mercredi 29 mars - par PRCF

Le dernier soutien d’Hamon, c’est Filoche et s’effiloche ! – Par Floréal, PRCF

Un quarteron de militants « unitaires » conduits par Gérard Filoche, l’éternelle caution de gauche du PS, a défilé à Paris pour exiger la fusion des candidatures Hamon et Mélenchon.

Bien entendu, le PCF – qui feint de soutenir Mélenchon mais qui, en réalité, rabat sur Hamon pour sauver l’ « union de la gauche » aux législatives – était au centre de ce « coup » politicien.

Filoche a résumé le « raisonnement » à deux euros de ces « unitaires » à tous crins : on élimine tout ce qui diffère dans les programmes de JLM et d’Hamon, on garde ce qui est commun et le tour est joué.

On élimine donc – une paille ! – la sortie immédiate de l’OTAN (que prône JLM alors qu’Hamon est pour l’OTAN, pour la « défense » européenne derrière Berlin, pour le relèvement du budget militaire à 2% du PIB, pour la confrontation avec la Russie…).

On élimine aussi – autre détail ! – la phrase de Mélenchon « l’UE, on la change ou on en sort ! » qui, sans aller encore jusqu’à l’appel direct au Frexit progressiste (aux « rouges » dignes de ce nom de pousser dans ce sens au lieu de sauver le PS en faillite !), pose du moins la question d’une sortie de l’UE par la gauche qui était jusqu’alors taboue dans les milieux progressistes.

Après quoi, bien entendu, on peut tous ensemble promettre de raser gratis, comme l’ont successivement fait Hollande et Tsipras, en sachant que la très dictatoriale UE (que tous ses traités définissent comme une « économie de marché ouverte sur le monde où la concurrence est libre et non faussée ») étouffera à coups d’amendes les renationalisations, la relance planifiée du « produire en France », des salaires et des droits sociaux, la reconstitution des services publics d’Etat, etc. Et pendant ce temps, l’OTAN continuera de préparer benoîtement la guerre sur les marches orientales de l’UE en soutenant les néonazis revanchards de Kiev !

Alors, laissons bêler les benêts « plus-unitaires-que-moi-tu-meurs » qui n’ont toujours tiré aucune leçon du désastreux programme commun PCF/PS de 72 où l’on promettait tout sans rien trancher sur l’OTAN et l’ « Europe » : ce qui permit à Mitterrand, après quelques concessions initiales destinées à « tuer » l’influence communiste, de mettre dès 1983 la France sur les rails mortels, de la monnaie unique, de Maastricht et de l’atlantisme reaganien.

Laissons aussi les appareils euro-formatés du PS et du PCF-PGE poursuivre leurs manœuvres dérisoires pour défendre le PS en faillite et préparer ainsi les arrangements législatifs qui permettraient sur un contenu des plus vagues de sauver les places – du moins c’est ce qu’ils croient – du sénateur Laurent, du député Chassaigne et surtout, des députés hollandiens, voire macroniens. Car bien entendu, demain, il faudra encore « élargir » la « belle alliance » entre ceux que, « dins ch’Nord », on appelle les « carcheux d’ places »…

Et surtout ne paniquons pas : l’avance de JLM s’accroît sur Hamon dont la candidature illisible tangue de plus en plus, prise en étau qu’elle est entre l’insoumission des uns et le macro-libéralisme « social »…

A nous, vrais communistes, syndicalistes de classes, francs progressistes anti-UE, d’aider les sympathiques militants de la France insoumise à construire une France Franchement Insoumise (FFI !) à l’UE, à l’OTAN… et au capitalisme.

Mais rassurons-nous : si l’ultime soutien d’Hamon, c’est Filoche, pas étonnant décidément que son soutien s’effiloche…

Floreal – 26 mars 2017


Retrouvez les billets rouges de Floreal en restant connectés sur www.initiative-communiste.fr

http://www.initiative-communiste.fr/articles/billet-rouge-2/dernier-soutien-dhamon-cest-filoche-on-lecrire-autrement-floreal-prcf/&nbsp ;



46 réactions


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 29 mars 17:44

    « si l’ultime soutien d’Hamon, c’est Filochepas étonnant décidément que son soutien s’effiloche… »


    En d’autres circonstances, ça m’aurait fait rire.
    Mais pas là.
    Cette plaisanterie, plaisante au demeurant, sonne pour moi comme un ricanement pendant l’enterrement d’un membre de ma famille, ou comme un pet pendant une minute de silence : drôle, mais déplacé. 
    Incongru, en quelque sorte.


    • wesson wesson 30 mars 12:31

      @Jeussey de Sourcesûre

      J’ai du respect pour Filoche et ce que fut son combat. Mais au bout d’un moment l’allégeance à tout et n’importe quoi doit se juger de manière politique. 

      Que fait Filoche encore au PS ? Il le cautionne. Il as eu 10 fois l’occasion de claquer la porte, ce qu’il refuse mordicus de faire. 

      Et bien qu’il coule avec le Titanic.

    • Cadoudal Cadoudal 1er avril 05:04

      @wesson
      alors que la LCR ferme le quotidien Rouge et effectue un plan social de licenciement, dont Filoche est chargé
      https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9rard_Filoche

      C’est un spécialiste des plans sociaux dans les boutiques gauchistes...

      Au bout d’un moment la gauche sans le peuple, malgré tous les appuis du système médiatico bancaire, ça se casse la gueule...

      C’est pas Mélenchon qui vient de la mème boutique, avec ces 15% de vote ouvrier, qui nous dira le contraire...


  • zygzornifle zygzornifle 29 mars 18:11

    On récupère ce que l’on a semé et il est a la manœuvre comme Hollande le capitaine de pédalo ..... Ils vont se déchirer pour la place de secrétaire du PS enfin ce qu’il en restera mais vu la quantité de fric qu’ils ont je ne m’inquiète pas pour eux , rue Solférino le caviar et le champagne continueront a couler a flot et comme le phénix ils renaîtront de leurs cendres .....


  • Alren Alren 29 mars 18:56

    Laurent et Chassaigne souhaitent la défaite de JLM. 
    J’espère bien que Chassaigne perdra son siège de député !
    Ils finiront comme Hue, en minables.

    J’avais apprécié Filoche parlant du démantèlement du code du travail. Là il me déçoit beaucoup.
    Est-ce qu’il compte adhérer au PS sous la coupe de Macron-Valls comme parti de gouvernement pour attaquer encore et encore les droits des travailleurs ?
    Je le croyais plus intelligent ou plus honnête.


    • alinea alinea 29 mars 21:41

      @Alren
      Moi aussi ! parce qu’il me semble qu’il connaît bien Mélenchon aussi, et que sa « sortie » est d’une hypocrisie sans nom : écoutez braves gens, si la gauche ne s’en sort pas, c’est la faute à Mélenchon !!
      ce serait risible si ce n’était pas si pitoyable.
      Ils seront au trou tous les deux avec la marque au fer rouge aux fesses : PS !


    • SavageAndCrazyHorse SavageAndCrazyHorse 29 mars 23:04

      @alinea


      « Ils seront au trou tous les deux avec la marque au fer rouge aux fesses : PS ! »

      Elle m’a bien fait bien marré cette image. 

  • SavageAndCrazyHorse SavageAndCrazyHorse 29 mars 19:15

    Les gars n’acceptent pas la désillusion que représente le PS (ancienne Gauche Plurielle).

    La plupart sont partis chez Macron, les derniers comme Le Foll, par exemple, attendent le bon moment pour y aller, si Macron est prêt à les accepter.
    Alors ils reviennent en force vers FI avec toujours la même salve : « sauvons la Gauche ».
    Pourquoi ils se cassent pas du PS pour rejoindre FI, je parle pour Filoche par exemple.
    Leur parti est un corbillard dans lequel les gens ne se reconnaissent plus, à force de trop de synthèse, ils ont brouillés les lignes. Ca a marché un temps, ce temps est révolu, les citoyens veulent de la clarté et qu’on arrête avec les promesses qui n’engagent que les cons qui y croient et les têtes d’affiches qui servent de caution où d’appâts à pigeons.
    Et on connaît déjà la suite, ils auront le culot d’aller raconter que si ils ont perdus, c’est de la faute à Mélenchon.
    C’est plus simple que de se remettre en cause.


  • Attilax Attilax 30 mars 03:01

    Ça sent le sapin. Leurs deux candidats sont en train de faire pschitt. Reste l’inconnu Mélenchon. A son meeting du Havre, il n’a une fois de plus pas eu un mot sur l’UE. Rien. Ce qui est quand même dingue, vu que son joli programme est inapplicable en l’état. Donc, concrètement, quand l’échec assuré des changements de traité aura été acté, que va-t-il faire ? Désobéir, donc faire punir tout le pays ? Combien de temps ? Et pour aboutir à quoi ? On ne pourra jamais convaincre les 27 autres pays et leurs peuples ou parlements à l’unanimité, ce n’est jamais arrivé parce que c’est impossible. On ne va pas créer une UE parallèle avec les pays intéressés, si tant est qu’il y en ait, sans devoir passer, à un moment ou à un autre, par la sortie de l’actuelle ? Alors pourquoi attendre puisque ça nous coûte tant, à tant de niveaux ? Pourquoi s’obstiner à négocier ce qui n’est pas négociable ?
    ’La souveraineté est ce qui rend possible la politique"
    Ce n’est pas un détail annexe. Hélas.


    • Alren Alren 30 mars 11:54

      @Attilax

      À chacun des ses meetings, JLM aborde des thèmes différents pour ne pas se répéter et parce que le programme de la FI couvre tous les domaines de la vie sociale.

      Par ailleurs, face à nos ennemis de l’UE, il ne faut pas dévoiler notre plan de bataille juridique afin qu’ils ne préparent pas des trucs, des coups tordus, pour nous nuire au maximum, à nous Français. 


    • wesson wesson 30 mars 12:46

      @Attilax
      Allez écouter le débat qu’il a donné lors des Mardis de l’essec. Il y est très clair sur sa conception de la stratégie à adopter vis à vis de l’Europe.


      Je résume si vous n’avez pas envie de vous taper les 2 heures que durent cette vidéo :

      1 - Beaucoup de gens qui entourent et conseillent Mélenchon sont absolument convaincus de l’inutilité d’une Nième négociation, et sont prêt à claquer la porte unilatéralement

      2 - Cette approche est porteuse d’un conflit armée en Europe, déjà que c’est assez tendu comme ça. Si on claque unilatéralement la porte, on va direct à la guerre.

      3 - En conséquence de quoi, la France se doit d’être responsable et ne décide pas de partir au moins sans avoir négocié. Et il note que personne en Europe en dehors de la Grèce n’as souhaité faire cette négociation, et il y irait avec un poids tout autre, et un plan de départ en cas d’échec


      4 - Mélenchon dit qu’il n’as aucune peur de mettre en oeuvre ce plan, et que si une sortie de l’UE était nécessaire, il la ferait, et que ce serait à l’approbation des Français (référendum).


      En très gros résumé, toute l’approche consistant à essayer une dernière fois de mettre fin à l’orientation néolibérale de l’Europe, et d’en sortir de la manière la plus ordonnée possible si cette réorientation ne peut être faite.

      ça as certes moins de gueule que les tartarinades d’Asselineau, mais c’est bien plus réaliste et surtout moins dangereux encore une fois pour éviter un conflit armée à l’échelle Européenne, que je voit effectivement arriver avec les Américains qui nous y poussent tout doucement. 

    • pino69 pino69 30 mars 12:52

      @Alren

      La réponse viendra de Bruxelles même.
      Ils ne peuvent plus continuer comme ça et doivent absolument neutraliser le risque Le Pen ou Asselineau (sans parler de tous les xits qui menacent). Je pense que comme par hasard, un consensus va bientôt apparaître sur la nécessité de « réformer » l’UE et le processus lancé permettra à JLM (qui ne veut pas sortir de l’europe mais simplement afficher son« indépendance ») de donner corps à ses propositions sans que ça mange de pain. Genre : je vous l’avais bien dit qu’on négocierait...
      Juste, la fameuse réforme sera une usine à gaz et durera une éternité pour accoucher d’ajustements à la marge qui permettront à cette merde de survivre à elle-même en se donnant le vernis démocratique dont elle manque cruellement. Une sorte de commission à la française si on veut. C’est ce qu’il y a de mieux pour enterrer un dossier.

    • Sparker Sparker 30 mars 12:58

      @Attilax
      La sortie de l’UE et la mise en oeuvre du programme par la FI sera bien plus rapide que celle de l’UPR, qui de programme n’a qu’une liste de courses, faudra tenir deux ans max, c’est long...


    • pino69 pino69 30 mars 12:59

      @Wesson


      Il y a vraiment des gens qui croient que si la France se barre de l’Europe il va y avoir la guerre ?
      Mais avec qui donc ? Avec quel pognon ? Avec quelles armées ? Faut-il reconstruire la ligne Maginot ? Sans rire ?
      Moi je veux bien qu’on défende l’indéfendable mais jouer sans arrêt - et avec force bêtise - sur la corde de la peur n’est pas productif. 
      Si on veut sortir légalement et tranquillement, on le fait avec l’article 50 qui est prévu pour ça. Point barre. Et inutile de prophétiser un holocauste fantasmatique pour cela.

    • Sparker Sparker 30 mars 13:01

      @pino69
      « tranquillement »
      C’est ça oui, il vont vous laisser détruire l’UE en souriant... Je sais pas qui est le plus naïf, mais j’ai pas l’impression que ce soit nous.


    • alinea alinea 30 mars 13:11

      @Attilax
      Il a fait un meeting au Havre ?


    • wesson wesson 30 mars 16:52

      @pino69
      Là je vous réponds tranquillement : oui, je crois que effectivement si nous sortons de l’Europe comme ça d’un coup d’un seul et sans rien dire à personne, c’est porteur de conflits.


      D’abord sur la nature des conflits, je ne sait pas si vous êtes au courant mais ils ont changés de nature : c’est plus une armée contre une autre sur un champ de bataille, mais ça se passe dans des villes, en plein milieu de la population urbaine. C’est sale, c’est long, et surtout ça ne réclame pas beaucoup de matériel : vous pouvez remiser au placard toute la quincaillerie de la WW2, ça ne sert à rien dans les conflits urbains. 

      Et sur les raisons de ces conflits, laissez-moi vous en donner une seule, un tout petit hors d’oeuvre. Par où passent la totalité de la production agricole Espagnole, qui vient inonder l’Europe en fruits et légumes tout en massacrant au passage notre propre agriculture ? Oui, oui, c’est bien ça, tout cela passe par la France, et ce passage quasiment gratuit et sans frais est garanti et protégé par l’Europe.

      Si par exemple il venait l’idée saugrenue à une France sortie de l’Euro de forcer tous les camions en transit à monter sur des wagons lors de leur passage en France, ce qui en plus d’être super écolo permettrait d’effacer totalement l’avantage concurrentiel des travailleurs semi-esclaves qui rendent ces produits si peu cher et sauverait également tout notre industrie du fret ferroviaire, vous pensez que le reste de l’Europe le prendra comment ? Qu’elle appréciera que nous renchérissions le prix de leur bouffe de 40% sans réagir du tout ?

      Si vous discutez de ces choses là, si vous les préparez avec vos partenaires, des accords peuvent être trouvés, des terrains d’entente. Dans le cas contraire, je vous assure qu’un conflit armé n’est absolument pas une vue de l’esprit. 


      Quand aux Nord Américains, je maintient que effectivement ils nous amène tout droit à un conflit armé avec les Russes, où nous serions priés de soutenir absolument cette planche pourrie historique qu’est la Pologne, mais également les 3 pays baltes toujours pas dénazifiés et avec lesquels nous n’avons strictement rien en commun, plus tout un tas de pays qui estiment avoir un compte à solder avec la Russie, à commencer par l’Allemagne qui n’as jamais cessé de regarder avec concupiscence tout ce qu’il se passe à l’Est de l’Elbe.


      Quand même, que l’on présente maintenant l’Allemagne comme le parangon de la liberté et le pays leader dans la défense de la démocratie, c’est à mourir de rire dès lors que l’on connait un peu l’histoire de ce pays - qui nous a quand même collé 2 guerres mondiales justement pour avoir voulu s’étendre à l’Est. Jamais 2 sans 3, ça vous parle ça ?

    • beo111 beo111 30 mars 17:07

      @wesson

      Vous posez la question, en cas de Frexit le reste de l’Europe appréciera-t-il que nous « renchérissions le prix de leur bouffe de 40% » ?

      Ben non, mais il y a d’autres sujets où ce sont eux qui ont les leviers.

      ==> 2 ans de négociations prévus par l’article 50, ça sert à ça.
       


    • pino69 pino69 30 mars 18:35

      @wesson


      Votre raisonnement se tient et c’est mieux exprimé ainsi.
      Cependant, je pense qu’une sortie de l’europe par le 50 assortie de négociations bilatérales serait dans ce contexte moins risquée qu’un coup de poing sur la table une fois que les 26 autres nous auront envoyé balader sur nos négociations (plan B je crois). C’est plutôt cette posture de matamore de JLM qui me semble porteuse de conflit qu’une sortie légale et encadrée.

      Concernant l’entraînement dans un conflit EU-Russie, je n’y crois plus vraiment. Seule l’Allemagne y aurait un intérêt et plusieurs membres de l’UE sont aujourd’hui plus proches de la Russie que des EU. Le mouvement s’accentuera avec la débacle ukrainienne.
      Je partage votre vision sur la politique de l’Allemagne mais je tempérerais en disant que son leadership est exclusivement économique et assis sur sa maîtrise du dispositif européen via la BCE. C’est insuffisant. Elle n’a aucune influence morale ou politique et son image est très dégradée - en tous cas au niveau des populations - sur l’arc des pays latins, celui des Balkans, voir en Europe de l’Est suite à l’étalage de leur saloperie dans l’affaire grecque ou celle des migrants qui ne sont pas prêtes de leur être pardonnées.

      Les lignes ne sont pas figées et la sortie - tranquille ou non - de la France de l’UE peut potentiellement fragiliser son modèle en la mettant le cul entre deux chaises, entre une Russie avec laquelle elle est en froid et des EU dont le soutien a fortement diminué ces derniers temps.

    • Attilax Attilax 1er avril 01:04

      @wesson

      Merci pour le lien. C’est effectivement rassurant, même si je reste troublé par d’autres déclarations, récentes aussi, qui indiquent le contraire. Dans tous les cas, il y a double discours, même si c’est pour la cause je n’aime pas trop ça.
      Mais la guerre si on sort ? Comme vous y allez ! Qui nous la ferait, selon vous ?
      Vous me rappelez Cameron qui disait aux anglais que s’ils votaient pour la sortie, ce serait la troisième guerre mondiale. Ou Lagarde qui prédisait la chute de l’économie anglaise... Raté !
      Si je suis votre logique, on ne devrait pas tarder à faire la guerre aux anglais avec nos frères lettons, bulgares et chypriotes, alors ?
      Cruel dilemme : les peuples doivent-ils être libres de disposer d’eux mêmes ou doit-on les priver d’indépendance nationale pour préserver la paix ? Si oui, croyez-vous qu’une paix sans liberté politique puisse durer longtemps ?


    • Attilax Attilax 1er avril 02:01

      @wesson

      Ce type exprime très bien mes propres doutes quand à la position de Mélenchon sur la sortie de l’UE :
      https://www.youtube.com/watch?v=mQwP2Dwvu9M

      C’est assez pertinent, il faut le reconnaître.


    • malitourne malitourne 1er avril 02:40

      @Attilax
      Elle fait mal celle là en effet. Comment se faire syrizer par la FI, magistralement expliqué par ce petit jeune...


  • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 30 mars 06:52

    La sortie par la gauche, la sortie par la gauche ... cette antienne est lassante. La sortie c’est tout droit par l’article 50. Tant que vous la chercherez par la gauche ou par la droite, vous continuerez de vous cogner contre les murs de la prison européiste.


    • taktak 30 mars 17:29

      @riff_r@ff.93
      La sortie par l’Art50 c’est la liquidation de la France
      En deux ans, et avec le soutien de la BCE, l’oligarchie capitaliste aura tot fait de faire sortir la totalité des capitaux.

      Bien que trop flou à mon gout - et c’est bien pour cela que les communistes dont je fais parti le denonçons avec le PRCF qui appelle à mettre au programme la sortie de l’UE et de l’Euro de façon claire et nette plutôt que ce gloubiboulga de plan A plan B qui ne sont pas claire- la position du candidat Mélenchon a au moins le mérite d’engager immédiatement la sortie des traités. Permettant de contrer immédiatement et pas au bout de deux ans les attaques de la finances et des multinationales.

      Par ailleurs, une sortie de l’UE pour laisser le système tel qu’il est actuellement, mais cela n’interesse personne. On a besoin de faire véritablement place aux peuples.

      http://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/soumettre-frexit-a-condition-de-larticle-50-cest-soumettre-france-a-lue-interdire-sortie-de-lue-de-leuro/


    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 30 mars 17:58

      @taktak
      La liquidation de la France ? Alors là, si le PRCF se met à hurler avec les loups et à participer au ’’Project Fear ’’ ... Blague à part, il n’y a qu’à voir l’exemple anglais. Tout le monde voit bien que le Brexit se passe très sereinenment. Beaucoup plus sereinement que si les anglais avaient dit ’’maintenant on vous emmerde tous et on désobéit aux traités."


    • Sparker Sparker 30 mars 18:06

      @riff_r@ff.93
      Le Brexit se passe sereinement ?? Votre radio date du CNR aussi.. ??
      L’union prend le risque d’éclater, derrière le brexit un projet ultracapitaliste, bonjour les cocus, la GB veut garder ses marché l’UE va lui saboter jusqu’a ce que l’apparence pour la GB sera sauvé mais le peuple aura eu que dalle.
      Arrètez de rêver... c’est plus de votre âge.


    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 30 mars 18:35

      @Sparker
      En parlant de cocu prends 2 minutes et regarde cette petite vidéo  : un journaliste fait remarquer que Tsipras, que Mélenchon a soutenu, a menti au peuple grec, tout comme Hollande, pour qui Mélenchon a appelé à voter, a menti au peuple français. Ecoute la réponse de Mélenchon. ça se passe de commentaires.
      Mélenchon, le Tsipras français


    • Sparker Sparker 30 mars 19:41

      @riff_r@ff.93
      Et toi a part des vidéos qu’est-ce t’as à dire ?
      Défend ton programme, investi toi, sois humain parle explique défini, fait quelque chose quoi.
      Vous n’êtes que des répétiteurs d’Asselineau, wake up, open your eyes, j’te la fai en reggae, ch’ai pas quoi secoue-toi la nouille ou demande à ton chien, restez pas zombie comme ça. Après les élections vous allez finir liquide... Oh pauvre...


    • malitourne malitourne 30 mars 19:49

      @riff_r@ff.93
      Edifiante cette vidéo quand même ! 


    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 30 mars 20:31

      @Sparker
      Moi ce que j’ai à dire ? Qu’il faut mettre en oeuvre l’article 50 conformément au programme de l’UPR. Qu’il faut arrêter de croire des batteleurs de foire comme ton Mélenchon qui nous entourloupent avec leurs plans A, plan B mais qui ne veulent pas renverser la table. Après pour la lutte sociale t’inquiète je suis là. Les manifs contre la loi El Kohmri je les ai toutes faites ! D’ailleurs c’est marrant parce que les gauchistes dans ton genre y déchiraient les banderolles du PRCF ! smiley


    • taktak 30 mars 21:26

      @riff_r

      trois choses :

      1°) répéter 1000 fois les bétises de Asselineau n’en font pas des vérités. Vous faites détester votre mouvement avec vos comportements de troll
      2°) vous donnez l’exemple du Royaume Uni ? mais c’est stupide : il n’est pas dans l’euro, a sa propre monaie et sa propre banque centrale. Ce qui change tout. Une paille que visiblement ignore l’UPR ce qui en dit long sur le sérieux de ce mouvement.
      3°) Le PRCF était présent dans toutes les manifs contre la loi el khomri. Avec tract, drapeaux et banderoles. Et avec un très bon acceuil des travailleurs, des syndicalistes (car au passage les militants du PRCF sont pour la plupart des syndicalistes aussi, pas des inspecteurs généraux des finances et des énarques). Et nous ne nous sommes pas privés d’expliquer que la loi El Khomri comme la réforme ferroviaire ou la loi macron, c’est les ordres de l’UE/MEDEF. En revanche, les millions de travailleurs qui sont descendus dans la rue ou on fait grève se souviennent parfaitement de l’absence de l’UPR. Qui théorisait alors de l’inutilité de manifester et de faire grève. Bref recommander de ne pas résister aux diktats de l’UE/MEDEF.
      D’ailleurs le pépère Asselineau, tout en se félicitant de son amité avec le très à droite Longuet a expliqué sur LCP qu’il était pour faire sauter la durée légale du travail. Exactement l’objet de la loi Travail


    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 30 mars 22:43

      @taktak
      Le compteur du nombre d’adhérents de l’UPR montre bien que notre parti, très loin d’être détesté, est au contraire un espoir pour un nombre de plus en plus grand de Français.
      Pour la question de l’euro le programme de l’UPR est très clair : on commence par un contrôle des capitaux pour éviter les problèmes que vous semblez suggérer de façon un peu elliptique . Tout est parfaitement expliqué je vous laisse chercher par vous même. Vous pourrez ensuite comparer avec le programme de la FI qui se résume en la matière à cette phrase : ’’réquisitionner la banque de France pour transformer la monnaie unique en monnaie commune’’. Comprenne qui pourra, moi je renonce, au passage d’ailleurs l’euro est déjà une monnaie commune.
      Quant aux prétendus propos d’Asselineau sur la durée du temps de travail je ne l’ai jamais entendu dire ça ! Alors mettez un lien faute de quoi vous risquez de passer pour un affabulateur.


    • alinea alinea 30 mars 22:50

      @riff_r@ff.93
      mais qu’est-ce que c’est que cette merde de vidéo, hors contexte !! et la pêche !
      Eh ben dis donc, ça vole pas haut.
      En tout cas, oui la gauche européenne a soutenu Tsipras, et c’était bien normal ; seulement, la vidéo que vous ne montrez pas, c’est qu’après la reddition de Tsipras, Mélenchon a dit que lui aurait déclaré la banqueroute.
      Il ne renie pas Tsipras, il est honnête et fidèle, mais il affirme qu’il n’aurait pas fait comme lui.
      Ceci dit, la Grèce a une Histoire, et elle n’est pas finie !
      Le peuple grec est un peuple fort qui n’a jamais connu l’autonomie pendant des siècles ; la France en a une autre et le simplisme avec lequel vous amalgamez le fait de soutenir un type qui tente d’en sortir mais qui flanche, avec celui, dans un tout autre contexte, qui le soutient, c’est, comment dire, une manipulation d’une ignorance et d’une connerie crasse.
      Alors, au lieu de juger comme des ploucs sûrs d’eux, instruisez-vous un peu.


    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 31 mars 07:31

      @alinea
      Video hors contexte ? Le contexte je vous le rappelle puisque peut être vous êtes restée endormie ces cinq dernières années. Le contexte c’est que Mélenchon a soutenu Hollande qui a trahi son peuple et qu’il a aussi soutenu Tsipras qui a aussi trahi son peuple. Et quand on dit à Mélenchon que Hollande et Tsipras ont menti, Melenchon répond ’’ Et vous vous ne mentez jamais ?’’. Voilà pour le contexte. Et pour info, Tsipras n’a pas FLANCHE. Il venait d’obtenir la majorité au referendum. Il avait donc la caution du vote du peuple grec quand il a bel et bien TRAHI !!!
      Si vous voulez je pourrai aussi vous resituer le contexte de cette autre vidéo ou se révèle le double discours permanent de Mélenchon. Les Français en ont marre de cette façon de faire de la politique où des ir-resonsables politiques disent tout et n’importe quoi en fonction de son humeur du jour ou de son auditoire du moment. 


    • malitourne malitourne 1er avril 01:11

      @riff_r@ff.93
      Quand on s’est fait syrizer, la première réaction, c’est le déni, n’importe quel psy vous le dira...


  • malitourne malitourne 30 mars 07:31

    Frexit or not Frexit. That is the question...


  • Laulau Laulau 30 mars 09:27

    Excellent article. Vous faites bien de souligner les différences dans les programmes. Filoche comme Hamon se moquent du monde quand ils oblitèrent la question de l’Europe, mieux, ils prouvent leur duplicité car le désaccord sur cette question rend les deux programmes antinomiques. Les promesses de Hamon sont irréalistes dans le cadre européen actuel, il s’agit donc d’une nouvelle tentative d’enfumage comparable à celle de 2012 lorsque Hollande proclamait que son ennemi était la finance.


  • rocla+ rocla+ 30 mars 12:37

    c’est quoi  PCRF   ?



  • Sparker Sparker 30 mars 12:59

    Merci du soutien du PRCF, bon article.


  • alain_àààé 30 mars 13:51

    mais vous étes encore a coté de la plaque a vouloir a tout pris soutenir MELENCHON.que se soit lui ou HAMON ils vont allé se faire voir dans les choux ils ne seront pas élu c est vrai que pour les législatives c est un autre probléme.
    je vais vous donnez un scoop la CGT ne donnera pas d ordre de voter pour un tel ou un tel autre.


  • flourens flourens 30 mars 17:02

    en tout cas puisqu’on parle de Filoche, sur son site il éructe, il insulte grave tous ceux qui ne sont pas du même avis et il les gomme, comme ça ils ne peuvent même pas se défendre et avoir un droit de réponse
    ceci dit il doit être sacrément maso, avec tout ce que le PS lui a fait et nous a fait, il le soutient contre vents et marées, il me fait penser aux électeurs de Fillon, quoi qu’il fasse, qu’il pille les troncs et écrase une grand mère avec la Ferrari qu’on lui prête, ils voteront toujours pour lui, pareil Filoche avec le PS, à mon avis c’est médical, il n’y a rien à faire


    • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 31 mars 10:31

      @flourens
      Dans le top 10 des hommes/femmes politiques les plus stupides, j’ai toujours mis Filoche en bonne position. Avec la moindre calculette, vous comprenez de suite, les bourdes racontées.


  • politzer politzer 31 mars 07:19

    Se rallier à Judas Mélenchon ça ne vaut pas mieux. Hollande d abord et l homme de Hollande au 2e tour Macron voilà la strategie de ce commis de l oligarchie soutenu (la honte !) Par des soi disant "plus communiste que moi tu meurs !). La classe ouvriere va vs infliger un camouflet radical bande d idiots utiles de l imperialisme.


  • yvesduc 1er avril 11:27

    Hamon, en tant que personne, est estimable mais traîne son parti comme un boulet. Allez, rêvons un instant et supposons que la gauche s’unisse derrière lui, et que Hamon soit élu. À première vue, cela semble une bonne nouvelle. Mieux vaut Hamon que l’hologramme Macron ou François « Blitzkrieg » Fillon. Mais qui croira que le P« S », incapable de voter la motion de censure au moment du 49-3 et de la loi Travaille !, inclinera gentiment à gauche comme les français l’auront exprimé par leur vote ? Si tel était le cas, pourquoi le P« S » a-t-il accepté la politique droitière de Hollande ? (CICE, loi Macron, loi Travaille !, violences policières, etc.) Les frondeurs ont sauvé l’honneur du parti mais l’influence de l’argent (du grand capital, s’entend, pas des livrets A de la classe moyenne…) semble malheureusement avoir atteint des niveaux sans précédent au P« S ».


Réagir