vendredi 3 février - par Amaury Grandgil

Ces catholiques fascinés par l’Islam radical

Il paraît que Salah Abdelslam, l'unique survivant du commando meurtrier des attentats du Bataclan, ce salopard n'ayant manifesté aucun remords, reçoit du courrier abondant de nombreux catholiques qui souhaitent dialoguer avec lui sur leurs fois religieuse respective. Je connais bien ce genre de croyants. Ils sont persuadés de l'universelle bonté du genre humain à condition d'être gentils tout pleins, de faire des beaux sourires à celui qui est différent. Ils sont convaincus que c'est ainsi que ça fonctionne.

Ils ont des initiatives se voulant bénéfiques mais qui légitiment la montée en puissance de la frange la plus radicale des musulmans. On note que sur ce site la jeune femme en page d'accueil est voilée...

Ce n'est pas qu'ils me soient forcément antipathiques. Leur côté illuminé mais gentil les humaniserait. Mais ce genre de discours se voulant contre vents et marées positif m'agace par sa candeur, sa naïveté et parfois sa sottise. Mais ces catholiques sont aussi pour certains, pas tous, simplement de ces pauvres d'esprit dont parlent les Béatitudes. Pour les autres, je crois que cette volonté de dialogue en lui-même impossible dés le départ avec Salah Abdelslam est symptomatique de plusieurs choses :

Leur ignorance crasse des histoires religieuses des monothéismes en devient presque remarquable...

La perception du divin en Islam est à l'inverse de la perception du divin dans le catholicisme. Je ne saurais trop leur conseiller à ce sujet la lecture de l'ouvrage « La Croix et le Croissant » du prêtre libanais Antoine Moussali écrit dans un style fleuri et clair. Sans haine ni caricature, il démontre preuves à l'appui, il connaît le Coran sur le bout des doigts, qu'Allah, ce dieu abstrait, intellectuel, insaisissable, n'est pas le Dieu des catholiques qui est une personne ;

Ce désir d'échange comme dans une de ces réunions de prières sur-affective qu'ils affectionnent montre surtout leur appétence pour les bons sentiments donnant d'eux une image flatteuse...

 

Les bons sentiments sont toujours plus confortables à vivre que la confrontation avec le réel. Voir l'humanité et la crise actuelle, spirituelle et intellectuelle, que nous vivons à travers des lunettes roses c'est plus simple. Ce goût pour la mièvrerie est finalement engendré par leur indifférence bien réelle envers le sort de ceux qui ont à subir les massacres commis par l'Etat islamique au Proche Orient ou en Occident à commencer par les persécutions bien réelles des chrétiens d'Orient :

Ces catholiques ne veulent d'ailleurs pas en parler par peur de stigmatiser disent-ils, par peur de jeter l'opprobre sur une population affirment-ils. Il y a aussi dans leurs motivations un zeste de lâcheté et le désir d'acheter la paix civile en acceptant toutes les coutumes les plus obscurantistes au nom d'une foi. Il est beaucoup plus important de se rassurer sur le couple, la famille, les enfants, de se construire l'image de familels modèles tellement comme il faut. Bourgeoises mais magnanimes avec les pauvres et les moins favorisés, à commencer par les pauvres plus exotiques, pas les pauvres qui font ploucs franchouillards.

Ils sont fascinés par la foi certes objectivement ardente selon son point de vue de Salah Abdelslam car la leur est bien tiède. Ils voudraient bien pouvoir choisir ce qui leur crée le moins d'obligations morales possibles envers leurs prochains comme ces croyants qui prétendent être catholiques mais en dehors de l'Eglise à cause de ses dogmes.

Ils sont fascinés par sa solidité apparente. Je dis apparente car finalement Abdelslam et consorts ont une foi extrêmement fragile ayant besoin de tant de haine et de violence, de tant de tueries pour la justifier.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury 



100 réactions


  • Montdragon Montdragon 3 février 15:43

    Toute une frange CFDT, JOC, La Vie etc..cherche à tout prix à comprendre la souffrance de l’autre.
    Cette souffrance leur est tellement insupportable qu’ils font de bien piètres parents, par ex.
    Je me suis extirpé ado de ce cloaque vivreensemblesque dès les années 90, pour laisser ces fous furieux ouverts à leur merde mondialisée, mais souvent bourgeois..hein.


    • V_Parlier V_Parlier 4 février 09:00

      @Montdragon
      « cherche à tout prix à comprendre la souffrance de l’autre. » -> Oui, enfin à condition que cet autre ait bien été défini comme plaignable par notre presse éclairée.

      Mais vous résumez assez bien le milieu auquel on restreint souvent et abusivement l’ensemble des catholiques. Il suffit toutefois de voir les thèmes prioritaires des magazines chrétiens pour écoliers, ou même de prendre connaissance des positions de La Croix, pour s’apercevoir que ce sont des gens de ce milieu qui règnent sur « l’info chrétienne », les autres passant pour infréquentables même sans être forcément identitaires.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 4 février 11:23

      @V_Parlier

      Il y a plus de 60 ans j’ai milité à la JOC et, aujourd’hui encore, je trouve que c’était un excellent engagement pour le chrétien de milieu ouvrier que j’étais. Rien à voir, donc, avec le cloaque vivrensemblesque dont Montdragon dit s’être extirpé rapidement. Je reconnais cependant que je fus de ces militants dont la volonté de comprendre la souffrance de l’autre ont fait de bien piètres parents. À la JOC comme ailleurs, un militantisme excessif ou mal pensé peut conduire à se comporter très mal avec ses proches.

       

      Vous avez raison de relever la responsabilité, dans le confusionnisme cultivé par le catholicisme actuel, des prétendus chrétiens qui règnent sur « l’info chrétienne ». Toutefois, sans que les autres soient pour autant infréquentables, ce sont bien tous les catholiques qui persistent, avec la hiérarchie de leur église, à maintenir ce qui reste, au sein du christianisme, un enseignement dogmatique indirectement mais bien réellement criminogène.


    • mmbbb 4 février 11:55

      @Pierre Régnier je suis un ancien enfant de choeur , vacciné a vie J’aurais aime que l on m enseigna en cours complementaires la philosophie et les mathematiques . Il est vrai que les cathos peuvent etre fascines par cette image de l islam qui leur envoie celle du catholicisme triomphant de jadis . Il est vrai aussi que les laicards intégristes qui ont mis à bas « l infâme » terme de Voltaire désignant l Egilse, ont été le moteur de cet islam conquérant en france en particulier, Aurions pu imaginer une décision du conseil d ’etat invalidant une tenue vestimentaire ostentatoire d’une frange radicale integriste catholique. Non la République aurait ete en danger . De surcoit la philosophe Delsol Chantal dans un entretien au Fig profitait de cette aubaine ; selon elle la laicite etait un frein a l expression de sa religion . Nous ne remercieront jamais assez les laicards intergristes qui ont ete la cheville ouvriere du renouveau du religieux dans l espace publics Les cathos emboitent le pas peut on leur reprocher non


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 4 février 12:30

      @mmbbb

      L’ancien enfant de choeur vacciné à vie que vous êtes situe dans le passé le gravissime problème qui se pose et que je pose dans le présent et dans l’avenir. Qu’il soit « radical » ou « modéré » (expressions qui n’ont pas de sens dans ses croyances et dans son enseignement mais que tiennent à inventer les gentils cathos comme ceux dont il est question dans l’article) si l’islam parvient à conquérir la France, ce sont aussi tous les apports très positifs de ses philosophes et gouvernants athées du passé qui volent en éclat. Un très négatif changement de civilisation.


      Un épouvantable cadeau fait à nos enfants, petits-enfants et les suivants.


  • Neymare Neymare 3 février 15:48

    La croyance d’abdeslam et des autres djihadistes n’est pas une foi : c’est du meme ordre qu’un nationalisme.
     Je suis faible et ignorant (ou il me semble que le regard de la société sur moi est dénigrant) donc je me place sous la coupe de quelque chose qui me semble fort, en l’occurence l’idée d’un Dieu ou un nationalisme, auquel je m’assimile
    L’ego humain n’ayant aucune référence (les humains ne savent pas qui ils sont en réalité), ils sont obligés d’assimiler leur ego à quelque chose de plus fort ou de considérer comme tel : on s’assimile à son travail quand on a un status social ou un salaire élevé, à sa religion, à sa nation, voire à sa voiture
    Car on est dans une société ou il faut absolument etre quelqu’un, ou l’apparence est plus forte que l’etre. Donc ces jeunes paumés ignorants de tout se batissent un ego en se racontant une belle histoire de héros jdihadiste luttant pour un Dieu imaginé par leur pauvre esprit contre des mécréants
    Tous les etres humains se racontent des histoires qui permettent momentanément de remplir le vide sidéral qu’est l’ego : on est tous comme ça à tenter de se valoriser pour un oui ou pour un non, une sorte de supplice des danaides. mais meme l’ego des plus riches et des plus puissants est totalement vide, une illusion, c’est pour ça qu’ils n’en ont jamais assez.


    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 3 février 15:51

      @Neymare
      Non nous ne sommes pas tous comme ça, notre aliénation sociale ne nous pousse pas tous à faire sauter des bombes.


    • Neymare Neymare 3 février 15:59

      @Amaury Watremez
      Heureusement !! ce besoin de remplir le vide de l’ego est le moteur de l’etre humain. Sans ça, il n’y a nul besoin de se casser la tete : ainsi par exemple chez les moines de telle ou telle religion qui suppriment l’ego (c’est le but final de la vie monastique), il n’existe plus de moteur : ils sont heureux et ne ressentent nul besoin de faire quoi que ce soit
      Et nous sommes (presque) tous comme ça, meme si la majorité d’entre nous trouve des dérivatives plus constructrices que le djihad (heureusement). Mais le fonctionnement reste le meme


    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 3 février 16:43

      @Neymare
      le but de la vie monastique est de faire disparaitre l’éros au profit de l’agapé, ce n’est pas tout à fait pareil (je sais je chipote)


    • njama njama 3 février 16:52

      @Amaury Watremez
      dans la comparaison des religions, hormis dans les christianismes orthodoxe et catholique, ainsi de les déviances tardives bouddhistes, le monachisme est étranger au judaïsme, à l’Islam et à bien d’autres religions. Il doit donc être consubstantiel à une doctrine théologique singulière (interprétation) qui l’encourage, mais qui tire ses sources d’on ne sait où ... mais pas à ma connaissance des Écritures.


    • @Amaury Watremez

      ce genre de personnes (catho intègristes ) ces salopards !!! sont aussi fous que les djihadistes.....

      CE N’EST PLUS L’OPIUM MAIS UN POISON MORTEL QU ’ILS DISTILLENT /la haine des mécréants : NOUS LES LAICS  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 10:00

      @njama
      Le monachisme n’est pas du tout étranger à l’Islam à Jérusalem on peut visiter non loin du Mont des oliviers un ancien monastère soufi, dans le Wadi Moussa


    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 10:02

      @TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE
      Ce ne sont pas du tout des cathos intégristes, ce serait même plutôt l’inverse en général.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 4 février 15:59

      @TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE

      Actuellement le poison mortel, pour la République et ses valeurs, est plutôt distillé par la haine, envers les catholiques et les juifs, des militants de la fausse Gauche au pouvoir.

       

      Ce sont eux qui, avec l’appui des historiens de la laïcité figée dans sa conception de 1905 (à une époque où l’islam était absent du pays) tiennent à ce que soient traitées (acceptées) de la même manière les religions pacifiantes (ou pour le moins pacifiques) et celle dont la prétendue « juste violence voulue par Dieu » a été dès sa création déclarée valable jusqu’à la soumission à son Dieu Allah de tous les peuples de la terre.


  • kalachnikov lermontov 3 février 16:11

    Ne voyant que le titre, tout d’abord, ça a fait bing dans ma tête... ’Watremez’, eh ouais, bonne pioche.

    Tout d’abord, pourquoi ce ’radical’ feuille de vigne ? Je croyais que l’islamisme n’existait pas, qu’il n’y avait pas d’islam modéré ou radical, mais l’islam tout court ? Tu es dans le déni, Watremez, espèce de bobo nanti.

    Plus sérieusement, je suis scandalisé par la nénette voilée de la tof. Tout d’abord, je me suis dit : l’une est voilée parce qu’elle symbolise l’islam, et l’autre ne l’est pas parce qu’elle symbolise le christianisme. Et je me suis dit que ça serait trop simple vu qu’on serait en pleine négation du Grand Remplacement de la vieille raciste par la beurette malotrue dans le Grand Bus républicain démonétisé. Et là, ça a fait tilt : il manque une vieille juive à perruque* pour que le panorama soit total totalitaire, Soral a raison, quoi ! Donc, je pense que c’est un coup d’sraël ou du Crif, allez savoir.

    D’un autre côté, un doute sérieux m’assaille car j’ai cru lire dans un livre révisionniste appelé le nouveau testament (un fake antisémite commandé par la Rome antique où on explique que le Mossad de l’époque fait assassiner un activiste bolchevique avant l’heure qui circule à dos d’âne) que les femmes du temps du Jésus avaient souvent le fichu sur la tête. Et je crois m^me me souvenir qu’autrefois dans les églises, il n’y a pas si longtemps, avant que l’Ue ne nous amène ces Roms tous des voleurs, quand il y avait encore statues, ciboires, chaises et tentures dans les églises, eh bien la Vierge était souvent représentée ainsi. Je me trompe sans doute, je ne sais plus, faut dire qu’on n’est plus chez nous, on en perd son latin.

    Je pourrais dire aussi que ma grand-mère, originaire des pays de l’Est, avec l’image du pape dans la cuisine, ne sortait surtout jamais de chez elle sans son fichu mais je ne veux pas abuser.

    *"Chez les juifs orthodoxes, un code de modestie interdit aux femmes mariées de montrer leurs cheveux en public. Selon la tradition rabbinique, en effet, la chevelure d’une femme est sa “plus grande fierté” et doit donc être couverte en dehors du foyer conjugal. Toutefois, les interprétations varient. Certaines se contentent de porter un couvre-chef à la synagogue. D’autres couvrent leurs têtes lorsqu’elles sont en compagnie, à l’aide d’un foulard appelé tichel. D’autres encore font couper court leurs cheveux, tandis que les plus extrémistes se rasent entièrement le crâne. La majorité d’entre elles, cependant, portent une perruque, qu’on appelle sheitel.« 

    http://www.courrierinternational.com/article/2004/06/03/vent-de-panique-sur-les-perruques-ultraorthodoxes&nbsp ;

    http://www.massorti.com/spip.php?page=imprimer&id_article=551

     »Il y a surtout des Juifs leurs femmes portent perruque
    Elles restent assises exsangues au fond des boutiques" [Apollinaire, in ’zone’]


    • njama njama 3 février 16:44


      Maronite à la fontaine, Émile Vernet-Lecomte (1863)
       smiley


    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 3 février 16:45

      @lermontov
      Oui, l’Eglise était loin d’être parfaite et ne l’est toujours pas, et le statut des femmes n’était pas terrible, mais les chrétiens avaient l’exégèse et la sécularisation. L’Islam refuse et l’une et l’autre ce qui complique singulièrement les choses.


    • njama njama 3 février 17:14

      @Amaury Watremez
      ben, elle est pas très jolie ma petite maronite à la fontaine ?
      L’affaire du voile « islamique » est une invention de Sarkozy en 2003, bien des musulmanes n’en portent pas, ou plus.
      mais les chrétiens avaient l’exégèse et la sécularisation
      La sécularisation commence il me semble avec le protestantisme, puis par la Révolution française, puis par la loi de 1905. Elle est donc récente historiquement, et ce phénomène philosophique et politique européen a exercé dans la foulée une forte influence sur les pays musulmans qui n’y étaient pas insensibles. « L’islamisme » étant peut-être cette poussée réactionnaire intégriste fortement rétive à ce changement de paradigme social.

      Nahda : renaissance culturelle et religieuse, éveil politique dans le monde arabe au XIX ème siècle


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 3 février 19:23

      @njama
      « L’affaire du voile « islamique » est une invention de Sarkozy en 2003, »

      Je croyais que c’était une invention du temps des Croisades sionistes, il y a plusieurs siècles smiley


    • Passante Passante 3 février 19:34

      @njama

      plutôt décolletée votre maronite quand même, non.. ?
      il s’agit de la fontaine du village de bécharé,
      (mais les cactus sont complètement fake puisque c’est en altitude, pas loin des cèdres)


    • V_Parlier V_Parlier 4 février 09:08

      @lermontov
      "les femmes du temps du Jésus avaient souvent le fichu sur la tête. Et je crois même me souvenir qu’autrefois dans les églises, il n’y a pas si longtemps, avant que l’Ue ne nous amène ces Roms tous des voleurs, quand il y avait encore statues, ciboires, chaises et tentures dans les églises, eh bien la Vierge était souvent représentée ainsi.« 

      Mais vous oubliez une chose, mon cher : Ce fichu tel que montré effectivement sur la photo n’a rien à voir avec un hidjab ou chose de ce genre. En effet la photo n’est pas honnête, tout comme vous, car elle aurait du montrer une tête bien emballée façon mamie saoudienne (quand elle est chez elle à visage découvert, soit). Du style de ce que je vois assez souvent quand je sors dans mon quartier. Pour résumer en quelques mots : Cet innocent fichu est encore bien trop »débauché" pour illustrer la relation avec l’islam radical.


    • V_Parlier V_Parlier 4 février 09:11

      @Passante
      « plutôt décolletée votre maronite quand même, non.. ? »
      Et surtout, elle porte une coiffe qui ne pourrait aucunement s’apparenter à un « foulard islamique », selon le vocabulaire courant.


    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 09:57

      @lermontov
      Non l’islamisme n’existe toujours pas, mais j’avais juste besoin d’un titre qui interpelle c’est tout


    • njama njama 4 février 11:05

      @V_Parlier
      le voile « maronite »
      une victime parmi tant d’autres des écrits de Paul de Tarse reflets de la pensée machiste juive qui s’est propagée vraisemblablement par mimétisme chez les musulmans.
      Le voile, c’est « à cause des anges » !!! Lol

      Première épître aux Corinthiens, 11 : 2-16
      6 Si la femme ne porte pas de voile, qu’elle se fasse tondre ! Mais si c’est une honte pour une femme d’être tondue ou rasée, qu’elle porte un voile ! 7 L’homme, lui, ne doit pas se voiler la tête : il est l’image et la gloire de Dieu ; mais la femme est la gloire de l’homme. 8 Car ce n’est pas l’homme qui a été tiré de la femme, mais la femme de l’homme, 9 Et l’homme n’a pas été créé pour la femme, mais la femme pour l’homme. 10 Voilà pourquoi la femme doit porter sur la tête la marque de sa dépendance, à cause des anges.

      https://clio.revues.org/488


    • kalachnikov lermontov 4 février 14:02

      @ V_Parlier

      Deux commentaires, deux sornettes. Pour éviter ça une prochaine fois :

      http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/06/11/niqab-hijab-burqa-des-voiles-et-beaucoup-de-confusions_4651970_4355770.html

      Remarque : le voile n’est pas une invention de l’islam, il n’est pas spécifique à l’islam ; il n’est pas défini dans le livre des musulmans, ses variantes répondent à des particularismes locaux et parfois fantaisistes (la burqa, par exemple).

      « Et dis aux croyantes de baisser leur regard, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines ; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. »

      Une exégèse ? Les femmes doivent dissimuler leur nudité aux yeux de toutes les personnes susceptibles d’entretenir avec elle des relations dites adultères (ie incestueuses, soit littéralement non chastes). 
      Quels sont les incestes implicitement révélés ici ? La relation sexuelle avec le mâle de même parenté selon différents degrés ; le lesbianisme ; la relation sexuelle entre individus de caste différente, etc.
      Il n’est pas question explicitement de cheveux mais de poitrine (nichon) et de parties cachées. Ce qui implique qu’à l’époque il était vraisemblablement commun d’être nu ou tout au moins très cool à l’intérieur des demeures, entre soi.
      Ce serait le travail d’anthropologues et d’ethnologues de nous rencarder sur la vie quotidienne et le mode de vie en usage à l’époque ; ou la littérature. Idem concernant le pouvoir érotique de la chevelure mais on connait celui-ci (’la toilette’ de Toulouse-Lautrec, ’la chevelure’ de Baudelaire)

      Comme Njama a montré un tableau : il suffit d’étudier le mouvement dit de l’orientalisme, d’y discerner les différents sujets représentés, leur fréquence, pour deviner que l’empreinte de la religion sur ces sociétés n’était pas autrefois aussi rigide. On peut voir superficiellement dans cet article quelle dynamique va amener la dégénérescence :

      https://www.herodote.net/Orientalisme-synthese-1987.php


    • kalachnikov lermontov 4 février 14:05

      @ Amaury Watremez

      « Non l’islamisme n’existe toujours pas, mais j’avais juste besoin d’un titre qui interpelle c’est tout »

      C’est bien de confier avec tant d’ingénuité votre tendance irrépressible à la manipulation.


  • njama njama 3 février 16:38

    ce dieu abstrait, intellectuel, insaisissable, ...
    c’est aussi celui des Juifs et de Jésus, il me semble, un monothéisme au sens strict qui proclame l’Unicité de Dieu. Exode 20.3 Tu n’auras pas d’autres dieux face à moi.
    n’est pas le Dieu des catholiques qui est une personne ;
    en dehors des chrétiens trinitaires, qui y-a-t-il pour croire que Dieu est (incarné en) une personne humaine, et que de surcroit Jésus serait né « Fils de Dieu » (ce qui suppose que Dieu aurait pipé le jeu, ruine l’idée d’un sacrifice, un Dieu étant par essence Immortel)  ? Il faut toutefois reconnaître que le verset du Coran n’a rien d’ impérieux, il indiquerait plutôt que cette croyance est juste une exagération vénielle d’aucun profit. smiley
    A ma connaissance, le Trinité n’est pas un sujet de discorde d’un point de vue musulman envers les Chrétiens, le Prophète Mouhamad laissait les Chrétiens libres de leur culte et de leurs croyances, les musulmans ayant eux-mêmes une très haute idée du Messie Jésus, un profond respect pour lui et sa mère, pour tous les Prophètes d’une manière générale.

    Ô gens du Livre*, n’exagérez pas dans votre religion, et ne dites d’Allah que la Vérité. Le Messie Jésus, fils de Marie, n’est qu’un Messager d’Allah, Sa parole qu’Il envoya à Marie, et un Souffle venant de Lui. Croyez donc en Allah et en Ses messagers. Et ne dites pas “Trois”. Cessez ! Ce sera meilleur pour vous. Allah n’est qu’un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. C’est à Lui qu’appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre et Allah suffit comme protecteur. Sourate 4,verset 171,
    * ici, dans ce verset les seuls chrétiens trinitaires


    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 3 février 16:47

      « @njama
      Oui YVH le dieu des juifs est également très abstrait, très intellectuel sans que de ma part ce soit péjoratif, mais le dieu des chrétiens est une personne, il est même trois personnes bien réelles pour un croyant...C’est là la grosse différence..


       ; »le Prophète Mouhamad laissait les Chrétiens libres de leur culte et de leurs croyances« 
      Pas tout à fait, et à condition de payer un »impôt de protection", cela s’appelait la dhimmitude

    • njama njama 3 février 17:37

      @Amaury Watremez
      Le dogme de la Trinité est bien plus un sujet de discussion (voire de discorde) des chrétiens à envers les musulmans comme envers les juifs d’ailleurs pour les mêmes raisons que je résume succinctement par « ils n’ont pas reconnu le Christ » ...
      mais d’un point de vue musulman, ils laissent les chrétiens à leurs articles de foi. Si la religion musulmane avait été aussi tyrannique que Théodose I° et bien tout simplement cela ferait belle lurette qu’il n’y aurait plus de chrétiens et de juifs en Orient, ce qui n’est pas le cas.
       
      * En 380, l’empereur Théodose I° converti au christianisme nicéen publie l’édit (dit édit de Thessalonique) suivant : « Tous les peuples doivent se rallier à la foi transmise aux Romains par l’apôtre Pierre, celle que reconnaissent le pontife Damase et Pierre, l’évêque d’Alexandrie, c’est-à-dire la Sainte Trinité du Père, du Fils et du Saint-Esprit. » .

      Sur les relations du prophète Mouhamad avec les chrétiens ce sera pour un autre commentaire un peu plus tard...


    • Pascal L 3 février 22:45

      @njama
      Hum, le verset 4,171 ! Un peu trop long pour ne pas avoir été rallongé. Le rythme de la récitation se trouve perturbé.


      « * ici, dans ce verset les seuls chrétiens trinitaires » pourquoi cette précision alors que les gens du livre désigne toujours les juifs et les Chrétiens. Les mots entre parenthèses dans le Coran sont souvent ajoutés pour faire dire autre chose. Ici, c’est pour introduire la fin du verset qui semble ajoutée dans un contexte de polémique anti-chrétienne postérieure.

      « Et ne dites pas “Trois”. » On peu comprendre cette phrase comme voulant remettre Jésus à la deuxième place de la trinité et non pour dire qu’il n’y a pas de trinité. Il s’agit probablement au départ de corriger les Eglises syriaques qui placent Jésus en troisième position de la Trinité. La fin du verset a sans doute été rajouté par les perses qui n’ont pas compris grand choses aux subtilités des Eglises syriaques. 

      On retrouve dans les Codex anciens une petite manipulation bien visible à propos de l’Esprit-Saint. On peut y voir un article ajouté au texte initial. L’Esprit Saint est remplacé par l’Esprit du Saint, ce qui dans l’Esprit des Musulmans ne peut que représenter L’archange Jibril (Gabriel) qui inspire Muḥammad et lui dicte le Coran. En tout cas, cas dans ce verset 171, il est bien cité.
      Sur la trinité, il existe aussi un verset qui indique que Dieu ne peut pas avoir de filles. « Par Allah ! Vous serez certes interrogés sur ce que vous inventiez. Et ils assignent à Allah des filles. Gloire et pureté à Lui ! » (s16, 56-57 ou s6, 100). Là, on comprends que l’association qui est reprochée aux Chrétiens s’adresse en fait aux Nabatéens dont le Dieu principal avait trois filles. La Qibla a été pendant quelques temps orientée vers Petra, après Jérusalem et avant La Mecque. La pierre noire de La Mecque (cubique et non conique comme la pierre syrienne) provient probablement de Petra qui a été détruite par un tremblement de terre, obligeant les arabes à rechercher une autre ville sainte.

      Il semble donc que la trinité était reconnue par Muḥammad et que le rôle de l’Esprit-Saint ainsi que celui de Jésus a été diminué plus tard. A propos de Jésus, il est amusant de constater qu’il est cité dans le Coran comme étant la parole de Dieu (paraphrasant l’Evangile de Jean), mais Jésus ne parlait pas arabe mais araméen. Jésus est également considéré par les Musulmans comme le maître des lois parce qu’il pouvait abolir des lois juives (respect du shabat, nourritures consommables...) mais de loi, il n’en n’a jamais eu qu’une seule (aimez-vous les uns les autres...)

    • zak5 zak5 4 février 09:47

      @Pascal L
      * ici, dans ce verset les seuls chrétiens trinitaires » pourquoi cette précision alors que les gens du livre désigne toujours les juifs et les Chrétiens.

      Tout à fait

      At-Tauba 9.30. Les juifs disent : « Uzayr est fils de Dieu ! » et les chrétiens disent : « Le Messie est fils de Dieu ! »

      Ne faites pas trop attention au frère  njama, il prend les gens pour des imbéciles. et ne vous inquiétez pas, il ne peux être efficace avec son prosélytisme qu’avec la racaille, pour cela « il tien déjà sa récompense » comme disait le Christ


    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 09:54

      @njama
      Le Coran selon des études récentes a été rédigé par des chrétiens dits jacobites à destination de tribus proches de Médine hostiles au catholicisme byzantin du fait de la trop grande complexité de l’exégèse.

      En quoi les dérives commis par des empereurs chrétiens minimisent-elles celles commises au nom de l’Islam ? Ce n’est pas un argument.


    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 09:56

      @zak5
      Oui il tient déjà sa récompense et il me semble qu’il est déjà dhimmi dans l’âme.


    • njama njama 4 février 10:37

      @ Pascal L
      Je répondais à Amaury au sujet de la « dhimmitude » (qui dit en passant est un néologisme forgé par la sioniste Bat Yé’or, alias Gisèle Littman-Orebi née égyptienne... disciple fervente de Jacques Elul sociologue et théologien protestant, et islamophobe notoire). La stupidité de cette propagande à trois balles d’un niveau cour de récré pour tenter de discréditer l’islam finit par être agaçante. Pour sortir de ces préjugés le plus objectif serait de questionner les chrétiens d’orient eux-mêmes, Bechara Raï par exemple, patriarche des maronites qui « réfute l’allégation selon laquelle les musulmans voudraient vider la région de ses chrétiens », ou Attalah Hanna archevêque chrétien orthodoxe de Palestine (Nous, Chrétiens de Palestine, disons « Allahu Akbar »), ou Youhana Yazigi (Jean X) patriarche d’Antioche...
      Nadia Khost écrivaine damascène écrit dans son article La Chrétienté, fille authentique de Bilad el Cham« Les colonialistes occidentaux feignent d’oublier que ces pays sont le berceau de la chrétienté, et que la chrétienté est partie intégrante du tissu humain social arabe. »
      Chems Eddine Chittour dans son article « Pour la Paix au Moyen-Orient : Les chrétiens d’Orient veulent rester Arabes » précise cet état d’esprit :
      Pour sa part, le docteur Rafiq Khoury, prêtre palestinien du Patriarcat latin de Jérusalem, écrit « (…) les chrétiens font partie de l’identité de la terre et la terre fait partie de leur identité, avec leurs concitoyens musulmans. (…) L’arabité et la palestinité des chrétiens de Palestine sont des faits acquis, que nous recevons avec le lait de notre mère, comme on dit en arabe. Les relations islamo-chrétiennes en Orient en général et en Palestine en particulier, s’inscrivent dans une longue histoire, qui a à son actif treize siècles de communauté de vie, où nous avons partagé « le pain et le sel », comme on dit en arabe aussi. »

      Personnellement ayant séjourné dans qqs pays majoritairement musulman, Maroc, Israël/Palestine, Égypte et Syrie, je peux dire qu’entre chrétiens et musulmans, nulle part, et à aucun moment je n’ai ressenti une quelconque forme de condescendance ni dans un sens ni dans l’autre (ce n’est que mon témoignage bien sûr, mais qui court sur un vécu de pas mal de mois). Cette condescendance envers les musulmans me semble propre à l’Europe. Mon propos n’est pas de la juger, ni d’en analyser les ressorts historiques dus vraisemblablement à de vieilles querelles, ou identitaires, mais d’en sortir tout simplement pour retrouver une altérité saine entre gens de foi telle qu’elle me semble exister dans la mosaïque confessionnelle de cet Orient en dehors de cette récente radicalité islamiste intolérante des salafismes et wahhabisme, marginale et si éloignée de la pensée musulmane ordinaire, populaire.

      Pour en revenir à l’article d’Amaury, ce type d’échanges entre catholiques et musulman(e)s cherche peut-être à rétablir ces ponts de compréhension mutuelle, spirituelle, et intellectuelle, pour restaurer cette altérité fraternelle qui est à la base même de toute alliance qui unit des différences, préalable incontournable pour l’équité, pour la paix.


    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 10:41

      @njama
      On note la fine allusion au sionisme afin d’inciter à la haine me concernant ? Procédé de bouture de milicien.

      Tous ces empereurs ottomans qui faisaient payer l’impôt aux gens du Livre des sionistes...

       smiley

      Le terme dhimmi s’applique essentiellement aux « gens du Livre » (اهل الكتاب Ahl al-kitâb), qui, dans le champ de la gouvernance islamique, moyennant l’acquittement d’un impôt de capitation (jizya), d’un impôt foncier (kharâj), d’une certaine incapacité juridique et du respect de certaines obligations discriminantes ...


    • Dzan 4 février 11:22

      @njama
      Les évangiles ? Une vaste fumisterie.
      Traduits de l’Araméen en latin, avec les erreurs que cela peut comporter. 300 ans après la mort de Jésus, chef de bande juif luttant contre l’occupation Romaine.
      Puis, recopiés par des moines copistes lettrés presque à la limite, avec encore toutes les erreurs permises.
      Jésus ? La 1ere GPA au monde ?


    • njama njama 4 février 11:36

      @Amaury Watremez
      aucune incitation à la haine, j’appelle un chat un chat, Bat Yé’or est une sioniste forcenée, devenue une islamophobe patentée et décomplexée. Peut-être par frustration et par vengeance (?), parce que sa famille comme bien d’autres juives avaient été priées par Nasser (en rétorsion de l’expulsion des Palestiniens par les sionistes) d’aller se faire voir ailleurs ... ? 
      et question expulsions des Juifs ... d’Espagne, de France, d’Angleterre ... l’Europe ne peut pas trop la ramener et faire la morale sur ce sujet épineux et douloureux pour les « déplacés » il est vrai ...


    • Pascal L 4 février 12:47

      @njama
      Bonjour njama,

      « Je répondais à Amaury ». Je l’entends bien, mais la citation de ce verset était une occasion trop belle pour parler de la Trinité dans le Coran.
      Je suis bien d’accord pour dire qu’il y a toujours eu un dialogue sain entre des Musulmans et des Chrétiens. Il y a aujourd’hui en Syrie des familles musulmanes qui protègent des Chrétiens au péril de leur vie. Par conte, le dialogue au niveau théologique entre Chrétiens et Musulmans est très difficile, voire quasiment impossible du fait des différences fondamentales entre les deux religions.

      « à aucun moment je n’ai ressenti une quelconque forme de condescendance ni dans un sens ni dans l’autre » C’est parfaitement vrai dans les pays que vous avez visité, mais j’habite dans une banlieue française avec un minaret à moins de 4 km de chez moi et je ne peux pas constater la même chose. On sent ici le travail des frères Musulmans et des imams fondamentalistes.
      J’arrive à discuter avec des Musulmans, y compris des Musulmanes voilées, mais je n’entends trop souvent qu’un monologue. Un monologue d’ailleurs préparé pour s’adresser à des Chrétiens. On me dit q’Allah est amour et qu’il produit des miracles tous les jours. Mais les miracles que j’entends peuvent tout aussi bien être le fruit du hasard, donc sans la signature de Dieu. Quand à l’amour d’Allah, c’est totalement hérétique par rapport au Coran. Le mot amour n’y est que trois fois et pas du tout avec le sens donné par les Chrétiens.  Comment alors interpréter l’amour dans « Dieu aime ceux qui vont jusqu’à tuer [qâtala] sur son chemin en rangs serrés, pareils à un édifice renforcé » (S61, 4) ?
      L’Athéisme qui prévaut en France créé par son vide spirituel un terreau très fertile pour les fondamentalistes. Quand je discute avec des jeunes un peu paumés, je sens que, même s’ils ne s’affirment pas Musulmans, la culture musulmane fondamentaliste est beaucoup présente que toutes les autres cultures. Je sent que dans leur vie, on ne leur a parlé que de ça. Il y a une vraie responsabilité de ceux qui sont chargés de leur donner des repaires pour la vie. On ne peut pas tout rattraper par une discussion sur un coin de trottoir si personne ne leur a appris à réfléchir.

    • Pascal L 4 février 13:05

      @Dzan
      « Traduits de l’Araméen en latin » Les textes en araméen des Evangiles de Matthieu et de Luc sont toujours disponibles. Les spécialistes des langues anciennes n’y trouvent pas grand chose à redire, sinon une petite erreur sur la distance entre Jérusalem et Emmaüs du fait d’une mauvaise lecture des traducteurs grecs qui n’ont pas bien interprété un pluriel.

      Dieu n’est pas accessible à la mesure scientifique, mais les textes religieux le sont et cela fait 4 siècles que la Bible est ainsi scrutée. La partie orale de la transmission de l’Ancien Testament est largement mise en cause pour les événements historiques, mais ce n’est pas ça qui fait la spécificité de la Bible.

      « Jésus, chef de bande juif luttant contre l’occupation Romaine » Vous devriez commencer par lire les Evangiles. C’est ce que beaucoup de Juifs attendait de Jésus et c’est probablement parce qu’il ne l’était pas qu’il a été mis à mort. Lors de la première destruction de Jérusalem en 70, les Chrétiens ont été protégés par les Romains, justement parce qu’ils ne participaient pas aux mouvements de révolte. Ils ont alors été priés de quitter Jérusalem avant les massacres et autorisés à y revenir ensuite.
      La lutte contre les Romains est lié au messianisme qui voulait purifier le Temple pour y établir le royaume de Dieu sur Terre. Le Christ et les Chrétiens ne sont pas messianistes. Ils ne prévoient en aucun un royaume de Dieu sur terre et la purification du temple a toujours été le dernier de leurs soucis.

    • njama njama 4 février 18:58

      @Amaury Watremez
      je suis assez déçu que vous ayez pris mon commentaire avec légèreté seulement 4 minutes après le mien
      Pendant que votre article est encore à l’affiche sur AV vous avez encore un joker pour vous rattraper ...
      Je me souviens très bien de vous, de nos échanges qui n’étaient pas sans saveur dans une vie agoravoxienne antérieure, je reste persuadé que vous pouvez mieux que vos dernières réponses un peu lapidaires il faut dire
      sortez donc vos tripes...


    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 19:16

      @njama
      Soyons clairs..
      Les ravages du racisme anti-arabes, je préfère parler de racisme que d’islamophobie je l’ai constaté chaque jour comme enseignant en ZEP. Et si justement les gosses acceptaient de bosser avec moi c’est parce que je ne les prenais pas pour des cons. Je ne les cantonnais pas à leur religion supposée, à des coutumes qui n’étaient pas les leurs.

      Quand j’étais en Palestine, je voyais chaque jour la sottise crasse de la plupart des pélerins et touristes, leur inculture aussi, leur condescendance face aux palestiniens de la vieille ville de Jérusalem ou des territoires. Je constatais aussi les ravages des religions sur les esprits. Là-bas j’ai lu et étudié le Coran. Là bas j’encourageais mes élèves à flirter au CCF où je travaillais, à rester libres et ne pas se soucier des névroses sexuelles de deux ou trois imams ou rabbins...

      Je rentre en France, je constate exactement la montée des mêmes conneries, du même laxisme de certains occidentaux envers les fondamentalismes...

      D’où ma colère...

      Sur l’histoire spirituelle, je vous le dis en toute convivialité, vous commettez quelques contresens grossiers qui font que les bras m’en tombent. Vous dire pourquoi dans un com, argumenter, on peut y passer des heures. Vous n’êtes pas le seul vous me direz


    • franc 6 février 05:04
      @njama

      C’est quand même bien de reconnaître que votre témoignage est purement individuel et subjectif qui ne peut représenter la vérité objective et universelle 

      j’ai un autre témoignage d’un chef de la communauté chrétienne en Irak qui dit qu’ils ne veulent plus vivre avec les musulmans et veulent se séparer  dans une région autonome ,parce que eux veulent bien vivre en paix en laissant la liberté pour les musulmans mais que les musulmans ne veulent et ne peuvent vivre dans l a réciprocité en cherchant toujours à ce que tout le monde deviennent musulmans comme eux . 


    • franc 6 février 05:39
      @njama
       le christianisme est une religion d e l’incarnation (St-jean:celui qui dit qu’il aime Dieu qu’il ne voit pas mais n’aime pas son prochain qu’il voit est un menteur), comme d es théologiens et des philosphes mystiques disent que la beauté ou le parfait (la beauté est le parfait sensible)est l’incarnation du divin.
       La théorie de la connaissance affirme que l’esprit humain avec sa raison et sa conscience est la projection transcendantale de l’esprit divin avec sa raison divine ;
       ce qui rejoint la théologie de St-Thomas d’Aquin qui affirme dans sa Somme Théologique que :
      la raison humaine est la projection de la raison divine dans le plan immanent.
       et c’est pourquoi aussi le pape théologien Benoit XVI dit dans son fameux discours d e Ratisbonne :
      « agir contre la raison c’est agir contre la nature d e Dieu »

       

       L’islam croit que la parole de Dieu s’incarne dans les écrits humains du Coran ,œuvre humaine ,c’est de l’idolâtrie .


       la Trinité est une union hypostatique de trois hypostases divines ,ce n’est en rien de l’idolâtrie .
      Le concept théologique de la Trinité se fonde sur la notion philosophique hellène de l’union hypostatique plotinienne du Multiple en Un ;
      ilne faut pas confondre la notion théologique d e l’Un plotinien ou héraclitéen avec le un de l’unité arithmétique  ;Ce Un philosophique et théologique se fonde sur la nature d e l’Absolu qui est multine (multiple en un) et même infinitine ( l’infini en un )

       Ce n’est pas Jésus être humain historique qui est une hypostase de la Trinité mais le Christ ,Logos Créateur et Rédempteur d el’Univers , à la fois Logos-Raison héraclitéen et Logos-Amour johannique
       C’est le Christ-Logos qui est dit Fils de Dieu et non pas Jésus être humain historique ,et cela ne signifie une filiation humaine mais une filiation spirituelle divine ;

       Dans l’Evangile quand Jésus dit « Je suis la Vérité  » ce n’est pas le Jésus humain historique qui le dit mais le Christ -Logos anhistorique et transcendantal qui le dit .

    • Pomme de Reinette 6 février 10:22

      @njama

      parce que sa famille comme bien d’autres juives avaient été priées par Nasser ...

      Voilà bien les propos d’un antisémite et d’un négationniste patenté qui nie les exactions, les pogroms contre les juifs d’Egypte.
      Sans compter que l’Egypte de Nasser (tout comme la Syrie de Bachar père) a accueilli et recruté d’innombrables nazis aux plus hauts postes de son gouvernement.
      Quelques exemples :

      Altern Erich, alias Ali Bella :
      Chef régional SD, Affaires juives en Galicie
      Années 50 en Égypte puis instructeur de camps palestiniens

      Appler Hans, alias Salah Chaffar :

      Information avec Goebbels
      Égypte, ministère de l’information (1956)

      Bartel Franz, alias elHussein, Adjoint au chef de la Gestapo à Kattowitz (Pologne) Depuis 1959, Section juive du ministère de l’Information au Caire

      Baurnann, SS Standartenührer
      Participe à la liquidation du Ghetto de Varsovie Ministère de la Guerre au Caire, devenu instructeur au Front de libération de la Palestine

      Becher Hans, Section juive Gestapo, Vienne / Alexandrie (Égypte) : y instruit la police

      Beissner, Dr Wilhelm, Chef Section VI C 13 RSHA / Égypte

      Bender Bernhardt, alias Béchir Ben Salah, Gestapo, Varsovie, devient Conseiller de la police politique au Caire

      Birgel Werner, alias El Gamin, Officier SS, Vient de RDA au Caire, au ministère de l’Information

      Boeckler Wilhelm, SS Untersturmführer
      Recherché en Pologne pour son rôle dans la liquidation du Ghetto de Varsovie
      En Égypte depuis 1949, travaille au département Israël du Bureau d’informations

      Boerner Wilhelm, alias Ali Ben Keshir, SS Untersturmführer
      Gardien du camp de Mauthausen
      Dépend du ministère de l’Intérieur égyptien, instructeur du Front de Libération de la Palestine

      Brunner Aloïs alias Georg Fischer, Ali Mohammed, membre du SD, responsable déportations Autriche, Tchécoslovaquie, Grèce, Chef du camp de Drancy (France) / Damas, conseiller des services spéciaux RAU puis syriens. Résident BND

      Buble Friedrich,alias Ben Amman, SS Obergruppenfùhrer Gestapo
      Dir. Département égyptien des relations publiques – 1952 conseiller de la police égyptienne

      Bünsch Franz, Collaborateur de Goebbels à la propagande, Correspondant du BND au Caire puis en 1958 organisateur des SR d’Arabie saoudite pour le BND

      Bunzel Erich, SA, Obersturmführer Collaborateur de Goebbels
      Département Israël, ministère de l’Information au Caire

      Daemling Joachim, alias Jochen Dressel ou Ibrahim Mustapha, Chef de la Gestapo de Düsseldorf, Conseiller système pénitentiaire égyptien, fait partie des services de Radio Le Caire

      Eisele Dr Hans, Médecin chef camp de Buchenwald
      Décédé au Caire, le 4 mai 1965

      Farmbacher Wilhelm :

      Lieutenant Général SS, Wehrmacht front Est, supervise l’armée Vlassov en France en 1944 Conseiller militaire de Nasser

      Gleim Leopold alias Lt. Col. Al Nashar :
      Chef du SD à Varsovie
      Cadre de la Sécurité d’État égyptienne chargé des détenus politiques sur la mer Rouge

      Gruber, alias Aradji :
      Recruté par Canaris en 1924 
      Réside en Égypte 1950 : agent d’influence en direction de la Ligue arabe

      Heiden Ludwig, alias el Hadj, journaliste à l’agence antijuive Weltdienst (NSDAP), Converti à l’Islam, traduit Mein Kampf en arabe, résidant en Égypte vers 1950

      Heim Heribert, SS Hauptsturmführer
      Médecin de Mauthausen
      Médecin de la police égyptienne

      Hithofer Franz, Cadre de la Gestapo à Vienne, Égypte, années 50

      Leers, Dr Johannes von, alias Omar Amin :
      Adjoint de Goebbels, chargé de la propagande antisémite / Responsable de la propagande anti-israélienne au Caire depuis 1955

      Luder Karl :
      Chef des jeunesses hitlériennes, responsable de crimes antisémites en Pologne
      Ministère de la Guerre au Caire

      Mildner Rudolf :
      SS Standartenführer Chef de la Gestapo à Kattowitz, chef de la police au Danemark
      Depuis 1963, vit en Égypte, membre de l’organisation Deutscher Rat

      Moser Aloïs :
      Gruppenführer SS
      Recherché en URSS pour crimes contre les juifs Instructeur des mouvements paramilitaires de jeunesse au Caire

      Münzel Oskar, Général SS blindés, Conseiller militaire au Caire, années 50

       Etc, etc.

      Voir également : http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seaux_d%E2%80%99exfiltration_nazis

      Après la guerre, des milliers de nationaux-socialistes rejoignirent l’Irak, la Syrie et surtout l’Égypte entre 1948 et 1951 où ils ont mené des activités relatives à la politique et à la sécurité.

      En 1967, l’historien Kurt Tauber a décrit la situation qui était celle de l’Egypte de Nasser : « … En plus des dons de la Gestapo et de la SS, il y avait aussi un grand besoin d’autres aptitudes sur le Nil. On nous dit que d’anciennes recrues de Goebbels, initialement sous la supervision du défunt Johann von Leers, jouent un rôle important dans l’appareil de propagande antijuif et antisioniste de Nasser.

      A ce propos, nous entendons les noms de Werner Witschale, du Baron von Harder, de Hans Appler et de Franz Buensche. Mais un passé d’agent de la Gestapo, de la SS et des services d’espionnage n’empêche pas d’accéder à des carrières attractives au ministère égyptien de la propagande. Walter Bollmann, chef nazi des services d’espionnage en Grande-Bretagne avant la guerre, et plus tard, commandant SS, a servi dans la lutte contre la guérilla et les opérations antijuives en Ukraine ; Louis Heiden, officier SS qui fut transféré au bureau de presse égyptien durant la guerre, Franz Bartel, « vieux combattant » et officier dans la Gestapo ; Werner Birgel, officier SS de Leipzig ; Albert Thielemann, dirigeant SS en Bohème ; Erich Bunz, Major dans la SA et expert dans la question juive ; et le capitaine SS Wilhelm Boeckler, qui participa à la liquidation du Ghetto de Varsovie – sont tous réputés s’être occupés de propagande antijuive pour le compte de Nasser… »

      Le cas de Johann von Leers est exemplaire à ce sujet. Membre dirigeant de la NSDAP à la fin de 1929, colonel SS, rédacteur de Der Angriff, auteur de différentes études d’anthropologie, le professeur d’université von Leers fut l’intime collaborateur de Joseph Goebbels, lequel lui confia la direction du Nordische Welt, organe de la Société pour la préhistoire et la protohistoire germanique. Après dix-huit mois d’internement dans un Lager anglo-américain, Von Leers réussit à fuir en Argentine, où il dirigea un journal en langue allemande. A la chute de Péron, il se mit à l’abri en Égypte ; ici il se convertit à l’islam et prit le nom de Omar Amin. Von Leers organisa au Caire l’Institut de recherche sur le sionisme, dirigea des émissions radiophoniques écoutées dans tout le monde arabe, se chargea d’une importante collection de textes islamiques destinés au public allemand et donna vie à diverses initiatives éditoriales et de propagande. En Égypte, von Leers devint un ami proche de l’ancien Mufti de Jérusalem, Muhamad Hadj Amîn al-Husaynî.

      Parmi ceux qui devinrent musulmans et qui exercèrent des fonctions d’un certain niveau dans l’Etat égyptien, citons : Joachim Daeumling, ex-chef de la Gestapo de Düsseldorf, qui réorganisa les forces de police en Egypte ; William Boeckler (Abd el-Karîm), ex-capitaine de la Gestapo, qui assuma une charge au service d’information ; l’ex-SS Wilhem Berner qui entraîna les fedayin palestiniens ; l’ex-SS-Gruppenführer A Moser (Hasan Suleymâm), qui occupa un poste d’instructeur militaire ; l’ex-commandant de la garde du corps de Hitler Léopold Gleim (an-Nâsir), qui alla former les cadres des services de sécurité ; Louis Heiden (al-Hâj), ex-membre de l’Office central de sécurité du Reich, qui traduisit Mein Kampf en arabe..


  • Crab2 3 février 17:24

    Répondre au fanatisme par l’éducation :

    L’athéisme à l’école - Chapitre n°2

    Ainsi donc, tout ce qui semble détruit ne l’est pas ; car la nature refait un corps avec les débris d’un autre, et la mort seule lui vient en aide pour donner la vie.
    [ … ]
    Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme.

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/latheisme-lecole-chapitre-n2.html


    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 09:49

      @Crab2
      ça serait bien si ça fonctionnait mais ça marche plus


    • Crab2 4 février 15:37

      @Amaury Watremez
      C’est-à dire ?


    • Crab2 4 février 15:57

      @Amaury Watremez
      C’est-à dire ?


    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 19:21

      @Crab2
      Il est trop tard...
      Pendant des années les instructions du ministère étaient claires, ne pas parler de religions à l’école car cela pouvait passer pour du paternalisme envers les musulmans. Je ne vous parle pas de l’histoire enseignée particulièrement en ZEP uniquement sous l’angle du masochisme mémoriel constant, ou l’apprentissage de la citoyenneté jamais abordée sous l’angle des devoirs de chaque citoyen.

      Les religieux fondamentalistes musulmans ont pris l’espace laissé vacant et l’ont rempli en embrigadant les gamins, certains étant parents maintenant, et ce point de vue théocratique est maintenant dominant et bien implanté.

      Je ne vous parle même pas du détricotage catastrophique du tissu associatif dans les cités...


    • Crab2 6 février 08:37

      @Amaury Watremez

      Si notre société s’entend fraternelle et équitable

      http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/latheisme-lecole-chapitre-n3.html


  • genrehumain 3 février 17:26


    1. Pour les tenants du « chocs des civilisations »  ou d’incompatibilité présumée des messages religieux il est bon de constater avec humour que finalement qu’est ce qu’un Chrétien ? sinon qu’ un Juif qui a reconnu le Christ et qu’est ce qu’un Musulman ? tout simplement aussi un chrétien qui a reconnu Mohammad.
    2. Toujours les fondateurs de grande religion ont reconnu leurs prédécesseurs et annoncé un retour, mais malheureusement presque toujours aussi leurs adeptes ont souvent par ignorance et préjugés rejetés le messager qui suivait.
    3. L’ étude dénuée de préjugés des textes religieux révèle leur unité de vision en ce qui concerne l’éthique et la promesse de paix et d’unité attendue par tout le genre humain .

      Les contextes environnementaux et sociaux contenus dans ces textes sont relatifs à l’époque de leur révélation et donc soumis aux changements comme toute loi sociale, mais leur message spirituel transcende les âges.

      Les images utilisées pour marquer les esprits font appels à notre inconscient collectif et ne sont que des paraboles destinées à nous mettre en garde, n’en faisons pas des « idoles » . Ce n’est pas la religion qui est cause de violences et de guerres, mais l’inverse c’est son absence.

      Le vide idéologique et religieux qui marque notre époque se nourrit des fantasmes du passé faute de ne pouvoir imaginer l’avenir, dans un monde qui soufre des affres du passage de l’adolescence à la maturité. Ceci à évidemment pour corollaire le retour violent aux vieux démons d’autrefois (nationalisme, racisme, superstitions.. 

      Ce faisant ils occultent et nous détournent des forces qui tendent à l’unité aussi bien religieuse que citoyenne .

    4. toute civilisation a été le fruit des fait religieux qui l’ont précédé,( ne dit on pas Civilisation Hindou,Bouddhiste,Juive etc..
    5. c’est tout simplement l’évolution historique du monde et de la race humaine dans son ensemble qui suit ce schéma .
    6. .En ce qui concerne la Civilisation issue des trois religions qui ce réclame d’Abraham qu’on peut qualifier plus justement de civilisation Judéo-Chrétienne-Musulmane.
    7. Il serai bon d’enseigner à nos chères têtes blondes ou brunes, qu’Il est clair et évident que la révélation progressive de ces trois monothéismes a été le ferment de notre civilisation occidentale donnant aux passages naissances à nos brillants humanistes laïques
    8. .Ainsi dés l’enfance serait aboli ces préjugés qui nous accablent jusqu’à aujourd’hui et faire démentir ainsi la célèbre citation d’ Einstein «  Il est plus facile de briser l’atome que de casser les préjugés »

    9. "Les préjugés de religion, de race ou de secte détruisent les fondations de l’Humanité.
    10.  Toutes les causes de division du monde, la haine, la guerre et l’effusion de sang sont dues à l’un de ces préjugés. 
    11. Le monde entier doit être considéré comme un seul pays, toutes les nations comme une seule nation, tous les hommes comme appartenant à une seule race.
    12.  Les notions de religion, de race et de nation ne sont que des divisions instituées par l’homme et ne sont nécessaires que dans sa pensée." 
    13.  ( Causeries d’Abdu’l-Baha a Paris 1911)

    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 09:51

      @genrehumain
      Assimiler les chrétiens à des juifs convertis c’est aller un peu vite et être assez ignorant religieusement. Car il y eut Paul l’apôtre des païens. Le christianisme n’est pas un judéo-christianisme qui concerne à peu près 120 personnes d’une paroisse de Nazareth...


    • franc 6 février 05:48
      @genrehumain
       euh non ,aucun chrétien du moins catholique ne considère que Mahomet est un prophète .
       
       Et raisonnablement , comment peut on considérer comme prophète un homme qui a volé ,violé ,tué dans des multiples razzias en gardant la plus grosse part du butin
       
       Non ,l’islman tel qu’il est ,l’islam coraniste omarien d’essence hanbalite idolâtre n’est pas une religion mais une secte infâme ;

       Vous faites dans le mélangisme dans la plus pure idéologie relativiste et nihiliste du monde postmoderne 

  •  
     
     
    Lu le titre ... si c’est pas de la belle branlette bobo convenue anti-raciste mondialiste soumis au Capital.... padamalgame amalgame ... comme psalmodie putasse médiatique ...

     
    « Toute idée de grandeur, d’intelligence, de dévouement au service de la Cité est remplacée par l’horizon du mélange général, de la diversité heureuse, du métissage universel.
    L’anti-racisme ainsi compris va être la pointe émergée d’un phénomène de mentalité beaucoup plus diffus, beaucoup plus large, où toute une série de valeurs libérales acquièrent une identité de gôôôche [...] Il fait être ouvert sur tous les plans [...] Le repoussoir par excellence, c’est la fermeture, aussi bien économique, que politique où migratoire.
    La greffe s’effectue sur fond d’internationalisme [p... NPA], lequel se recycle à merveille dans la cause européenne, puis dans le cosmopolitisme multiculturel [BHL-Bergé], en pleine affinité avec le climat de globalisation économique en train de s’installer. Le libertarisme [libéral-libertaire] fournit le moyen d’entrer dans le libéralisme en gardant sa bonne conscience [Kohn le tripoté de l’UE anti-raciste]. » 

    Marcel Gauchet
     


  • OMAR 3 février 18:51

    Omar9

    @amaury : « Il paraît que Salah Abdelslam, l’unique survivant du commando meurtrier des attentats du Bataclan....reçoit du courrier abondant... ».

    C’est étonnant, mais inacceptable si cela s’avère vrai...

    Mais toi, nous ne t’avons ni lu ni entendu au sujet de cette crapule de Alexandre Bissonnette qui a assassiné 6 personnes alors qu’elles priaient dans une mosquée de Quebec.


    • covadonga*722 covadonga*722 3 février 20:04

      @OMAR


      et toi et ta oumma on vous as vu défiler quand vos potes ont massacrés ici
      comme disent les services de police
      « jamais nous n’avons rencontrer un tel mauvais vouloir dans la recherche de renseignement sur des criminels de la part d’une partie de la population mettant en avant son appartenance religieuse pour ne pas collaborer »

    • OMAR 3 février 20:40

      Omar9

      @cave

      Les lecteurs d’Agora peuvent consulter mes coms précédents dans lesquels je condamne systématiquement et clairement tous ces actes barbares, qu’ils soient de ces djihadistes de meerde ou des morpions de ton espèces.

      Alors, ma oumma est l’humanité en général, et le peuple français en particulier.


    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 09:48

      @OMAR
      Ah donner des leçons aux autres hein ? On voit quand une grande manif musulmane contre les tueries de Daech ? Je pense moi qu’on peut attendre longtemps.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 février 10:02

      @Amaury Watremez

      « On voit quand une grande manif musulmane contre les tueries de Daech ? »

      Une grande manif musulmane serait immédiatement taxée (par vous ?) de communautarisme, comme le fut celle de Mante-la-Jolie (ce qui ne serait pas complètement volé d’ailleurs).


    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 10:06

      @Olivier Perriet
      Pas du tout...
      Mais je ne pense pas que cela arrive de toutes façons, il suffit d’écouter les gens dans les « quartiers »


    • franc 6 février 05:54
      @OMAR

       il peut vous répondre que ce Alexandre Bissonnette ne fait que riposter à la guerre faite à son pays par les islamistes envahisseurs et prédateurs se cachant dans la mosquée caserne faisant semblant d e prier et qu’il a appliqué le fameux principe de l’anticolonialisme :« la valise ou le cercueil ».

  • Le421 Le421 3 février 19:22

    Etait-il besoin de me rappeler que la religion est assimilable à une drogue...
    Un peu, ça peut passer.
    Mais trop, ça rends carrément fou.

    Et les terroristes de tout poil, Abdeslam ou autre, pour moi, en premier, ce sont des cinglés avant d’être des musulmans.
    Et Dieu merci que je sois dans le juste.
    Parce que si tout les musulmans étaient des terroristes, on serait vraiment mal.
    Et je connais des « bons » chrétiens, cathos ou autre, qui sont méchants comme des teignes.
    Quand ce ne sont pas des profiteurs outranciers comme certains...
    Suivez mon regard !!

    Savez-vous qu’en outre d’être des instigateurs de LMPT, les moines de Solesmes*, outre le fait qu’ils soient de remarquables chanteurs, militent pour la dépénalisation des relations homosexuelles avec les mineurs.
    De quoi aussi ruiner une vie entière.

    *Ou Dame Pénélope de Beaucé a ses habitudes tous les Dimanches...


    • V_Parlier V_Parlier 4 février 09:17

      @Le421
      "les moines de Solesmes*, outre le fait qu’ils soient de remarquables chanteurs, militent pour la dépénalisation des relations homosexuelles avec les mineurs"

      -> Source ?


    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 09:46

      @Le421
      Diverses divagations et diffamations incohérentes votre com


    • covadonga*722 covadonga*722 4 février 09:55

      @Le421
      militent pour la dépénalisation des relations homosexuelles avec les mineurs.



      yep ,comme je m’attache a appuyer mon anticléricalisme sur des bases solides je vous serais extrêmement reconnaissant de me citer vos sources.
      Vos affirmations me font penser a cette assertion qui voulait que dans les 60/ 70s les jeunes militantes révolutionnaires passe d’abord dans le lit des « chefs » 
      étonnant n’est il pas ?

    • Le421 Le421 4 février 13:29

      @V_Parlier
      Article de l’OBS le mois dernier.
      A noter que cette revendication ne date pas d’hier...


    • Le421 Le421 4 février 13:35

      @Amaury Watremez
      Diffamations ?
      Catho intégriste méchante comme une teigne interdisant à ses filles de voir leur grand-mère...
      Ma belle-fille.
      Ca vous parle ?
      Elle ne va pas à l’église à Villeréal (à 200m de chez elle) parce que le curé est un « connard ».(sic)

      Pour l’abbaye de Solesmes, je retrouve le journal l’OBS et je vous donne des références.

      D’autres remarques ?

      Faites attention, vous verrez que je ne donne rarement une info pas sourcée.
      Signé : Un modérateur.

      Je vous invite à lire mes articles et à me rappeler à quel moment j’ai diffamé quelqu’un.
      Cela ne fera que m’aider, au passage.
      Car, comme tout être humain, je ne suis pas parfait.


    • Le421 Le421 4 février 13:53

      @covadonga*722
      Précision :
      L’OBS/N°2717 - 01-12-2016 Page 45 (en bas à droite) article de YANNICK STEPHANT.

      Je cite :
      Mondialement connue pour avoir remis à l’honneur la règle de saint Benoît, et plus encore pour ses magnifiques chants grégoriens, l’abbaye Saint-Pierre de Solesmes est également réputée pour défendre des positions très conservatrices.« Les moines ont des idées assez tranchées, surtout sur la famille », reconnais le maire actuel, Pascal Lelièvre. Longtemps, les moines trouvèrent en Jean Foyer, ministre sous De Gaulle et Pompidou, un puissant relais d’influence pour combattre la loi sur l’avortement, ou l’abrogation de la pénalisation des relations homosexuelles avec des mineurs...

      Voici le texte retranscrit mot à mot.
      Evidemment, vous pourrez dire que mon interprétation est tendancieuse.
      La mienne est que l’embrigadement de jeunes incapables de raisonner sur les sujets religieux passe par un « ramonage de taupinière » en règle, dit en langage de la rue...

      Personnellement, je rajoute que ça ne m’étonne pas du tout.
      Ma mère m’a raconté, élève qu’elle était dans une école catholique de Bretagne, que le curé avait de drôles de pratiques sous la table au niveau de son entrecuisse.
      Ma mère.
      Voilà tout !!
      Bien sûr, je peux raconter des fables...


    • Le421 Le421 4 février 13:56

      @Amaury Watremez
      Diverses divagations et diffamations incohérentes votre com

      Je vous inviterais également à vous méfier d’écrits qui semblent de la « vulgarisation »* et reflétant une base vraie...

      *dans le sens "rendre compréhensible avec des explications simples, loin des locutions absconses...


    • covadonga*722 covadonga*722 4 février 15:08

      @Le421
       heu moi je vous demandais juste de sourcer , a charge pour moi d’en vérifier et la réalité et l’interprétation , persos 4 ans chez les jeses hormis la coercition mentale rien vu mais pour autant je n’affirmerais rien .....


    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 19:24

      @Le421

      Le père Moussali de la vulgarisation ?
      Cte blague

      Il a étudié le Coran pendant 48 dont 25 à Al Azhar au Caire.


    • franc 6 février 06:03
      @Le421
      c’est vraisemblable pour ces moines ,mais il est certain aussi que dans les écoles coraniques ,les petits enfants doivent apprendre par cœur le coran ,imaginez la difficulté même pour un adulte pour apprendre par cœur un livre , et à chaque faute un coup d e bâton et de plus comme punition les imams les triturent leur petites fesses .Bonjours les dégats ,mais chut il ne faut pas le dire .,il ne faut pas stigmatiser. 

       Au fait le prophète d e l’islam n’est il pas un pédophile .

       Et c’est bien en Iran et en Arabie saoudite que le mariage pédophile est légalisé et institué comme un sacrement religieux ,y compris le mariage de jouissance pour quelques heures .

  • velosolex velosolex 4 février 00:04

    Quelle est la différence entre extrémistes musulmans et ces cathos sectaires et faussement radieux, dont vous parlez....

    Sans aucun doute le passage à l’acte, et c’est le plus qu’important. 
    Remplacer une croix ou un croissant pas une kalashnikov n’est pas neutre
    Mais quand au reste, la perception du monde est la même : La certitude de faire partie d’une minorité d’inspirés par la divin, et porteur d’un message, voir d’une mission. 
    Arrive un moment où cette certitude leur fait passer au delà des conventions humaines et des lois structurantes et des interdits. 
    On comprend très bien qu’une secte tache d’enrôler les membres d’une autre, comme des cadres d’une entreprise tachant de rafler ceux d’une entreprise adverse. 

    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 09:45

      @velosolex
      Votre com amène à minimiser les tueries perpétrées au nom de l’Islam donc ?
      Les cathos dont je parle ne cherchent pas à convertir, ils sont juste naïfs et ou crédules.


    • franc 6 février 16:09
      @velosolex

       Pour une fois je suis d’accord avec vous.

  • Massada Massada 4 février 09:50

    Attentat du Louvre :

    On se demande quand meme ce qu’un Egyptien faisait au Louvre sans ses bandelettes et son sarcophage


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 février 09:56

    Je me demande juste, à la lecture de tous vos articles :
    mis à part faire de l’onanisme intellectuel sur les incompatibilités (supposées) entre tel et tel, on fait quoi ?

    Parce qu’en réalité c’est ça le plus important.

    Avez-vous des solutions à nous proposer Amaury (ou Eric Z) ?

    Vu que ça ne constitue pas le gros de vos articles, on semble supposer que non (? ?)


    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 10:08

      @Olivier Perriet
      Quand on ne pense pas comme vous, on fait de l’onanisme intellectuel...On notera la grande solidité intellectuelle de cette analyse.

      Il y a des solutions :

      -redéfinir la citoyenneté et les devoirs qui lui incombe
      -affirmer la prééminence de la laïcité
      -enseigner l’histoire autrement que dans une perspective de masochisme intellectuel

      etc....


    • sarcastelle 4 février 10:49

      @Amaury Watremez
      .

      Votre première phrase ne reflète pas ce que disait celui à qui elle répond.
      Cela ne pouvait vous échapper. 
      Aussi est-ce puant. J’invite les divers commentateurs à commenter plutôt d’autres rédacteurs. 


    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 10:52

      @sarcastelle
      Tiens, après l’auteur qui incite à la haine, celle qui incite à la discrimination, on note là encore le procédé de bouture de milicien-ne


    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 10:54

      @sarcastelle
      le plus drôle là dedans c’est que tu invites à discriminer et ne pas commenter en commentant ?
       smiley
      On dirait une commentatrice causeurienne, même esprit...
      Et c’est moi qui suis « puant », autre injure à caractère publique


    • sarcastelle 4 février 12:40

      @Amaury Watremez

      .
      Et c’est moi qui suis « puant »
      .
      Nouvelle déformation, après l’invention d’invite à la discrimination. On « discrimine » sans doute aussi en déconseillant un fournisseur médiocre, etc. 

  • Pierre Régnier Pierre Régnier 4 février 10:10

    La fausse Gauche aux pouvoirs (politiques et médiatiques) n’est pas la seule responsable de l’aide apportée par de nombreux jeunes à l’islam, radical ou non, qui détruit la France.

    L’église catholique l’est également. La première par obscurantisme « laïque », la seconde par entêtement à rester dans la tricherie exégétique.

    Les « gentils illuminés » qui veulent échanger « sur leurs fois respectives » avec le meurtrier du Bataclan ne font qu’imiter leur pape François, et tout le clergé catholique, qui fuient leur devoir premier, devenu évident depuis des années. Ne le fuyez pas, vous aussi, Amaury Watremez.

    Je vous invite à lire ceci sur Agoravox : DÉTRUIRE LA TRICHERIE EXÉGÉTIQUE :

     

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/detruire-la-tricherie-exegetique-187081


    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 10:28

      @Pierre Régnier
      Le problème ce n’est pas l’exégèse qui a toujours fait partie du catholicisme mais que la foi chrétienne est devenue une foi sociologisante, plus tellement solide spirituellement.
      Ce n’est pas sur le net que l’on résout les choses, cela s’appelle des actes manques, mais dans le concret, tous les jours


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 4 février 18:45

      @Amaury Watremez

       Effectivement, Amaury, la croyance anti-chrétienne que je qualifie d’indirectement criminogène a toujours fait partie du catholicisme, mais ce n’est pas une raison pour la faire perdurer encore et encore.

      C’est aujourd’hui, compte tenu du soutien évident qu’elle apporte à la théologie directement criminogène de l’islam, que la scandaleuse croyance maintenue avec entêtement par les théologiens fous du catholicisme montre toute son horreur.

      Le problème n’est pas du tout que la foi chrétienne soit devenue « une foi sociologisante » mais qu’elle ne soit toujours pas devenue authentiquement chrétienne, c’est-à-dire une foi qui exclut toute croyance en de prétendus appels de Dieu à massacrer, fut-ce il y a 3000 ans.

      C’est en effet tous les jours, et pas seulement sur le net, que les vrais chrétiens devraient exiger de leur église qu’elle mette fin à cette monstruosité théologique.


    • franc 6 février 06:16
      @Pierre Régnier

       je suis d’accord avec vous

       c e pape François aussi gentil soit il est d’une naïveté confondante et d’un laxisme criminel envers la secte hérétique et idolâtre islamique

       pourtant le Christ a dit ,qui n’est pas avec moi est contre moi.

       il ne faut pas confondre l’Eglise Christique et l’Eglise catholique

      ,ni même confondre le Catholicisme et l’Eglise Catholique

       Catholique signifier universel ;or il n’ ya que la raison universelle ,absolue et transcendante qui puisse être universelle ;
      donc il n’ ya que la religion de la raison universelle ,absolue et transcendante ,autrement dit la religion du Christ-Logos-Raison qui puisse être catholique c’est à dire universelle

       cette religion de la Raison universelle ,absolue et transcendante est appelée Catholicisme ou Rationalisme Transcendant .

  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 4 février 11:13

    Laissez tomber ... VOTRE « ISLAMITUDE », on a vraiment marre de la merde de la désinformation ! 


    Vous pensez bien que la classe de la politicaillerie des vampires qui a conduit le monde vers l’échec n’agit pas au nom d’une quelconque religion ! 

    La racaille politique a trouvé un « chiffon » pour essuyer ses mains sales et l’ensemble des merdias jacasse sans arrêt afin d’empêcher la populace de reprendre ses esprits après de longues années de terrorisme préfabriqué : LA RELIGION N’A RIEN AVOIR AVEC LE TERRORISME DE CE SIÈCLE BÂTARD, CE SONT LES BÂTARDS POLITICIENS QUI ONT CRÉE CETTE CRIMINELLE DIVERSION DANS LE BUT DE RÉUSSIR LEUR INFÂME PROJET DE DOMINATION DURABLE ! 

    LE TERRORISME ACTUEL SERT A CONFORTER VOS RÉGIMES USÉS ET PÉRIMÉS QUI N’ONT PLUS AUCUN AUTRE MOYEN DE RESTER AU POUVOIR !

    Réglez d’abord votre situation en installant au sommet de l’Etat non pas un Imam ou un évêque mais un politicard qui a encore en lui un gramme d’honnêteté et vous vous rendrez compte que les choses changeront dans le bon sens. Je dois alors vous dire que ce ne sera pas chose facile avec vos deux écuries Goûûûche-Drouwate de toutes les hypocrisies ! 

    Je pourrais bien vous aider, encore faudrait-il qu’il ait un peuple qui le mérité !



    • franc 6 février 08:02
      @Mohammed MADJOUR

      Il n’ ya pas séparation en islam entre religieux et politique

       l’islam est toujours politique

  • Djam Djam 4 février 11:22

    @ Amaury

    Votre article est très bien écrit et intéressant. Votre charge assumée envers les catholiques et les musulmanes voilées, et du dialogue que les premiers tentent d’établir avec les secondes, est intéressant. Mais quelque chose me gêne aux entournures de ma réflexion post lecture...Je vais tacher d’en tirer les causes possibles...

    Comme pratiquement tous les critiques des religions monothéistes vous semblez ne voir que ce que la presse officielle envahissante et asphyxiante débite à tour de pages de magasines et d’émissions d’entre-soi-qui-pense-bien-juste (!).

    La confusion est quasi systématique entre le christianisme des origines - que peu de gens ont vraiment étudié - et le mouvement quasi politique qu’est le catholicisme dont l’origine idéologique démarre avec l’illumination d’un certain Constantin, le romain qui s’est pris un flash de LSD céleste et qui en déduisit que le monde moderne allait se plier à ses « révélations ».

    Commode, comme tous les outils religieux détournés de leur puissance de transcendance originale, le catholicisme et toute sa pompe de velours, de soie, de pourpre et de blanc pas toujours très net, a compris très vite ce qu’on pouvait tirer du côté matériel du métier de berger qui conduit son troupeau. On ne peut mieux qualifier toutes les foules assoiffées de croyances fussent-elles anciennes ou modernes, car on en est pas sorti d’un iota.

    Car, faut-il le rappeler ici, n’en déplaise aux adeptes de la liberté totale façon Cohn Bandit (!), une civilisation digne de ce nom ne tient jamais longtemps sans un socle religieux. Demandez à Peillon qui se bat pour imposer la laïcité comme nouvelle religion ! (sic). L’humain est ainsi fait qu’il ne peut tenir très longtemps debout sans canaliser sa terreur de finitude définitive vers quelques croyances, fussent-elles comme aujourd’hui devenues terrestres jusqu’à la caricature. Au point d’ailleurs que l’homme post-moderne se prend carrément pour dieu himself ! Cette religion moderne n’est rien d’autre que le Droit-de-L’hommisme. Cet état pathologique qui se nourrit de ses propres désirs, délires et goinfreries matérielles illimitées. Son crédo central est : Jouissez sans entrave ! Le Dieu monothéiste est une pure invention pour empêcher de faire rien que ce que vous voulez. Alors allez-y, ne soyez plus dupe et surtout, jetez les continences aux orties ! Youpiiiiii

    Les chrétiens n’ont rien à voir avec les catholiques. Qu’on se le disent une bonne foi pour toute. Les premiers n’ont jamais voulu d’églises ni de temples terrestres et apprennent juste à aider leurs prochains et à vivre frugalement en partageant si possible. Ils apprennent à pardonner. Ben oui, c’est grotesque pour un monde de cynisme intégral. Les seconds sont un avatar politique fait pour contraindre, frustrer, empêcher et ordonner. Quant aux femmes musulmanes voilées qui hystérisent tant les féministes blanches paumées, les athées de la nouvelle non-religion, les jouisseurs de l’autre religion écolo verdâtre et les politiciens membres des (pas)franches maçonneries, n’attendent qu’une chose : qu’on leur lâche le foulard ou le fichu pour aller faire leur marché peinardes sans faire « ièche » personne... car, si vous regarder bien, elles ne font aucun prosélytisme contrairement à tous les hirsutes de la laïcitude totale.

    Comme le rappelle l’un des commentateurs de votre article, il manque à votre intéressante analyse un coup de canif dans le contrat ambiant des sujets tabous imposés. En effet, où sont les analyses sur les délires du judaïsme, du protestantisme, du bouddhisme occidentalisé, des évangélistes à l’américaine ? Car ces mouvements véhiculent non seulement un évangile dévastateur sur les comportements mais opèrent mine de rien progressivement sur les nouveaux comportements communautaires comme pour nous préparer au monde de demain, ce monde pulvérisés en régions et en ethnies. Retour à la case départ, avant la construction d’une France qui fut singulièrement construite non pas sur des ethnies justement mais à partir d’un unique projet politique fondé sur la langue française et sur une vision républicaine qui inventa la laïcité non comme nouvelle religion mais comme possibilité vitale d’un espace du fameux « bien-vivre-ensemble ».

    La haine qui se déverse sur l’islam est à l’aune de celle qui se déversa pendant des décennies envers le christianisme car ce dernier ne collait absolument pas avec le narcissisme mortel qu’exige le capitalisme et son moteur, le consumérisme de tout par tous. La frugalité enseigné par le Christ, prophète parmi d’autres à son époque, rompait radicalement avec la fascination qu’opérait déjà sur les marches du temple le lucre, le profit, l’enrichissement matériel, le commerce de tout. La richesse matérielle comme indicateur d’une élection divine... fallait oser, ils l’ont fait !

    La France a cohabité bon an mal an pendant des décennies avec sa communauté musulmane. On savait qu’il fallait faire des efforts d’intégration intelligente mais il faut croire que des penseurs pervers d’officines discrètes freinaient habilement cet éventuel intégration pour en arriver précisément au ferment malsain et dangereux qu’on nous sert aujourd’hui comme unique objectif de l’islam. Certains penseurs (?) vont même jusqu’à nous ressortir des textes islamiques qui affirment que le khalifat vise à terme la domination du monde occidental entier et sa conversion forcée au... voile et à la prière 5 fois par jour. Oui... ça osent tout, c’est à ça qu’on les reconnait...

    Les récits - là encore habilement réécrits, traduits, sélectionnés - catholiques furent en leur temps consciencieusement mis sur la place publique de sorte que l’anticléricalisme devienne l’objet de toutes les gerbes. Et comme toujours avec les moutons qui ne cherchent pas, ça marche ! On songe à René Girard et son dernier ouvrage sur la « fabrique du bouc émissaire ».La France eut donc ses « Lumières » et ses prêtres illuminés de l’époque (Voltaire, Diderot, d’Alembert et consort). Fascinés par le modèle anglais déjà bien allégé du côté de la conscience du bien d’autrui, nos illuminés allaient ouvrir un siècle de haine cléricale où la racisme, le mensonge et l’adoration matérielle allait devenir l’évangile justifiant le pire.

    Un monde qui meurt, une civilisation qui s’effondre, un cycle qui se boucle est un moment où le chaos et la chute finale sont inévitables. Mais avant de finir, ce monde à besoin d’un objet de haine suffisamment terrorisant pour s’accrocher avant la chute définitive. On en est là. et quoi que nous fassions, nous sombrerons dans notre nature décidément insupportable, inhumaine in fine. L’humain post moderne se regarde dans un miroir qui ne lui renvoie plus que son angoisse pathologique. Il lui faut trouver son objet de haine, avec l’islam, les cathos, les voilées et tous ceux qui ne se plient pas à la grande partouze planétaire de la goinfrerie totale, cet humain déshumanisé a donc trouvé ses objets de risée, d’humiliation, d’attaque sans discernement. Les nouveaux prêtres athées, adeptes de l’homme-dieu ont pris l’espace et se répandent.

    Et pendant ce temps, les sectes d’état prolifèrent, les lois dégueulasses et anti liberté se multiplient, les égos se gonflent devant les promesses de compte bancaires en voie d’obésité rêvée, les matérialistes scientistes écrivent la bible humanitaire de demain en convaincant leurs nouveaux croyants qu’ils seront immortels et... sans croix, sans voile, sans sexe, sans histoire, sans mémoire...ad vitam aeternam...Amen.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 4 février 21:12

      @Djam

      Votre longue et intéressante réflexion confirme chez moi, Djam, cette conviction : le principal désastre de la France actuelle tient dans le fait que ceux que vous appelez les nouveaux prêtres athées et les matérialistes scientistes - mais aussi selon moi les socialistes sincères et ceux qui se croient chrétiens - ont abandonné tout projet Libertaire, Égalitaire et Solidaire pour se rallier à cette philosophie devenue hégémonique : réussir une vie humaine consiste à réussir économiquement.

      C’est pourquoi je pense que vous faites erreur en qualifiant ce renoncement de « Droit-de-L’hommisme ». La défense des Droits de l’Homme reste une bonne philosophie, à condition qu’on ne décide pas de la dissocier de la défense des Devoirs de l’Homme : réaliser pour tous la Liberté, l’Égalité, la Solidarité et la Sécurité.

      Économisme et Refus d’examiner ce qu’il y a de criminogène dans le contenu théologique des religions, c’est là que sont les deux impasses où nous sommes rendus.

       

      Il n’est nullement fatal qu’on en reste là.


    • franc 6 février 07:04
      @Djam

       bah j’ai l’impression que vous faites du blabla pour faire diversion et dénégation et c’est un blabla fait de sophismes et de faussetés

       qui c’est qui soutient l’islam , c’est Soros avec s les trois cavaliers d e l’Apocalypse du capitalisme financier mondialiste Attali ,Minc ,BHL .
       et ce sont les merdias qui à longueur d e journées depuis des décennies qui chantent s et dansent sur les Trois Pas :
      PASDAMALGAME
      PASTIGMATISER
      PASAVOIR AVEC LISLAM

       et vous croyez que les imams milliardaires ,les cheik ,les émirs du qatar ou de l’Arabie saoudite ne sont pas des matérialistes et vivent dans la pauvreté et la l’humilité dans leur palais mosquée s de milliardaires ;Ben Laden n’était -il pas un capitaliste milliardaire

       je me rappelle de cette histoire ;un cheik du Golfe venu en vacance à Paris avec son harem d’une vingtaine d e femme  ;les habitants de l’immeuble où s’est installé le pieux musulman se plaignaient qu’il n’ yavait plus d’eau ,la cause en est que les femmes du cheik en consommaient trop ;le cheik alors a fait don d’un gros chèque pour calmer les habitants ;on ne peut pas dire que le pieux musulman 
       ne soit pas un matérialiste égotique de la pire espèce et qu’il vive dans la pauvreté et la chasteté avec ses vingt femmes .

       il n’ y pa s plus matérialiste et mafieux que les imams ,bien plus que les curés dans leur chapelles et même les év^ques et papes dans leur cathédrales ;

       par contre un matérialiste marxiste athée comme le président Mujica a refusé les 10000 dollars de salaire et ne garde que 1000 dollars pour son salaire présidentiel et vit dans son humble petite maison et pas dans le palais présidentiel ; 

       La dégénérescence et décadence de cette époque contemporaine ne provient pas du rationalisme moderne des Lumières mais de l’irrationalisme post-moderne relativiste et nihiliste dans un retour de l’obscurantisme moyen-âgeux

       

  • gerard5567 4 février 13:38

    La religion moderne, c’est plutôt la consommation. Acheter une belle voitiure aide bien des gens à oublier leur « terreur de finitude définitive ». Les églises se vident à mesure que les supermarchés se remplissent.


    • Le421 Le421 4 février 14:01

      @gerard5567
      Je peux me tromper, comme parfois, mais j’ai toujours fait un parallèle entre l’inculture et la foi religieuse.
      Quand je vois les créationistes hurler haut et fort leur théorie, je me dis que quelque chose ne tourne pas rond.
      Comme Christophe Colomb se heurtant à la théorie de la Terre plate, les premiers astronautes ont du faire face aux croyances disant qu’ils allaient rejoindre Dieu.

      Grissom, White et Shaffee n’avaient même pas décollé... Triste souvenir.


    • Enabomber Enabomber 4 février 14:14

      @gerard5567
      Et à défaut de cantiques, la musique de supermarché.


    • franc 6 février 07:07
      @Enabomber
       bah on peut écouter à la fois les cantiques et les musiques de supermarché .

  • Crab2 4 février 16:00

    Ce qui mettra tout le monde d’accord :

    Melancholia est un film montrant parfaitement l’anxiété, l’angoisse, les vaines ou dérisoires tentatives de rassurer la population durant la période juste avant l’anéantissement de notre planète ( donc notre monde ) par l’impact d’une énorme sphère venue de l’espace ( film écrit et réalisé par Lars von Trier, sorti en 2011. ) - les enfants : suffit de savoir les distraire en se moquant avec un peu d’humour de la ’’ fin du monde ’’ et être capable, ce qui est la moindre des choses, de bien leur faire comprendre qu’il n’y à rien à craindre de la mort car la mort est absence de sensation - donc de bien vivre le temps de sa vie


  • Alter 4 février 16:42

    Il ne faut pas forcément être catholique et croyant pour croire en la bonté naturelle de l’homme. Cette tendance de croire en la bonté naturelle a surtout été avancé par Jean-Jacques Rousseau qui était pas chrétien (à l’époque pour faire partie des philosophe des Lumière il ne fallait surtout pas être chrétien - oui vous pouvez vérifié la liste des philosophes accepté dans les cercles de Voltaire et Rousseau il y en a aucun qui aime le christianisme)
    Cette croyance erronée à amené J.J Rousseau à dire que le mal venait de l’extérieur et était créé par la société elle-même. Un problème philosophique qui se pose et comment ce mal a pu entacher les agneaux que nous sommes ? Si l’homme était né bon, alors nous n’aurions pas dû commettre de mal. Nous ne serions pas là à écrire notre indignation sur un homme qui se trouve en prison aujourd’hui parce qu’il a tué des personnes.

    Je suis pas catholique, donc je suis pas concerné mais... mais pour autant je pense que les courriers que reçoit cet homme qui est en prison sont l’émanation d’une source d’un des journalistes. L’information a-t-elle été vérifiée ? C’est important parce que n’importe quelle personne peut se catholique aujourd’hui et être un peu déséquilibré. Le clergé catholique ne doit certainement pas tenir cette position (ou sinon ce serait inquiétant). C’est pas parce qu’une poignée de personne se comporte mal que l’Eglise Catholique doit toujours en prendre pour son grade. Cela prouve bien surtout que le clergé catholique ne contrôle pas ses fidèles et surtout qu’il ne contrôle pas l’image de l’Eglise Catholique elle-même.

    Là je m’adresse à l’auteur, le site que tu a mis en lien n’est pas catholique. Regarde bien le contenu et surtout je pense que le titre est mal choisi. Il n y a pas vraiment recherche de dialogue ou de partage interreligieux.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 4 février 21:24

      @Alter

      Je prétends, moi, que le plus grave dans l’église catholique actuelle c’est que le clergé ne contrôle pas ses théologiens fous. Pire encore : qu’il continue d’approuver leurs folies, de s’y soumettre et de les transmettre aux nouveaux prêtres, et aux enfants qu’ils éduqueront ainsi dans une fausse chrétienté.

      Je vous rappelle ce qu’il y a de plus scandaleux dans le Nouveau Catéchisme (1997, un "guide spirituel pour le XXIe siècle" selon Jean-Paul 2) :

       »Allez dans ces cités de Canaan, massacrez tous leurs habitants, veillez à ce qu’il ne reste pas un seul survivant !", comme il est écrit dans le Livre de Josué, ça doit encore aujourd’hui être considéré comme l’authentique Parole de Dieu, l’important étant, selon ce clergé traître à Jésus et aux Évangiles, de "bien interpréter, bien comprendre" ce que cela veut dire : le Dieu des juifs et des chrétiens les invite « à entrer dans son Royaume d’amour et de paix »  !

      Comment voulez-vous que les islamistes ne se réjouissent pas de telles énormités « chrétiennes » qui servent leur criminalité ?


  • genrehumain 5 février 11:37

    «  Nous sommes tous sur cette planète bleue et les différences nationalistes n’ont plus de sens. Nous appartenons à la grande famille humaine. »

    Le dalaÏ-lama, chef spirituel des bouddhistes tibétains, (le 14 septembre 2016 à Paris)


    pour rappel :

    1. Certains scientifiques pensent que seulement quelques personnes ont quitté l’Afrique dans le cadre d’une unique migration et qu’elles ont peuplé le reste du monde il estime qu’à partir d’une population de 2 000 à 5 000 personnes présentes en Afrique (nos arrières grands parents ), seul un petit groupe de près de 150 personnes a franchi la Mer Rouge ( .notre famille )
    2. D’autres scientifiques ont proposé un modèle de dispersion multiple selon lequel il y aurait eu deux migrations hors d’Afrique :

      • une par la Mer Rouge (la Route de la Côte), 
      • une autre aurait suivi le Nil à partir de l’Afrique de l’Est, se dirigeant vers le nord et passant en Asie à travers le Sinaï
        • Bref que ce soit une ou plusieurs migrations, comme on le voit notre identité est commune et certainement africaine.(ouf voilà enfin résolu notre pseudo problème d’identité)
      • La différenciation superficielle actuelle entre groupes humains est due à une longue séparation géographique forcée, causée par les glaciations et autres conditions climatiques, mais toutes familles longtemps séparées aspirent à se retrouverc’est ce que nous faisons grâce aux avancées extraordinaires des moyens de transport et de communications .

      • Pour les tenants du « chocs des civilisations »  ou d’incompatibilité présumée des messages religieux il est bon de constater avec humour que finalement qu’est ce qu’un Chrétien ? sinon qu’ un Juif qui a reconnu le Christ et qu’est ce qu’un Musulman ? tout simplement aussi un chrétien qui a reconnu Mohammad.

      • pour rappel* : un Chrétien reconnait Moïse et les prophètes de l’ancien Testament et un Musulman, reconnait le Christ, Moïse et les prophètes de l’ancien Testament )
      • * lire ou relire Évangile et Coran

      • Car toujours les fondateurs de grande religion ont reconnu leurs prédécesseurs et annoncé un retour, mais malheureusement presque toujours aussi leurs adeptes ont souvent par ignorance et préjugés rejetés le messager qui suivait.
      • Le message religieux comme le dit le mot religion (religare) est un message d’unité, descendant tous du même couple originel, habitant tous une même planète et ayant un même créateur, bien-sur les lois sociales et coutumes ont différés au cour du temps ( on apprends pas les mêmes choses à la maternelle qu’à l’université ), mais la loi d’Amour est, éternelle.

      •  Nos préjugés et notre ’ignorance nous divisent et seul l’éducation (elle même dénuée de préjugés) peut nous en délivrer .

      • Car il est évident pour tout homme éclairé que :


      • «  LA TERRE N’EST QU’UN SEUL PAYS ET TOUS LES HOMMES EN SONT LES CITOYENS »
      •  Baha’u’llah (1817-1892)


    1.  »L’unification de l’humanité tout entière est le signe du stade qu’approche à présent la société humaine. L’unité de la famille, celle de la tribu, de la cité, de la nation ont été successivement tentées et pleinement établies. L’unité du monde est maintenant le but que s’efforce d’atteindre une humanité harassée. L’édification des nations a pris fin. L’anarchie inhérente à la souveraineté de l’état va vers son point culminant. Un monde qui progresse vers sa maturité doit abandonner ce fétiche, il doit reconnaître l’unité et la totalité organique des relations humaines, et établir une fois pour toutes le mécanisme qui incarne le mieux ce principe fondamental de son existence.

       ( Appel aux Nations, Shoghi Effendi, 1936 )

    2. C’est vers cette Unité que nous devons diriger nos vies et nos efforts aujourd’hui, tous le reste comme le dit le sage « ne sont que les idoles de nos vaines imaginations  » .

    • Pierre Régnier Pierre Régnier 5 février 14:05

      @genrehumain

      Selon son Nouveau Catéchisme (1997, le « guide spirituel pour le XXIe siècle » selon Jean-Paul 2 !) un chrétien d’aujourd’hui ne reconnaît pas seulement Moïse et les prophètes de l’Ancien Testament, il doit reconnaître aussi que les appels à massacrer prononcés par ces prophètes étaient et restent l’authentique Parole du Dieu des chrétiens.

      Le musulman d’aujourd’hui doit reconnaître, en plus, que leur barbare prophète Mohamed a eu raison de réanimer et remettre en application cette meurtrière croyance dans la nouvelle religion qu’il créait.

      Pire encore : le musulman d’aujourd’hui doit toujours croire que cette mise en application de la criminalité prétendument voulue par son Dieu restera justifiée jusqu’à la soumission à l’islam de tous les peuples de la terre .../...


Réagir