lundi 9 novembre 2015 - par Alexis Toulet

Le TTIP - Leçon de choses en neuf mots et un secret

Le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement, TTIP dans son sigle anglais, est un accord commercial en cours de négociation entre Union Européenne et Etats-Unis. Il est d'autant plus controversé et contesté qu'il promet s'il est adopté de bouleverser les règles non seulement du commerce international entre les deux blocs économiques, mais encore d'avoir des impacts majeurs des normes sociales aux normes environnementales, et jusqu'à l'équilibre entre Etats et entreprises.

On peut cependant comprendre cet accord en seulement neuf mots...

Le TTIP est l'héritier d'un autre accord de commerce négocié secrètement avant d’être tué dans l'œuf en 1998. L'Accord multilatéral sur l'investissement (AMI) avait entraîné de vives oppositions de la part des partisans de l'exception culturelle, de syndicats et des défenseurs de l'environnement lorsqu’il avait été rendu public par des mouvements de citoyens américains, ce qui avait finalement entraîné son abandon. Comme le disait l’une des responsables des ONG américaines « l'AMI est comme Dracula : il meurt à être exposé en plein jour »

Cependant, comme tout vampire digne de ce nom, il parvient toujours à renaître sous une autre forme...

 

Neuf mots

John Hilary, directeur de l’ONG charitable britannique War on Want (Guerre contre le Besoin) a rencontré au mois d’octobre Cecilia Malmström, qui en sa qualité de Commissaire au commerce de l’Union européenne est la responsable des négociations pour le TTIP du côté européen.

Ce qui fut l’occasion d’une leçon de choses inoubliable sur la nature du TTIP comme sur celle du processus de décision européen.

Il le rapporte dans sa tribune publiée dans la presse britannique : Je ne pensais pas que le traité TTIP pouvait devenir encore plus effrayant - jusqu'à ce que je parle avec la négociatrice en chef de l'Union Européenne

J'ai eu récemment le rare privilège d'un coup d’œil derrière la façade officielle de l'Union européenne en rencontrant la Commissaire au commerce dans son bureau à Bruxelles.

(Cecilia Malmström) est en charge de la politique de commerce et d'investissement pour l'ensemble des 28 Etats membres, et ce sont ses collaborateurs qui finalisent actuellement le traité TTIP avec les Etats-Unis.

Quand je le lui fis remarquer, Malmström reconnut qu'aucun traité de commerce n'a jamais inspiré une opposition aussi large ni aussi passionnée. Mais lorsque j’ai demandé à la Commissaire au commerce comment elle pouvait continuer de faire une promotion aussi assidue de ce traité en face d'une opposition publique aussi massive, sa réponse fut froide et concise : "Je ne reçois pas mon mandat des peuples européens" (“I do not take my mandate from the European people.”)

Rien que neuf mots.

Et pourtant, tout est dit.

Naturellement, la Commissaire a plus tard démenti avoir prononcé ces paroles.

Je n’ai pas dit cela. Ce que j’essayais d’expliquer, c’est que le mandat pour négocier le TTIP et les autres traités de commerce est donné par le conseil des ministres (…) le mandat ne peut être changé que par l’ensemble des Etats membre. Ce n’est pas de ma responsabilité.

Nul doute que des conseillers en communication sont passés par là, et lui ont expliqué les inconvénients d’une telle franchise…

Et cependant, même dans son démenti elle confirmait encore le fond de l’affaire. En résumé : je n'ai pas dit cela... mais pourtant c'est vrai. Sans négliger d'ajouter que de toute façon la chose n’était pas de sa responsabilité.

Comme le lui répondait par voie de presse John Hilary – qu’elle venait tout de même d’accuser de mensonge – « ses commentaires n’ont fait que confirmer en public ce qu’elle nous avait dit en privé »

Commissaire au Commerce de l’Union Européenne, en charge de la négociation du TTIP

« Je ne reçois pas mon mandat des peuples européens »

 

Secret maniaque

Si l’opposition de nombreux hommes politiques, ONG, syndicats et simples citoyens au traité TTIP est aussi radicale, c'est aussi à cause du secret maniaque maintenu autour du texte en cours de négociation.

C'est que les négociations sont absolument secrètes, avec un nombre extrêmement réduit de personnes disposant du texte en cours de négociation. Wikileaks a annoncé une prime à qui fournirait une version à jour, mais il y a peu de chance qu'elle soit jamais versée, car le secret est très très bien gardé.

Depuis un an, ces documents sont sous haute surveillance. Sur l’insistance des Américains, ils ne sont plus transmis par voie électronique ou sur papier, comme auparavant, afin de limiter les possibilités de fuite. Pour les consulter, les heureux élus doivent se rendre dans une salle de lecture ultra-sécurisée à Bruxelles (ou l’une de ses annexes, dans les ambassades américaines d’Europe), où il est interdit d’utiliser un téléphone portable, ou tout autre appareil qui permettrait de les scanner. « Il n’est pas possible de sortir les documents de la salle : seulement de prendre des notes sur des feuilles qui nous sont fournies, avec notre nom inscrit dessus, expliquait M. Jadot au Monde il y a quelques mois. Or, tout seul, il est impossible de recopier des centaines de pages de textes juridiques, d’autant que nous signons une déclaration de confidentialité. »

Le plan est clairement de bloquer toute information et d’empêcher tout débat jusqu'aux derniers moments avant la signature, afin de prendre de vitesse les critiques et de faire alors pression sur chaque Parlement national appelé à approuver le traité. Les arguments sont connus et éculés, mais ont jusqu’ici eu à chaque fois un impact déterminant :

  • il est impossible d’apporter la moindre modification car sinon aucune négociation n’aboutira jamais,
  • c’est donc à prendre ou à laisser,
  • le libre-échange est par principe et dans tous les cas une bonne chose,
  • un seul pays ne peut se permettre de bloquer un accord d’importance presque mondiale,
  • le voudrait-il qu'il se retrouverait sous pression maximale de la part des Etats-Unis, tandis que les autres pays européens ne piperaient mot...

Nul parlement d’un pays européen n’a jamais résisté jusqu’ici à ce genre d’argumentation.

Sans doute un peuple pourrait-il aller jusqu’à se permettre de répondre comme il le souhaite, et non nécessairement comme on l’attend… mais comme aucun pays ne prévoit de faire approuver le TTIP par référendum !

Et une fois le texte signé il deviendrait totalement inamovible et impossible à modifier pour aucun pays européen, sauf naturellement pour ce pays à sortir au préalable de l'Union Européenne.

Qui donc "ne reçoit pas (son) mandat des peuples européens", négocie en secret au profit des plus puissants puis tente d'imposer ses décisions aux pays européens et à leurs parlements par le chantage, sans qu'il soit possible de revenir moindrement sur ces décisions après coup ?

Qui... sinon l'Union européenne !

L'Union européenne, et au-delà...



84 réactions


  • Spartacus Spartacus 9 novembre 2015 08:46

    C’est bien connu les accords commerciaux amènent les goulags et les massacres de masses et les pays fermés au commerce sont le bonheur de l’échange et la coopération....


    Vite revenons au mur de Berlin. Interdisons les accords commerciaux..
    Et fermons le pays. Devenons la Corée du Nord. C’est tellement mieux des pays fermés aux échanges.


    • samuel 9 novembre 2015 10:08

      @Spartacus

      Saviez-vous qu’entre 1945 et 1975 la plupart des pays du monde (sinon tous) pratiquaient le contrôle à la circulation des marchandises et des capitaux ?

      Et vous n’allez pas le croire mais ni les USA ni l’Europe de l’Ouest n’avaient pourtant de goulag.

      Un esprit logique et non dogmatique en déduirait qu’un contrôle des capitaux et des marchandises n’est pas le goulag ou la Corée du Nord. 

      êtes-vous un esprit logique et non dogmatique ?

    • flourens flourens 9 novembre 2015 10:21

      @Spartacus
      tu as raison, abolissons toutes frontières, réglementations, et codes en tous genres et le bonheur des peuples sera assuré, les entreprises ne déverseront plus leur merde en mer, les OGM deviendront bio, les salariés payés autant que les PDG, plus d’entraves, le saccage généralisé
      de plus, bien entendu, plus de guerres, le monde des bisounours, plus de pays forçant un autre, plus d’industrie de guerre non plus puisque le commerce est pacifique
      mais malheureusement les faits sont têtus et comme disait Jaurès, « le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée l’orage », citation jamais démentie
      je rappelle que les pires bagnes furent les bagnes coloniaux des empires européens où les indigènes moururent par million pour le plus grand bien de nos industriels, et pourtant les « goumuniss » n’y étaient pour rien, de même les massacres en Serbie en 95 ne doivent rien aux marxistes
      et puis le mur de Berlin est un gagne petit face aux murs de Palestine, des frontières sud de l’europe, de la « frontier » entre USA et Mexique, c’est bien le capitalisme qui construit ces murs
      mais pour Spartacus et ses maitres il y a les mauvais murs, ceux qui empêchent de sortir, et les bons murs, ceux qui empêchent de rentrer


    • robin 9 novembre 2015 10:43

      @Spartacus

      Exagération totalement navrante destinée à ne pas répondre sur le fond, on en attendait pas moins de vous.


    • Spartacus Spartacus 9 novembre 2015 11:49

      @robin

       ?????
      Le fond c’est qu’il n’y en a pas.

      C’est de l’idéologie basique qui refuse tout mouvement d’ouverture à de mondialisation et au libre échange. 

    • izarn izarn 9 novembre 2015 11:53

      @Spartacus
      Niveau argumentaire totalement délirant.


    • samuel 9 novembre 2015 11:59

      @izarn


      Il n’y a d’argumentaire lorsqu’on est dogmatique ! Le mieux que l’on puisse faire avec Spartacus, c’est faire comme avec les chats.

      Lui mettre la tête dans la litière et voir si il comprend... Seulement il prend bien soin d’éviter la litière

    • flourens flourens 9 novembre 2015 12:03

      @Spartacus
      CONFUSION MENTALE, (intentionnelle ou fortuite ?) typiquement de ceux qui veulent imposer leur idéologie, j’appelle cela le syndrome de la bougie, dites à des interlocuteurs type Spartacus que vous êtes contre le nucléaire, immédiatement on vous accuse de vouloir revenir à la bougie, faites le test, vous verrez, idem si vous êtes contre la politique de l’état d’Israël, vous êtes de immédiatement catalogué antisémite
      pareil pour l’Europe et la mondialisation, vous êtes contre cette Europe et ce monde de brutes, vous êtes de suite accusé de fermeture, et autres billevesées, il ne vient pas à l’esprit de Spartacus et de ses maitres que l’on propose autre chose
      il y a bien longtemps Protagoras a dit « l’homme est la mesure de toute chose » et puis sont arrivés les Spartacus de tout poil qui ont dit, non « l’entreprise est la mesure de toutes choses »
      nous on veut simplement que l’homme soit au centre, mais ça cela dépasse leur compréhension


    • gerard5567 9 novembre 2015 12:24

      @Spartacus
      Les accords commerciaux n’ont jamais empêché des pays signataires d’être des goulags. Nous en avons de parfaits exemples en ce si brillant XXIe siècle.


    • HELIOS HELIOS 9 novembre 2015 16:05

      @Spartacus
      ... sans parler du fond, juste sur la forme :


      Est-ce qu’on a le droit d’avoir un avis, autre que celui de l’ouverture sans aucune contrepartie sociale ?

      Parce que si « non », votre dogmatisme n’a rien a envier a celui des autres (ie communistes par exemple)... et si oui, qu’attend-on pour mettre en place des mesures de protections sociales a chaque règle de liberalisme ?

  • Hecetuye howahkan howahkan Hotah 9 novembre 2015 08:57

    Tout ceci est encore et comme toujours superficiel, totalement superficiel bien sur...l’origine du désastre, l’humain et le peu qu’il lui reste de cerveau, dirigé par les plus tarés d’entre eux, et pour qui « on » va encore allez voter, humain qui n’est plus qu’un programme d’analyse a conclusion binaire qui élimine des concepts et fait de meme par extension à tout ce qui existe...jusqu’ a se détruire lui meme ,sous la douleur de cette non vie de machine que l’humain a choisit..

    on a cherché le paradis et on collecte la souffrance...l’humain ne dirigera jamais L’Origine...si entre le non né et ce qui est né l’un doit disparaître....ce sera nous c’est joué d’avance, et cela ne restera qu’une mauvaise parenthèse d’une espèce qui a échoue, car la vie et tout ce qu’elle est est le seul miracle pour nous...et nous refusons cela pour lui substituer ce que « MOI » je veux...

    le reste est bla bla bla


  • chantecler chantecler 9 novembre 2015 10:22

    Plus nous avançons plus nous entendons parler de la corruption au sein des institutions européennes .
    Par exemple des ex commissaires qui sont embauchés ensuite au sein de multinationales puissantes .
    Les lobbystes de Bruxelles etc, etc ...
    Bref il y a de quoi être plus que circonspecte.


  • robin 9 novembre 2015 10:40

    "Mais lorsque j’ai demandé à la Commissaire au commerce comment elle pouvait continuer de faire une promotion aussi assidue de ce traité en face d’une opposition publique aussi massive, sa réponse fut froide et concise : « Je ne reçois pas mon mandat des peuples européens » (“I do not take my mandate from the European people.”)"

    Aveu clair net et précis de l’illégitimité totale et du caractère antidémocratique absolu de l’U.E..

    Qu’en disent les Europhiles si il existent encore ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 novembre 2015 17:19

      @robin
      Ils disent que c’est la mauvaise Europe, qu’ils sont en désaccord, mais pas au point de vouloir en sortir, faut pas pousser ! . Mais qu’en votant pour eux, ils nous en fabriqueront une bien meilleure, ça fait plus de 30 ans qu’ils nous promettent « Une Autre Europe à la St Glinglin ».


  • Daniel Roux Daniel Roux 9 novembre 2015 10:52

    Rien de bien nouveau sous le soleil de plomb de l’Union Anti démocratique Européenne inventée pour et par les USA, inspirée pour et par les multinationales.

    Les peuples ne sont que des entités politiques théoriques, comme le contrôle qu’est censé exercer les parlements sur les exécutifs ou l’indépendance de la Justice.

    « Nous ordonnons, vous exécutez » Pourrait paraphraser Obama, représentant provisoire de l’oligarchie.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 novembre 2015 17:40

      @Daniel Roux
      C’est un copain de Delors, un italien nommé Padoa Schioppa, qui expliquait que l’ Europe ne découlait pas de la démocratie, mais que c’était « du despotisme éclairé. »

      On comprend mieux quand on découvre que la construction européenne n’est que la suite de « l’ Europe Nouvelle » d’ Hitler : la fabrication d’un Empire colonial, nous avions juste changé de patron.


  • Zolko Zolko 9 novembre 2015 12:03

     Le texte du TTIP est secret, mais le texte final du TPP (le traité de libre-échange du Pacifique) est, lui, disponible maintenant :
     
    - https://medium.com/the-trans-pacific-partnership

    - https://ustr.gov/trade-agreements/free-trade-agreements/trans-pacific-partnership/TPP-Full-Text
    - https://www.washingtonpost.com/news/the-fix/wp/2015/11/05/we-made-president-obamas-big-tpp-trade-deal-searchable/
     
    et qu’est-ce qu’on y trouve ? par exemple, chapitre 18 sur la « propriété intellectuelle », il y a :
     
    « Geographic Indications (GI)
     
    The TPP will enhance due process and other disciplines on the use of GIs to address growing concerns of U.S. exporters, whose access to foreign markets can be undermined through overly expansive GI protections advocated by certain countries whose agricultural producers compete with U.S. exporters. »
     
    ce qui veut dire que les AOC et AOP vont être limités, et que des termes géographiques comme « champagne » ou « camambert » peuvent être considérés comme génériques et donc ne plus être protégés. Vous allez trouver du chocolat sans cacao, des OGM non-étiquetés, du vin de bordeaux américain, du fromage corse anglais... Et puis, ne négligeons pas des perles d’autosatisfaction :
     
    « The United States, as an intellectual property-driven economy, is a center and global model for the development of 21st-century innovation... »


  • elpepe elpepe 9 novembre 2015 12:12

    Le traite est symetrique et s applique aux deux parties non ?
    Le fait que les negociations soient secretes c est plutot normal ce sont des negociations non ?
    Quel est le concensus requis par les traites europeens pour approuver un tel accord, la majorite ou totalite des signatures des Ministres de l Economie de chaque pays, est requise ? cela violerait-il certains principes de notre constitution ?
    Ou un decret est requis et doit etre adopte par le parlement et senat ? auqeul cas le textes pourrait etre soumis a des amendements et deviendaient certainement caduques par simple voie democratique.
    Quoi qu il en soit, a la fin pour etre applicable en France il devra etre transpose en droit Francais, ou sinon des tribunaux de juridiction Europeennes (l equivalent de nos tribuneaux de commerce) pourront condamner les etats, ou les societes directement ?
    Personne ne sait ?


    • gerard5567 9 novembre 2015 12:35

      @elpepe Un traité n’est qu’un rapport de forces et il peut fort fort bien se montrer déséquilibré. Autant des négociations entre partenaires privés peuvent rester secrètes, autant des négociations mettant en cause la vie des peuples doivent être rendues publiques. Les promoteurs de ce TIPP savent que ce traité déclenchera de fortes oppositions ; dès lors devrait-il être soumis à référendum du moins en France et non pas à un vote du Parlement comme cela en prend le chemin. Il est possible que ce traité viole certains principes de notre constitution mais il faudra attendre sa publication.

      Une pétition de plus de 3 000 000 de personnes majoritairement allemandes et britanniques, a dit non à ce TIPP (ouTafta).

      Pour le reste, l’article st clair, s’il est approuvé par l’ensemble des parlements, il faudra, par la suite, pour y échapper sortir de l’Union européenne, ce qui ne serait pas un mal de touite façon, vu les résultats au passif de cette Union.


    • Zolko Zolko 9 novembre 2015 14:31

      @elpepe : vous êtes mal informé.
       
      "Quoi qu il en soit, a la fin pour etre applicable en France il devra etre transpose en droit Francais, ou sinon des tribunaux de juridiction Europeennes (l equivalent de nos tribuneaux de commerce) pourront condamner les etats, ou les societes directement ?"
       
      Depuis le traité de Lisbonne - et c’était un des points les plus critiques du TCE - les directives européennes sont des lois européennes, qui s’appliquent directement sans avoir besoin d’être traduites en droit français. Donc le TTIP s’appliquerait directement et immédiatement en France.
       
      et oui, des tribunaux de commerce, privés, américains, et tenant séance secrètement pour cause de confidentialité commerciale, pourraient condamner des états Européens.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 novembre 2015 17:44

      @elpepe
      C’est l’appartenance à l’ UE qui est incompatible avec la Constitution qui garantit la souveraineté.
      Or, c’est la Commission européenne qui négocie ce traité, avec le mandat des gouvernements des 28 Etats. Encore une fois, les décisions sont prise à l’étranger, par des non élus, ce qui relève de la Haute trahison.


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 9 novembre 2015 19:32

      @Fifi Brind_acier
      Exact.
      Haute trahison : crime indiscutable.
      L’infraction a malheureusement été vidée de sa substance, et pour cause :

      http://regards-citoyens.over-blog.com/article-la-haute-trahison-dans-le-droit-fran-ais-98328731.html

      Nul doute cependant qu’un dirigeant politique qui se verrait accusé de haute trahison en tant qu’auteur et/ou complice (un chef d’État et son Parlement croupion, pour parler clairement) du chef de concours à l’assujettissement volontaire de son pays à une inféodation politique et économique étrangère - comprendrait aisément pour quelles raisons il serait décidé de l’envoyer passer le restant de ses jours aux Kerguelen ou plus simplement de le passer par les armes.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 novembre 2015 05:03

      @Renaud Bouchard
      Il n’y a plus de Haute trahison dans la Constitution, c’est Sarkozy qui l’a supprimée avant sa forfaiture sur le referendum de 2005. Dans son programme l’ UPR propose de la remettre en place.


    • elpepe elpepe 10 novembre 2015 11:26

      @Zolko
      Bonjour merci pour la clarification alors nul doute que sortir de L europe n est plus une option mais la seule condition de notre survie, mais cela ne va pas se faire sans des pleurs.


  • izarn izarn 9 novembre 2015 12:44

    Bien entendu, à Washington, ils ont le prix Nobel....Bien entendu, ils n’utilisent pas de menaces terroristes....Ils sont incapables de crimes. Main sur le coeur du 9/11... Bien entendu.
    Remarquons le dernier crime en date : L’avion russe en partance d’Egypte qui a été probablement descendu par la CIA. (Pas par les crétins de l’EI qui auraient mis au chaud un Buk 21 pendant 4 ans, sans savoir s’en servir....Hilarant ! de plus le Buk-21 n’a jamais été vendu à Kadhafi, que je sache, mais à L’Egypte et à la Syrie : On est en plein délire !)
    A qui profite le crime ? L’EI ? C’est quoi l’EI ? La CIA. La vengeance US est dirigée bien sur contre la Russie, et bien sur l’Egypte qui arme ses Mistral franco-russes avec des hélicoptères de combats russes...
    Deux avions malaisiens flingués rien qu’en 2014 : Pourquoi la CIA a flingué deux avions malaisiens ? (Un directement au dessus de l’océan Indien vers Diego Garcia, et l’autre par l’intermédiaire de Kiev au dessus de l’Ukraine.)
    Argumentation appuyée par l’impérialisme économique américain, qui ne recule devant rien, depuis 2008, date de son début d’effondrement.
    La Malaisie fait partie de l’ASEAN :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Association_des_nations_de_l’Asie_du_Sud-Est
    Ces association, non alignée lors de la guerre froide, a vu l’arrivée du Viet-Nam et de la Birmanie.
    Elle a conduit, aprés la catastrophe financière de 1997, à un libre marché entre eux, et la Chine :

    En 2013, les pays de cette organisation représentaient :

    • 620 millions d’habitants (environ 8.8 % de la population mondiale)
    • 2400 milliards $USD de PIB

    L’APT permet aux pays de l’ASEAN de se renforcer dans les négociations internationales notamment à l’OMC pour contrebalancer l’influence de l’UE et de l’ALENA.

    En mai 2000 à Chiang Mai, ils s’accordent pour lutter contre une nouvelle crise financière. En 2001, la Chine lance une initiative majeure destinée à établir une Zone de libre échange entre elle et l’ASEAN. Un accord cadre est signé en 2002 en vue d’établir la zone en 2010 pour l’ASEAN 6 et en 2015 pour l’ASEAN au complet. Des initiatives similaires ont été lancées en réponse par le Japon et la Corée. (Une réponse ricaine ;bien entendu.)
    Défense malaisienne :
    En 2003 un accord est passé avec la Russie pour la livraison de 18 Sukhoi Su-30 MKM (En remplacement des F/A 18 Hornet )
    La Malaisie a également fourni de gros efforts pour développer sa flotte sous-marine. En 2006 deux sous-marins français de la classe Scorpène – dont les équipages seront formés à Brest – sont commandés. Leur armement comprend des torpilles guidées Black Shark et des missiles anti-navires Exocet SM-39. Ils ont été livrés en 2009.
    Le 8 décembre 2005, la force aérienne malaisienne annonce son intention d’acquérir des Airbus A-400M pour accroître sa capacité de transport, les premiers appareils devant être livrés en 2013.

    On comprends que l’ASEAN échappe au controle impérialiste américain et s’associe avec la Chine, commandant son armement aux Russes, et...A la France.
    L’attaque contre les Mistral, et donc l’indépendance militaire de la France est donc justifiée par les américains. Et pas uniquement contre la Russie. Il s’agit de détruire bien entendu l’indépendance de la France en ce domaine.
    Si vous analysez les évènements sous cet angle ; tout se tient de façon simple. Et il n’est pas utile de suivre Philippe Grasset de dedefensa pour croire que l’Empire, idiot comme un orque, ne fomente rien . Ce serait selon lui du complotisme, moqué par les intellectuels.
    Mais au contraire, le complot est bien la caractéristique des orques ! L’Empire selon lui, passe son temps à se tirer des balles dans le pieds de manière désordonnée...
    Oui, c’est possible, in fine. Mais en attendant...C’est comme les lendemains qui chantent ou l’arrivée de la Fin du Monde. Bon, alors en attendant, on fait quoi ?
    On se laisse bouffer ?


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 9 novembre 2015 19:18

      @izarn
      Très bonne analyse.
      Pour répondre à votre question, on ne se laisse pas...dévorer (car bien plus que de « bouffe » il s’agit de dévoration). On agit en créant une force qui n’entre pas dans le cadre des formations partisanes habituelles, « les usual suspects », totalement obsolètes, qui ne sont soucieuses que de leur propres représentations et qu’anime le dur désir de durer, et rien d’autre.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 novembre 2015 05:12

      @Renaud Bouchard
      Vous aussi faites partie du coup d’état du 14 juillet ? Petits rigolos ! Les Français demandent de la démocratie et vous leur proposez un coup d’Etat ? Si c’est une révolution colorée, elle n’a pas grand succès, Soros perdrait-il la main ?


    • chantecler chantecler 10 novembre 2015 09:01

      @izarn

      « L’avion russe en partance d’Egypte qui a été probablement descendu par la CIA. (Pas par les crétins de l’EI »....)

      Ah bon , vous avez des preuves ?


  • Werner Laferier Werner Laferier 9 novembre 2015 13:03

    Je vous le dit de manière sincère, le Traité Transatlantique est fait pour qu’aucuns pays Européens ne soient lésés, ce traité n’a pour but que de promouvoir une plus grande justice.
    Les offres sont sérieuse, il est du devoir des européens d’accepter nos conditions si nous voulons une plus grande transparence dans les marchés.
    N’en déplaise aux extrémistes, les exportations et importations mutuelles existent déjà, l’enjeu de ce traité c’est l’harmonisation des règles qui encadrent l’économie et le commerce.
    Si vraiment l’agriculture française est en danger avec ce traité, c’est qu’elle n’est pas viable économiquement.
    Il faut savoir qu’avec ce Traité, la prévision la plus optimiste (qui est à 5% par décennie), celle-ci est plutôt pessimiste. Et malgré tout, +0.5%, ça fait des centaines de milliards gagnés, l’avantage est donc plus que décisif pour nous (UE et USA) si vous adoptez le traité.
    Concernant l’agriculture, si vraiment l’agriculture française ou européenne est en danger avec ce traité, c’est qu’elle n’est pas viable économiquement n’oublions pas que la France possède des fermes familiales qui n’ont plus lieu d’être ne serait ce qu’avec le principe d’égalité ou la France ne reconnait pas les privilèges d’Ancien-Régime.
    La France doit procéder a une agriculture intensive afin de nourrir le plus grand monde et faire des économies, notre objectif, c’est l’économie. l’Agriculture doit être sous tutelle de la loi du marché.
    En quoi donc vous opposez vous au peuple européen et luttez en son intérêt en imposant toujours des barrières douanières ?
    Le Peuple n’aurait-il pas raison comme vous le clamez toujours, doit-il être mis sous tutelle pour apprendre comment bien consommer ?
    Si le peuple veut consommer américain, c’est que la qualité est la et correspond a la mondialisation actuelle, le peuple sait vivre avec son temps.

     


    • Osis Oxi gene. 9 novembre 2015 14:23

      @Werner Laferier

      La plus grande majorité de la planète hait les USA à un point inimaginable...
      Comment donc avez vous fait pour en arriver là ?

      Votre prose ressemble au gag d’un mauvais western... nous sommes vos nouveaux indiens.

      Les autres européens et/ou français je ne sais pas...
       Mais moi en accord avec le reste du monde, je vous emmerde, vous et votre mentalité de gros ploucs bouffis de saloperies sucrées de toc et de frime.

      Merci de votre attention et bon vent.


    • Zolko Zolko 9 novembre 2015 14:24

      @Werner Laferier : vous êtes un comique, c’est ça ?
       
      "La France doit procéder a une agriculture intensive afin de nourrir le plus grand monde et faire des économies, notre objectif, c’est l’économie. l’Agriculture doit être sous tutelle de la loi du marché.« 
       
      1) la France ne doit rien du tout, elle vous emmerde.
       
      2) l’agriculture intensive est mauvaise pour l’environnement et la santé, il faudrait au contraire aller vers une agriculture extensive, locale, de saison.
       
      3) l’objectif de la France n’est pas de nourrir le plus grand monde, je ne sais pas où vous êtes allé chercher ça. L’objectif de l’agriculture française est avant tout de nourrir les français.
       
      4) notre objectif ? C’est qui, »nous" ?
       
      5) idem pour l’Agriculture, elle ne doit rien du tout, elle vous emmerde aussi.
       


    • Werner Laferier Werner Laferier 9 novembre 2015 15:00

      @Zolko
      @Oxi gene.

      L’intérêt commun suggère le contraire.
      Votre système biologique coûte cher et n’est point rentable pour la société et les différentes entreprises de l’agroalimentaire.
      Vos solutions ne sont pas pertinentes .

      Y a-t-il une différence entre l’agriculture conventionnelle et l’agriculture de saisons, bio ?
      La seule et unique différence, c’est l’aspect « moins beau » du bio, saisons mais les deux ont exactement le même gout dans son exactitude et les mêmes apports journaliers, nutriments pour l’être humain.
      La chimie rend prospères des millions de familles dans le monde et permet de se nourrir à sa faim, signe de nos progrès scientifiques.
      Une parcelle de maraîchage bio produira trois fois moins qu’une parcelle de grande culture conventionnelle.
      L’agriculture de saisons n’est qu’une vaste arnaque, qui permet à des milieux obscurs issus souvent des classes paysannes ou rejeté de la société de se faire un profit au dos des Européens.
      Ce sont les engrais chimiques et les pesticides qui ont pu permettre cette croissance de la population mondiale. Revenir à une agriculture traditionnelle c’est condamner bon nombre à la famine .
      Ils ont permis d’éviter des ravages et des famines surtout aux 20èmes siècles dus par les insectes, par exemple le doryphore contre les patates.
      Depuis que les Africains sont passés aux pesticides, fongicides, herbicides, engrais phosphatés, OGM, ces continents sont devenus le grenier du monde et peuvent subvenir à leurs besoins.

       


    • malitourne malitourne 9 novembre 2015 15:54

      @Werner Laferier
      Werner : le mac-do, le poulets aux hormones et le saumon OGM, ça devrait être obligatoire. Je vous invite à diner et en plus je vous offrirai de la merde en dessert.


    • Werner Laferier Werner Laferier 9 novembre 2015 18:41

      @malitourne
      Qu’avez vous contre le MCDO ? Ce n’est que de la restauration rapide afin d’aider les plus défavorisés à se nourrir convenablement.
      Quand aux poulets aux hormones ou au saumon, c’est à son propriétaire de choisir comment nourrir ses bêtes. Il y’a de la diversité, mais il faut savoir que cela permet de faire des économies tout en obtenant un plus grand rendement. La qualité est la même seul le processus change.


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 9 novembre 2015 19:21

      @Werner Laferier
      Permettez-moi une simple question : vos propos relèvent-ils d’un humour qui m’échapperait, le faites-vous exprès ou êtes-vous sincère dans ce que vous dites ?
      Quelques lecteurs en viennent à s’interroger.


    • Pyrathome Pyrathome 9 novembre 2015 21:26

      @Renaud Bouchard
      êtes-vous sincère dans ce que vous dites ?
      .
      Malheureusement oui, c’est ce qu’on appelle un cerveau malade.....


    • lloreen 10 novembre 2015 16:59

      @Werner Laferier
      "Qu’avez vous contre le MCDO ? Ce n’est que de la restauration rapide afin d’aider les plus défavorisés à se nourrir convenablement.« 

      Faut-il être vicieux au delà de toute limite pour proférer un tissu d’ ineptie en quelques mots.

      Les »plus défavorisés" comme vous le dites ne le seraient pas si la brochette d’ escrocs et de mafieux dont vous défendez le fonds de commerce ne se servaient pas de leur monnaie de singe pour organiser la pénurie, la malbouffe et tous les maux qui en découlent (maladies, obésité, organisation systémique de la bêtise et l’ inculture, destruction d’ abord larvée puis en pleine éclosion de tous les services publics qui ont permis à la nation française d’ être une grande nation avant qu’ une nuée de malfaisants s’ attaquent au trésor public pour ouvrir ses caisses de l’ intérieur grâce à un ex directeur de la banque Rothschild.

      Il n’ y a aucun besoin de Mc Do ou d’ autres empoisonneurs qui dénaturent tout ce qu’ ils touchent en remplaçant les produits que la terre donne GRATUITEMENT et A PROFUSION par des organismes de synthèse et des aliments génétiquement modifiés qu’ il faut payer en monnaie de singe, qui plus est.


    • rotule 12 novembre 2015 09:10

      @Werner Laferier
      Nous ne devons pas habiter sur la même planète, vous et moi . Ou alors vous faites de l’humour. J’espère que c’est volontaire ....
      Prenez encore un peu le temps de vous documenter .....


    • rotule 12 novembre 2015 09:11

      @Werner Laferier
      Humour ?
      Prenez le temps de lire un peu ....


  • Osis Oxi gene. 9 novembre 2015 14:11

    La plus grande majorité de la planète hait les USA à un point inimaginable...
    Comment donc avez vous fait pour en arriver là ?

    Votre prose ressemble au gag d’un mauvais western... nous sommes vos nouveaux indiens.

    Les autres européens et/ou français je ne sais pas...
     Mais moi en accord avec le reste du monde, je vous emmerde, vous et votre mentalité de gros ploucs bouffis de saloperies sucrées de toc et de frime.

    Merci de votre attention et bon vent.

     
    .


  • malitourne malitourne 9 novembre 2015 15:48

    Ca vient. On va y arriver à force à l’application de cet article 50.


    • HELIOS HELIOS 9 novembre 2015 16:36

      @malitourne
      ... encore une fois, il suffit d’un simple referendum pour sortir de l’UE a condition evidement que le president et le gouvernement ait des couilles pour faire ce referendum !


      A l’issu du referendum, si celui-ci conclu que la France peut sortir, les regles de sortie seront discutées dans ou hors de l’article 50 peu importe. le refus de negociatiuon de qui que ce soit ne se resoud QUE par le rapport de force, economique ou physique (la guerre) !

      Je vois mal l’Allemagne et/ou l’Angleterre ou qui que ce soit declarer la guerre a la France, même la Pologne qui s’inquiétait de la portée de nos missiles balistiques nucleaires qui s’arreteraient sur son territoire.

    • malitourne malitourne 9 novembre 2015 17:28

      @HELIOS
      Et qui va le porter ce référendum ? Votons simplement pour celui qui veut sortir unilatéralement et légalement de l’UE...


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 novembre 2015 17:51

      @HELIOS
      Où se trouve le referendum dans le programme du FN ? Un oubli sans doute... C’est ballot quand même de critiquer autant la construction européenne, sans jamais écrire dans son programme qu’il faut en sortir unilatéralement ?


    • HELIOS HELIOS 9 novembre 2015 19:27

      @Fifi Brind_acier

      Ou se trouve le référendum a l’UPR ? nulle part, parce que vous croyez dur comme fer (! Fifi) que l’article 50 pourra être appliqué comme ça, pop, zou, on decide, et on l’applique ?

      Pour sortir, il faut un « choc », salutaire en l’occurrence, mais un choc quand même, et les chocs ne se soldent que par des décisions contraintes, pas par l’application d’un règlement contesté en lui-même, d’où un referendum, peu importe qui va le porter, juste il faut que les conditions soient présentent.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 novembre 2015 04:23

      @HELIOS
      Merci de votre non réponse.
      Ce qui est écrit par contre dans le programme du FN, c’est la renégociation des Traités, et pas du tout la sortie. Vous allez vous faire SYRISER.


    • malitourne malitourne 10 novembre 2015 15:11

      @HELIOS

      L’article 50 du traité sur l’Union européenne
      Article 50
      1. Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.
      2. L’État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil européen. À la lumière des orientations du Conseil européen, l’Union négocie et conclut avec cet État un accord fixant les modalités de son retrait, en tenant compte du cadre de ses relations futures avec l’Union. Cet accord est négocié conformément à l’article 218, paragraphe 3, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Il est conclu au nom de l’Union par le Conseil, statuant à la majorité qualifiée, après approbation du Parlement européen.
      3. Les traités cessent d’être applicables à l’État concerné à partir de la date d’entrée en vigueur de l’accord de retrait ou, à défaut, deux ans après la notification visée au paragraphe 2, sauf si le Conseil européen, en accord avec l’État membre concerné, décide à l’unanimité de proroger ce délai.
      4. Aux fins des paragraphes 2 et 3, le membre du Conseil européen et du Conseil représentant l’État membre qui se retire ne participe ni aux délibérations ni aux décisions du Conseil européen et du Conseil qui le concernent.
        La majorité qualifiée se définit conformément à l’article 238, paragraphe 3, point b), du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne.
      5. Si l’État qui s’est retiré de l’Union demande à adhérer à nouveau, sa demande est soumise à la procédure visée à l’article 49.

      L’article 50 donne le droit de se retirer unilatéralement. Alors que le FN gesticule à droite comme d’autres gesticulent à gauche, l’UPR propose simplement d’appliquer le droit dans l’intérêt de la France et des Français.


    • HELIOS HELIOS 10 novembre 2015 19:13

      @malitourne, Fifi naturellement :


      Vous contestez le traité, vous voulez en sortir, j’ai bien compris ?... 

      ...donc vous allez vous appuyer sur un traité que vous ne voulez pas respecter, pour en respecter un article seulement, l’article 50, qui exige un certain nombre de conditions, que vous dites ne pas vouloir vous y soumettre.

      C’est pas un peu curieux comme démarche non ?


      Vous vous imaginez quoi ? (désolé, forme triviale interrogative)... que les 27 autres pays vont vous faire des sourires et accepter de rayer simplement le mot France partout dans le texte ?
      Il vont exiger des conditions inacceptables - surtout dans un premier temps - y compris des conditions qui n’ont rien a voir avec la sortie de la France. Chez les requins, on mord d’abord, on discute ensuite.

      Il n’y a qu’une seule manière de sortir de l’UE, qui n’entrainera pas, au passage, une sortie, de l’Euro et encore moins de l’OTAN.

      Cette manière peut(doit) être considérée comme conflictuelle, car, dans ce contexte, le rapport de force est la seule manière de négocier. Il faut impérativement une volonté populaire exprimée clairement (+ de 55% des français, probablement plus) faisant suite a des contestations probablement longues et violentes, pour qu’un gouvernement accepte l’idée même de la remise en cause de l’union et un référendum.

      Pour qu’il y ait ces contestations, puis des actions, puis une question posée au français, il faut avoir préalablement avoir amené les partenaires de la France dans l’UE a constater une non convergence des intérêts... et cela se fait par des demandes répétées de modifications de ces mêmes traites, évidement rejetées, jusqu’à ce que la décision soit prise.... et pas par des palabres juridico-dogmatiques sur le sexe des anges a Bruxelles.

      Le FN indique clairement, comme démarche initiale, d’actualiser les traités et si cela est finement joué, d’autres pays ayant la même problématique - oui, il y en a - feront probablement la même demande ou au minimum soutiendrons par leur vote notre pays. Certes, cela n’aboutira pas tout de suite, mais la reconstruction, comme la construction ne peut être que lente si elle ne veut pas etre sanglante.
      Une fois que les électeurs et les autres européens auront constaté que l’issue du processus est inéluctable, alors, comme effet d’avalanche, se fera la sortie de la France et probablement quelques juristes avisés mettront en avant l’article 50 pour justifier les sommes astronomiques que leurs cabinets vont gagner.

      C’est dans cet esprit et suivant cette démarche dont je viens de vous décrire une variante possible de scenario (qui doit être adaptés aux événements et considérations ponctuelles), que le FN exprime dans son programme non pas l’utilisation immédiate de l’article 50, ce qui est hypocrite et surtout inutile, mais la renegociation des traités, première phase d’une démarche sincère et réaliste, qui se clôture comme indiqué dans le programme, par un référendum.

      C’est pour cette raison, entre autres pour moi, que je considère qu’il faut voter pour le FN, sans se laisser abuser par l’avenir, le FN est un parti politique composé d’hommes et de femmes avec les qualités et les défauts qui les composent, ... mais qui finalement offre une solution a notre problème d’alternance gauche-droite, consanguine et unidirectionnelle.
      Le chemin sera surement difficile vu les forces en présence, mais j’ai bon espoir, justement que notre pays n’est pas le seul dans cette aventure et que d’autres, opportunistes ou pas, seront a nos cotés, même provisoirement.

      J’espère que cette non -réponse est plus argumentée, lisez là avant de répondre, actuellement le SEUL parti qui a une infime chance de bouleverser le paysage politique c’est le FN, et si les autres partis-confetti avaient un tant soi-peut d’intelligence politique, ils tenteraient un rapprochement conjoncturel, conditionnel, peu importe, avec le FN pour assurer une victoire dont au moins la réalisation d’une partie de leur souhait qui est j’espère l’élimination de la domination LR/PS, libre a eux ensuite, de passer des accords plus complets afin peut-être de participer ensuite au relèvement de la nation.

    • malitourne malitourne 11 novembre 2015 09:56

      @HELIOS
      En ce qui me concerne, je n’adhere pas au programme du FN. Une sortie de l’ue/euro/otan legaliste dans un rassemblement national general est la seule voie. Le FN ne rassemble pas : il divise. 


    • HELIOS HELIOS 11 novembre 2015 15:41

      @malitourne

      Le FN divise ceux qui aiment la France (et la défendent) et ceux qui n’aiment pas la France, c’est certain !

    • malitourne malitourne 12 novembre 2015 07:24

      @HELIOS
      Mais oui bien sûr ! Les 85% d’électeurs qui ne votent pas FN n’aiment pas la France...


  • lloreen 9 novembre 2015 17:32

    Vous avez fait une excellente introduction.
    "Le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement, TTIP dans son sigle anglais, est un accord commercial en cours de négociation entre Union Européenne et Etats-Unis".

    Le TAFTA est effectivement un accord COMMERCIAL qui sera signé entre deux SOCIETES COMMERCIALES PRIVEES.L’ une est l’ UE, l’ autre les Etats-Unis .
    En tant qu’ accord commerciaux entre partenaires privés ils sont inopposables à des nations dont le cadre légitime est une constitution. et non pas des contrats commerciaux entre des sociétés commerciales privées.

    Vous trouverez en lien, la preuve que les Etats-Unis sont une corporation privée.
    http://www.wikistrike.com/article-qui-dirige-l-entreprise-privee-appelee-etats-unis-d-amerique-121557976.html

    Quant à la commission européenne elle est également une société commerciale privée enregistrée auprès de la SEC américaine (security & exchange commission) . La preuve en lien.

    UPIK® Record - L LRegistered company nameCOMMISSION DE L’UNION EUROPEENNE - COMMISSIE VAN DE EUROPESE UNIE ORG.INTERNAT WNon-registered name or business unitEuropean Commission LD-U-N-S© Number400025496 LRegistered addressRue de la Loi 200 LPost code1040 LCityBruxelles
    CountryBelgium WCountry code69
    Post office box number

    Post office box town
    LTelephone number022991111 WFax number22950166 WName primary executiveJosé Manuel Barroso WActivity (SIC)8399

  • lloreen 9 novembre 2015 17:43

    Depuis le18 juin 2015, des citoyens ont crée un conseil national de transition dans le but d’ organiser une constituante afin de pourvoie la France d’ une nouvelle constitution, seul texte légitime pour servir de cadre.

    http://www.conseilnational.fr/

    Tous ceux qui ne se satisfont plus du fait que la nation française n’ est plus représentée par un gouvernement légitime depuis la loi Pompidou-Giscard de 1973 (Rothschild) et qui veulent s’ impliquer pour remédier à cet état de fait sont invités à s’ engager auprès du CNT.

    Le 26 janvier 2015, le Canada a aboli la loi Rothschild de 1973 pour inconstitutionnalité.

    Pour un État, le droit d’emprunter sans intérêt c’est le droit de battre monnaie. Quand ce sont les banques privées qui fabriquent l’argent, au lieu que ce soit l’État, cela revient à une privatisation de l’argent. Et les propriétaires des banques font du fric sur le dos des citoyens grâce aux intérêts, ce qui finit par faire très lourd !

    La prétendue « dette » de la France est une gigantesque arnaque,
    et il n’est pas question de la « rembourser » !

    Extraits d’une biographie de Georges Pompidou :

    Georges Pompidou fit parti du cercle restreint des proches du général de Gaulle, et cette proximité lui valut d’être nommé chef de son cabinet d’avril 1948 à 1953.

    En 1953, il entra à la banque Rothschild, où il occupa rapidement les fonctions de directeur général et d’administrateur de nombreuses sociétés. Ce fut pour lui l’occasion de participer à la vie économique du pays, d’accroître le champs de ses compétences et d’établir un éventail plus large de relations.

    Il rédigea néanmoins, durant cette période d’intense activité, trois présentations de classiques illustrés sur Racine, Taine et Malraux.

    Le général de Gaulle élu à la présidence, Georges Pompidou retourna pendant quelques temps vers le monde de l’entreprise en réintégrant la banque Rothschild.

    Membre du conseil constitutionnel en 1959, il profita également de cette période pour rédiger une anthologie de la poésie française.

    Georges Pompidou s’installa à l’Élysée le 15 juin 1969. Son mandat fut écourté par son décès le 2 avril 1974 à Paris.

    3 janvier 1973, réforme de la Banque de France

    Dans la loi portant sur la réforme des statuts de la banque de France, nous trouvons en particulier cet article 25 très court, qui bloque toute possibilité d’avance au trésor :

    « Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la banque de France. »

    Ce qui signifie que l’article 25 de la loi 73-7 du 3 janvier 1973 interdit à la Banque de France de faire crédit à l’État, condamnant la France à se tourner vers des banques privées et à payer des intérêts ; alors qu’avant cette loi, quand l’État empruntait de l’argent, il le faisait auprès de la banque de France qui, lui appartenant, lui prêtait sans intérêt.

    Autrement dit : auparavant, l’État français avait le droit de battre monnaie, et avec cette nouvelle loi, il perd ce droit qui est du même coup légué aux banques privées, qui en profitent pour s’enrichir aux dépends de l’État en lui prêtant avec intérêt l’argent dont il a besoin.

    Cette décision correspond à une privatisation de l’argent et ramène la nation au même rang que n’importe lequel de ses citoyens.

    L’accroissement sans fond de la dette publique trouve son origine précisément là. Voici en effet un graphique représentant l’évolution de la dette, avec et sans intérêt. La courbe rouge représente bien sûr la dette constatée, calculée avec les intérêts.

    La dette à fin 1979 était de 239 milliards d’euros (*), déjà injustifiables ; la dette à fin 2008 s’établit à 1327 milliards d’euros ! Ainsi, entre 1980 et 2008, la dette a augmenté de 1088 milliards d’euros et nous avons payé 1306 milliards d’euros d’intérêts.

    1327 - 1306 = 21 Milliards d’Euros ! : Si nous avions pu créer notre monnaie — faire exactement ce qu’ont le droit de faire les banques privées —, la dette publique serait quasiment inexistante aujourd’hui.

    Georges Pompidou a été le directeur général de la banque Rothschild ; il en était le valet, il n’est par conséquent pas étonnant qu’il ait fait cette loi du 3 janvier 1973 qui interdit à l’État français de battre monnaie et qui a endetté la France d’une façon structurelle et incommensurable auprès de banques privées comme la banque Rothschild.

    C’est pourquoi, cette loi, je propose de l’appeler désormais la loi Rothschild.

    NOTE (*) : La dette à la fin 1979 était en réalité de 82,8 milliards d’Euros, soit 21% du PIB ; mais en tenant compte de l’inflation, cela fait aujourd’hui 239 milliards d’Euros.

     

    La loi Rothschild empêche l’État d’emprunter sans intérêt

    Cliquer sur l’image pour voir la vidéo.

    Le but de la loi Rothschild est d’enrichir les banquiers sur le dos des « citoyens » par le biais d’intérêts dus par l’État à chacun de ses emprunts.

    L’article 25 de la loi 73-7 du 3 janvier 1973 n’a plus cours. Il a été abrogé avec Maastricht en 1992, qui l’a remplacé par un truc (l’article 104 du Traité de Maastricht interdit aux États d’emprunter auprès de leurs banque centrales) qui est bien plus qu’une loi nationale, puisqu’il s’agit d’un traité au niveau international européen, et qui est donc plus contraignant encore puisqu’il est plus difficile d’en sortir. Et avec le traité de Lisbonne, cette loi (devenue l’article 123 du traité de Lisbonne) est passée carrément au niveau constitutionnel de l’Europe. Mais, bien qu’elle ait changé de nom ou de numéro, il s’agit toujours de la même loi Rothschild !

    Actuellement, la Grèce emprunte à un taux de 5%, qui fut même il y a une quinzaine de jour à 8% !

    Si la Grèce sortait de l’Euro et de l’Europe, et recouvrait son droit de battre monnaie, elle s’emprunterait à elle-même à 0% et elle n’aurait plus de problème de remboursement de dette.

    Si l’Allemagne a décidé de « payer », c’est parce que l’Europe appartient à l’Allemagne, un peu comme si c’était elle qui avait gagné la seconde guerre mondiale ; et l’Allemagne veut conserver la Grèce dans l’Euro et dans l’Europe, comme l’une de ses conquêtes de guerre. Mais, attention, l’Allemagne va prêter à la Grèce à 5% de l’argent qu’elle emprunte elle-même à 1,5% ; et ce sont les Grecs pauvres qui devront rembourser.

    Tout cela est immonde."

    https://www.youtube.com/watch?v=wTjMGK_Gkoo

    https://www.youtube.com/watch?v=cgdyWPxLf1s


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 9 novembre 2015 17:57

      @lloreen

      Ca y est... Ce discours de baltringue me disait bien quelques chose... J’arrive à vous (re)situer !
      http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/07/13/le-14-juillet-nouveau-grand-soir-des-complotistes_4681830_4408996.html

      http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/07/14/01016-20150714ARTFIG00264-quel-est-ce-collectif-qui-reve-de-faire-un-coup-d-etat-en-france.php

      Franchement... Y aller la fleur au fusil et espérer convaincre les figurants d’un défilé de participer à un coup d’état... Hilarant...

      Puisque vous êtes là... Le 11 novembre vous nous remettez ça ?


    • lloreen 9 novembre 2015 21:23

      @Robert Lavigue

      "Le Monde est un journal français fondé par Hubert Beuve-Méry en 1944. ..... Le Journal du dimanche, qui appartient au milliardaire Arnaud Lagardère, autre ami...
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Monde

      http://www.wikistrike.com/article-la-montee-au-pouvoir-de-nicolas-sarkozy-69244074.html

      Vous êtes l’ ami d’ Arnaud Lagardère et de monsieur Sarközy de Nagy-Bocsa ?
      Je comprends vos références. C’ est sûr qu’ avec vos associés vous êtes plus inspirés par les affaires commerciales et autres associations que par la mise en place d’ une constituante.

      Vous avez déjà entendu parler du Motus Proprio du jésuite François ?
      A votre place, je m’ y intéresserais de très près...


    • lloreen 9 novembre 2015 21:26

      @lloreen
      pardon:Motu proprio du 11 juillet 2013.


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 9 novembre 2015 21:46

      @lloreen

      Tout ça m’a l’air assez confus.... A propos, vous avez oublié Dassault, propriétaire du Figaro

      Vérification faite, le motu proprio du 11 juillet 2013 est une réforme du code pénal de l’Etat du Vatican, du moins si j’en crois Le Monde (dont les propriétaires actuels semblent être le trio BNP, vous les avez oublié dans votre énumération)
      http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/07/12/le-pape-reforme-le-code-penal-du-vatican_3446708_3214.html

      Et cela ne répond pas à ma question.

      Le 11 novembre, je me poste sur les Champs pour regarder défiler les pioupious ou je me rends place de la Concorde pour un nouvelle version foireuse du coup de Petrograd ?


    • lloreen 9 novembre 2015 22:05

      @Robert Lavigue

      "Le 11 novembre, je me poste sur les Champs pour regarder défiler les pioupious ou je me rends place de la Concorde pour un nouvelle version foireuse du coup de Petrograd ?"

      Vous faites ce que vous voulez.


    • lloreen 9 novembre 2015 22:15

      @Robert Lavigue
      « Vérification faite, le motu proprio du 11 juillet 2013 est une réforme du code pénal de l’Etat du Vatican, »
      Et de tous les pays régis par le droit canon dont la France.


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 9 novembre 2015 22:26

      @lloreen

      Et de tous les pays régis par le droit canon dont la France.

      Certes... Si vous le dites...
      A propos de canon... Le 11 novembre, vous êtes libre ?

      (J’ai parcouru votre programme santé et lu quelques pages de la Démosophie... C’est du lourd... Vous ratissez large... Y’en a pour tous les baltringues !)


    • lloreen 9 novembre 2015 22:30

      @Robert Lavigue

      C’ est tout ce que vous trouvez à répondre à l’ initiative de citoyens ?


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 9 novembre 2015 22:49

      @lloreen
      C’ est tout ce que vous trouvez à répondre à l’ initiative de citoyens ?

      Euh... Ben oui...

      Ah si ! Comme ça a l’air d’être votre truc, je me permets de vous conseiller la lecture de la technique du coup d’état de Malaparte ou de vous intéresser à la stratégie de Trotsky en 1917.

      (Pas mal votre idée du programme en partie secret... Ca attire toujours les marioles !)


    • lloreen 9 novembre 2015 23:20

      « technique du coup d’état de Malaparte »
      Il y a plus récent. Je l’ intéresse beaucoup à ceux de vos amis : celui de Sarközy en Libye était un modèle du genre.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 novembre 2015 05:07

      @lloreen
      ça va ? Votre coup d’état à réussi ? Bafouer la démocratie ne semble pas vous gêner davantage que les Mamamouchis qui dirigent l’Union européenne... ?


    • lloreen 10 novembre 2015 07:13

      @Fifi Brind_acier
      ’ça va ? Votre coup d’état à réussi« 
      Vous avez une conception assez paradoxale des choses me semble t-il.
      Ainsi, un rassemblement de citoyens est un coup d ’état...
      Quant au fait que ce soit »mon« coup d’ état...je ne commente même pas.
      Vous préférez sans doute la dictature perpétuelle des escrocs associés. Heureusement (presque) plus personne n’ est dupe des pratiques de ces escrocs associés.

       »Impossible de passer une journée sans lire, entendre ou regarder un de leur porte-voix. Pourquoi de grands industriels milliardaires investissent-ils, souvent à perte, dans le secteur des médias ? Pour de l’influence pardi ! Posséder des quotidiens, des chaînes d’info, des radios ou des magazines permet de ménager des clients ou des partenaires bien mieux que la corruption ou le lobbying. Censurer un documentaire à charge contre un client, influencer le tiercé politique en commandant sondages sur sondages, voilà ce que permet la prise en main des médias. Découvrez avec nous les rouages de ce jeu d’influence qui anime la grande famille des milliardaires français et internationaux."

      Vidéo:Pourquoi 10 milliardaires contrôlent l’ information.
      https://www.youtube.com/watch?v=41lAe0mgjjU


  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 9 novembre 2015 19:12

    L’alternative est simple :

    -Quelqu’un qui arrive au Pouvoir et qui, brusquement (le tout ayant été parfaitement préparé), décide de s’arroger les pouvoirs dictatoriaux (au sens noble du terme) pour réaliser sans perte de temps ni parasitage une sortie immédiate et unilatérale de la sphère « Euro » (Art. 50, Traités mis en veilleuse etc.) et qui, mettant à profit la masse critique que représente la France, réussit à enrayer le dispositif mortifère actuel et à venir, à résister, à imposer une toute autre orientation qui se résume à un retour à une souveraineté entière.
    S’il est possible et probable que des grincements de dents et des réticences puissent surgir, ils peuvent être surmontés par une explication immédiate et suffisante pour susciter l’adhésion et, dans le cas contraire,soumis à une contrainte.
    Le pari - car c’en est un - peut être aisément gagné.

    -Rien ne se passe et le carcan, sinon le garrot Euro-Atlantique, s’impose partout, sachant que les velléités de réactions qui surgiront immanquablement seront impitoyablement réprimées.

    Ci-après (signé du pseudonyme Kiwixar) une excellente analyse qui vient compléter les observations pertinentes que ce très bon billet a suscitées.

    "Les Traités (Rome, Maastricht, Lisbonne, TISA, TPP, TAFTA) qui n’ont pas de date d’expiration, sont des trahisons contre la démocratie : ils permettent de lier une population selon une décision d’une majorité politique ponctuelle (généralement de droite, corporatiste) pour les décennies suivantes, quelque soit la volonté démocratique qui suivra. Junker et les eurocrates le résument bien : “il ne peut y avoir de décision démocratique contre les traités européens”. “Traité” et “traître” se ressemblent tellement…

    Une fois mis en place les TPP/TAFTA/TISA entérinant la suprématie des corporations sur les nations, les populations seront incitées à devenir “migrantes”, afin d’achever la destruction des nations, l’attachement à la citoyenneté, la lutte sociale ou syndicale. Les bac+2 à bac+5 seront incités à aller voir ailleurs pour trouver du boulot, les classes moyennes appauvries se battront pour les derniers bouts de gras contre les migrants externes qu’on leur envoie. Le super-melting-pot sera un super-communautarisme où chaque communauté a ses propres lois, comme en Malaisie où les “chinois” et les “malais” n’ont pas les mêmes obligations.

    La seule défense contre ce corporatisme féodal, c’est la souveraineté et la nation, permettant la protection des citoyens, notamment les plus faibles, et l’expression démocratique qui ne peut se faire qu’avec des frontières garantissant l’application complète de cette volonté citoyenne."

    http://www.les-crises.fr/luruguay-fait-limpensable-en-rejetant-la-corporatocratie-mondiale-par-don-quijones/#comment-322104 Kiwixar 09/11/2015



    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 novembre 2015 04:31

      @Renaud Bouchard
      C’est quoi ce délire sur l’article 50 ? Il n’y a que l’ UPR qui l’ait dans son programme, et il n’a jamais été question que l’ UPR arrive au pouvoir par un coup d’état. L’UPR est légaliste.

      Vous devez confondre avec les fondus du 14 Juillet ??


    • Yanleroc Yanleroc 10 novembre 2015 11:57

      @Fifi Brind_acier
      Ces fondus là, s’abstiendront, ou voteront pour l’ UPR, non ?.



  • Deepnofin Deepnofin 9 novembre 2015 19:24

    L’Uruguay vient de montrer, dans l’indifférence générale des médias, qu’on peut dire NON à ces traités.


    • lloreen 9 novembre 2015 22:12

      @Deepnofin
      "

      L’Uruguay vient de montrer, dans l’indifférence générale des médias, qu’on peut dire NON à ces traités."

      C ’ est l’ évidence même.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 novembre 2015 04:34

      @lloreen
      Si ma tante en avait... On peut, mais Hollande et tous les Partis euro-atlantistes sont pour rester dans l’ UE + TAFTA. Ils sont tous favorables au mandat donné à la Commission européenne pour négocier. C’est ballot ! Tout ce que vous racontez relève de la pensée magique des enfants.


    • Deepnofin Deepnofin 10 novembre 2015 09:47

      @Fifi Brind_acier
      C ’est vrai que notre situation est bien différente de celle de l’Uruguay.
      Autant ce pays peut quitter le TISA sans créer de séisme, les médias n’en parlant pas... autant la France est un de ces pays qui a une certaine « aura » ( en train de s’évanouir dans le vent, je vous l’accorde ) qu’ils ne lâcheront pas l’affaire. D’ailleurs, ils font tout pour qu’on ( la masse ) se désintéresse de ces sujets. A moins d’un petit miracle, je ne vois pas comment échapper à ce ’utain d’traité !!!


    • Yanleroc Yanleroc 10 novembre 2015 12:05

      @Deepnofin
      Miracle ou cata ?..


    • lloreen 10 novembre 2015 13:02

      @Fifi Brind_acier
      « Tout ce que vous racontez relève de la pensée magique des enfants. »

      >Figurez-vous que c ’est la plus belle.


    • lloreen 10 novembre 2015 13:04

      @Fifi Brind_acier
      " Hollande et tous les Partis euro-atlantistes sont pour rester dans l’ UE + TAFTA. Ils sont tous favorables au mandat donné à la Commission européenne pour négocier."

      Je me contrefous de cette caste d’ escrocs et d’ assassins.
      Je suis libre et souveraine. Ce qu’ ils décident me passe par dessus la tête et ne me concerne pas.
       


    • lloreen 10 novembre 2015 13:14

      @Fifi Brind_acier
      "Hollande et tous les Partis euro-atlantistes sont pour rester dans l’ UE + TAFTA. Ils sont tous favorables au mandat donné à la Commission européenne pour négocier."

      Evidemment, puisque ce sont des sociétés commerciales privées qui contractent entre elles. Le contraire serait même étonnant.
      Je me contrefiche tout autant du TAFTA que de leurs autres traités mafieux .


    • lloreen 10 novembre 2015 16:41

      @Fifi Brind_acier

      OPPT et la forclusion de toutes les entreprises privées agissant sous la couverture de mots comme « gouvernements », etc est en effet d’ une simplicité enfantine et compréhensible par tout un chacun.
      Faites un petit effort. Il me semble que vous avez passé l’ âge de fréquenter les bancs du lycée et cela devrait être de votre niveau.
      Si vous n’ y arrivez pas seul, demandez à vos amis de vous prêter assistance.


      From : Heather Tucci-Jarraf
      Sent : Tuesday, December 25, 2012 7:49 AM
      To : email@bis.org ; shagan@imf.org ; tony.alt@rothschild.com ; private.banking@rothschild.com ; urs.koegel@rothschild.com ; pcosecret@cabinet-office.x.gsi.gov.uk ; pcosecretariat@pco.x.gsi.gov.uk ; geoff.graham@rothschild.com ; info@finma.ch ; info@ebk.admin.ch ; info@ebk.ch ; langenstein1@gmail.com ; urs.kalin@rothschild.com ; eric.rosengren@bos.frb.org ; william.dudley@ny.frb.org ;charles.plosser@phil.frb.org ; greg.l.stefani@clev.frb.org ; william.fosnight@clev.frb.org ; jeffrey.lacker@rich.frb.org ; dennis.p.lockhart@atl.frb.org ; charles.l.evans@chi.frb.org ; james.b.bullard@stls.frb.org ; narayana.kocherlakota@mpls.frb.org ; esther.l.george@kc.frb.org ; richard.w.fisher@dal.frb.org ; john.c.williams@sf.frb.org ; timothy.geithner@do.treas.gov ; rob.mckenna@atg.wa.gov ;jack.smith@usdoj.gov ; david.iacovetti@usss.dhs.gov ; carolyn.woodbury@ic.fbi.gov ; investigations_hotline@worldbank.org ; phaynes@worldbank.org ; aagerskov@worldbank.org ; kurt.hyde@treasury.gov ; kim.caprio@treasury.gov ; kurt.hyde@do.treas.gov ; jbetts@atlanticafunds.com
      Cc : Trustees ; Advisors
      Subject : DISCLOSURE ANNOUNCEMENT NO. ONE

      BY and WITH DUE STANDING AND AUTHORITY : UILO Doc No.’s 2012127810, 2012127854, 2012127907, 2012127914, and 2012128324, all restated and incorporated here in their entirety by reference as if set forth in full ;

      TO : Any and all Public Servants
      Any and all states of body
      Any and all artificial and legal fictions ;
      Any and all (former) voluntary commercial indentures ;

      TO : (former) BANK FOR INTERNATIONAL SETTLEMENTS, as Principal, agent, and beneficiary of any and all Principals, agents, and beneficiaries of, and any and all unlawful and illegal private money systems thereto, issuing, collection, legal enforcement systems, operating SLAVERY SYSTEMS against states of body without said states of body’s knowing, willing, and intentional consent, NUNC PRO TUNC, PRAETEREA PRETEREA, inclusive of (former) : UNITED STATES TREASURY ; FEDERAL RESERVE SYSTEM AT BANK OF NEW YORK ; the one people, created by the creator, states of body ; The United States Federal Government ; UNITED STATES ; the several “STATE OF . . .” ; and any and all international equivalents ; Rothschild Trust ; Vatican ; UNITED NATIONS, inclusive of any and all special agencies therefrom and thereto ; UCC 1-103, specifically Principal Agent Doctrine

      Copy : Any and all artificial and legal fictions ;
      Any and all (former) voluntary commercial indentures ;

      Cc : Trustees ; Advisors ; Superior Custodian ; Superior Bookkeeper ; Bondservants ; states of body

      RE : DISCLOSURE ANNOUNCEMENT NO. ONE
      Notice to Principal is Notice to Agent
      Notice to Agent is Notice to Principal

      SEE ATTACHED DISCLOSURE ANNOUNCEMENT NO. ONE, restated and incorporated herein by reference as if set forth in full.

      happy holidays

      Knowingly, willingly, and intentionally sworn as true, accurate, and correct under the penalties of perjury in accordance with lawful Universal Contract, under governing law, duly entered into Universal Law Ordinance, notice by action of entry into International Law Ordinance, notice by public registration, UCC Doc No. 2012113593 and WA UCC Doc. No. 2012-296-1209-2, preserved and protected under perpetuity 2000043135, guaranteed, protected and secured, public policy, UCC 1-103, common law remedy thereunder guaranteed, public policy, UCC 1-305 ; Duly witnessed, secured, entered and noticed ; Without prejudice as promised, preserved, and protected, public policy, UCC 1-308, NUNC PRO TUNC, PRAETEREA PRETEREA : /s/ Heather Ann Tucci-Jarraf, as Trustee, as state of body, as bondservant

      Guarding, preserving, protecting, and implementing the opportunity for Truth to BE by the knowledge from within.

      Heather Ann Tucci-Jarraf
      Trustee
      253.509.4597
      heather@peoplestrust1776.org
      www.peoplestrust1776.org

      The power of the creator is the loving choice to experience through many.
      The power of many is remembering the choice to experience.





  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 9 novembre 2015 19:39

    @l’auteur.
    Très bon billet.

    L’alternative est simple :

    -Quelqu’un qui arrive au Pouvoir et qui, brusquement (le tout ayant été parfaitement préparé), décide de s’arroger les pouvoirs dictatoriaux (au sens noble du terme) pour réaliser sans perte de temps ni parasitage une sortie immédiate et unilatérale de la sphère « Euro » (Art. 50, Traités mis en veilleuse etc.) et qui, mettant à profit la masse critique que représente la France, réussit à enrayer le dispositif mortifère actuel et à venir, à résister, à imposer une toute autre orientation qui se résume à un retour à une souveraineté entière.
    S’il est possible et probable que des grincements de dents et des réticences puissent surgir, ils peuvent être surmontés par une explication immédiate et suffisante pour susciter l’adhésion et, dans le cas contraire,soumis à une contrainte.
    Le pari - car c’en est un - peut être aisément gagné.

    -Rien ne se passe et le carcan, sinon le garrot Euro-Atlantique, s’impose partout, sachant que les velléités de réactions qui surgiront immanquablement seront impitoyablement réprimées.

    Ci-après (signé du pseudonyme Kiwixar) une excellente analyse qui vient compléter les observations pertinentes que ce très bon billet a suscitées.

    "Les Traités (Rome, Maastricht, Lisbonne, TISA, TPP, TAFTA) qui n’ont pas de date d’expiration, sont des trahisons contre la démocratie : ils permettent de lier une population selon une décision d’une majorité politique ponctuelle (généralement de droite, corporatiste) pour les décennies suivantes, quelque soit la volonté démocratique qui suivra. Junker et les eurocrates le résument bien : “il ne peut y avoir de décision démocratique contre les traités européens”. “Traité” et “traître” se ressemblent tellement…

    Une fois mis en place les TPP/TAFTA/TISA entérinant la suprématie des corporations sur les nations, les populations seront incitées à devenir “migrantes”, afin d’achever la destruction des nations, l’attachement à la citoyenneté, la lutte sociale ou syndicale. Les bac+2 à bac+5 seront incités à aller voir ailleurs pour trouver du boulot, les classes moyennes appauvries se battront pour les derniers bouts de gras contre les migrants externes qu’on leur envoie. Le super-melting-pot sera un super-communautarisme où chaque communauté a ses propres lois, comme en Malaisie où les “chinois” et les “malais” n’ont pas les mêmes obligations.

    La seule défense contre ce corporatisme féodal, c’est la souveraineté et la nation, permettant la protection des citoyens, notamment les plus faibles, et l’expression démocratique qui ne peut se faire qu’avec des frontières garantissant l’application complète de cette volonté citoyenne."

    http://www.les-crises.fr/luruguay-fait-limpensable-en-rejetant-la-corporatocratie-mondiale-par-don-quijones/#comment-322104 Kiwixar 09/11/2015


  • lloreen 9 novembre 2015 21:41

    Depuis le 25.12.2012 tous les gouvernements qui étaient des corporations privées, les banques et autres corporations privées sont FORCLOSES par l’ OPPT.

    http://oppt.lu/index.php/component/content/article/12-fr/10-oppt-french

    Depuis le 18 juin 2015, le conseil national de transition (que monsieur Sarkozy a « honoré » à sa manière dans l’ affaire libyenne) est le seul organe légitime de France dans l’ attente de l’ organisation d’ une assemblée constituante pour l’ élection du président de la France. Dans la mesure où depuis 1973 la corporation privée appelée République française présidence usurpe les fonctions régaliennes en se faisant passer pour le gouvernement légitime de la nation française, les français sont appelés à se rassembler pour faire place nette à la transition.

    La république française présidence est une corporation privée (forclose depuis le 25.12.2012 qui plus est) enregistrée auprès de la SEC américaine (security & exchange commission).
    La preuve en lien.
    Toutes les républiques étrangères étaient également des corporations privées et sont donc forcloses également.

    UPIK® Record - L LRegistered company nameREPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE
    Non-registered name or business unit
    LD-U-N-S© Number542472212 LRegistered address55 R DU FAUBOURG SAINT HONORE LPost code75008 LCityPARIS
    CountryFrance WCountry code241
    Post office box number

    Post office box town

    Telephone number

    Fax number

    Name primary executive
    WActivity (SIC)9199

    L’ Ile de France est une corporation privée (forclose).

    UPIK® Record - L LRegistered company nameILE DE FRANCE REPUBLIQUE
    Non-registered name or business unit
    LD-U-N-S© Number584400071 LRegistered address19 RUE DE VIENNE LPost code75008 LCityPARIS
    CountryFrance WCountry code241 WPost office box number 50029 WPost office box townPARIS
    Telephone number

    Fax number

    Name primary executive
    WActivity (SIC)6552

  • lloreen 9 novembre 2015 21:54

    Il est clair que tous les présidents de la république française sont les employés des Rothschild et consorts dans la mesure où depuis 1973 les finances de la France sont contrôlées par les Rothschild qui dirigent la City de Londres (la Couronne) et que plus aucune république n’ est souveraine.

    Tout le monde a compris que ces escrocs qui détournent depuis 1973 la richesse de CHAQUE travailleur français en syphonnant le Trésor public, raison pour laquelle les caisses de la nation ne peuvent que se réduire comme une peau de chagrin tandis que d’ autres bourses sont pleines à craquer...
    Chaque français peut donc intenter une action en justice comme certains ont déjà commencé à le faire, au Canada notamment, où l loi Rothschild a été ANNULEE pour inconstitutionnalité et la situation n’ est pas différente en France.

    http://lesmoutonsenrages.fr/2015/11/04/plainte-contre-letat-aupres-de-larmee-francaise-plainte-contre-letat-francais-aupres-des-autorites-competentes-militaire/

    L’ état est à comprendre ici comme synonyme de la république française et non pas dans le sens de nation. Ces usurpateurs et ces escrocs aiment jouer sur les mots grâce à la manipulation et l’ instrumentalisation.
    Tout comme la FED qui est privée et comme Washington DC (District of Columbia) qui est une corporation privée, l’ état est une corporation privée contrôlée par les Rothschild.

    Certains ne s ’y sont pas trompés et c ’est la raison pour laquelle David de Rothschild est inculpé d’ escroquerie.
    « 

    p>

    ">La police française a été informé par un juge de Paris pour traquer le riche rejeton qui dispose de plusieurs maisons dans le pays.

    ">L’affaire concerne son entreprise, le Groupe Rothschild Financial Services, qui est accusé de publicité mensongère pour système de prêt de libération d’équité, acheté par plus de 130 retraités entre 2005 et 2008.

    « >Le magnat de la banque va maintenant être interrogé dans sa France natale, cinq ans après qu’un cabinet d’avocats basé à Marbella ont commencé une action en justice contre lui.

    ">Plus de 20 retraités britanniques en Espagne ont pris une action en justice contre la compagnie de Rothschild après avoir perdu leurs propriétés de rêve et des milliers d’euros.

    ">Le Juge de liaison basé à Paris, Javier Gómez Bermúdez – célèbre pour son rôle dans la poursuite des attentats de Madrid – a annoncé la convocation cette semaine après que la Cour Denia a rendu l’ordonnance.

    ">Le baron est censé être de rester dans son château en Normandie, ou à proximité de ses bureaux de Paris, et les avocats ont fourni aux procureurs de l’État en France les deux adresses possibles pour le retrouver.

    ">L’avocat basé à Marbella Antonio Flores de Lawbird dit que l’acte d’accusation est un « moment de percée » dans l’affaire.

    « Il est un bon pas dans la bonne direction », a déclaré Flores The Olive Press.

    ">« Les tribunaux sont maintenant d’accord avec nous qu’il y a suffisamment de preuves pour interroger le baron de Rothschild.

    « La première chose qu’ils auront à faire est de le trouver.

    ">Une fois qu’ils ont fait ce qu’ils puissent commencer à l’interroger.

    ">« Il est un vrai moment de percée pour tout le monde. »

    ">Le produit de Rothschild, le Select Series prêt hypothécaire de crédit, a été vendu aux retraités comme moyen juridique pour réduire la valeur de leurs maisons à des fins d’atténuation de l’impôt sur l’héritage.

    ">L’Agence de l’impôt a statué qu’un tel système constitue une fraude et Flores estime que Rothschild devrait être tenu responsable.

    ">« En bref, indépendamment de ce qui est arrivé à l’investissement, Rothschild a annoncé un prêt visant à réduire les droits de succession, ce qui est une violation de la législation fiscale, » a-t-il dit.

    ">Flores, et deux autres avocats de poursuite, soumettront des questions pour les Rothschild en matière de publicité frauduleuse.

    « >Le groupe Rothschild a jusqu’ici renoncé à commenter. »...

    p>

    ">


  • Jean Keim Jean Keim 10 novembre 2015 08:43

    Le fond du problème est qu’une planète en surpopulation ne peut s’en sortir que s’il y a une organisation mondiale seulement là où il devrait y avoir une volonté de solidarité, il y a en fait avant tout une vision marchande, pour les puissants 7,3 milliards d’habitants sont autant de sources potentielles de profits et tout est profit, l’eau, la nourriture, les richesses naturelles, l’énergie, l’information, la guerre et bientôt l’air que nous respirons. 

    Certains pensent qu’un marché totalement libre « de faire ce qu’il veut » trouvera un équilibre dans cette utopie qu’est « l’offre et la demande » et pourtant l’histoire nous montre que seul le profit d’une minorité y trouve son compte car c’est l’offre en dehors de toute éthique qui crée artificiellement la demande.
    Certains individus de part leurs particularités ont la capacité de s’enrichir considérablement, au début de leur parcours inévitablement ils passent un pacte avec leur conscience qq. chose comme « je vais agir pour faire en sorte de faire fortune sans être trop regardant sur les moyens que je vais utiliser et ensuite, fortune faite, je me rattraperais par des œuvres caritatives », c’est le syndrome de Bill Gates, mais en attendant des dégâts considérables environnementaux et sociétaux de toutes sortes sont générés et l’individu de départ est laminé par son ambition qui se répercute sur le monde, c’est inévitable, le monde n’existe que par les individus qui le composent.


  • Ruut Ruut 10 novembre 2015 15:12

    L’Europe n’est pas une Démocratie.
    C’est le cœur du problème.


Réagir