vendredi 14 avril - par Christelle Néant

Le cessez-le-feu est mort, vive le cessez-le-feu - Nouvelles destructions dans le village de Zaïtsevo suite aux bombardements des FAU

Hier, 13 avril 2017, nous nous sommes rendus à Zaïtsevo, après avoir reçu un coup de téléphone des grand-parents de la petite Rita. Leur rue avait été bombardée le main même par l'armée ukrainienne, juste avant l'entrée en vigueur du nouveau cessez le feu, qui prenait effet à 10 h ce matin là, à peine 12 jours après le précédent.

En trois mois, les cessez-le-feu se sont multipliés pour essayer d'endiguer l'escalade permanente à laquelle nous assistons. En vain…

Sur les dernières 24 heures écoulées, le niveau de violations du cessez-le-feu par l'armée ukrainienne en République Populaire de Donetsk est resté très élevé, avec 58 violations qui ont touché 19 localités.

Pendant ce temps-là, l'Ukraine poursuit sa « somalisation » accélérée, avec un doublement de la proportion de familles pauvres dans le pays. Ainsi, en cinq ans, le nombre de familles pauvres avec enfant est passée de 35 % à 70 %. En clair, plus des deux tiers des familles avec enfants du pays rentrent dans cette catégorie.

Une situation intenable pour l'Ukraine à moyen terme, et qui risque d'entraîner une accélération de l'escalade sur le front du Donbass, comme dérivatif à la colère populaire et pour que les autorités de Kiev puissent se maintenir en place encore un peu tout en se remplissant les poches.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi



4 réactions


Réagir