vendredi 19 mai - par REMY Ronald

Ministères : Les incroyables oublis de Macron

La liste « définitive » des investitures (comprenant une dizaine de couacs dont quatre candidats investis sans leur volonté et sans dossiers déposés) n’a eu de cesse d’évoluer au gré des négociations avec des dignitaires de droite, du centre et du PS. Des négociations censées ne pas exister (n’est-ce pas Monsieur Bayrou ?…). Toujours à coup d’annonces péremptoires et d’horaires précis (sans cesse reportés), notre élite dirigeante nous a refait le même coup avec la liste également définitive des Ministères, eux-mêmes également « non négociés » (n’est-ce pas Monsieur Hulot ?). Une fois passé le rouleau compresseur médiatique pour encenser le casse tête résolu sur les parités hommes-femmes, jeunes-vieux, droite-gauche (barbus-ou non barbus ;-)), etc., les « Bouledogues de la République » ont calmement scruté cette liste. Ils ont découvert au moins CINQ grands oublis qui vont devoir être corrigés…

Le Ministère du logement a disparu (sans doute à cause du spectaculaire échec de l’ex Ministre du logement Cécile Duflot. En signe de renouvellement de l’élite dirigeante ayant brillé par la réussite, cette jeune députée se représente dans notre 6eme circonscription (11eme arrondissement) avec le soutien du Parti socialiste qui n’a toujours rien compris à l’évolution électorale quasi tectonique de 2017. Pour faciliter cette « compréhension », nous allons donc aider Pierre Person (fondateur des jeunes pour Macron) à devenir le plus jeune député de France. Au passage, nous lui demanderons d’appuyer notre demande de restauration du Ministère du logement. Sa suppléante Bouchra Nazzal sera peut-être plus convaincante que nous pour obtenir aussi un secrétariat d’Etat précisément chargé du logement social (actuellement en dramatique souffrance). Allons-nous attendre encore cinq ans pour que notre original plan massif de logements sociaux voit enfin le jour ?

 

Le Ministre du tourisme avait été abandonné par les précédents quinquennats entraînant le déclin des indispensables soutiens à cette industrie pourtant créatrice d’emplois, avec le résultat pathétique que l’on sait (notamment la disparition d’un quart des pianos-bar, le quasi génocide du métier d’interprète itinérant à cause des aberrantes paperasseries demandées pour les « chanteurs au chapeau », la stagnation des autres activités de tourisme et loisirs bien avant les attentats, la baisse de l’activité hôtelière car devenue hors de prix à cause des accumulations successives de charges, etc.). D’où le déclassement touristique de Paris par rapport à Londres, Bruxelles, Madrid et… Berlin ! (Oui, en terme de chiffres d’affaires, dépassés par les allemands, comme pour l’agriculture). L’abandon ministériel de cette activité déclinante, pourtant non délocalisable, source d’emplois et de devises, demeure un mystère, que seule la logique de nos brillants et efficaces ENArques peut expliquer.

 

Le Ministère de l’insertion sociale n’a pas eu la côte non plus au sein de l’équipe start up entourant Macron. Il est vrai que l’augmentation de la pauvreté, de l’illettrisme, des échecs scolaires (150.000 jeunes sortent du système éducatif sans diplôme, le taux d’échec le plus élevé d’Europe), la clochardisation de la formation permanente, la hausse du nombre de « sans-dents » et de SDF, le gouvernement socialiste sortant n’avait pas particulièrement brillé par sa réussite. Au moins, Sarkozy avait fait la promesse du zéro SDF à la fin de son mandat. Ici aucune promesse de Macron et de son staff. Le terme même de SDF n’a jamais été prononcé, systématiquement gommé par les boites de com électorales types Walt Dysney Hollywood chewing gum, malgré nos nombreux textes envoyés. Des propositions rédigées par un ancien SDF, vous vous rendez-compte, quelle horreur ! Comme pour notre plan envers les sans-abris, comme pour l’action envers les sans-dents (dont je fais partie), comme pour l’aménagement des retraites en manque d’annuités (à cause du chômage endémique français depuis 25 ans), notre plan proposé de création de millions d’emplois privés « sociétaux » (pas de charges sociales pour les emplois sociaux) va donc passer à la trappe cinq années de plus…

 

Le Ministère de la réforme des banques et du crédit n’a jamais existé. Dommage. On en a vu les terribles conséquences économiques et financières lors de la grande crise dite des « subprimes » en 2008, la plus grande crise depuis les années 30 et dont on continue à payer les conséquences avec nos taxes et nos impôts. C’est l’une de nos principales revendications depuis huit ans, avec l’objectif d’encadrer les prêts à taux variables (source de la grande crise de 2008) et les activités spéculatives (origine de l’aggravation de cette crise de 2008). Nous demandons même une interdiction au moins en France de tous les produits spéculatifs dits « dérivés » dans les 12 mois. Hélas, trois fois hélas, bien que nos tracts (dans le triangle bastille Nation République), nos articles et nos lettres à l’équipe Macron aient frisé le harcèlement, silence total. Pendant toute l’année de campagne d’Emmanuel Macron, pas UN seul journaliste (médias aux ordres ?) n’a osé poser la question à l’ex brillant banquier. Interdiction absolue d’en parler. Omerta complète gentiment respectée.

 

Hélas, le grand bordel financier mondial continue. Rien n’a véritablement changé, si ce n’est la loi socialiste récemment votée avec grande discrétion médiatique (là aussi…) stipulant qu’en cas de crise, les épargnes pourront être saisies par les banques au-delà de 100.000 euros. Si vos projets d’investissement dans un appartement ou une entreprise tombent au milieu d’un crack, les « banksters » auront le droit de tout vous voler grâce à ce Parti Socialiste vraiment très bizarre. Même sort pour les assurances vie, investissement adoré par les français. Par de révolte de la population, pas de protestation des partis, pas un battement de cil de la médiasphère. Ceci expliquant peut-être cela… L’injustice causée par les prêts à taux variables arnaques va perdurer également. Car la décision de justice confirmée trois fois (8-02-2013 et 7-03-2014 TGI de Nanterre, 25-06-2014 TGI de Paris) ordonnant 18 milliards de remboursement d’intérêts abusifs à un premier lot de 270 communes spoliées a été soutenue par le Conseil constitutionnel (29-12-2013) mais bloquée par le gouvernement socialiste et la majorité socialiste sortante lors de la torpeur des vacances de l’été 2014. La chape de silence a également été imposée par l’équipe Macron sur ce dossier brûlant. En une année de campagne largement médiatisée, pas une virgule non plus. Bizarre non ? Pourquoi ? Ce silence particulièrement têtu semble déterminer à l’avance les futures décisions ministérielles sur ce sujet. Surtout maintenant avec un François Bayrou comme garde des sceaux. Après plus de 25 longues années (honte à la lenteur de la justice française) de coûteux procès (coûteux pour les contribuables je précise), même Bernard Tapie (grossièrement arnaqué par le Crédit lyonnais via paradis fiscaux) ne verra pas la couleur de son argent. A moins que la Cour européenne de justice, interpellée sur ces deux coûteux dossiers d’arnaque bancaire, n’intervienne enfin pour rétablir le droit… (Au fait, j’avais demandé plusieurs fois si le FN veut voir la France quitter les institutions judiciaires européennes ? Pas de réponse non plus. Eux comme JLM n’ont pas daigné s’occuper de ces sujets pendant la campagne présidentielle. J’espère que cela va changer avec la campagne législative grâce à vos multiples sollicitations/engueulades citoyennes).

 

Le Ministère de la recherche mériterait d’être massivement soutenu en lien étroit avec l’aide à la création d’entreprise et l’aide à l’exportation. La recherche c’est les emplois de demain. Mais ce budget a été hélas sacrifié et divisé par deux pendant le précédent quinquennat socialiste. Peut-être vont-ils se sentir capables de la relancer concrètement avec le nouveau gouvernement. Au vue de la liste des personnalités présentées et des projections de budgets… je crains pour ce secteur en péril, car la part française sur les brevets ne cesse de s’effondrer. Donc à surveiller de prêt.

Aux USA, ils bénéficient aussi du soutien d’un ministère des « achats stratégiques d’entreprises ». En les imitant sur ce point précis, on cesserait de perdre bêtement des entreprises rentables comme GEM+ (inventeur des cartes à puces, largement bénéficiaire avec 74% du marché mondial à l’époque du rachat américain). Au vu de son intervention dans l’affaire Renault, je sens Emmanuel Macron capable d’initiative structurelle à ce sujet. Mais capacité ne veut pas toujours dire volonté. La dernière prise industrielle américaine (2016 via General Electric avec une embrouille judiciaire parallèle suspecte) sur les hélices de turbines nucléaires d’Alstom (marine militaire et centrales électriques) laisse un goût très amer… surtout parce que suivie ensuite par 6.500 licenciements en France et en Europe. Un beau gâchis qui aurait pu être évité comme beaucoup d’autres si l’Etat français avait fait son travail d’actionnaire vigilant. C’est la raison pour laquelle, selon moi, au moins un Secrétariat d’Etat devrait regrouper sous son autorité à la fois tous les dossiers stratégiques, une banque d’investissement spécialisée dans le rachat d’actions et des hauts fonctionnaires vigilants, (sévèrement sélectionnés, intelligemment rémunérés, dont la corruption et le pantouflage post ministériel en grande entreprise serait rendu impossible).

 

Le « macronien critique » que je suis continue paradoxalement à soutenir Emmanuel Macron.

(traditionnelles réactions agressives voire d'insultes des pro Mélenchon et des pro FN. J'ai l'habitude. Donc je poursuis mon raisonnement)

Pourquoi ?  Pour les qualités qu’il a, et aussi pour celles qu’il peut acquérir s’il est bien entouré. Parce que les autres grands partis parlementaires et les autres dignitaires de droite et de gauche ont échoué (certains en profitant pour s’en mettre plein les poches au passage). Pour la démarche trans-partis qui a surpris tout le monde pendant sa campagne et lors de la formation du gouvernement. Une démarche qui a été la nôtre ces 25 dernières années. Pour sa meilleure connaissance des banques et des méandres du système financier international que les autres politiciens qui n’ont pas vu arriver la crise et ensuite n’ont pas su la traiter. Pour sa capacité à s’émanciper un jour des « banksters » (de leur faire le coup de Poutine). Parce qu’une prochaine grave crise est annoncée d’ici un ou deux ans par nombre d’économistes (déjà surnommée « crise des produits spéculatifs dérivés ». Elle serait plus importante que celle de 2008). Et surtout, oui surtout, parce que si Macron échoue, une révolte type 1789 risque d’avoir lieu. Mon boulot, celui des « bouledogues de la République » est donc d’empêcher ou de limiter cette catastrophe annoncée (et systématiquement niée, hélas, par notre élite dirigeante).

 

=============================================

 

NB 1 - J’ai proposé à l’équipe Macron d’affronter la candidate socialiste sortante dans la 15eme circonscription (20eme arrondissement). Sans investiture LRM, (pour ne pas fâcher les accords électoraux secrets avec le PS), mais avec au moins un économiste du Mouvement En Marche comme suppléant. Parmi 300.000 adhérents LRM (dont moi-même), un « œil de Moscou » aurait permis de me surveiller de prêt et d’influer sur nos propositions VLC « gagnant-gagnant » envers les banques. Des propositions, relues, corrigées, ciselées pour ne pas trop effaroucher les banques, certes, mais permettant d’obtenir in fine ce que nous, les parias, les exclus, nous désirons. 

 

NB 2 - Je vous invite vous aussi à vous présenter ou à être suppléants à toutes les futures élections. Quelle que soit l’étiquette politique, l’important est de multiplier le nombre de « Bouledogues de la République ».



19 réactions


  • Etbendidon 19 mai 09:41

    Et alors ?
    L’auteur croit encore à la démocratie et au bonheur des peuples
     smiley
    En cas de victoire de LEPEN les grands « démocrates » (Hollande et Cazeneuve) qui nous gouvernent avaient prévu de ne pas lui donner l’accès au pouvoir en fomantant des émeutes de fachos-gauchos partout.
    Ce n’est pas du complotisme non c’est un bon journal gaucho libéro compatible qui l’affirme l’OBS
    http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170516.OBS9474/si-le-pen-avait-ete-elue-le-plan-secret-pour-proteger-la-republique.html


    • Alren Alren 19 mai 17:12

      @Etbendidon

      En cas de victoire de Le Pen, les gens ne seraient descendus dans la rue que si son gouvernement avait pris des mesures anti-sociales. On ne mobilise pas les manifestants comme ça, d’un claquement de doigts.

      Comme Macron prendra des mesures anti-sociales, notamment sur le code du travail et l’indemnisation du chômage qui va exploser, il y aura donc des manifestations monstres de gens ayant voté FI et FN.

      Et au bout d’un temps les CRS seront épuisés, leurs familles et leurs enfants fatigués de subir la haine et le mépris de leurs voisins et camarades de classe.

      S’il y a un mort lors d’une manifestation de travailleurs dans la rue, la situation sera pré-insurrectionnelle.


    • Etbendidon 19 mai 19:12

      @Alren
      je crois que vous révez !
      Les français sont des veaux des moutons et des pigeons
      personne ne mouftera
      Les patrons des syndicats sont achetés comme tout le reste (presse, merdias ...)
      Le NWO est en route et personne ne le stoppera
      C’est un fascisme rampant on le voit pas mais il est 1000 fois plus puissant que le nazisme et autres frivolités
      Ceux qui géneront disparaitront (il existe des services « blackwaters » pour faire ça)
      L’auteur marche lui aussi
      Demain il dira : J’ai marché mais il sera trop tard
      Pour ma part je suis admiratif de voir ce puzzle géant se constituer et se mettre en place
      C’est le grand oeuvre alchimique du pouvoir
      GOD BLESS THE WORLD !
      A moins que tout implose et que Gaia (la terre) se révolte
      Dabs ce cas bonjour les dégats
       smiley


    • REMY Ronald REMY Ronald 20 mai 10:20

      @Etbendido
      Bonjour.
      Je constate que le courant conspirationniste demeure très vivace...
      A la limite, tant mieux puisqu’il tireront les signaux d’alarme largement à temps pour sauver la ripouxblique et la démoncratie vertueuse smiley
      Blague à part.
      Je pense, comme il l’a clamé place de la pyramide, que la victoire de Macron est fragile. Cinq grandes écuries sont dans l’arène électorale.
      .
      Le PS, le plus faible, fera le score le plus bas, mais des barons bien implantés vont chèrement vendre leur peau (surtout que Macron a manoeuvré et leur a négocié plusieurs circos gratos).
      .
      FI subit un pathétique sabotage par les communistes, mais ne va pas disparaitre. Je connais leurs militants et leur rage. Trop dispersés, il ne vont pas être bien représentés, mais c’est la force de rue la plus puissante. Une plus grande maturité dans son programme, prenant en compte les réalités et surtout les revendications des 8.000 communes spoliées par les prêts à taux variables arnaques, aurait pu le rebooster dès cette législative. Dommage.
      .
      LR apparait sur la défensive et bien mollasson face au magnifique coup joué par Macron avec son gouvernement d’ouverture. Bien qu’ayant mis de l’eau dans leur vin programmatique (ou parce que ?), les républicains vont morfler côté sièges.
      Mais l’électorat populaire de droite ne disparaitra pas et demeurera suspicieuxt.
      .
      Le FN va se refaire à cause de sa sourdine sur l’Euro (trop anxiogène, trop compliqué) et surtout à cause... du spectaculaire ramollissement LR.
      .
      En résumé, la victoire de Macron à la présidentielle et son beau coup gouvernemental va lui donner un coup de pouce pour la législative, mais ne fera pas disparaitre les détestations recuites qui marinent dans les partis d’opposition. Le dernier sondage (19-05-17) lui accorde le taux de confiance le plus bas de l’histoire de la Ve République : 45%. Du jamais vu. Même Hollande et Sarko avaient obtenu bien mieux (55%).
      .
      Ma conclusion va encore faire hurler ici : 
      .
      Les périls et les enjeux sont importants.
      La nervosité et l’impatience des français sont grandes.
      Un échec de ce nouveau quinquennat risque de déboucher dans un nouveau 1789.
      Par conséquent,
      je (et nous, VLC, les bouledogues « en marge ») demeureront « macroniens critiques et vigilants ».
      Il faut sauver le soldat Macron et -VITE- lui donner la majorité parlementaire dont il a absolument besoin pour -VITE- lancer les réformes dont la France a besoin.
      Pas de place pour l’hésitation et pour...
      ... le complotisme passif   smiley
      A+
      cordialement


  • zygzornifle zygzornifle 19 mai 11:20

    il est trop intelligent pour faire des oublis, c’est tout calculé ......


    • troletbuse troletbuse 19 mai 13:02

      @zygzornifle
      Sûr, les plans anti-émeutes sont déjà prévus en ce moment. Car je pense que ça va arriver...quand une partie des 30 millions de Français aveugles ouvriront les yeux. La répression sera terrible. Mais les Français l’auront bien cherché. smiley


    • troletbuse troletbuse 19 mai 13:09

      @troletbuse
      Il n’est pas trop intelligent, mais plutôt trop pervers et soumis au NOM qui lui a tout soufflé.


    • Dzan 19 mai 18:40

      @troletbuse

      Oh fan de chichoune, j’ai bien peur !!!


  • Albert123 19 mai 12:30

    « Des oublis » ... la bonne blague, toujours les même réflexes de soumission, on ne veut pas heurter le maître alors timidement on parle d’oublis


    « Le « macronien critique » que je suis continue paradoxalement à soutenir Emmanuel Macron. »

    ah putain fallait l’oser celle là.

    « Hélas, le grand bordel financier mondial continue. » 

    bah vous vous attendiez à quoi d’autre ?

    « Pour sa meilleure connaissance des banques et des méandres du système financier international que les autres politiciens qui n’ont pas vu arriver la crise et ensuite n’ont pas su la traiter. Pour sa capacité à s’émanciper un jour des « banksters » (de leur faire le coup de Poutine). »

    ah d’accord an fait votre perception du monde c’est celle du petit nuage rose où les licornes et les poneys se sodomisent avec un sourire colgate ultrabritght




  • REMY Ronald REMY Ronald 19 mai 18:25

    Communiqué République En marche de Richard Ferrand, ce vendredi 19 Mai à 16h07 :

    Mercredi, le Président de la République, Emmanuel Macron, m’a fait l’honneur de me nommer ministre de la Cohésion des Territoires, sur proposition du Premier ministre Édouard Philippe.

    Cette thématique est au cœur du projet présidentiel que nous avons porté ensemble durant de longs mois de campagne. J’aurai à cœur de promouvoir la mobilité territoriale, l’égalité dans l’accès aux services, partout et pour tous, de lancer notre plan ambitieux de construction de logements.../...

    Par ce communiqué lapidaire au surlendemain de la distribution des ministères, on comprends que Richard Ferrand a récupéré en catimini le ministère du logement !!! 
    .
    Ce courriel étouffe ainsi dans l’oeuf la polémique concernant ce ministère. Tellement peu important chez les socialistes (malgré la crise du logement qui dure depuis des décennies), ce ministère de seconde zone en était devenu fantômatique au point de disparaitre ! On peut dire là aussi, comme pour les couacs de la présidentielle (crime de l’humanité en Algérie, etc.) et pour la législative (couacs de certaines candidatures), la récupération acrobatique du loupé médiatique est remarquable avec cette restructuration ministérielle improvisée à la haute volée. Reconnaissons au moins cette extraordinataire capacité d’adaptation et de flexibilité de l’homme à tout faire Richard Ferrand.


    • Eric F Eric F 19 mai 19:49

      @REMY Ronald
      Le Huffington Post a indiqué qui était en charge des postes non éxplicitement cités.

      http://www.huffingtonpost.fr/2017/05/18/gouvernement-philippe-qui-va-soccuper-du-tourisme-du-logement_a_22096743/

      Ceci étant, il y a un gouvernement « resserré » (enfin, moins que prévu avec 18 et non 15 ministres), que l’on ne nous refasse pas le coup, après les législatives, du précédent gouvernement qui comportait une vingtaine de secrétaires d’états, parfois redondants ou superfétatoires (histoire d’équilibre politique, régional, paritaire, ethnique, de classe d’âge, de couleur de cheveux, etc.).


    • REMY Ronald REMY Ronald 19 mai 22:10

      @Eric F
      Bonjour.
      Merci pour ce lien.
      Il confirme mes soupçons, à savoir que certains ministères ont bien été oubliés (ou « laissés à plus tard » ???)
      Je cite donc cet article :

      Gouvernement Philippe : Qui va s’occuper du tourisme, du logement et de tous ces autres ministères disparus ? Logement, jeunesse, aide aux victimes n’ont pas de ministre dédié. Mais des indices permettent de savoir qui va s’en occuper.

      On parle « d’indices ». Cela ne fait pas très « programmé » ni très « jupitérien ».
      C’est plutôt le flou, la précipitation et l’impréparation.
      Je fais confiance à Macron pour corriger le tir.
      (mais pas trop à son proche entourege qui a montré sa faiblesse et un excès de simple suivisme à de nombreuses occasions).
      A+
      Cordialement.

    • Eric F Eric F 19 mai 23:25

      @REMY Ronald
      Comme il y a eu passation entre le précédent gouvernement et le nouveau, tous les ministères et secrétariats d’état existants ont bien été transmis, un éventuel oubli aurait été signalé par l’« ancien » tenant du titre.


    • REMY Ronald REMY Ronald 20 mai 09:06

      @Eric F
      Très bonne remarque.
      Comme le Huffingtonpost, je suis impatient de découvrir comment cela s’est passé cette fois-ci.
      On verra ce que va éditer la presse spécialisée accréditée pour nous éclairer sur cette mystérieuse transparence gouvernementale de la passation des pouvoirs (et des dossiers qui vont avec).
      A+ Cordialement


  • Alain 19 mai 21:04

    il y a quelques jours,l’auteur de l’article nous faisait l’apologie de Macron.On allait voir ce que l’on allait voir.
    Et maintenant, il fait le saule pleureur.

    Si on n’a le meilleur des présidents, on peut aussi dire que certains rédacteurs sur ce site ont la mémoire courte ou nous prennent vraiment pour des cons.


    • REMY Ronald REMY Ronald 19 mai 22:34

      @Alain
      Bonjour Alain.
      Taratata, stop, relisez mes dix derniers articles.
      (20-02,24-02,01-03,08-03,16-03,07-04,18-04,28-04,09-05,13-05-2017)
      Je n’ai jamais insulté personne et j’ai toujours écrit comme un « macronien critique ».
      Je continue simplement sur cette voie car je n’en vois pas d’autres.
      L’échec du quinquennat Macron serait catastrophique.
      Oui, il faut aider le soldat Macron, car tout peut être amélioré dans la vie.
      .
      N’avoir que des applaudisseurs et des flateurs autour de lui ne lui apporterai rien au niveau amélioration de l’efficacité.
      .
      L’arrivée d’hommes politiques d’expérience est une excellente chose et je l’ai salué, car son mini staff autour de son omniprésent bras droit Richard Ferrand avait démontré des failles successives fort gênantes.
      .
      Ce sont mes répétitives suggestions programmatiques depuis six mois (dans la foulée de nos nombreuses années de militantismes sur ces mêmes sthèmes) qui ont sans doute indisposés le QG de Macron et m’ont fait perdre l’investiture dans notre 11eme arrondissement (6eme circonscription).
      Il est vrai que j’avais peut-être un peu exagéré, vu que chaque article de « critique constructive » sur Agoravox afait l’objet d’un envoi à l’équipe Macron et d’une distribution de tracts sur pare-brise dans le triangle parisien Bastille, République Nation. Cela a peut-être frisé le harcellement idéologique.
      .
      Bonne lecture.
      A+
      Cordialement.


  • zygzornifle zygzornifle 20 mai 13:27

    Un politicien ne peut faire carrière sans mémoire, car il doit se souvenir de toutes les promesses qu’il lui faut oublier. Frédérique Dard .


Réagir