mercredi 5 avril - par Laurent Herblay

Présidentielles : et si nous étions au début de nos surprises ?

Bien sûr, les sondages promettent un second tour Le Pen / Macron. Mais on ne peut pas dire qu’ils aient été très visionnaires lors des primaires… Et si de nouvelles surprises nous attendaient le 23 avril au soir : Mélenchon au second tour, la bulle Macron dégonflée, Marine Le Pen éliminée au premier tour, un « petit » candidat qualifié… La dernière ligne droite pourrait-elle nous surprendre ?

 

Ci-gissent Hollande, Sarkozy, Juppé, Valls, les primaires, le PS et l’UMP
 
Même si cette campagne est cauchemardesque par le poids des affaires, l’absence de débat de fond, ou bien sûr le casting qui semble se profiler pour le second tour, quand on prend un peu de recul, il y a des motifs à satisfaction. Jamais sans doute une campagne électorale n’aura permis à ce point un tel renouvellement politique : un président sortant n’osant même pas se présenter, son prédécesseur lourdement défait lors des primaires internes, deux anciens Premier ministres de triste mémoire éliminés lors de leurs primaires respectives, un PS à l’agonie, qui terminera au mieux cinquième, écrasé entre Mélenchon et Macron, et des Républicains en route vers un véritable Waterloo.
 
Bien sûr, si, par un numéro d’illusioniste assez incroyable, Macron retourne à l’Elysée comme président, quelques années après y avoir officié comme conseiller et y être allé comme ministre, il y a fort à parier que notre envie de renouvellement ne soit pas satisfaite. Mais on ne peut pas exclure que cette élection produise d’autres surprises. En effet, Mélenchon semble créer une dynamique intéressante. Après avoir littéralement croqué Benoît Hamon, il est désormais proche de la place de troisième homme. Même s’il a de vraies limites, on peut aussi penser qu’il n’est pas le moins mauvais des cinq principaux candidats tant les autres prétendants au second tour ne sont pas sans limites…
 
Les faiblesses d’Emmanuel Macron sont connues. C’est la grenouille de la fable, dans des circonstances extraordinairement favorables, mais dans la dernière ligne droite, les Français pourraient se rendre compte de la supercherie qui consiste à faire passer pour nouveau un des principaux inspirateurs de la majorité précédente, dont tout le monde ou presque s’accorde à dire qu’elle a largement échoué. Et son discours, très largement en continuité avec celui de son ancien patron, pourrait finir par apparaître pour ce qu’il est, à savoir une version à peine remaniée du hollandisme. Ne peut-on pas imaginer que dans la dernière ligne droite, il puisse s’effondrer comme Benoît Hamon ?
 
Cela ne laisserait pas forcément Marianne en tête en tête avec Marine Le Pen, la trop communiquante présidente du FN, qui a encore démontré que, comme au PS et chez les Républicains, elle préfère de loin la communication à la réflexion, outre les autres limites de sa PME politique familiale. En 2012, il était déjà peu acceptable qu’elle soit incapable de défendre ses prétendues idées économiques, après huit ans passés tranquillement au parlement européen. Cinq ans après, il n’y a pas le moindre progrès sur ces sujets, entre un plan mal conçu sur la sortie de l’euro qui ouvre la voie à une Tsipras, et la même incapacité à défendre certaines idées, les cantonnant dans une position minoritaire.
 
 
De ce paysage baroque pourrait donc survenir de nouvelles surprises, après l’effondrement de François Fillon et celui de Benoît Hamon, tant aucun candidat ne semble véritablement convaincre une majorité de Français. Les deux favoris du jour ont de vraies limites et doivent davantage leur place à un concours de circonstances qu’à une adhésion majoritaire. Une recette pour d’autres surprises ?
 


30 réactions


  • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 5 avril 13:33

    son discours, très largement en continuité avec celui de son ancien patron

    C’est rien de le dire !


  • Fergus Fergus 5 avril 15:35

    Bonjour, Laurent

    Beaucoup de fantasmes et d’hypothèses hasardeuses dans cet article.

    Deux observations sur les sondages :

    - Si ceux de 2002 ont fait l’objet d’erreurs significatives dans l’appréciation du score de Le Pen, ceux de 2007 et de 2012 - enrichis des enseignements de 2002 - ont été fiables et ont, à peu de choses près, été conformes aux résultats des scrutins.

    - Les sondages de primaire sont un exercice périlleux pour les sondeurs. Et pour cause : les mouvements d’électeurs se font à l’intérieur d’une même famille politique et sont, de ce fait, très difficiles à anticiper.


    • Gavroche 5 avril 17:16

      Bonjour Fergus


      La surprise sera Cheminade C/ Lassalle. au 2ème tour.

      Ce jour là on va remplir les urnes en vrac, les jeter à la mer, puis engager une bagarre nationale à coups de polochon et la faction gagnante sera déclarée vainqueure.

      Puis il y aura un banquet de sangliers rôtis et le barde sera attaché en haut d’un arbre. smiley

      Bonne journée.

    • Le421 Le421 5 avril 18:26

      @Fergus
      Malheureusement, les gens sont tellement bêtes dans ce pays qu’ils sont capables de choisir une baudruche comme Macron...
      Apprenez à parler comme lui :
      www.lepipotron.com/


    • Fergus Fergus 5 avril 19:18

      Bonsoir, Le421

      Ce n’est pas qu’une question de bêtise à mon avis. Le PS s’étant sabordé avec application durant 5 ans et les Républicains ayant maintenu la candidature de Fillon après la révélation de ses détournements d’argent public, voter pour Macron est apparu comme une évidence pour beaucoup de gens qui ne veulent voir ni Fillon ni Le Pen à l’Elysée.

      Puisse Mélenchon gratter encore des voix sur Hamon jusqu’à pousser celui-ci à renoncer, et cela donnerait une chance de 2e tour Mélenchon-Le Pensmiley


    • Le421 Le421 6 avril 13:47

      @Fergus
      Figurez-vous que je connais des gens qui votent habituellement LR, relativement honnêtes envers eux-même, et qui ne veulent pas d’un Président « mis en examen ».
      En pesant les patates d’un coté et de l’autre, ils vont voter Mélenchon, au final...


  • zygzornifle zygzornifle 5 avril 15:39

    Vive le suspens , avec le foutoir de 30 ans d’alternance LR PS les politiquaillons ont bien mérité l’incertitude .....

    Le seul assuré de la victoire sera celui qui se retrouvera au second tour face a Marine Le Pen si elle passe le 1er tour car les Mougeons (moitié moutons moitié pigeons) vont veauter contre comme des déneuronnés qu’ils sont .... 

    • Le421 Le421 5 avril 18:28

      @zygzornifle
      Effectivement, pour mettre Marion Anne Perrine Le Pen De Montretout et sa clique au second tour, il ne faut pas avoir la lumière à tous les étages.


    • Tall Tall 5 avril 18:41

      Elle va à peine faire 30%


    • izarn izarn 5 avril 22:56

      @Le421
      Dit pas ceux qui ont « voté inconditionnellement » pour Hollande ça vaut son pesant de cacahuètes...


    • izarn izarn 5 avril 23:04

      @izarn
      Et je ne vous raconte pas pour qui ils vont voter, une fois Marine au second tour !
       smiley
      Mélenchon tu la sens la quenelle ?
      Un hymne au chien de Pavlov ; quand ils voient Marine ils mordent....
      Ils n’ont pas d’autre chat(te) à fouetter ?
       smiley


    • Le421 Le421 6 avril 13:55

      @izarn
      Perso, je ne voterais pas contre MLP si Mélenchon n’est pas au second tour.
      Pourquoi ?
      Ben, je pense qu’il faut que les gens comprennent définitivement où ils vont mettre les pieds.
      Moi ? Je ne crains plus grand chose et je reste un ancien militaire.
      C’est comme la mobylette, y’a des choses qui ne s’oublient pas.
      Voyez ce que je veux dire.
      Mon père a dézingué les fachos en 42, j’ai du sang de lui.

      Pas facho le FN, bien sûr !!

      Quand on a des Fred Chatillon qui pleurent à l’anniversaire de la mort du Führer ou des élus qui proposent de récupérer les dents en or des roms, sans parler de la comparaison entre le nombre des chômeurs et le nombre d’immigrés, arguments de la propagande hitlérienne en 36...

      Reste un slogan à utiliser.
      Confiez-moi le pays et dans dix ans, vous ne le reconnaîtrez pas.
      Promesse tenue d’Hitler en 36.

      Quand on gratte la peinture, le vert de gris réapparait aussitôt.
      Et ça, ce n’est pas et ça ne sera jamais « ma France »...


  • LE CHAT LE CHAT 5 avril 15:58

    Dupont Gnangnan aura t il ses frais de campagne remboursés ???

    ça c’est une interrogation , à mon avis le seul des 6 petits candidat pour qui c’est possible ..


  • sweach 5 avril 17:33

    *la majorité précédente, dont tout le monde ou presque s’accorde à dire qu’elle a largement échoué.* 

    A dire vrai il y a quand même quelques exemple de bonne action du gouvernement Hollande.
    Une et non des moindres est le plafonnement des niches fiscal à 10 000 euros, certe ce n’est pas rétroactif et on va mettre des années avant d’en voir les effets, mais c’est une vrai politique de gauche.
    il y a eu une embauche de 60 000 fonctionnaires dans l’ Education nationale
    il y a eu la mise en place d’une décote pour l’impot sur le revenu, même si je ne suis pas hyper fan, ça reste une bonne action.
    il y a eu une augmentation, (voir création dans certain) cas des taxes sur les plus-valus boursières
    Certaine niche fiscal sont moins généreuse.

    Bref pas de quoi éclipser le CICE, la loi Macron ou El khomri, mais dans l’ensemble tout n’est pas à jeter en bloque dans ce quinquina que je trouve moins pire que celui de Sarkozi, même si on compare de la médiocrité.


    • Statis Statis 5 avril 21:47

      @sweach
      Effectivement il y a quelques trucs à sauver du quinquennat Hollande mais les reculades les coups à gauche puis les coups à droite font que la France a fait du surplace alors que nos voisins européens ont avancé. Si on compare la France à ses voisins européens (la zone Euro), le quinquennat Sarkozy s’en sort mieux (chômage qui monte moins en France que chez nos voisins ; dette qui augmente moins) que le quinquennat Hollande (chômage en légère hausse en France alors qu’il baisse chez nos voisins, dette qui monte plus en France). 

      Et avec Macron ce sera comme avec Hollande, du patinage artistique, un coup à gauche, un coup en avant, un coup à droite, un coup en arrière. Non merci.

    • sweach 6 avril 11:13

      @Statis
      Bon je le redis on compare à qui sera le moins pourri des deux.


      Je ne suis pas de votre avis, les actes du quinquennat de Sarkozy ne sont pas meilleur, car vous prenez comme point de comparaison les autres pays de l’UE.
      Les actions de Sarkozy ont été négatif sur le long terme, principalement avec les 200 Milliard de cadeau de dette fait aux banques sans précédant et qui n’est pas due à l’auto-alimentation de l’intérêt de la dette, bref c’était « dépenser plus pour gagner moins », ainsi que la suppression de la taxe professionnel et la mise en place d’une dotation avec nos impôts pour palier ce gros manque à gagner, maintenant on la retire et c’est les taxes foncières qui explosent.

      Le gouvernement Hollande était pourtant bien parti, en rééquilibrant un peu les budgets, en montant les impôts a un niveau plus décent, en tordant le coup à des niches fiscal, ce sont des actions qui prennent du temps pour montrer leur effet positif, surtout en étant aussi mole.
      Seulement à mi-manda au lieu d’injecter ces prélèvements dans des plans de relance comme la recherche, le bâtiment, les infrastructures, ou tout simplement dans la fonction public comme on pourrait l’attendre d’un gouvernement de gauche, ils ont fait la grosse connerie de tout donner aux multinationales et entreprises via des allègement fiscaux sans contre parti.

      Partir du principe que payer moins d’impôt permet à une entreprise de se développer est une connerie, une entreprise se développe uniquement en vendant ses produits POINT BARRE

      Ce plafonnement des niches fiscal est donc un petit pas dans le bon sens, même si l’idéal serait qu’ils soient impossible de défiscaliser, c’est l’une des plus grande connerie et source d’injustice que de laisser aux riches leur profits et de prendre aux pauvres, eux qui ne peuvent pas défiscaliser. 

    • Le421 Le421 6 avril 13:58

      @sweach
      La lucidité de votre analyse fait plaisir quand on a affaire à des esprits binaires comme sur Agoravox.
      J’ai pu notamment prendre ma retraite à 60 ans...
      Alors que bientôt, vu les busards qui risquent gagner !!
      A moins que, un réflexe de dernière minute...


  • JDCONSEIL 5 avril 17:39

    Pas très inspiré Laurent pour une fois. Moi qui vous lit d’habitude avec bonheur, là je suis un peu déçu. Et pourtant au soir du deuxième tour nous aurons un président. Alors pourquoi ne pas dire : « Macron ou Fillon ? » tout de suite. Le choix est quand même plus simple comme cela, non ? Et alors le renouvellement que vous dites « tant souhaité par les français » est-il vraiment porté par François Fillon ex premier collaborateur d’un ex président ? Non pas vraiment ! Donc vive Emmanuel Macron en marche vers la présidence de notre belle France pour les cinq prochaines années. ; Est-ce souhaitable ? Je ne sais pas. Mais lui ou un autre quelle importance ? Il nous faut d’abord compter sur nous, les citoyens, pour faire de notre quotidien commun des matins qui chantent ! Hauts les cœurs, les français en ont vu d’autres..... 


  • izarn izarn 5 avril 23:37

    On vote Le Pen pour foutre un poing dans la gueule à l’oligarchie globalisée.
    Peut-etre que ça n’ira pas top loin, mais ça défoule...
    Et ça les fera réflechir...
    C’est pas Micron ou Fillion qui vont les faire reculer !
     smiley


    • Leonard Leonard 5 avril 23:57

      @izarn

      Donc pour foutre un coup de point à l’oligarchie globalisé...

      Tu prends des oligarques de la politique française issue d’une famille bourgeoise...


      OK !!!!!

      Et sinon tu connais pas un plombier ? J’ai un probleme de gestion réseau informatique stp...

  • izarn izarn 5 avril 23:47

    Peut-etre que c’est ça le duel des présidentielles :
    https://www.youtube.com/watch?v=gnuMUGNRSu4


    • Yanleroc Yanleroc 6 avril 10:50

      @izarn


      « dans le monde il y a deux catégories,
      ceux qui ont un pistolet chargé
      ...et ceux qui creusent ! »

  • http://www.sinemensuel.com/coups-de-boule/bande-daccules/


    BANDE D’ACCULÉS
    Par Guillaume Meuriceavril 2017

     Il s’agit de choisir nos dirigeants.

    Cette phrase répétée en boucle à l’approche d’une élection est certainement la plus conne jamais prononcée, à égalité avec « Tiens, si on donnait une carte de presse à Ruth Elkrief ?..............


  • jesuisdesordonne 6 avril 10:20

    Fuyant le débat Mélenchon emprunte aux banquiers pour une croisière en péniche alors que Sarko avait attendu la fin des élections pour le Yacht... C’était quant même plus classe, non ? smiley


  • Pyrathome Pyrathome 6 avril 11:51

    La dernière ligne droite pourrait-elle nous surprendre ?
    .
    Oh oui.........
    Par ex, on crédite Asselineau de 0.5 %, bien...
    Un parti qui rassemble 23 000 adhérents ( pratiquement le troisième parti politique Français ) , qui fait le buzz sur les réseaux sociaux, qui fait salle comble à ses meeting avec un programme parfaitement cohérent ne ferait que 0,5 ?
    Cherchez un peu l’erreur, il y a quelque chose qui ne colle vraiment pas....
    Alors des surprises, il va y en avoir, c’est certain, un conseil, laissez tomber les sondages, ils ont pété les plombs et ça va se voir......


    • Ankhe 6 avril 13:07

      @Pyrathome

      Le problème étant que les électeurs d’Asselineau, pour le moment encore, c’est le tout haut du panier. Les gens qui n’hésitent pas à lire les dossiers historiques de l’UPR et à suivre les conférences pédagogiques en ligne d’Asselineau, à vérifier ses dires, à lire et à s’informer, sont une minorité. Et ils sont tous encartés à l’UPR.

      Les autres votent d’abord à l’émotionnel, à la bonne conscience bon marché, ou parce qu’on leur dit pour qui ils doivent voter dans les journaux et à la télé. N’oubliez pas que nous sommes dans un pays de chasseurs de Pokémons.

      Malheureusement, ajoutè-je.


    • Le421 Le421 6 avril 14:03

      @Pyrathome
      On approche les 400.000. Si je compare, ça donne environ 17 fois plus.

      Vous avez jeté un œil aux meetings Mélenchon de 5.000 personnes et ceux de Macron de 5.000 personnes ??

      Le Havre et Marseille, par exemple.
      Chez Macron, ils ont embauchés les compteurs à Fillon au Trocadéro.

      Je vous dis ça, j’étais à République le 18. Les 130.000 y étaient et même largement.
      Dire qu’il y en avait 5, 10 ou 50 milles ne change rien...


  • lloreen 6 avril 20:08

    Une petite mise au point s’impose, à mon humble avis.
    Dans la mesure où il n’y a plus de constitution en France depuis le coup d’état du 5 décembre 2016, il ne peut pas non plus y avoir d’élections légales.
    Il serait très intéressant d’avoir les avis des candidats à la présidentielle à ce sujet.

    Il existe un conseil national de transition en France, crée par un collectif de citoyens le 18 juin 2015, le seul organe légitime mis à la disposition des français, conformément à la Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen de 1789 et tout particulièrement de son article 35 .

    "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs« (Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen, et préambule de la Constitution du 24 juin 1793).

     

    Comment sortir de la dictature sectaire et fanatique qui nous dirige ? Edmund Burke nous donne une piste :

     »Les tyrans-Sophistes de Paris déclament bien haut contre feu les tyrans-rois qui dans les siècles précédents ont tourmenté le monde. Ils ne sont si fiers que parce qu’ils sont à l’abri des sanctions de leurs anciens maîtres, des donjons et des cages de fer. Serons-nous plus indulgents pour les tyrans d’aujourd’hui, quand ils nous donnent le spectacle de tragédies plus affreuses encore ? N’userons-nous pas de la même Liberté qu’eux, quand nous pouvons le faire avec la même sûreté ?" (Edmund Burke, Réflexions sur la Révolution de France, 1791, Pluriel Histoire, Paris 2004, p. 136).

    Voici ce que dit l’un des porte-paroles du CNTF concernant la situation de la France à la veille de la mascarade des élections républicaines.

    https://www.youtube.com/watch?v=WIZJRcyYMx4


  • smilodon smilodon 6 avril 20:52

    @ l’auteur : Par définition, un sondage c’est quoi ???......Sinon enfoncer une sonde aussi profondément que possible, assez généralement dans le sol pour y trouver de l’eau, du pétrole, du gaz ou n’importe quoi  !......
    .....En matière de « sondage politique », les « sondeurs » enfoncent une sonde dans la tête des gens pour remonter une « opinion », un « sentiment », une « envie », un « désir » etc, etc,etc......Bref, n’importe quoi, pourvu que la sonde remonte quelque chose !.........
    ..... Pas facile à sonder, la « tête » des gens !.......Moins que le sol en tout cas !..C’est comme lire dans le marc de café ou la boule de cristal !.......La seule véritable différence entre les instituts de sondage, un psy ou Madame IRMA, c’est le prix que ça coûte !.......Les résultats sont généralement à peu près les mêmes (Pour la « politique » se souvenir de 2002) !......Adishatz.


Réagir