jeudi 12 janvier - par oscar fortin

OBAMA : l’homme qui ignore ses contradictions

Hier, c’était le dernier discours officiel d’Obama en tant que président des États-Unis. Un discours d’adieu qu’il a tenu à prononcer dans la ville où il avait célébré sa première victoire à la présidence. Il ne fait aucun doute que cette intervention constituait un véritable défi pour sauvegarder, à tout le moins, le lien entre le rêve qu’il avait représenté, en 2008, et la réalité, en 2017, qui contraste énormément d’avec ce rêve. Pour plusieurs, il représente une grande désillusion et pour d’autres, il demeure le Président qu’ils ont toujours rêvé. 

Ce discours, comme plusieurs pouvaient l’imaginer, vient confirmer le fait que les contradictions entre l’humanitaire et le guerrier qu’il est sont complètement ignorées. Les paroles de l’humanitaire ont leur compartiment et leur logique tout comme celles du guerrier ont les leurs.

Cette approche des deux logiques m’a rappelé ces paroles, prononcées par Obama au sommet du G-20, en 2014, insistant sur le fait de respecter avec fermeté les principes fondamentaux qui doivent régir les relations internationales, entre autres, celui « qu’on ne peut envahir d’autres pays ou financer des mandataires et les soutenir d’une manière qui désintègre un pays ayant des élections démocratiques. »

Il dit cela en utilisant la logique du compartiment humanitaire et en ignorant complètement la logique du compartiment guerrier qui a déjà à son crédit les interventions en Libye, en Ukraine, en Syrie, au Venezuela, au Honduras, au Paraguay et dans bien d’autres pays, victimes de ces interventions.

Dans son discours d’adieu, à Chicago, il a affirmé de la manière la plus naturelle que les É.-U. ne doivent pas « devenir un pays qui intimide les autres ». N’est-ce pas là une intention merveilleuse pour les peuples et les nations saturés des guerres qui les rejoignent ou les menacent de les rejoindre. Malheureusement, les faits parlent dans un sens tout contraire.

Dans le cas présent, il ignore que Les États-Unis ont largué l’équivalent de trois bombes par heure dans le monde en 2016 et qu’ils ont, à eux seuls, au cours des 60 dernières années, provoqué plus de 201 conflits armés.

La seule manière de comprendre ces contradictions qui n’effleurent d’aucune manière son esprit serait l’existence dans son esprit de ces deux compartiments hermétiquement isolés l’un de l’autre. Il peut, ainsi parler avec conviction et sincérité de guerres et d’invasions d’autres nations comme ce fut le cas en Libye puis en Syrie. Il lui suffit de dire que c’est pour défendre la démocratie et l’ordre du monde. Il peut également parler de lutte contre le terrorisme tout en les soutenant financièrement et en en faisant des collaborateurs pour atteindre des objectifs de prise de contrôle de gouvernements, comme c’est le cas, entre autres, en Syrie. Il peut faire des menaces, imposer des sanctions, créer un climat de peur et d’insécurité sans que cela lui pose problème. Le Venezuela qui vit en démocratie a fait l’objet d’un décret d’Obama qui le déclare une menace pour la sécurité et les intérêts des États-Unis. En termes techniques, il s’agit d’une véritable déclaration de guerre l’autorisant à intervenir militairement au moment qu’il le jugera opportun. Il ne lui vient pas à l’esprit que ce décret représente une véritable menace suscitant insécurité et peur chez la population vénézuélienne. 

Au même moment, dans un autre contexte, il peut parler de justice, de respect des droits des personnes et des peuples ainsi que de la nécessaire union des nations et des États pour faire un monde meilleur. Il peut parler des pauvres, des déshérités qui souffrent des discriminations et qui sont trop souvent rejetés sans que leurs droits soient pris en considération et respectés. Il peut, comme ce fut le cas dans son discours d’adieu, parler de la pauvreté, tout en augmentant les allocations à donner aux ex-présidents dont il fera partie dans quelques jours.

Je pense que ses deux mandats à la présidence des États-Unis ont été gagnés grâce à la logique de l’humanitaire et que sa gouverne au bureau ovale de la Maison-Blanche a été inspirée et guidée par la logique de domination et de conquête. Dans le premier cas, il parle de démocratie, de non-intervention dans les affaires internes d’autres peuples, du respect du droit international tel qu’énoncé dans la charte des Nations Unies. Dans le second cas, les États-Unis ne peuvent d’aucune manière prendre du recul sur leur droit « divin » d’être les leaders du monde. Toute puissance visant à les destituer de ce rôle représente une menace à leurs intérêts et à leur sécurité nationale. Ce leadership mondial que les États-Unis s’attribuent ne peut être remis en question, même pas par les Nations Unies. 

À en croire la déclaration toute récente de celui qui sera le prochain Secrétaire d’État dans le cabinet de Trump, cet objectif du maintien du leadership mondial des États-Unis pour diriger le monde sera maintenu. Selon lui, sans les États-Unis pour assurer ce leadership le monde irait droit vers le chaos. Une tradition qui semble vouloir se maintenir et qui comporte de nombreux avantages dont, entre autres, celui d’intervenir là où ils veulent et y faire ce que bon leur semble. 

Il est possible que Vladimir Poutine et une bonne partie des peuples du monde ne l’entendent pas de la même manière. La médaille de l’Ange da la paix que le pape François lui a remise lors de leur rencontre au Vatican peut donner au monde un sens à la paix qui ne soit pas le même dont se nourrissent actuellement les maîtres du monde.

L’Année 2017 s’annonce avec de nombreux imprévus. De nombreuses élections, prévues pour 2017, peuvent modifier le panorama politique qui prédomine présentement.

 

Oscar Fortin

http://humanisme.blogspot.com

Québec, le 11 janvier 2017 

 


52 réactions


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 12 janvier 08:52

    L’humanitaire est à la guerre ce que la charité est à l’économie : à la fois un placébo de bonne conscience et un outil de clientélisme.


    Quand ta main droite « ignore » ce qu fait ta main gauche, ce n’est pas par manque d’information, mais parce que’elle ne vaut pas le savoir alors qu’elle obéit au même QG : le cerveau. Alors, soit le patient concerné par ce trouble est un batteur de jazz qui maîtrise l’autonomie de tous ses membres, soit ce patient est en train de faire une crise d’épilepsie.

    Une cris d’épilepsie ne dure pas huit ans !

  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 janvier 10:05

    C’est plutôt de la schizophrénie, non ? Cela remonte à la révolution américaine, et à leur conception religieuse du monde selon Matthieu. Les USA sont « la lumière du monde », ils ont un rôle messianique qui est de répandre « la liberté et la démocratie » dans le monde, même si c’est à coups de bombes...
    Plus prosaïquement, cela s’appelle du colonialisme, et un pillage systématique de la planète.


    En plus des guerres, Obama et la mafia Clinton, qui piaillent contre l’ingérence supposée de la Russie dans leurs affaires intérieures, s’ingèrent dans les affaires intérieures de nombreux pays ! Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis ont :
    • Tenté de renverser plus de 50 gouvernements étrangers, dont la plupart étaient élus démocratiquement.
    • Bombardé la population de plus de 30 pays.
    • Tenté d’assassiner plus de 50 dirigeants étrangers.
    • Tenté de réprimer un mouvement populiste ou nationaliste dans 20 pays.
    • Gravement interféré dans les élections démocratiques d’au moins 30 pays.
    • De plus… bien que cela ne soit pas facile à quantifier… ont plus trempé dans la pratique de la torture que n’importe quel autre pays au monde… depuis plus d’un siècle… pas seulement en infligeant concrètement la torture, mais en l’enseignant, en fournissant des manuels et des équipements.

    Mais bien sûr, c’est pour leur bien !


    • Art50 Art50 12 janvier 10:50

      @Fifi Brind_acier
      Pourquoi vous sentez vous obligée de « re-tartiner » sur ce texte ? , il me parait suffisamment explicite .
      Besoin de paraitre à tout prix ?
      Si on a besoin d’une explication de texte je suis sûr que l’auteur saura s’en charger.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 janvier 11:29

      @Art50
      Vous commencez à m’échauffer les oreilles !
      J’écris des commentaires pour les lecteurs d’Agoravox, qui ne sont pas tous les mêmes suivant les billets, si l’expression politique libre vous ennuie, changez de crémerie.


    • Art50 Art50 12 janvier 12:01

      @Fifi Brind_acier
      l’expression politique libre ne m’ennuie nullement ......le « tartinage » et les idées fixes m’agacent un peu... j’avoue.(il semblerait d’ailleurs que je ne sois pas le seul)


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 janvier 12:11

      @Art50
      Et bien, il faudra vous habituer, je supporte bien les insultes du FN et des Insoumis...


    • jmdest62 jmdest62 12 janvier 12:11

      @Art50
      salut
      Vous avez perdu d’avance ......@FiFi est payée pour « pisser de la ligne ».
       C’est son métier , soyez charitable , ne dégradez pas ses conditions de travail en l’asticotant inutilement  smiley
      Merci pour elle
      @+


    • capobianco 12 janvier 12:46

      @Fifi Brind_acier
      Insultes ? Vous ne manquez pas d’air !!!! C’est celui qui dit qui l’est ? Vous n’ intervenez que pour votre pub pour l’énarque ami des tibéri .


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 janvier 12:53

      @jmdest62
      Je redoute surtout que les réformes structurelles européennes finissent par donner aux Français le même sort qu’aux Grecs, et que nous finissions SDF dans un carton... 


      Ce n’est pas avec les propositions « d’une Autre Europe à la St Glinglin » comme le proposent le FN et les Insoumis, que nous sortirons d’affaire, mais en sortant définitivement de l’ UE.
      C’est plus clair comme ça ?

    • Art50 Art50 12 janvier 13:09

      @Fifi Brind_acier
      OK ! c’est vous qui voyez......


    • L'enfoiré L’enfoiré 12 janvier 16:11

      @Doume65,

       Qui démontre la force tranquille ?
       Qui est le plus fort dans le monde ?
       Non, ce n’est ni Obama ni Trump
       Ils sont toujours bridés par leur mandat.
       De plus ils sont opposés dans une dichotomie notoire avec le Congrès.
       
       C’est Madame Merkel qui brigue son 4ème..
       Aujourd’hui, elle reçoit aujourd’hui le titre de Docteur Honoris Causa de la KUL et de UGent 
       


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 janvier 20:51

      @Doume65
      Et ce n’est sans doute pas terminé...
      « Comment rendre sa grandeur à l’Amérique, avec l’argent des autres »

      Dimitri Orlov, qui connaît bien les USA, ne se fait guère d’illusions sur Trump.
      Les USA sont en faillite et Trump a besoin de cash pour ses projets.
      Orlov pense que la Chine, la Russie et l’ Iran seraient des proies intéressantes, mais hors de portée, et que la prochaine victime à dépecer, qui peut rapporter gros, c’est l’ Arabie Saoudite...


    • Doume65 13 janvier 09:20

      @Fifi Brind_acier
      Je ne sais pas pourquoi, mais la perspective de la dissolution de ce royaume ne me fait pas pleurer.
      Cela dit, si les USA ont besoin de cash, il vont pouvoir économiser des milliers de milliards en stoppant leurs guerres.


    • ENZOLIGARK 13 janvier 09:27

      @Doume65 ... , Bonghjornu ... , ... et commencer a regler leur dette co$$$mique a la Chine * ... . ... Bona Ghjurnata ... . ... АФФ ИСС .


  • fred fred 12 janvier 10:08

     Obama l’arnaqueur..Une figure imposée au monde par la volonté d’une mafia internationale...vous savez les puissants « impuissants »..les éjaculateur précoce..les moralistes-véreux..Les dirigeants de la planète (enfin une partie) et les peuples décérébrés suivent le mouvement comme des moutons !


    • baldis30 12 janvier 13:51

      @fred
      Il a bien voulu se soumettre ... en vertu de quelles contreparties, c’est l’avenir qui nous le dura. En ce qui me concerne c’est le président qui m’a le plus déçu. certes avec Bush on n’était pas déçu .. mais on savait à quoi s’attendre ... donc pas de déception mais Obama .... arrivé comme ange de la paix s’en va même pas avec la paix des braves mais dans des filets de sang.


    • L'enfoiré L’enfoiré 12 janvier 18:11

      @fred,
       Je vote pour vous.
       Vous êtes où ?
       En France, aux States ?
       C’est marrant qu’une chanson révolutionnaire « L’internationale », c’est exactement l’idée qu’ont suivi les multinationales.
       Allez Fred, présentez-vous aux élections.... smiley


  • rogal 12 janvier 10:12

    Rien de bien nouveau dans le fond. Cela s’appelle aussi l’hypocrisie, la dualité de l’apparence et de la réalité, et de trente-six autres façons. Obama aura peut-être excellé dans le dédoublement que cela impose, sans pour autant être le premier ni le dernier. Assez du culte de la personnalité !


  • Hecetuye howahkan howahkan 12 janvier 10:58

    Salut..

    entre autre profession j’ai fait du marketing....Obama comme produit ce qu’il est est du niveau d’une campagne de pub pour lessive..les pubs les + efficaces en terme de retour sur investissement sont celles qui passent le + souvent..

    par polarité cela renvoie à ceux à qui la pub pour la lessive Obama était destiné..

    le peuple ! ah le bon peuple...

    Le sujet d’Obama est une mauvaise question..la question ,entre autre question, est que veut le peuple ?

    le peuple il ne veut pas encore coopérer ni partager car il veut plus le peuple, le matheux veut plus que le maçon, le banquier veut plus que le matheux, le citadin veut plus que le paysan, le petit veut plus que le grand, le gros veut plus que le maigre...etc c’est sans fin

    Obama ou qui que ce soit est l’égrégore de ce que l’humain est devenu....

    c’est notre création à tous , comme l’est la france coloniale il correspond exactement à ce que l’on est ce qui bien sur va être nié...

    comment moi ? tu déconnes l’ami , t’as fumé quoi, faut te faire soigner etc

    Le pire , enfin la phase finale en pleine accélération a réellement commencé à l’époque de la révolution sanglante de couleur franc maçonnée en 1789...et un peu avant avec cette idée aussi sotte que grenue du siecle de la science moderne, du siecle des lumières, mais « on » n’a pas compris qu’ils parlaient des lumières éteintes en fait, la noirceur de notre science moderne froide car morte allait prendre le dessus... par la violence pure et entre autre aussi par la négation de L’Origine ultime..l’homme dément alors s’ auto propulse en tant que dieu, l’univers a enfin un sens car nous le regardons..la maladie mentale est a son comble, hélas quand il s’agit de folie pure le malade n’en est plus conscient depuis longtemps , pour s’ auto propulser comme dieu est facile il suffit d’être à la fois candidat et jury comme pour le prix Nobel, comme pour le peuple élu etc etc etc Nobel qui fut marchand d’armes donc de mort comme peu de monde le sait..

    le peuple manipulé a commis la boucherie ultime qui l’a abaissé encore plus bas que son ex maître ....

    On fait quoi ? on continue la competition qui produit exactement partout ce qu’elle doit produire...

    elle est sensée donner le meilleurs partout, tout le temps..donc nous vivons dans le meilleur des mondes.....nous vivons selon nos critères biens sur faux ,totalement faux , la perfection...

    mais alors de quoi se plaint on ?

    De çà ?

    de ceci ?

    de çà ?

    de çà ?

    etc................................


    • baldis30 12 janvier 13:54

      @howahkan
      bonjour,

      « du niveau d’une campagne de pub pour lessive »

       il est lessivé par l’échec de la femme de ménage Clinton. Il fallait qu’il balayât devant sa porte et lavât le linge sale en famille ....


    • Hecetuye howahkan howahkan 12 janvier 13:55

      @baldis30

      salut, que dire à part smiley


    • L'enfoiré L’enfoiré 12 janvier 19:04

      @howahkan,

       Tout à fait.
       Je ne connais pas votre âge, mais dans ma jeunesse, on voyait demain comme meilleur qu’aujourd’hui et qu’aujourd’hui a été meilleur que la veille.
       Tout était là pour cela.
       Le capitalisme avait résolu le problème de manque possible de qualité par la quantité.
       L’écologie et des problèmes de ce type, personne n’en parlait.,
       Alors comme le capitalisme ne pouvait plus payer, il a inventé ce qu’on appelle aujourd’hui le numérique. .
       Et cela a marché. Un peu de marketing, un peu de poudre perlimpinpin et quand cela ne marchait on allait puiser en Chine dans ce qu’on appelait l’usine du monde.
       La Chine n’est plus ce qu’elle était.
       Elle a copié ce qu’elle a pu puisqu’elle devenait le nouvel endroit des consommateurs, comme l’Europe stagnait.
       Elle est devenue en très peu d’année la deuxième puissance économique en sautant les étapes de ses maîtres.
       Ils sont très studieux, les Chinois et les autres Asiatiques.
       Ils ne font pas la moue en allant à l’école du savoir comme nous le faisons quand on voit les résultats Pisa. Ils ont investi dans le savoir qui apporte toujours le pouvoir.
       Tout est dans tout et inversement.... smiley


    • baldis30 13 janvier 08:45

      @L’enfoiré
      bonjour,

      « Ils ont investi dans le savoir qui apporte toujours le pouvoir. »

      cela se retournera contre eux ... bien fait pour leur g....  smiley

      Le savoir c’est dangereux , il vaut mieux des foules ignares qu’une seule personne intelligente .

      Vous êtes vous rendu compte qu’une personne intelligente risque d’aller crier sur les toits que « le roi est nu » ou « le hollande n’est pas un bon fromage » ... (Option facile "supprimons les toits et faisons les coucher dehors comme des SDF)

       A bas le savoir ! Vive l’ignorance.....

       smiley  smiley  smiley


    • L'enfoiré L’enfoiré 13 janvier 20:36

      @baldis30, 

      请再给我一个枕头好吗?

       smiley


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 janvier 10:59

    Pour nous européens, et grands colonisateurs, les indépendances qui ont suivi la 2e guerre mondiale, même si elles sont parfois encore formelles, ont mis un terme à ce délire colonisateur. Du moins dans l’esprit des populations, pour nos Mamamouchis, inféodés à l’ OTAN, c’est une autre histoire...


    Mais c’était bien différent au 19e siècle où tout le monde trouvait normal, Jules Ferry en tête, d’aller apporter « la civilisation » à ces pauvres colonisés, en échange de ressources ou de marchés...
    « Les races supérieures ont un droit sur les races inférieures »

    Même Victor Hugo s’y est mis, en prônant les Etats Unis d’Europe, qui devaient, avec les USA , coloniser la terre entière... Colonisation et mondialisation sont les deux faces de la même médaille.

    Ce qui est plus étonnant, c’est que chez les dirigeants US, les échecs ne leur servent jamais de leçon... Chassés du Vietnam, ils ont remis ça en Yougoslavie, en Afghanistan, en Irak, en Libye, en Somalie, au Soudan, en Syrie, en Ukraine..., partout c’est le chaos, mais cela ne remet pas leur doctrine en question !?

    • baldis30 12 janvier 13:56

      @Fifi Brind_acier

       « les échecs ne leur servent jamais de leçon... »
      bonjour,

      ben quoi...... à force d’échecs un jour on finit par faire match nul


  • zygzornifle zygzornifle 12 janvier 11:54

    Maintenant ce charmant homme va tout faire pour nuire a Trump et du coup a son pays, avec sa potesse il a rit Clinton, il va foute la merde partout ou il le pourra .....


    • baldis30 12 janvier 13:56

      @zygzornifle
      Il a commencé , et se montre parfaitement à la hauteur de cette tâche !


  • izarn izarn 12 janvier 12:53

    Bon Obama n’existe plus...Pourquoi pas discuter sur G.W.Bush, Hein ? Aprés tout il a peut-etre fait moins de conneries que Obama ?
    Obama est un menteur, il sert le système et sort ses aneries droitdelhommistes pour faire passer le suppositoire. Donc la logique de son discours il s’en fiche, elle est surtout destinée aux idiots.
    Je sais ça, parce que 3 mois aprés son élèction on avait compris qui il était. Il suffisait de voir la composition de son administration, pire que celle de G.W.Bush...Aprés ça, rideau !
    Obama est une farce à peau noire, et je récite ce qu’avait prévu Dieudonné et non pas Fortin :
    « Le prochain président sera noir, comme ça on continuera à enculer le Monde »
    Exact Dieudo !
    Quand à Trump : S’imagine t-on qu’il va décider de rétrograder l’Amérique ?
    cet objectif du maintien du leadership mondial des États-Unis pour diriger le monde sera maintenu
    Revenons SVP à la déclaration originelle de Tillerson, pas de Trump :

    « Les États-Unis sont la seule puissance et la boussole morale capable d’unir le monde… Si nous rejetons notre leadership, nous risquerons de laisser le monde sombrer dans le chaos »

    En savoir plus : https://fr.sputniknews.com/international/201701111029530040-us-trump-tillerson-leadership-chaos-ordre-mondial/

    C’est une assez grosse lapalissade, que dans l’état actuel du Monde, le retrait subi des USA, serait une mauvaise chose. Meme Poutine l’a dit !!!! Ce que demande la Russie c’est l’union pas l’agression systématique des insoumis aux USA !
    Le terme « unir le monde » à un coté à double sens, mais unir, ne veut pas dire dominer...

    En dernière analyse c’est largement moins hallucinatoire que les USA, qui à la droite de Dieu dirigeant l’humanité vers la paix et la félicilité, car l’Histoire à désigné les USA....TINA. Bla bla bla
    Le discours de dingo d’Obama à l’ONU en 2015 ...Contre celui excellent de sagesse et d’autorité de Poutine.
    ....Obama le toqué qui fume la moquette...En jouant au golf.
    Disons que Trump se fait quelque illusion sur la « boussole » que representerait encore les USA...Il arrive un peu tard pour redresser la barre.

    Mais personne n’a jamais demandé non plus aux USA de se retirer du Monde.
    Enfin, voyons !
    «  Si nous rejetons notre leadership » C’est tout de meme la première fois depuis longtemps que l’hypothèse est posée !
    Alors monsieur Fortin, n’interpretez pas tout dans votre sens avec le concept de lien, que personne ne va vérifier par paresse, ou confiance excessive.
    A ce propos Trump aura fort à faire avec la majorité républicaine, dont une partie lui serait opposée...Tilllerson doit etre approuvé par les assemblées. Il est prudent. ne prenons pas tout au premier degré. Trump n’est pas un homme de premier degré, comme les merdias le déglutissent en permanence.


    • oscar fortin oscar fortin 12 janvier 13:28

      @izarn : Merci pour votre commentaire qui reprend et développe certains points soulevés dans mon texte dont celui que vous relevez du rôle prédominant des É.U. comme boussol pour diriger le monde. Je n’ai toutefois pas compris le sens à donner à votre remarque me concernant : « Alors monsieur Fortin, n’interpretez pas tout dans votre sens avec le concept de lien, que personne ne va vérifier par paresse, ou confiance excessive. » J’aimerais que vous me précisiez davantage votre pensée à ce sujet.


      Avec tout mon respect

    • L'enfoiré L’enfoiré 12 janvier 19:23

      @izarn bonsoir,

       Tout à fait d’accord.
       Il ne faut pas prendre totalement les enfants du bon dieu pour des canards sauvages.
       Si vous avez le temps regardé la vidéo « My America »
       Tout y est dit par ce jeune hongrois
      Trentenaire, immigré magyar, parti de Hongrie pour l’Australie, avec sa mère, il avait nourri, petit garçon, un amour aveugle pour l’Amérique au travers des films hollywoodiens. L’Amérique où vivait son père, incarnait à ses yeux le triomphe du bien sur le mal. S’il sait désormais que Schwarzenegger, le héros de films d’actions de son enfance, ne représente pas forcément la liberté et la justice, que la guerre fut lancée contre des ADM fantômes, il s’interroge néanmoins : y a-t-il un peu de vérité dans cette idéalisation qu’il a partagé avec une large partie du monde et fini par aimer et détester l’Amérique en même temps. Alors il va au devant des gens pour voir sur place.
       


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 janvier 21:01

      @izarn
      Si, si les dirigeants chinois ont demandé aux USA de lâcher les baskets au reste de la planète ! Juillet 2016 : « L’Ordre mondial est terminé ! »

      « …L’ordre mondial est terminé ! » Cette phrase, lourde de sens, a été prononcée en juillet 2016 par Xi Jinping, Président de la République Populaire de Chine, lors d’un discours tenu à l’occasion du 95e anniversaire du parti communiste chinois. Aucun média atlantiste n’a jugé utile de reprendre cette information.

      En réalité cette information est capitale. Plus exactement, Xi Jinping a explicitement annoncé la fin de l’ordre mondial en évoquant l’effondrement de l’économie US et la désintégration de l’Union européenne. Pouvions-nous ignorer un discours aussi important ?

      L’homme dirigeant la manufacture du monde annonce l’avènement d’un changement radical et le début d’une nouvelle ère. On y est. La machine de propagande de l’ancien ordre peut fonctionner à plein régime. Personne n’y croit plus. Le monde est en pleine révolution !"


      La suite, c’est le Nouveau siècle eurasien ! 

      Reste à savoir si Trump va collaborer ou essayer de diviser ???


  • zzz999 12 janvier 13:22

    Comme Oblabla essaiera jusqu’au dernier souffle d’avoir sa 3e guerre mondiale tant espérée et toujours retardée à cause du méchant Poutine, plus vite il partira plus vite le monde soufflera à son tour !


  • macchia 12 janvier 16:24

    Pour la Libye il faut ajouter le début français et les menaces de bombarder les installations de l’ENI si l’ Italie n’avait pas mis à disposition ses aéroports 


  • porcinet 12 janvier 17:40

    Quand Obama a été élu suite aux mandats calamiteux de Deubeulyou, tout lui semblait favorable avec le crédit presque illimité qui lui était accordé en tant que noir, démocrate (à l’américaine), souriant, jeune, issu du travail de développement social urbain. De plus, il était doté d’une femme charmante et de 2 belles jeunes filles. Tout pour plaire au plus grand nombre et rassembler les plus sceptiques, à la manière d’un John F. Kennedy.

    1er accroc, le Jury du Nobel lui accorde le prix Nobel de la Paix au début de son mandat sans qu’il n’ait pu faire la moindre preuve de travail opiniâtre pour la soi-disante paix. Bien au contraire, il a oeuvré pour déstabiliser et aider à l’agression de plusieurs pays dans la foulée du fameux Printemps Arabe qui fut la plus grande manoeuvre d’intoxication du monde dit « libre » depuis la guerre froide et les guerres d’Irak et d’Afghanistan.
    2ème accroc, ce partisan de la paix a failli entraîner des conflits de plus en plus graves avec la Russie (et par ricochet la Chine) suite à l’opération commanditée de soulèvement en Ukraine fin 2013.

    Cet homme dangereux s’est révélé derrière son masque de gentil en soutenant de façon hystérique son âme damnée Hillary Clinton pendant la campagne présidentielle, que pouvait-il faire de mieux vu son bilan présidentiel catastrophique et ses mauvais choix à répétition ?
    Ses grandes oreilles ont été quelque peu bouchées à l’émeri comme l’attestent les différentes affaires NSA, écoutes, mails interceptés etc...
    Pour couronner le tout, les noirs américains ont vite compris qu’il n’était pas des leurs, mais bien du côté de la finance et du complexe militaro industriel.
     Comme quoi plaire aux bobos décervelés et aux démocrassophiles ne suffit pas pour faire un bon président, même noir.

    • L'enfoiré L’enfoiré 12 janvier 18:29

      @porcinet,
       En fait, c’est vrai et c’est pas vrai.
       Le début est exact.
       Obama a tenté lors d’un joyeuse entrée de réunir lors de son allocution au Caire
       Lors es deux premières années de son premier mandat, il aurait pu avec la majorité qu’il avait au Congrès faire beaucoup plus, mais pris dans la tourmente de ces années de crise, il a raté le coche.
       Son Prix Nobel était pour l’encourager mais erreur de jugement des décideurs du Nobel.
       Ensuite, les républicains du tea-party se sont réveillés, ont démocratiquement, renversé le Congrès en leur faveur.
       Je pense que vous ne connaissez pas l’esprit américain.
       Celui-ci est très favorable à l’absence de gouvernement de Washington.
       L’esprit qui a été à la base de la guerre de Sécession vit encore.
       Faire sa propre loi. Se défendre avec ses propres armes en suivant le 2èlme amendement de la constitution
       Obama a voulu réguler les armes. Le lobby des armes est bien plus fort.
       Avant qu’un loi ne passe dans ce sens, il y a une augmentation des ventes d’armes.
       Vous voyez, tout vient attend à celui qui attend le bon moment.
       Avant l’heure, c’est pas l’heure.
       Après l’heure, c’est plus l’heure.
       La fin du mandat d’Obama, il a pressé le mouvement.
       John Kerry arrivait avec une idée géniale : pour faire la pays au Moyen Orient, il faut créer deux pays.
       Un bon président, c’est quoi ?
       C’est un stratège qui réalise « Just in time »..
       
         


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 janvier 21:09

      @L’enfoiré
      Les USA sont endettés jusqu’aux yeux et vivent depuis plus d’un siècle en pillant le reste de la planète. Un bon Président des USA serait celui qui admettrait que les USA sont ruinés, que le reste de la planète ne les supporte plus (à tous les sens du terme) , mais ils ne sont pas programmés ainsi.


    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 13 janvier 11:06

      @Fifi Brind_acier

      Bonne année 2017 mon amie Fifi !

  • oscar fortin oscar fortin 12 janvier 18:25

    Obama, Nobel de la paix, poursuit sa course guerrière jusqu’au dernier moment de son terme. Il vient d’autoriser l’envoi de missile sol-air à ses amis terroristes en Syrie... Voyez par vous-mêmes



    C’est tout simplement irresponsable.

    • L'enfoiré L’enfoiré 12 janvier 18:30

      @oscar fortin,
       Celui qui fait la guerre ou qui l’entretient est irresponsable.
       Cela n’a pas de patrie, l’irresponsabilité.


    • L'enfoiré L’enfoiré 12 janvier 20:16

      @L’enfoiré,

       Les déplacements de troupes américaines à partir de Pologne n’est pas la meilleure manière de terminer un deuxième mandat.

    • baldis30 13 janvier 12:35

      @oscar fortin

      « C’est tout simplement irresponsable. »

      C’est parfaitement réfléchi, orchestré, organisé ... là pas de déception ! Conduite puérile !
      De plus par réaction, de la part d’autres irresponsables ce comportement engendrera un rejet qui se reportera sur tout ce qu’il POUVAIT représenter comme la société fusionnée dont le racisme serait en extinction .
      Là il remet de l’huile sur le feu qui régénèrera la violence interne aux USA .... avec des sigles à trois lettres comme KKK ou NRA .... devant lesquels CIA et FBI ne pourront rien ....


  • Alainet Alainet 12 janvier 18:52

    - Il y a une reflexion sur l’ambivalence de son comportement : est-il à la fois Dr Jeckyll ou MrHyde selon les cas ou les 2 à la fois ? est-il le commandant en chef ou la marionnette du « think tank du choc des civilisations » :
    -Quand vous lisez ceci - le prix Nobel du pet - Les trois prochaines semaines risquent d’être rock&roll, tant Obamaboul semble décidé à laisser le déluge derrière lui. Humilié d’être totalement marginalisé dans le dossier syrien par la prise en main des trois boss (Russie, Iran, Turquie), régulièrement giflé par Poutine sur la scène internationale, mortifié par l’hilarante débandade de la présidentielle, il nous sort un pet du cerveau. En ne « s’abaissant pas à faire de la diplomatie de cuisine » comme Obama et en prenant une posture gandhienne, Poutine a gagné la bataille médiatique face à l’agité du bocal de Washington »...https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2017/01/03/prix-nobel-du-pet/
    Le bilan tout le monde l’a fait ici : http://www.solidariteetprogres.org/orientation-strategique-47/obama-prepare-son-depart-en-guerre.html   (article de Mai 2016 )
    - Mais ce qui met en lumière la 2e hypothèse se trouve dans ce qui suit : http://vigile.quebec/Obama-se-fait-claquer-la-porte-au

    Les bonzes de la politique étrangère à Washington sabordent les initiatives de collaboration avec la Russie du président Obama pour mettre fin à la guerre en Syrie et réduire les autres sources de tension. Selon l’ancien diplomate britannique Alastair Crooke, ils souhaitent la poursuite de la nouvelle guerre froide d’Hillary Clinton.... les néocons nombreux au Pentagone comme à la Maison-Blanche ne rêvent que de guerre froide.....


    • L'enfoiré L’enfoiré 12 janvier 19:12

      @Alainet,

       La question de Mr Jekyll & Mr Hide n’est pas idiote.
       Je dirais les deux.

       Quant à Trump, comme je le lisais encore aujourd’hui, la situation qu’il essaye de faire passer en disant presque que Poutine est un copain, ne va pas durer.
       C’est pour la forme. Le fond est toujours plus profond.


  • Osis Osis 13 janvier 12:29


    https://fr.sputniknews.com/international/201701121029554535-russie-usa-missiles-syrie-livraison/

    Cela procède d’un esprit rancunier de mauvais perdant.

    En plus d’être irresponsable, dans la pure ligne de ses prédécesseurs, ce type est d’une bassesse et d’une mesquinerie inouïe.

    Juste un bounty* périmé.

    *blanc à l’intérieur, noir dehors


    • baldis30 13 janvier 12:37

      @Osis
      « Juste un bounty* périmé. »

      ou un socialiste français comparé au radis : rose dehors, blanc dedans et toujours près de l’assiette au beurre.



  • baldis30 13 janvier 14:20

    Une information ?

    MAIS NON LES ETATS-UNIS ET LEUR PRESIDENT NE PEUVENT PAS FAIRE CA....

    http://french.almanar.com.lb/192509

    C’est le site du Hezbollah qui rapporte .. donc prudence parce qu’Obama n’est pas capable d’ordonner de telles choses et les américains sont des anges ...

    des anges je vous dis .... un peu perdus dans la onzième bolge de l’enfer de Dante avec Judas et Ugolin ...

    C’EST PAS POSSIBLE


  • porcinet 13 janvier 14:38

    Obama n’a été en fait qu’un pur produit de l’excitation médiatique autour d’un prétendu smart power et/ou soft power issu des macérations socio-culturelles de la fausse « gauche » étatsunienne qui n’existe pas plus que la gauche française. Mais il est le porte parole d’un consensus pour que rien d’essentiel ne bouge outre-atlantique et dans les pays occidentaux (tous) alliés. 


    Le rétro-ralliement de Bernie Sanders derrière Hillary Clinton pendant les présidentielles US après son échec aux primaires en est un exemple flagrant. Alors qu’en plus il y avait des rumeurs de trafic de voix dans les urnes au cours de ces mêmes primaires si je me souviens bien. Mais il a préféré la bonne soupe, bien sûr, au nom du pragmatisme et du principe du plus grand nombre.

    La démocrassie aime l’alternance en trompe-l’oeil, le théâtre d’ombres donnant l’illusion de choix essentiels alors que les mêmes intérêts sont toujours en place et à la manoeuvre plus que jamais. 
    Obama est toujours et restera aux mains de l’oligarchie financière mondialisée à titre symbolique, même s’il ne pourra plus décider de l’élimination physique de « terroristes » et dégâts collatéraux associés, d’un seul retournement de pouce. Il sera maintenant l’invité obligé de l’élite mondialisée, c’est son rôle, qu’on se le dise, que de tournées en perspective !!!!! 

  • bonnes idées 13 janvier 21:30

    Encore un homme qui disparaitra dans les chiottes de l’histoire. Avec tout l’argent qu’il a ramassé en trahissant le peuple, il n’a plus qu’à aller vivre chez les Grecs et se mettre au cigare ou à défaut à la pipe.
    Sa femme Mickelle reprendra le sport et puis vous savez c’est souvent la femme qui porte la culotte dans le couple alors histoire réglée.

    Suivant !


  • ENZOLIGARK 15 janvier 15:26

    Comment les Etats Unis ont choisi la torture sexuelle ( mediapart . fr ) . ... In God We Tru$t ... . ... АФФ ИСС ...


Réagir