jeudi 29 juin - par FreeDemocracy

DOSSIER : Penelope Gate ou ENA GATE partie 1/3

 

PENELOPE GATE partie 1/3

 

Concernant l'affaire FILLON, rebaptisée « Penelope Gate » par nos médias sensationnalistes, il existe au moins deux pistes évidentes à explorer, celle qui consiste à remonter la trace du délateur, à savoir Le Canard Enchaîné, et puis celle de ceux qui ont su tiré avantage de la publication de ces informations, les adversaires de François FILLON.

Les auteurs Karl LASKE et Laurent VALDIGUIE ont co-écrit un essai intitulé « Le vrai canard » en novembre 2008, dans lequel un chapitre évoque précisément la promiscuité du journal, tout au long de son histoire, avec l'Elysée. Pour en comprendre les raisons, il faut revenir dans le passé, à l'époque de la Seconde guerre mondiale, deux français se trouvaient détenus entre les mains des nazis, dans le camp stalag IX A, de Ziegenhain, en 1941. Deux français poussés par ce contexte historique à se rapprocher, à partager les mêmes souffrances et la même envie de liberté. L'un est lié au journal Le Canard Enchainé, l'autre au destin de la France.

Robert GAILLARD, père de Michel dirigeant du Canard Enchainé depuis 1993, a été prisonnier de guerre à la même époque que François MITTERRAND en 1940. De mai 1941 à décembre 1941, ils sont co-détenus ensemble dans le camp du Stalag IX A en Hesse. Robert GAILLARD s'est ensuite rendu célèbre grâce à ses talents d'écrivain après avoir tenu un journal détaillant son quotidien de prisonnier qu'il publiait après sa libération. Cela lui avait permis d'évacuer la souffrance et l'angoisse liées à la captivité, s'évader psychologiquement par l'écriture lui avait certainement permis de s'épargner quelques idées noires. Son ouvrage « Les liens de chaîne », publié en 1942, a été récompensé par un prix littéraire. La préface de cette première édition a été écrite par Paul MARION qui n'était autre que le secrétaire général à l’Information et à la Propagande sous le régime de Vichy de 1941 à 1944.

Durant l'année 1942, GAILLARD est rappatrié pour raison sanitaire alors que MITTERRAND, après plusieurs échecs, réussissait à s'évader en décembre 1941. Robert GAILLARD travaillait ensuite pour la presse collaborationiste et il évitait l'épuration grâce à son ancien compagnon de galère, François MITTERRAND, qui avait été nommé responsable du Mouvement National des Prisonniers de Guerre et Déportés par le Général DE GAULLE en 1944.

Le prix Renaudot 1942 a récompensé l'ouvrage de Robert GAILLARD intitulé « Les liens de chaîne », une évocation de sa captivité au stalag sous la forme d'un hommage aux blessés, aux prisonniers et aux morts dans le camp au sein duquel il était retenu. Robert GAILLARD était infirmier chef au sein du camp de prisonniers à Ziegenhain qu'il décrivait comme « un paradis à côté de ce qu'[il a] connu » :

« Il y a des lettrés, des penseurs, des prêtres de finessee qui acceptent de discuter avec mon scepticisime […]. Il y a François MITTERRAND, futur secrétaire d'ambassade, nourri des Grecs et des Romains, qui dirige avec l'abbé Delattre le petit journal du camp, L'éphémère ».

 

François MITTERRAND publiait à ce sujet une tribune dans Le Figaro, le 8 avril 1942, pleine de louages à l'égard du livre de Robert GAILLARD.

« Mitterrand explique notamment que ce livre existe grâce à lui car, non seulement, il a assuré l'auteur 'de l'intérêt et du profit que trouverait un large public dans des pages si véridiques', mais c'est lui qui a apporté le manuscrit à la censure du stalag, dont il revint sans incident »

 

Rappelons aussi que François MITTERRAND a reçu la francisque gallique en 1943, une décoration attribuée par le régime de Vichy, symbolisant une marque d'estime du Maréchal PETAIN. Nul doute que GAILLARD et MITTERRAND avaient en commun un passé trouble, notamment François MITTERRAND qui a entrenu une relative ambiguïté autour de cette période, à la fois pétainiste et antiallemand, à l'extrême droite puis à gauche, puis en connexion avec René BOUSQUET, sans parler de sa double vie. François MITTERRAND était un homme de secrets, plus fidèle à ses relations qu'à ses convictions politiques. C'est pourquoi le lien noué par deux hommes ayant partagé plus de 6 mois dans un camp de prisonniers nazis, n'est pas une anecdote, c'est au contraire une expérience qui a forgé GAILLARD et MITTERRAND, deux personnes qui s'appréciaient comme nous avons pu le constater.

Reprenons au point de départ, la première affaire FILLON relative à une tentative d'influer sur le cours des procédures judiciaires concernant Nicolas SARKOZY, notamment dans le cadre de l'affaire Bygmalion, autremendit dit le financement illégal de sa campagne présidentielle en 2012. Selon Jean-Pierre JOUYET, FILLON aurait abordé ce sujet lors d'un déjeuner au mois de juin 2014 afin d'éliminer Nicolas SARKOZY de son sillage en vue des primaires de la campagne présidentielle 2016. C'ette information relative à la première affaire FILLON a été publié par le journal Le Monde au mois de novembre 2014. Le même procédé a été utilisé, cette fois-ci en 2016, pour écarter définitivement FILLON de la course à la présidentielle via un matracage du Canard Enchainé, la fameuse affaire du « Penelope Gate ».

La réalité de l'entretien entre FILLON et JOUYET ainsi que le sujet de leur conversation ne font plus débat, ils sont de notoriété publique depuis que les deux journalistes, auteurs de l'article, ont dévoilé un enregistrement prouvant leurs dires. Itélé en a diffusé un court sujet dans lequel nous pouvons entendre un enregistrement vocal de JOUYET confirmer la version des journalistes du Monde. Une question demeure, JOUYET dit-il la vérité ? Toujours est-il que la plainte déposée par François FILLON pour diffamation à l'encontre de JOUYET et des deux journalistes a été classé sans suite. Le tribunal ayant reconnu le caractère diffamatoire de l'article, tout en estimant authentique la bonne foi des trois protagonistes inculpés. La « bonne foi » dans un tel cas est une notion purement subjective, de plus c'était nier l'ambiguïté historique des rapports entretenus par Le Canard Enchainé et le Parti Socialiste (PS), héritage de François MITTERRAND, légué à François HOLLANDE et profitant aujourd'hui à Emmanuel MACRON.

Dans l'affaire du Penelope Gate, Louis-Marie HOREAU, rédacteur en chef du Canard Enchainé, et un journaliste, Hervé LIFFRAN, ont été appelé à témoigner. Personne n'a nié la réalité des faits, mais là aussi personne n'a été condamné pour avoir influer sur le cours des élections et pour avoir servi les intérêts d'une frange du pouvoir. Par la suite, le camp FILLON a émis certains soupçons à l'égard de François HOLLANDE et de son présumé « cabinet noir ». Regardons tout ceci de plus près, les médias ont impliqué deux énarques en particulier, des noms jamais cités par François FILLON mais bien par les médias, précisons le.

Le premier énarque est Thomas CAZENAVE, âgé de 39 ans, il a été le dernier secrétaire général adjoint de l'Elysée du Président HOLLANDE, peu avant il a été membre du cabinet ministériel d'Emmanuel MACRON. Sa promotion à l'Elysée est intervenue au mois de décembre 2016, en remplacement du mari de Najat VALLAUD BELKACEM, Boris VALLAUD, issu de la même promotion ENA que MACRON et GANTZER. Un mois plus tard, Le Canard Enchainé déclenchait le scandale du Penelope Gate.

Le second énarque est Gaspard GANTZER, un énarque âgé de 37 ans et issu de la même promotion que MACRON, autant dire un camarade, il a été chargé des relations avec la presse en tant que chef du pôle communication du président HOLLANDE, nommé le 23 avril 2014 jusqu'à la fin du mandat présidentiel. JOUYET et GANTZER ont milité pour que MACRON soit nommé ministre de l'Economie, à cette époque cette joyeuse bande fréquentait les mêmes couloirs, ceux de l'Elysée, au plus près du président François HOLLANDE.

Nous avons là, deux personnages intéressants autour de laquelle s'est bâtie une partie de cette théorie, l'un d'entre eux est en interaction avec le Président et le Gouvernement, l'autre avec le Président et les médias. Quel heureux hasard, c'est le genre de fonction qu'il faudrait occuper pour fomenter un coup tel que le Penelope Gate. Ce dossier a pu commencer sa route en 2016 par le ministère de l'Economie d'Emmanuel MACRON via CAZENAVE, transiter vers le bureau du cabinet du secrétaire de l'Elysée, Jean-Pierre JOUYET ou de son adjoint BORIS VALLAUD, puis finir sa course dans le bureau du Président HOLLANDE. Et, enfin, la basse besogne pour le chef en communation, l'homme de l'ombre en relation avec les médias, GANTZER transmettant l'information à un journal proche et fidèle du pouvoir comme Le Canard Enchainé de Michel GAILLARD.

Une anecdote récente et éclairante sur le rôle de Gaspard GANTZER nous vient de la journaliste Maryse BURGOT de France 2 qui a ressenti un certain malaise après l'avoir filmé « à son insu ». Aux abords de l'Elysée, GANTZER délivrait des consignes à un groupe de journalistes amassés autour de lui. Maryse BURGOT était sur place pour suivre le discours de HOLLANDE sur son renoncement à l'élection présidentielle lorsque le caméraman s'écarta de BURGOT pour filmer GANTZER, encerclé par une dizaine de journalistes qui l'écoutaient, mains dans les poches. BURGOT, professionnelle, commentait ces images afin de combler le direct. Après avoir offert aux téléspectaeurs, ces brèves images illustrant les coulisses du pouvoir et mettant en scène la relation presse/pouvoir, elle rendait l'antenne au présentateur du journal télévisé.

 

Cet incident maladroit n'a pas été apprécié par l'encadrement de l'Elysée comme Maryse BURGOT en a témoigné en direct :

« Les gens de l'Elysée ne sont pas très content que nous ayons montrés ses images »

 

Au retour plateau, David PUJADAS enchaînait :

« Voilà, GANTZER un homme de l'ombre, un spin doctor comme disent les anglo-saxons c'est-à-dire ces conseillers en communication qui interviennent très peu d'ordinaire devant les micros ou les caméras... »

 

Quelle subtile explication de David PUJADAS, sans détour et en direct ! Effectivement, un spin doctor est un communicant qui se mue dans le silence s'il n'a pas sollicité l'invitation mais qui agit savemment en coulisse auprès de la presse pour leur glisser des consignes ou bien pire... tout comme Gaspard GANTZER.

Aujourd'hui, il est engagé dans le privé après avoir été candidat aux élections législatives dans une circonscription de Rennes, une région qu'il ne connaissait pas. Mais, sous la pression locale et de ses opposants qui n'acceptaient pas son parachutage breton, il préférait abandonner. Il annulait sa candidature pour les législatives et se retirait momentanément de la vie politique comme si sa mission dans le public était arrivé à son terme. Mais quelle mission ?

Le 27 mars 2017, Thomas CAZENAVE déposait une plainte pour menace de mort après avoir reçu un courrier adressé à son bureau, au Palais de l'Elysée, preuve s'il en fallait de certaines suspicions émises par François FILLON. CAZENAVE est-il un cas isolé, les politiciens sont-ils souvent menacés de mort ET portent-ils plainte ? Les médias ne semblent pas bavard sur le sujet sauf concernant Thomas CAZENAVE, le journal Le Point a même obtenu le contenu du courrier anonyme de menace :

« Thomas CAZENAVE Gaspard GANTZER (sic) Vous êtes morts !... dans 1 semaine ?... dans 2 ans ? et qui de vos proches » ? lui aurait été écrit anonymement.

 

Gaspard GANTZER a également été destinataire du même genre de menace et n'a pas estimé nécessaire de déposer plainte.

 

 

FD FreeDemocracy (si certains désirent partager ou copier ce texte, allez savoir, merci de m'en parler)



33 réactions


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 29 juin 10:42

    Vous en êtes encore là ? vous savez ça fera comme pour DSk, c’est important à un moment, et puis après tout le monde s’en fout, les histoire seront réglées en coulisses ^^


    • zygzornifle zygzornifle 29 juin 10:57

      @bouffon(s) du roi


       avec DSK ça été réglé en couilles lisses.....

    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 29 juin 11:09

      @zygzornifle

      Pour un conseiller économique et financier, c’est normal qu’il s’occupe toujours des bourses, pleines, qu’il videra. D’ailleurs d’après« Paris Match », il serait en lien avec Macaron 1er...


    • zygzornifle zygzornifle 29 juin 16:00

      @bouffon(s) du roi


       ils sont tous en lien direct ou indirect avec Mac-aron car ils sentent de loin l’odeur de la bonne soupe a l’oseille 

    • FreeDemocracy 29 juin 23:13
      @bouffon(s) du roi
      bonsoir, oui encore un peu mais c’est pas le café ici, je comprends pas, rien à dire sur l’article ? un truc qui cloche ? 

  • Abou Antoun Abou Antoun 29 juin 11:04

    Article vraiment très intéressant. On attend la suite.


    • FreeDemocracy 29 juin 19:46
      @Abou Antoun

      Bonjour,

      Pour ne pas dire que je ne réponds qu’aux choses négatives, merci beaucoup et surtout ravi si ça vous a occupé un moment...

      La suite oui bientôt et chacun jugera de l’ensemble apportera ce qu’il sait car moi je sais ce que je sais mais pas tout évidemment, ça sera sympa

      merci

  • Fergus Fergus 29 juin 12:12

    Bonjour, freedemocracy

    Article tendancieux et manipulateur !

    Pourquoi ? Parce qu’établir un lien politique entre Robert Gaillard et son fils Michel Gaillard n’a aucun sens, le fils ayant sa propre personnalité et son propre positionnement politique, nullement induit par celui de son père. Mais peut-être êtes-vous une copie conforme de votre géniteur ??? Pour en avoir discuté avec Michel Gaillard à différentes reprises, j’ai pu au contraire constater à quel point ce journaliste - dont je salue la grande intégrité - a une position distanciée et critique vis-à-vis du milieu politique, toutes couleurs confondues.

    Et surtout vous vous trompez de combat en ciblant La Canard Enchaîné sur l’affaire Fillon. Le journal n’a rien inventé des faits pour lesquels le candidat de LR a été mis en examen. Et en les révélant en janvier et début février, il n’a aucunement influencé le résultat de la présidentielle dans la mesure où Les républicains avaient encore largement le temps nécessaire pour recourir au plan B JUppé et aller vers une élection qu’ils auraient gagnée sans difficulté avec le maire de Bordeaux ! Ce sont Sarkozy et ses acolytes qui ont fait capoter ce plan B par haine de Juppé, et vous le savez pertienemment.


    • troletbuse troletbuse 29 juin 13:17

      @Fergus
      Tiens, PINPON, PINPON, Fergus, toujours le pompier volant au secours d’Hollandouille ou de Macaron aujourd’hui. Le pire est que vous avez voté, soi-disant- Meleenchon.


    • Fergus Fergus 29 juin 16:51

      Bonjour, troletbuse

      Troll un jour, troll toujours ! smiley

      Ou voyez-vous le moindre soutien à Hollande et Macron  ???

      Au contraire, je souligne que si Les Républicains n’avaient pas ressuscité « la droite la plus bête du monde », c’est Juppé qui serait aujourd’hui le président de la République.


    • FreeDemocracy 29 juin 18:30
      @Fergus

      Bonjour,

      Je ne suis pas une copie de mon géniteur mais puisque vous insistez sur ce point, voici ma réponse.

      Père écrivain/journaliste, le fils pareil, étonnant non puisqu’il a sa propre personnalité nullement induite par son père (je vous cite). Nier l’influence des parents sur leur enfant, c’est la première fois que je vois ça tout de même, les chiens ne font pas des chats comme on dit mais bien entendu que nous ne somme pas des clones. De plus le père gaillard aurait à un moment donné renfloué le Canard ENCHAINE mais je suis dans l’incapacité de vérifier l’exactitude de cette information donc je ne le mets pas... ça serait tendancieux ça pour le coup et de la manipulation, ce que j’évite justement.

      Le canard enchainé n’a pas seulement influencé les élections, il a assassiné politiquement FILLON, juger avant son jugement. Une mise à mort médiatique. Timing pour le moins opportun. Pourquoi ne pas avoir assassiné LE PEN ou MELENCHON ou... bien entendu MACRON.... vous verrez la suite c’est en 3 parties, faudra justifier la sélectivité des affaires de la ligne éditorialiste du CANARD ENCHAINE. Vraiment car c’est tellement flagrant....

      Concernant Juppé c’est une remarque inexacte puisque vous niez les interférences médiatiques, les parasites tels CANARD ENCHAINE JDD qui ont accouché de cette situation, vous niez les causes, la délation de faits authentiques mais peut être même prescrits c’est dire... sortir ça comme un scoop était fort amusant car ça n’en était pas un pour le milieu politique, c’est la coutume chez eux ce genre de comportements. FILLON a été élu à la primaire avant AFFAIRE pénélope, il était leur F1. Après le canard enchainé a tout fait dérailler alors s’apesantir sur la possibilité d’avoir remplacé ou non Fillon je n’en vois guère l’intérêt.




    • FreeDemocracy 29 juin 18:58
      @Fergus

      Suite de mon message car tout de même porter un tel jugement en ne s’appuyant que sur un point c’est léger ? Décrétez ainsi manipulateur et tendancieux alors que c’est votre message qui l’est... Avez vous tout lu car je suis loin de n’évoquer QUE le canard enchainé, rien à dire sur le reste ? Les auteurs du livre le vrai canard sont tendancieux et manipulateurs aussi c’est cela ? Juste en passant... non que gaillard ? c’est un article sur gaillard ?

      Mince alors et la suite de l’article non ? r.a.s tant mieux alors ça veut dire que tout est logique...

      Maintenant quand j’aurai posté les 3 parties le but c’est de débattre.

      J’ai listé 14 faits convergents dans une même direction, votre défi est de démonter les 14 points ou d’en trouver autant si vous avez des pistes camp le pen (rires) ou camp melenchon (gros rires) ou qui donc ? les hommes verts ?

    • baldis30 29 juin 22:29

      @Fergus

      bonsoir,
      mais parmi ceux et celles qui se sont présentés à la primaire il y avait bien mieux que Juppé et indiscutable .... .. mais effectivement la droite la plus bête du monde ...


    • Fergus Fergus 29 juin 22:41

      @ FeeDemocracy

      Vous bottez en touche sur le point principal : si Fillon n’avait pas été un individu d’une rare cupidité qui s’est englué lui-même durant des années dans des agissements délictueux caractérisés, il n’y aurait pas eu d’affaire et Les Républicains seraient aux commandes du pays avec une majorité absolue de députés.

      Vous laissez entendre que l’on a épargné dans le même temps Le Pen, Mélenchon et Macron. Y aurait-il eu également de leur côté des détournements de fonds publics, des faux, des trafics d’influence et autres chefs de poursuite à l’encontre de Fillon ??? Qui peut croire à des faits aussi graves de la part de ces trois-là dans un pays où de nombreux médias sont à l’affût de révélations croustillantes ?

      Ouvrez les yeux : ce sont les Républicains eux-mêmes qui ont sabordé leur candidature en maintenant un escroc alors, et certainement pas le « messager »qu’a été Le Canard enchaîné !

      Bonne nuit.


    • FreeDemocracy 29 juin 23:31
      @Fergus
      « bottez en touche » vous n’avez pas lu l’article j’insiste vous n’argumentez qu’autour de fillon or faut élargir votre champ de vision auquel cas vous y verrez rien.

      le pen oui des histoires de parlementaires aussi, bayrou, ferrand, macron n’ont pas d’affaires peut-être mais vous faites comme si il n’y avait que fillon, c’est cocasse vraiment. MACRON est le plus gratiné et le plus jeune ! la preuve que les medias ont toute puissance sur vous, le matraquage a été tel que vous ne savez pas élargir votre champ de réflexion car vous vous contentez de ça, faute de temps ou de questionnement... aucune idée ou peut être de certitude basée sur ? des idées préconçues 

      tous les autres politiciens sont blancs comme neige c’est merveilleux mais FILLON lui quelle ordure ! vilain c’est ça ? 

      lynchage médiatique et journalisme ce n’est pas la même chose, on savait tout de fillon, les costumes les emplois fictifs penelope ses enfants les montres le bracelet oublié d’une collègue dans sa chambre d’hôtel, du lynchage ! vous ne tirez pas une analyse de ça... ?

      à ce moment précis y avait juste fillon en janvier BIM !!! jusqu’en mai rien d’autres ??? aucune affaire oh vous êtes merveilleux.... donc pour que votre raisonnement fallacieux se vérifie en occultant tous les faits cités dans mon article (magique) ok pour jouer


      affirmez moi qu’il n’y avait aucune autre affaire entre janvier et mai 2017 seulement fillon ?!

      si d’autres affaires il y avait alors vous devriez etre en mesure d’en parler autant que celles de fillon bah oui puisque les médias font leur travail n’est ce pas ?

      alors je vous écoute...

    • Fergus Fergus 30 juin 22:26

      Bonsoir, FreeDemocracy

      Je n’ai jamais prétendu que les autres caciques politiques étaient « blancs comme neige ». Mais sauf à démontrer le contraire, aucun n’a le profil d’escroc de Fillon, et ce n’est pas un hasard s’il ne se trouve personne à LR pour le défendre.

      Votre article n’est en creux qu’un plaidoyer pro domo pur Fillon, autrement dit pour un personnage qui aurait été débarqué sitôt connues ses turpitudes dans l’écrasante majorité des démocraties.

      Dans de telles conditions, prétendre que la présidentielle a été faussée n’a aucun sens ! Ce papier ne vise qu’à faire prendre aux lecteurs de ce site les vessies pour des lanternes !


    • FreeDemocracy 1er juillet 11:59
      @Fergus

      Bonjour, déjà à coté de l’article à l’origine de votre première intervention et votre réponse à mon commentaire aussi, dans le genre « je ne respecte personne » difficile de faire mieux. Quant à vos supposés talents de psychologue ou profiler, bon pour une reconversion également. Et je reste ENCORE aimable et patient alors que c’est le lot quotidien des gens comme moi, subir des agressions idiotes constamment... et non fondées.

      Ce dossier relatif à cette affaire contient 30 000 caractères donc il faudra un peu plus que des remarques aussi peu constructives pour contre argumenter... alors faut s’y mettre car pour le moment y a rien alors que vous semblez très volontaire.

      Vous êtes dans la droite ligne de ce que je décris aussi en filigrane dans mon article en 3 parties (oui surtout en partie 3 c’est vous), vous êtes la fin de toute réflexion, vous ne cherchez à répondre qu’en débitant des poncifs, vous savez ces vérités toutes faites comme le ciel est bleu... ou des propos caricaturaux ciblant un individu plutôt que son message. Bref vous n’avez strictement pas saisi le sens de cet article auquel cas relisez ET vous n’avez toujours pas compris ce qu’est l’affaire FILLON. Et formulez une idée....... pas des clichés ou des jugements personnels basés sur vos préjugés. Moi pro FILLON ? L’autre plus haut disait SOROS ? Mais vous ne vous voyez jamais ridicules ?

      Les personnes qui prétendent débattre mais qui font preuve d’une arrogance totalement déplacée dès leur première intervention (MOI JE SAIS) et qui en plus se fourvoie totalement, vous feriez mieux de réfléchir avant de parler, vraiment...

      Et apprenez à respecter les gens qui s’investissent au lieu de venir déblatérer n’importe quoi... 

      DEFI = vous n’avez qu’à faire la contre argumentation de ce dossier de 30 000 caractères, allez et ensuite on en parlera, en attendant vous êtes la caricature de nos journalistes, c’est dire, une pale copie. Et proposez nous le complot le pen contre FILLON, non melenchon contre FILLON, c’est ça ?

      Résumez nous l’affaire FILLON, de quoi il s’agit ? (d’une affaire d’emplois fictifs c’est ça ?

  • lionel 29 juin 13:46

    Le canard enchainé, « intègre et indépendant financièrement ».
    Je lis ce journal depuis plus de 30 ans et je n’ai pu que constater sa lente déchéance au fil des parutions depuis le 11 septembre 2001.
    Là où il devrait y avoir investigations, le journal hurle avec la meute et nous sert du complotisme quand on cite, par exemple, les témoins de l’affaire Charlie hebdo qui mentionnent 4 hommes ou que Coulibaly, reçu par Sarkozy à l’Élysée en 2012, était menotté quand il a été abattu, si c’était bien lui ; ou taxe d’anti-sémitisme les anti-sionistes...
    Jamais une ligne sur la pédophilie des élites, ni sur la franc-maçonnerie au pouvoir en France, ni sur la mort suspecte du commissaire Fredoux, ni sur les attentats en Europe, ni sur le sionisme, ni sur les Rothschilds, ni sur les créateurs, reconnus, d’ Al quaïda et Daesh.etc
    Une attitude distanciée n’ a jamais été une preuve d’intégrité ni d’indépendance.


    • troletbuse troletbuse 29 juin 14:03

      @lionel
      Sans oublier Merahbet (merah) policier à terre sans que personne ne s’en occupe, puis abattu par une balle à blanc par les « terrorristes » qui, après Charlie, ont été faire le tour du rond-point de la bastille et qui se sont arrêtes on ne sait pourquoi dans l’av Lenoir pour « le finir »


    • FreeDemocracy 29 juin 21:19
      @lionel

      Bonsoir,

      un journal conformiste qui suit la pensée dominante et dénonce ce qu’on lui dit dénoncer.... en résumé ? Assez d’accord... qu’il est étonnant de constater qui sort ces « pseudos » scoops à chaque fois... des dossiers qui n’attendaient que ça d’être dépoussiéré...

    • baldis30 29 juin 22:33

      @lionel

      bonsoir

      même sentiment ... mais depuis soixante ans .... quand on s’arrachait les rubriques de Morvan Lebesque ....

      Sur bien des points aujourd’hui il relaye la haine vers certaines parties de la population comme le personnel EDF .... Il serait bien en peine de paraître si demain tout s’arrêtait ...


  • sls0 sls0 29 juin 18:00

    Comme pas mal de médias le canard n’est pas tout blanc.

    Il sort quand même des affaires.
    Mettre en avant sa blancheur un peu passée n’enlève rien au problème Fillon.
    L’essentiel a été dit avec intelligence par Fergus je n’ai pas à faire de doublons.

    • FreeDemocracy 29 juin 19:42
      @sls0

      Bonsoir,

      Navré de vous contredire mais fergus n’a absolument pas répondu, j’ignorais que le thème de l’article était le canard enchainé, j’ai donc écrit sur le canard enchainé et gaillard ? je ne m’en suis pas rendu compte. Merci...

      fascinant lecteur... ?



    • FreeDemocracy 29 juin 19:44
      @sls0

      Je ne parle pas de gantzer de cazenave des journalistes de France 2, non c’est un complot c’est ça ? Je n’évoque pas une plainte de cazenave ? non plus... bref

  • norbert gabriel norbert gabriel 29 juin 23:18

    Ça commence très mal avec « délateur » qui n’a rien à faire ici. Vous avez du mal avec le journalisme d’investigation ? Dans cette affaire, près d’un millions d’euros, il reste que

    - Pénélope Fillon a expliqué longuement dans un entretien avec une télé anglaise qu’elle n’avait jamais, ni de près, ni de loin participé à la vie politique de son mari
    - et ensuite, elle essaie de démontrer qu’elle avait des activités réelles mais tellement discrètes que personne n’a jamais rien vu.
    A quel moment elle ment ?
    La suite de votre « article » est du pur sophisme qui n’a plus rien à voir avec le sujet que vous prétendez aborder.


    • FreeDemocracy 30 juin 00:02
      @norbert gabriel

      Bonsoir,

      Une obsession envers FILLON, vous vous faites juges, nous aussi, mais personne ne l’est.

      L’affaire est en cours d’instruction pour FILLON mais je conçois tout à fait qu’il soit présumé coupable mais est ce de ça qu’il s’agit ici ? Absolument pas.

      Est-ce qu’il s’agit de relever un mot d’un article comprenant environ 10 000 caractères ? surtout que le délateur n’est pas le canard enchaîné je voulais dire le délateur celui ou ceux qui ont fourni ou ont fait en sorte de rendre disponible ces informations pour le canard enchainé car ce sont des documents qui ont été transmis, c’est ça l’affaire penelope, pas vos histoires de costume de montre et d’argent.... d’une banalité dans ce milieu.

      mon délateur c’est celui qui a fourni les infos au canard enchainé.

      la volonté de nuire est une chose et la complicité du canard enchainé patente, je me disais... prendriez vous les gens pour des idiots ? le canard enchainé publie ces informations là au mois de janvier 2017 en pleine campagne présidentielle, sachant pertinemment les conséquences désastreuses ils ont appuyé sur la gachette encore et encore, et ça n’a pas arrêter, les machines tournaient à toute berzingue, du papier du papier.

      vous faites partie de ceux qui veulent nous faire croire qu’au canard enchainé ils sont suffisamment malin pour pondre ce genre d’articles SEULS mais ne pas en comprendre les conséquences ? ok je vous félicite en matière de sophisme, je vous le concède. Démonstration ?

      L’affaire Penelope Fillon n’est pas celle dont vous parlez, non c’est la coulisse... mais continuez à parler de FILLON et de ses errements... moi je ne parle quasiment pas de ça ils n’ont pas osé l’attaquer sur son « homosexualité » FILLON ref rumeur le theule



      mais si ça peut nous apporter quelque chose FILLON FILLON par ci et par là alors... alors...

      alors pourquoi ne pas se demander pourquoi FILLON justement et pas les autres candidats ? le pen emplois fictifs aussi j’en cite qu’un y en a un wagon... alors pourquoi lui et lui et que lui ?
      pourquoi pas un autre ? pourquoi juste après la primaire ? tout à coup patratra juste apres la primaire une masse d’informations précises exactes tombent du ciel entre les petites mains malignes du canard enchainé ? tiens donc... ? aussi précises ces infos ... ? quelle investigation... par contre pour nous dire qui y a plus personnes ? vous savez pourquoi ? 

      c’est à cause du sophisme ?!



    • FreeDemocracy 30 juin 00:15
      @norbert gabriel

      et je plaisante mais votre message est hors sujet... en espérant que vous acceptiez d’ouvrir vos perspectives car vous parlez de FILLON... les écrans de fumés, les cover-up, les false flag, le brouillard, le détournement, les principes de la magie, les principes de la politique, vous voulez discuter ou simplement nier les évidences ?



      le penelope gate a été baptisé ainsi par les journalistes qui .... bref [..]

      gate par ci gate par là j’en connais bcp des gate vous savez ?

      et c’est toujours le même principe avec les monicagate les angolatate les irangate les Watergate c’est une histoire de gate une histoire dans une histoire, la porte qui s’ouvre et la lumière FUT ou alors on se tape le mur peut être

      enfin là nous allons nul part pour le moment...

      car en plus vous ne fournissez aucune explication


    • Fergus Fergus 30 juin 22:28

      Bonsoir, norbert gabriel

      100 % d’accord avec vous !


    • FreeDemocracy 1er juillet 12:03
      @Fergus

      100 % d’accord avec le néant car son commentaire c’est le néant, savez vous seulement réfléchir à un moment donné je me pose cette question et je perds patience (suffit de voir ma réponse qui attend toujours une réponse intelligible, argumenté et constructive).

      Intellectuellement parlant cela s’appelle comment SORTIR un mot parmi 30 000 autres et faire un commentaire là dessus ?

      Une plaisanterie ? 

      C’est très limité, pardonnez moi... retournez sur dès thèmes qui vous conviendront plus, je crois le format twitter 140 caractères au top pour vous.

      Merci quand même de votre « participation »

    • FreeDemocracy 1er juillet 12:05
      @Fergus

      l’archétype du déni.

      Le ciel est bleu quand il fait beau ? rassurez moi, et le soleil est jaune quand il brille non ? sujet à débat............. j’imagine ce genre de question avec des gens de votre acabit... on y passerait des heures tellement c’est......

  • FreeDemocracy 3 juillet 20:47

    Pour aller plus loin, les ventes du Canard Enchaîné sont conditionnées par l’alternance, autrement dit lorsque la droite est au pouvoir, c’est tout bénéfice. A titre d’exemple, l’année 2011 a permis au journal de dépasser à plusieurs reprises la vente des 500 000 exemplaires par semaine. Selon le rédacteur en chef Louis-Marie HOREAU, « c’était le temps béni de SARKOZY », des propos confirmés par le gérant du Canard Enchaîné, Michel GAILLARD : « Ce mauvais résultat n’est pas vraiment une surprise car notre diffusion baisse, c’est ainsi, quand la gauche est au pouvoir », nous rappelant qu’en 1982, l’hebdomadaire a vu ses ventes chuter de 25% alors que François MITTERRAND était au pouvoir.


  • FreeDemocracy 4 juillet 10:39
    Bonjour à ceux qui passent par ici,

    Pour aller plus loin dans la relation canard enchaîné/pouvoir, ce documentaire

    « Aux quatre coin-coins du canard » de Bernard BAISSAT, 1987

    Disponible sur YouTube en 8 parties, très intéressant.

    7eme partie on entend le fameux Roland DUMAS avocat de Mitterrand et du canard... DUMAS faisait partie de ceux qui avaient un accès direct à Mitterrand.

    Et vous entendrez gaillard... pistonné par son père en 1966 auprès de Ernest Reynaud dit treno.


    • FreeDemocracy 4 juillet 10:41
      @FreeDemocracy

      à la question pourquoi moins d’affaires du canard sous l’ère socialiste, réponse hypocrite « moins d’affaires »... TOUT EST DIT, moins d’affaires sous l’ère mitterrandienne ?

      je me souviens de l’affaire du Coral... début du mandat déjà par commencer, sans parler de la vie personnelle de Mitterrand, ses amis, sa double vie.

Réagir