mercredi 5 juillet - par Christophe Bugeau

11,6 % de députés dans l’opposition à l’Assemblée !

La question se posait toujours avant le vote de confiance au Gouvernement : qui est macroniste ? La réponse est venue hier : 67 députés ont voté contre la confiance au gouvernement donnant à celui-ci, de facto, une majorité de 88,4 %  ! Du jamais vu sous la république ! Il faut remonter au second empire (règne de napoléon III) pour avoir une majorité aussi importante !

Et encore, reconnaissons au moins cela à Napoléon III : la démocratisation du Régime à Partir de 1860 avait amené une plus forte opposition à l’assemblée : environ 16 % à partir de 1863.

Car, il faut le savoir, à l’assemblée pour renverser le gouvernement, il faut avoir la majorité des députés avec soit : 289 élus votant contre, les absents et ceux qui s’abstiennent votent pour, de facto, et ils ne peuvent l’ignorer ! 

Nous savions notre nouveau Président soutenu par le milieu financier (auquel se sont joints rapidement les milieux d’affaires), par le milieu des Médias (dont les journaux, radios, tv sont désormais la propriété du milieu financier), nous savons désormais qu’il est soutenu par l’ensemble de la caste politique !

Peu importe qu’il y ait eu 51,3 % d’abstention au premier tour des législatives : là-encore c’est le plus fort taux depuis l’instauration du suffrage universel en 1848. Peu importante que la grande majorité des français ne partage pas les projets d’Emmanuel Macron et n’ait voté pour lui que par défaut : il est désormais le maître et la caste politique se rallie (enfin les survivants).

Que les députés d’en marche (314) votent pour ce nouveau gouvernement d’Edouard Philippe, on le conçoit, que ceux du Modem fassent de même (47), c’est aussi logique. Les constructifs de l’UDI et des républicains, qui de facto se sont ralliés (35), ont aussi voté pour. Mais les autres ?

Les députés PS (31 survivants) se sont pour beaucoup abstenus ou ont voté pour, et les républicains (100 soit le plus grand groupe « d’opposition » à l’assemblée) ont voté contre pour 25 d‘entre eux et 75 se sont abstenus ! 

Alors qui est dans l’opposition : les mélanchonistes (17), les communistes (16), une partie des républicains (25), Nicolas Dupont-Aignan et le FN (8).

Malheureusement, celle-ci ne pèse donc pas lourd ! Christian Jacob, chef de groupe des républicains (qui n’a pu tenir son propre groupe) l’a bien dit : l’opposition risque fort d’être dans la rue.

Et c’est bien le fond du problème, lorsque l’on ne peut s’exprimer dans les urnes car de facto l’élection est biaisée, l’on s’exprime en-dehors, c’est-à-dire dans la rue. Les oppositions qui vont venir face à une nouvelle réforme du code du travail ou face à des lois « sociétales » s’exprimeront très certainement, non à l’assemblée, mais dans l’espace public ! 



11 réactions


  • nenecologue nenecologue 5 juillet 12:21

    c’est juste une preuve de plus que la plupart des députés sont des laquais du système ...


    présentés aux élections avec l’appui des banquiers ...

    avec l’appui des médias qui appartiennent aux banquiers ...

    • nenecologue nenecologue 5 juillet 12:25

      @nenecologue
      d’ailleurs le meilleur soutien de macron a été drahi proprio de SFR , lui même aux ordres de rotschild.


      Drahi , un mec qui passe de cadre moyen à multimilliardaire en 10 ans c’est quand même louche.
      Surtout quand on sait que tous ses prêts financiers ont été couvert par israel et qu’il s’est converti au judaisme.

      MACRON EST LE CANDIDAT DES SIONISTES !!! Et donc des banquiers.

  • zygzornifle zygzornifle 5 juillet 13:53

    vous l’avez élus, vous allez en chier et c’est bien fait , fallait réfléchir avant .....ha oui mais pour réfléchir il faut un cerveau !!!!!


  • zygzornifle zygzornifle 5 juillet 13:55

    l’opposition risque fort d’être dans la rue.....Les CRS et les gardes Mobiles sont prêts a vous applaudir très fort a coup de Tonfa et n’oubliez pas votre culotte blindée pour le pas finir comme Théo .....


  • leypanou 5 juillet 16:04

    Le vrai poids d’E Macron dans la population française est son score lors du 1er tour des présidentielles -auquel on peut déjà enlever ceux qui ont voté pour lui car prétendûment le meilleur candidat contre le FN-, i.e 24%, le reste n’est que littérature.

    C’est comme si vous dites : « le TCE de 2005, 95% à l’Assemblée Nationale et au Sénat », du jamais vu. Tout aussi ridicule.


    • titi 5 juillet 20:28

      @leypanou

      Macron n’a rassemblé que 24%...

      Et les autres ? Ceux qui s’auto proclame « opposition » ils représentent quoi ?
      Ils étaient tous eux aussi au premier tour.

      Donc encore moins.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 6 juillet 10:19

      @titi

      eh oui c’est l’argument classique du mauvais perdant :

      le vainqueur ne représente rien, mais ses opposants....encore moins.

      Recherche système électoral parfait désespérément....


    • armand 6 juillet 18:22

      @leypanou
      oui 24% de 50% de participants....


  • Le421 Le421 6 juillet 08:11

    Disons que nous sommes de fait en train de constater de visu la décrépitude de nos institutions.
    Comme les centrales nucléaires, comme les tuiles de votre toit, comme la queue à Mickey, la 5ème République n’est pas éternelle.
    Faudra t-il attendre qu’elle ne soit plus une république pour penser enfin à en changer.
    Avec une population de pleutres égoïstes et indifférents, smartphonisés à fond et web-dépendants, j’ai bien peur que les 15% qui dirigent le pays n’aient un boulevard devant eux.
    Ceci dit, pour nuancer mes propos.
    Je suis tenté de hurler avec les loups et de m’en foutre royalement aussi.
    Je vois les patrons de tabac macronisés à fond faire une tronche de six pieds avec le paquet de clope à 10€.
    Moi, plus fumeur du tout, j’ai envie de dire... Bien fait pour leur gueule !!
    L’un m’a demandé une prestation gratuite pour une fête locale. Sa femme disait que les gens ne voulaient plus devenir millionnaires !! Ben, j’ai simplement expliqué que le gratuit, c’était avant !! Maintenant, je fais payer pour devenir millionnaire... Simple, non ?
    Et puis c’est marrant.
    Quand c’est payant, on fait travailler les gens d’un certain bord politique. On paye même très cher pour du travail torché et cela, sans barguigner.
    Quand c’est gratos ou bénévole, on file chercher ces connards de gauchos parce qu’on utilise à merci leur esprit de solidarité et d’altruisme.
    Je suis passé en macronie, je fais comme en macronie.
    Le gratuit, c’était avant.
    J’attends avec gourmandise la réaction des bonnets rouges au péage des nationales pour les camions.
    Le saviez-vous ?
    Un 38T détériore une route de la même façon que ... 26.000 voitures !!
    Vous avez bien lu.
    26 mille.
    Ah, ben oui... Cette mesure, j’y suis favorable !!
    Comment va expliquer Jupiter que le Lundi, il fait du tout routier avec des autobus à pas cher ( ça part en couille d’ailleurs !!) et le Mardi, il allume les camions qui détruisent les routes...
    Pensée complexe du Dieu des Dieux !!
     smiley


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 6 juillet 10:22

      @Le421
      Disons que nous sommes de fait en train de constater de visu la décrépitude de nos institutions.

      Combien de fois il faudra vous expliquer que la 5e République du quinquennat et des primaires n’a rien à voir avec la 5e République de 1962 ?

      La 6e République, on y est déjà


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 6 juillet 10:20

    Oui bof, il n’y a pas de quoi en faire un article indigné :

    c’est une tempête dans le verre d’eau politicien.


Réagir