mercredi 8 février - par REMY Ronald

Le Titanic Fillon éventré deux fois !

Pour François Fillon, son avenir politique est maintenant définitivement bouché. Nonobstant le plan juridique, sur le plan éthique et moral, il est électoralement grillé. Mais pourquoi « définitivement bouché » ?  Parce qu’il a entraîné toute la droite (et une grande partie du centre) avec lui, dans sa défense ridicule. Lui et son équipe ont commis une énorme erreur tactique consistant à ne pas réagir comme il le fallait immédiatement, à temps, et surtout, à ne pas reconnaître et à ne pas même tenter d’expliquer cette « faute morale non juridique » (par exemple, une faute qui aurait été consécutive à une nécessité de financer ses futures campagnes… et non pas son château). Son système bancal de défense qu’il s’est entêté d’imposer allait complètement à contre-sens de l’attente du public et a mortellement plombé la campagne 2017.

Paradoxalement, un élément positif a émergé de ce naufrage catastrophique : Cela a permis de cibler et de purger les parlementaires tolérant un peu trop les immoralités budgétaires. Tous virés !

François Fillon avait centré sa campagne sur plus d’éthique, plus de morale, moins d’enrichissement personnel, moins de gaspillage des deniers publics, meilleure gestion, etc. Mais ces emplois pour sa femmes et ses enfants étaient non seulement accusés d’être fictifs, mais AUSSI… scandaleusement surpayés (en fait, un deuxième scandale en sus du côté fictif). Les Républicains n’ont pas tenu assez compte de ce dernier point vis-à-vis de l’électorat de smicards, petits retraités ou chômeurs. Les signaux d’alarme répétés venant des militants de base directement confrontés à la colère des citoyens n’ont pas été entendus. Les parlementaires n’ont pas compris que pour le grand public, un défenseur de Fillon ne pouvait plus qu’être un autre tartuffe, un autre politicien hypocrite qui s’empiffre ou rêve de s’empiffrer tout autant avec l’argent des contribuables. Ils se sont tous engouffrés en masse et avec une discipline absurde dans cette défense aveugle, maladroite, suicidaire et par voie de conséquence, dans un immense piège électoral fatal. Ce n’est donc pas uniquement François Fillon qui a été aspiré dans le tourbillon de la défaite, mais bien la quasi-totalité des parlementaires ayant défendu l’indéfendable. Ils le feront payer très cher à Fillon pendant des décennies.

 

Antérieurement à l’explosion de l’affaire dite « Pénélope Fillon », j’avais déjà annoncé un nauffrage de type « Titanic » lors de ma lettre ouverte du 10 Janvier 2017 adressée via l’aile gauche du Parti Radical Socialiste et via Agoravox. Mais cette analyse reposait sur les seules failles de son programme. J’avais réclamé un correctif via convocation de colloques ou Congrès (convocation dans un délai de trois semaines, sous peine de futures « chaussettes électorales » mises en charpies par les « bouledogues de la République »). Analyse confirmée par la poursuite de l’effondrement des sondages (8% en moins en 15 jours) et par le retrait d’une partie du programme controversé.

Le délai de 3 semaines ? : Largement dépassé ! Les colloques thématiques (supposées réveiller la campagne électorale, mobiliser les médias et rassembler les militants) n’ont pas vu le jour. Sont ensuite édités 4 millions de tracts défendant l’honneur de l’ex Premier Ministre. Pathétique. Cette paresse intellectuelle et politique a forgé son cercueil électoral.

Fillon n’était déjà pas trop à l’écoute des français lorsqu’il était Premier Ministre pendant cinq ans (jusqu’à l’échec électoral de 2012). Ensuite, il n’a pas été non plus à l’écoute des courants internes à l'UMP. Il en avait même exigé leurs disparitions lors de son combat (également perdu) pour la direction du parti. (Un parti censé représenté les sensibilités de la droite ET du centre !). Les courants condamnés à disparaitre se sont alors vengés en soutenant Copé, envoyant un « bras d’honneur surprise à ce châtelain fou ». Dommage que la raison précise de son échec ait été peu relayée par les médias (trompés par des sondages le donnant aussi à l'époque largement gagnant).

L’autisme politique têtu s’étant ajouté à un spectaculaire autisme éthique, Fillon perdait de facto son statut de rassembleur des droites parlementaires ET des centres.

 

A l’avenir, en dehors de "chaussettes électorales" éventuellement réduites en charpies par des électeurs énervés, comment obtenir plus rapidement l’écoute des élites politiques de droite et de gauche entachées d’autisme et d’échecs depuis plus de 30 ans ? Comment éviter toutes ces pertes de temps et gabegies qui font la honte de notre système politique à bout de souffle ? Comment éviter que l’incompétence de nos politiciens ne génère une révolte violente (violence qui ne peuvent que profiter aux sulfureuses aventures extrêmes) ?

Avec qui poursuivre nos sempiternelles tentatives de dialogue ? Après toutes ces années perdues, quel candidat, quel parti acceptera ENFIN de reprendre les propositions de l’ACTION CITOYENNE ? Notamment ces 5 points relativement consensuels ci dessous :

1) Réforme bancaire et du crédit

dont taxe sur les flux strictement spéculatifs et interdiction des taux variables abusifs (un honteux scandale financier qui demeure et plombe notamment 8.000 communes, malgré deux décisions de justice et l’arrêt du Conseil Constitutionnel du 29 décembre 2013 => voir article précédent sur Agoravox).

2) Une santé gratuite pour tous coûtant moins cher que l’actuel injuste système paperassier

via carte à puce personnelle contrôlée et ticket modérateur variable en fonction des attitudes à risques (une puce limitant enfin les gaspillages, les conflits médicamentaux toxiques, les surmédicamentations et les trafics de médicaments)

3) Plan national d’insertion sociale des exclus (tant sur le plan logement qu‘éducatif, formatif, médical et social)

4) Représentation des usagers dans l’administration (pour limiter enfin les trop nombreuses injustices impunies)

5) Aide massive à la création d’entreprises et d’emplois

Un programme qui n'a rien à voir avec les Partis Pro-PPPP : les Partis des Promesses bidons, du Pognon généralisé, de la Paresse institutionalisée et de la Piquouse gratos dans les actuelles et futures nombreuses salles de shoot gratuites... (le tout aux frais des contribuables restés en France, étouffant déjà aujourd'hui sous les taxes et les impôts).

AUCUN parti n’ayant repris nos cinq traditionnelles revendications (y compris Hamon, Mélenchon et toutes les "désunions de la gâche"), la masse des exclus, des "sans-dents" et des ̎"Bouledogues de la République" ne gagnerait-elle pas à être électoralement représentée au sein du Parlement ? Après tout, pourquoi laisser le monopole parlementaire à une élite ayant échoué ? En attendant d’éventuels hypothétiques strapontins électoraux bien difficiles à obtenir sans moyens, comment pouvons-nous limiter les futures explosions sociales ? 

Ne serait-il pas possible d’envisager une "soupape de sécurité parlementaire" en incitant les futurs élus à recruter un tiers de leurs attachés parlementaires au sein de suppléants (ou sympathisants) volontaires pour contrôler l’application des réformes de l’ACTION CITOYENNE ? Au moins, déjà, avec ou sans dents, bien ou mal rémunérés, ces attachés parlementaires contractuels seraient de facto automatiquement non fictifs ! 

Conclusion, si une rageuse colère vous a contaminé et si vous préférez l’action politique citoyenne à l’action violente (la violence étant fatalement toxique), envoyez-leur dès maintenant votre CV. Je montre moi-même l’exemple en leur envoyant le mien. Pourquoi pas ? Il faut bien trouver le moyen de sortir le pays de cette impuissance. Proposez leur d‘échafauder cette innovante soupape de sureté à base de contrôles et de créativités pour une meilleure efficacité du futur Parlement. Et si vous n’obtenez pas de réponse suffisamment respectueuse, dans ce cas là, regroupez-vous et présentez-vous directement contre eux. En raison de l‘éclatement politique actuel et à cause des menaçantes nombreuses triangulaires en vue, vos 1 à 3% de voix et vos hurtiquantes campagnes vont générer une "bien meilleure écoute" qu‘autrefois. 

Des idées et des propositions pour donner plus d’oxygène et un second souffle salvateur au Parlement ? A vos plumes ! A tous les "bouledogues de la République" et aux futures "corsaires du renouveau parlementaire", je souhaite bon courage, fructueux débats et efficacité d'action.

 



21 réactions


  • fred fred 8 février 09:21

    Fillon est la vitrine de la politique Française..un étalage d’incompétences « surdimensionnées » dont la morale est à géométrie variable selon les moments... Le TOUS POURRIS est de rigueur de nos jours non ?


    • izarn izarn 8 février 19:06

      @fred
      Si tu vas vers la vitrine Macron, c’est Noel !
      Au niveau du fatras n’importe quoi libéral...Qui nous fout dans la merde depuis Giscard....
      Hé ouais...
      35 ans de conneries...
      La France est solide, pour etre encore debout à cause de ces connards....
      Pour combien de temps ?
      Et tu vas voter le nouveau Giscard ?
       smiley
      Tu aimes le suicide ?
      La, je te jure, c’est ta mort définitive...
      T’auras bien visé...Pour une fois !


  • Etbendidon 8 février 10:08

    Très bon CV
    je remarque que vous avez suivi de grandes écoles (ancien élève de SDF)
     je vous embauche de suite comme assistant agoravox-chien
    Vous pouvez commencer par ramasser les feuilles dans le jardin
    je vous logerai dans la petite cabane au fond qui servira de niche
    Vous ferez aussi le bouledogue pour garder la maison quand je suis à l’assemblée
     smiley


    • REMY Ronald REMY Ronald 8 février 13:34

      )@Etbendidon
      Merci pour votre contribution en vue de promouvoir nos réformes et d’améliorer le travail Parlementaire. Je constate que vous avez un jardin. Pas un château vous aussi j’espère ?

      Blague à part : 

      Ne trouvez-vous pas que le point de vue expérimenté d’un ancien SDF serait d’une grande utilité dans les instances nationales pour enfin arriver à traiter cette catastrophe et signaler les honteux dysfonctionnements du système actuel ?

      Quelques « vigilants regards citoyens » dans des arcanes administratives stratégiques ne permettrait-ils pas d’augmenter l’efficacité et de limiter des gaspis" ?

      Surtout avec une certaine élite française réputée —mondialement*— pour être un peu trop gaspilleuse, un peu trop éloignée de nos problèmes et pas assez éloignés de l’argent des contribuables (la France est très mal classée, notamment en matière de corruption)

      Quelques remarques pour humaniser le dossier SDF qu’aucun parti n’a sérieusement traité (depuis Mitterand, Giscard, Chirac, Jospin, Sarkozy, jusqu’à Hollande) : 

      1) Les SDF payent des taxes eux aussi.

      2) Des travailleurs pauvres sont SDF, car les contrats CDD (précaires, 92% des offres officielles aujourd’hui à Pole Emploi) ne permet pas d’obtenir un logement locatif ou un crédit immobilier (surtout avec la crétine loi socialiste appelée « Loi Neyertz » ayant confisqué le service public du crédit au seul profit des CDD et des riches).

      3) Avant notre humble action de lobbying électorale avec « VLC », dans notre doux pays des droits de l’homme, un citoyen devenant SDF perdait le droit de vote et son droit à l’aide judiciaire (ne pouvant ainsi plus se défendre contre les injustices fiscales ou administratives. Un comble).

      4) Le SDF français ne bénéficiait (bénéficie) pas de l’Aide Médicale d’Etat, réservée aux immigrants clandestins (appelés « sans papiers »).

      5) Une fraction assez nombreuse des SDF sont simplement des...
      ...expulsés de nos asiles psychiatriques, car ne bénéficiant pas d’un soutien financier familial ou de l’Etat (la France à ce sujet est l’un des plus mal classé en Europe). Chaque citoyen français peut sombrer un jour dans la dépression, perdre son emploi (ou son statut d’épouse) puis, à terme, se retrouver dans cette malodorante et déshonorante errance sociale et mentale sans fin.

      6) Le statut de SDF peu donc toucher n’importe quel français après une dépression, une maladie, un incendie mal remboursé, un dépôt de bilan, un licenciement, une faillite de banque ou un conflit administratif. Ces français sinistrés n’arrivent simplement plus à payer les loyers surtaxés devenus trop chers. La France, premier exportateur mondial en BTP depuis le fameux « mur de l’Atlantique » sous l’occupation, n’est pas arrivé à construire ses propres logement sociaux tant promis.

      Quelqu’un a dit que l’on reconnait la grandeur d’une nation au nombre de ses SDF, à l’état de ses prisons, dispensaires, hébergements pour SDF et hospices pour retraités pauvres. Je vous invite à aller visiter toute cette « arrière-cour » d’un châteaux dont chaque pierre est payée par nos taxes et impôts). Après cinq ans comme Premier Ministre (ou 30 ans de carrière), c’est pas joli joli.

      CONCLUSION

      L’important est ce continuer à combattre
      ==> pour que banques voyous et les injustices administratives ne puisse plus écrabouiller socialement un jour chacun d’entre VOUS et
      ==> pour qu’une aide constructive, logique, efficace (donc économe) de l’Etat permette de réinsérer (y compris par la formation et le travail) tous nos soldats tombés sur le front implacable de l’emploi mondialisé. Y compris vos enfants et descendants que le malheur pourrait atteindre.

      Oui, les anciens SDF ont beaucoup de propositions constructive à faire, qui n’ont absolument rien à voir avec la mendicité institutionnalisée et les salles de shoot gratuites proposées par une certaine « brillante élite » ne sachant plus faire créer de vrais emplois...

      Les cadres chômeurs sont de plus en plus nombreux (170.000 ? 380.000 ?).
      Y compris d’anciens officiers ou ingénieurs.
      Un jour, avec notre propre ministère, sans que cela ne coûte un centime de plus à la Nation, avec les synergie administratives, politiques et industrielles innovantes, nous pourrons construire nos propres logements, salles de sport, de réunion et de formation, nos cuisines collectives, nos hospices et...
      ...nos propres jardins !
       

      Ceux qui ont eu la chance de connaître il y a très longtemps (dans leur lointaine enfance), les colonies d’été des « jeunes bâtisseurs », n’ont pas besoin de ce long discours pour être convaincus des riches potentialités qu’offrent notre beau pays. Surtout lorsqu’une élite dépassée ne stérilise pas administrativement toute possibilité d’action.

      Certes, à long terme, si ce projet économico-social ambitieux réussit, y compris à créer des emplois vraiment auto-financés, cette sorte d’Etat dans l’Etat (au sein d’une économie de marché libérée de certaines monstruosités de l’administration et de la haute finance spéculative) pourrait même faire ombrage à notre élite inquiète de conserver son pouvoir...
      (y compris son très fameux pouvoir d’inertie voire de nuisance)

      Capable de démontrer chacun des points de notre vaste projet d’insertion nationale,
      je vous écrit donc tout cela avec grand sérieux et respect.
      A+
      Cordialement.


  • zygzornifle zygzornifle 8 février 10:54

    Fillon est un digne représentant des RIPOUXblicains ou le pognon est la seule raison de vivre ....


    élire un mec de ce genre et le payer 20 SMICS par mois pour détrousser la classe moyenne faut être LR pour applaudir....

    • izarn izarn 8 février 18:56

      @zygzornifle
      Rien à branler du débat Fillon/Macron/ Hamon....
      JAMAIS je ne voterais peur eux !
      JAMAIS !
      Je l’ai dis il y a un an, 6 mois, trois mois ; un mois !
      JAMAIS !
      Alors ; hein ?
      Rien à foutre de leurs gueules...
      Quenelle épaulée !
      Comme à Valls, meme combat....


  • HELIOS HELIOS 8 février 14:48

    ... je me demande, en lisant les articles sur Fillon.... que je ne défends en aucun cas, ... combien d’entre vous profitent de leur entreprise, avec les petits arrangements des frais de déplacement, des moyens de la boite, des petits coups de téléphone a une entreprise cliente pour un stage (a ses enfants) ou bien une embauche ET CELA EST CONSEILLE PAR POLE EMPLOI... ce qu’ils appellent le « reseau ».


    Alors, oui, Fillon, OUT, rien a faire à la présidence de la république, mais quand on parle de moralité, oui, elle est bien a géométrie variable.

    Fillon n’a rien a faire a la présidence pour au moins 3 raison qui n’ont rien a voir avec ses « affaires » !

    - Il a un programme inacceptable...
    - Il n’a pas les moyens de le faire appliquer puisque les décisions qui s’imposeraient ne dépendent pas de lui
    - Il n’a aucunement l’intention de les mettre en oeuvre, comme « mon ennemi c’est la finance » car aussi bien lui que ses soutiens ne le souhaitent.

    Je souhaite personnellement voter pour quelqu’un qui n’a pas mis les mains dans ces mauvais cambouis et surtout, je n’ai pas peur de l’avenir, malgré mon age.
    Je considère que dans un contexte de dilution de l’histoire, de la culture et des fondamentaux de notre civilisation, notree devoir est de renforcer nos atouts, c’est a dire nos specificités et cela ne peut pas se faire avec des mondialo-européistes.... et de plus, connaissant les multinationales, elles ne seraient en aucun cas désavantagées.

    Bonne journée à tous, en ce moment, il est presque 11 heures du mat, le ciel de Santiago du Chili n’est pas très clair, la température ne dépasse pas 28 ou 29°... et la visite de Hollande est oubliée pour ceux qui s’en sont aperçu.

    • Buzzcocks 8 février 16:53

      @HELIOS

      Etudiant, j’ai eu des jobs d’été grâce à des pistons... mais il y avait un vrai boulot derrière. J’aurais aimé buller en été, et lors de l’année scolaire avoir un job bidon d’attaché parlementaire que je n’exerçais pas, pouvant me concentrer sur mes études. Mais non, l’été, je portais des caisses de fruits dans une confiturerie industrielle, c’était au smic, mais ça permet aussi quelque part d’apprendre ce qu’est une usine, du boulot posté en 3x8, et d’avoir mal partout après 1 mois de boulot physique. Je comprends effectivement que Fillon préserve sa marmaille de se faire chier dans une usine qui pue pour la salaire minimum.

      Franchement, vous n’arrivez pas à faire la différence entre un emploi fictif payé (généreusement) par le contribuable, et passer un coup de fil depuis un poste téléphonique de votre employeur ? (quel abus de bien social hallucinant quand même)


    • HELIOS HELIOS 8 février 18:47

      @Buzzcocks
      ... désolé si je me suis mal fait comprendre.


      je ne conteste pas les travaux.. que j’ai moi aussi effectué quand j’etais etudiant, mais je conteste la methode seulement. Attaquer Fillon qui a reussi a placer sa famille, c’est exactement ce que font tous les parents quand ils le peuvent, ne me semble pas serieux.

      Alors je précise, je ne suis pas d’accord du tout avec la methode, j’essaie simplement de recentrer le débat.
      Il n’y a pas d’illegalité certe, mais la morale, laissez moi rire, je l’ai ecrit ci-dessus... même pole emploi vous conseille d’activer votre réseau... et qu’est-ce que c’est qu’activer son reseau ? c’est bien fait pour trouver un job par relations non ???

      les emplois fictifs, c’est encore autre chose, là c’est punissable, Juppé a été puni pour cela et d’autres aussi.

    • ZenZoe ZenZoe 9 février 09:13

      @HELIOS
      Le piston et l’abus de bien public sont deux choses très différentes. En outre le piston n’est pas forcément répréhensible si le pistonné a les compétences pour le job et bosse bien. Comme vous le dites, ça s’appelle du réseautage, et pourquoi pas ? On utilise au mieux les ressouces à sa disposition après tout.
      Dans l’abus de bien public, on vole de l’argent public - grande nuance quand même !

      Ceci dit, je suis tout à fait d’accord sur la faiblesse de la moralité en France. La fraude est un sport national partout. Nous sommes même connus pour ça à l’étranger. Il a même été dit sur ce forum qu’en Australie par exemple on parle de French shopping pour désigner le vol à l’étalage.

      Concernant Fillon, on entend beaucoup de gens lui trouver des excuses pour le moins bancales : tout le monde le fait, pourquoi on s’acharne sur lui, qu’est-ce que ça peut faire s’il peut redresser la France etc. Alors qu’il s’agit de corruption et que la corruption est la cause n°1 de l’instabilité politique et sociale d’un pays.


  • BA 8 février 16:30

    Dans son programme, François Fillon voulait privatiser la Sécurité sociale.


    Les grandes gagnantes de cette privatisation auraient été les assurances privées.


    Or, en France, la plus puissante assurance privée est AXA.


    L’entreprise AXA et ses dirigeants avaient tout intérêt à ce que le prochain président de la République soit François Fillon : ils auraient gagné des milliards d’euros grâce à la privatisation de la Sécurité sociale.


    Comme c’est bizarre : le meilleur ami de François Fillon est Henri de Castries.


    Henri de Castries était le président-directeur général du groupe d’assurance AXA de mai 2000 au 31 août 2016.


    Il a travaillé dès 2013 sur le programme de François Fillon et l’a aidé à lever de l’argent pour sa campagne présidentielle. Il pourrait devenir un membre important du gouvernement de Fillon si celui-ci gagne la présidentielle de 2017. Selon la presse, il pourrait être nommé conseiller économique à l’Elysée, ministre de l’Économie et des Finances, ministre des Affaires étrangères ou même Premier ministre. Le 17 janvier 2017, il annonce officiellement son soutien à François Fillon et affirme son engagement pour que ce dernier puisse accéder au pouvoir.


    Source : article Wikipedia « Henri de Castries »


    Comme c’est bizarre :


    Axa a versé 200 000 euros à la société de François Fillon.


    Ce montant correspond au double de la rémunération perçue en tant que conseiller chez Ricol Lasteyrie. Le cabinet d’expert-comptable a versé 200.000 euros à 2F Conseil mais sur quatre années - de 2012 à 2016 - contre deux ans pour Axa.

    François Fillon a ouvert des portes au plus haut niveau de la commission européenne et en Allemagne pour la compagnie d’assurance. Le PDG d’Axa de l’époque, Henri de Castries, détient pourtant un carnet d’adresse très fourni dans le monde des affaires internationales.

    D’ailleurs chez Axa, on explique que François Fillon a justement « enrôlé » le PDG d’Axa pour son entregent dans le monde des affaires à l’étranger. Henri de Castries est notamment le président du puissant comité Bilderberg qui réunit politiques, dirigeants et autres personnalités européens et américains pour tisser des liens entre les deux puissances.

    http://bfmbusiness.bfmtv.com/france/francois-fillon-a-touche-200-000-euros-d-axa-1098642.html


    • HELIOS HELIOS 8 février 16:43

      @BA
      ... ce que vous dites parait en contradiction avec ce qu’il se passe actuellement !


      On conclu :

      - soit d’autres ont promis a Axa beaucoup plus (ou que Axa est persuadé que la modif de la Secu ne pourra se faire)
      - soit De Castries n’est pas aussi puissant que cela (en regard de la puissance des autres)

      ... ou le mix des deux cas !

  • julius 1ER 8 février 18:12

    . Sont ensuite édités 4 millions de tracts défendant l’honneur de l’ex Premier Ministre. Pathétique. Cette paresse intellectuelle et politique a forgé son cercueil électoral.


    @l’auteur, 
    il faut faire la différence entre paresse intellectuelle et absence de proposition ....
    et ne pas oublier que pratiquement tous les élus de Droite ont voté contre la Loi sur la transparence des revenus des Députés et Sénateurs en 2013 .... 
    cette absence de transparence leur revient dans la figure aujourdhui tel un boomerang, alors tant pis pour eux pour avoir été en dessous de tout !!!!

  • Ouam Ouam 8 février 18:45

    ca continue.... encore et encore, un veritable tonneau des dalaides ce type la....
    et le pire c’est que la c’est lui dans le viseur, mais AU MOINS la moitié de notre classe politique est de ce niveau...
    c’est desespérant... je vous laisse lire, juger et comprendre...

    http://www.argusdelassurance.com/institutions/henri-de-castries-soutient-fillon-le-choix-de-l-ex-pdg-d-axa-sujet-de-polemique.114822

    http://bfmbusiness.bfmtv.com/france/francois-fillon-a-touche-200-000-euros-d-axa-1098642.html

    si certains ne comprennent toujpours pas pourquoi fillion (qui à touché 200.000€) pour détruire la sécu et obliger par le fait
    les gens à passer à de l’assurance privée (mutuelles), je ne peut plus rien pour vous....

    Meme BFM n’ose plus le cacher (de per d’etre définitivement décridibilisé si ils n’en parlent pas)

    PS : Merci à LR de continuer à garder ce candidat...ca va aussi enlever l’ump au econd tour, ca sera certainement pas mieux avec les autres... mais pire cela sera difficile...vu que les gens pensent que veau-ter pour des partis est la bonne solution...


  • izarn izarn 8 février 18:50

    Bravo !
    Ainsi je suis certain de voter....
    Marine LE PEN !

     smiley

    Mais je n’avais pas besoin de toi !
    Tu sais, jamais je n’aurais voté Fillon !

     smiley

    Dis bonjour aux pov’cons de gogoche...


  • L'Auvergnat L’Auvergnat 8 février 19:07

    A t’elle bénéficié de pôle emploi.......


    Vs avez raison votez les andouilles !!!!!!!!

  • L'Auvergnat L’Auvergnat 8 février 19:22

    Ns avons des politiques médiocres ......+ à droite.....


    Mais du coté des électeurs je me gausse.......surtout ceux qui votent « marine marchande » de vent....

  • diverna diverna 8 février 23:10

    Article bancale : on démarre sur Fillon, au sujet duquel l’auteur va sans doute un peu vite en besogne, et on débouche sur une promo en 5 points, sans rapport.

    Concernant Fillon tout dépend des prochains jours car c’est à peu près le temps qui reste au juge pour mettre en examen Pénélope Fillon. Si le juge laisse courir cela permet à Fillon de jouer sa carte et nombreux encore sont les français qui ne veulent ni de Macron ni de Le Pen et qui ne se voient pas voter pour les très à gauche Hamon / Mélenchon. Juste pour dire que le premier tour peut permettre un retour de Fillon. Je ne le souhaite pas mais sauf à prendre ses désirs pour une réalité il faut le voir comme une réelle possibilité. je sais que ça paraît au moins aussi dingue que l’élection de Trump mais certains français peuvent se dire qu’il sera obligé d’édulcorer la ligne un peu trop dure qu’il promettait et y trouver leur compte.

    • REMY Ronald REMY Ronald 9 février 00:24

      @diverna

      Bonjour.

      Vous avez raison de dire que cet article va un peu vite.

      Comme dans mes précédents articles dont vous pouvez remarquer les dates, j’ai toujours été très en avance sur les évènements.
      Des évènements parfois influencés par la duplication de ces mêmes articles sur le web et par leur distribution sur des milliers de pare-brise.
      Exemple pour Alain Juppé qui est passé de « Président quasi élu » dans les sondages à perdant en à peine 10 jours. Pourtant, il n’y avait aucun article anti-Juppé dans les médias (de droite et de gauche). Des sondages mérifiques. Des centaines de milliers d’électeurs de gauche qui viennent voter pour lui à la primaire de droite (co-gérant le bureau de vote au 100 Avenue de la République à Paris, je les ai vu faire la queue pour voter au point que nous avons manqué d’enveloppes pendant 25 minutes dès 14h, puis de bulletins de vote dans l’après-midi. Dans une circonscription que je connais bien et ayant voté à 65% Hollande).

      Mais pendant 10 jours, les copiés-collés sur le web et les milliers de prospectus reproduisant l’article anti-Juppéd’Agoravox ont efficacement retourné l’opinion publique.

      -

      Idem pour François Fillon, qui a menti et trompé les français comme Alain Juppé.

      Il a baissé de 8 points dans les sondages à la suite de l’article paru dans Agoravox le 10 janvier, bien AVANT l’affaire sortie par le Canard enchaîné. La faute à qui ? A lui-même et à son mauvais programme que les médias avaient eux aussi, cette fois-ci, critiqué. Et encore la faute à Fillon qui a refusé les colloques internes médiatisés pour l’améliorer.

      L’ennui pour lui, c’est que ses 4 millions de tracts n’ont pas l’impact de la vérité trouvé dans les nôtres et dans les médias qui ont farfouillé ses pratiques de voyoucrates. Fillon continue à glisser dans les sondages au point de friser l’humiliation vers une place de 4eme !

      L’ennui pour la France, c’est qu’il a un pouvoir de chantage sur l’ensemble des parlementaires de droites pour des raisons que l’on sait et pour d’autres raisons qu’on ignore encore. Fillon les attire tous vers une défaite électorale cinglante à la présidentielle ET à la législative qui suit.

      -

      La seule et unique chance pour la droite et le centre ? 
      C’est d’avoir le courage de remplacer François Fillon au plus vite.
      Il n’a plus aucune légitimité par rapport aux 4 millions d’électeurs de la primaire, car ceux-ci n’étaient pas au courant de sa voyoucratie phénoménale et auraient voté autrement en le sachant.

      Une élection interne aux Républicains peut intervenir par voie électronique.
      L’urgence en légitime la procédure expérimentale.
      Pas de papier gaspillé. Les candidats s’expriment via le web et les vidéo sur web. Point.
      Que le (ou la) meilleur(e) gagne.
      Il représentera les Républicains bien mieux que l’amoral et suicidaire Fillon.

      Connaissant parfaitement les honteux faits reprochés (légaux ou pas), et le niveau d’amoralité atteint, François Fillon ne mérite pas, ne mérite plus d’être défendu par quiconque. Donc tout élu et cadre républicain continuant à le soutenir à partir du 12 février 2017 minuit deviendra ennemi à battre à toutes les élections suivantes sans exception.

      L’élection électronique par les républicains cotisants, ce n’est pas un avis, ce n’est pas une timide proposition. C’est un ordre.
      Un ordre que je vous transmet et qui provient tant du bon sens élémentaire que du petit peuple en souffrance décidé de se débarrasser des profiteurs.

      A+
      Respectueusement.
      Bon courage
      et bienvenue au futurs votants du Congrès électronique Républicain
      (dont l’organisation débutera probablement à partir du 13 Février 2017)


    • diverna diverna 9 février 09:48

      @REMY Ronald
      J’aime bien Agoravox mais je doute que ce qui est publié ici ait l’impact que vous y attribué. Encore une fois le diagnostic sur « l’erreur Fillon » est une chose mais il devient évident que tout dépend de la justice (ce qui est une première à ce stade du débat électoral). En l’absence de mise en examen je prédis que Fillon s’appuiera sur ce vide. Je ne le défends pas mais sa défense n’est pas si nulle et, au moins, plus personne ne vient le chatouiller sur un programme pas si facile à défendre ! Tout ce que vous conseillez a été refusé et ça ne se joue plus au niveau de la raison : Fillon a les mains libres pour se défendre bec et ongles et, sauf mise en examen, il entraîne inéluctablement la droite avec lui. Tout dépend alors de son score au premier tour face à une gauche divisée.


    • REMY Ronald REMY Ronald 9 février 11:37

      @diverna
      Bonjour.
      Là aussi, vous avez raison. Ecrire sur Agoravox est utile mais non suffisant.
      (D’où, notamment, nos milliers de tracts sur pare-brise reprenant ces articles).

      Concernant la tactique de maintien de Fillon quoiqu’il arrive et quoiqu’il en coûtera par la suite pour les législative, de mon point de vue, c’est vraiment jouer à la roulette russe pour de longues années.

      Le poison de la honte et du doute étant déjà distillé, je ne vois pas comment les militants républicains peuvent argumenter au niveau local.

      Sur ce point, des journalistes ont bien mieux écrit que le simple militant de base que je suis. Je recommande la lecture du n°2727 (9-15 Février, titré « Tartuffe ») de l’Obs comme un des exemples de la qualité rédactionnelle sur cette triste affaire, tant au niveau du fond que de la forme. Cette lecture complète bénéfiquement la simple lecture du tract Fillon et du FigMag. Les « Gamelins » et autres hobereaux autour de l’autiste Fillon, cramponnés à cette stratégie stérile de « défense Maginot » sont en train de mener leurs militants de base au massacre électoral. Quel immense gâchis à cause de ce salopard !

      Pour les électeurs dont le pragmatisme remplacerait momentanément l’idéal gaullien, je leur propose d’attendre au moins les sondages du 12 Février avant de se lancer corps et âme dans ce Dien-Bien-Phu indéfendable moralement et dont les conséquences politiques vont pourrir toutes les prochaines années. J’ai envie d’ hurler « De Gaulle, Séguin, revenez, ils sont devenus fous !!! ».

      Les cadres républicains étant paralysés pour des raisons connues et non encore connues, c’est aux militants de bas de reprendre la main. Pour en sortir, la seule solution est de faire voter électroniquement tous les cotisants républicains. C’est possible juridiquement et largement faisable techniquement. L’entêtement de Fillon nous aura déjà fait perdre 3 semaines. Donc bien plus que le délai de 15 jours de patience qu’il avait réclamé. Il faut agir chirurgicalement et vite.

      A+
      Cordialement et respectueusement.


Réagir