comme un sauveur.

    • roman_garev 16 mars 18:48

      @doctorix
      « on rappellera l’ancien président destitué par une pseudo-révolution, et il arrivera comme un sauveur. »

      Faut pas délirer quand même. Ianoukovitch est méprisé par tous, soient-ce Ukrainiens, Donbassiens ou Russes, pour s’être dégonflé en laissant les mains libres aux nazis...

  • Layly Victor Layly Victor 16 mars 19:52

    Une fois Obama et Clinton mis hors d’état de nuire, il ne reste plus que la Merkel pour financer les nazis de Kiev.

    Or, demandez vous, quels sont les hommes politiques français, en dehors de Marine et peut-être Asselineau, qui s’opposent à la Merkel ?
    Toute la « gauche » est pour l’alignement. Fillon dit, du bout des lèvres, mais sans trop se mouiller, qu’il faudrait discuter. Mélenchon se tient à carreau. Hamon n’est pas concerné.
    Les Français s’apprêtent à voter massivement pour Macron, dont le seul et unique programme est la soumission totale au reich bruxello-allemand.
    Honte sur nous.

    • arthes arthes 17 mars 15:59

      @Layly Victor

      Et ouich...Pour ce qui est de Fillon justement, meme avant les affaires, il y avait des voix discordantes des juppeistes concernant la Russie et Poutine, comme ce con de Mariton par ex qui s arrogeait le droit de dire a Bourdin : Mais F.Fillon ne compte plus enlever les sanctions, il se mefie de Mr Poutine etc...Bref, les LR c est le bordel, et c est dommage (pour Fillon ).

      Mais sinon, Marine me plait de plus en plus, c est pas d aujourd hui d ailleurs.

      L Ukraine...Je suis les actualites ici et sur rt et sputnik, c est un terrible pataques dont l occident comme d hab est le declencheur .

      L occident et son ingerence pour apporter son modele democratique (ya encore des« neuneus neocolonialistes qui s ignorent » et qui croient a ce pretexte ecule) qui met les pays a feu et a sang.

      Nous les occidentaux, sommes nous cons ou le faisons nous expres ?








  • anna anna 17 mars 09:14

    Les chefs de la République Populaire de Donetsk (RPD) et République Populaire de Lougansk (RPL), Alexandre Zakhartchenko et Igor Plotnitski sont en visite officiel en Crimée  :



  • anna anna 17 mars 09:36

    En Ukraine tout va très bien smiley

    Les ukrainiens tirent sur les ukrainiens :


    P.S. Les « débloqueurs » (les para-militaires) tirent sur les « bloqueurs » (les nationalistes du Maidan)

    • roman_garev 17 mars 21:01

      @anna
      « Les ukrainiens tirent sur les ukrainiens »


      Comme s’ils ne le faisaient pas depuis déjà trois ans... Et non seulement tirent dessus, mais bombardent et brûlent vifs.

  • Dom66 Dom66 18 mars 00:16

    Comme d’hab, merci Christelle Néant pour vos articles.

    Les nazis de kiev vont finir par se bouffer entre eux, à moins d’un baroud sur le Donbass qui risque j’espère de leurs couter très cher


    • Christelle Néant Christelle Néant 18 mars 06:42

      @Dom66
      De rien c’est mon travail smiley J’espère aussi qu’ils vont s’effondrer tous seuls mais l’histoire nous apprend que c’est souvent l’option de la guerre qui est choisie dans ce genre de cas.


Réagir