mercredi 28 juin 2006 - par Le Panda

CMU

  Ce document intéressant permet de mieux comprendre le financement de la santé en France et de proposer des solutions, lisez-le, il est édifiant, références bibliographiques à l’appui, on se demande pourquoi une "bombe" pareille ne sort pas dans les médias nationaux.

Malheureusement, les solutions pour mieux gérer l’hôpital public qui est en faillite, pour gérer la Sécurité sociale autrement que ne l’a fait Force ouvrière (FO) pendant vingt ans ne nous sont pas proposées ; pendant ce temps-là, la population vieillit, demande plus de soins, le nombre de cancers augmente (pollution ? alimentation ?). Si on ne gère pas en bon père de famille, c’est la catastrophe sanitaire à moyen terme. Ainsi s’expriment les acteurs de soins qui essayent de bien faire leur travail ; allez, Messieurs les journalistes, au vôtre ! Le fait d’avoir bien aimé tel ou tel article ne me permet pas d’avoir un point de fierté ni de penser refaire le monde, mais simplement d’indiquer qu’il faut, pour une vie saine, dans tous les sens du terme, un équilibre de la cellule familiale, culturelle, éducative, socio-médicale, espaces dans lesquels chacun des êtres évolue.

L’équipe rédactionnelle, avec l’appui de l’ensemble du corps médical national et international, ainsi que divers agrégés et hommes de la Terre qui regardent la réalité en face : merci à eux, l’équipe du Panda de L’ESSOR CREASITES vous livre cet état, sans concession sur la règle de certaines inégalités.


Nous le relations déjà il y a quelque temps dans les colonnes du journal Le Panda, avant que le bilan ne soit établi - et cela est incontestable, les preuves sont en notre possession - de certains « actes » de la honte, du scandale auquel les plus démunis sont poussés. Effectivement, il est exact que pas loin de 40% des spécialistes refusent de prendre en charge ces personnes, ou tout du moins veulent bien les voir au moins une fois mais refusent de continuer à les suivre, dans la mesure où ils ne disposent pas des finances nécessaires à la dispense de soins, du fait qu’ils ont largement dépassé les quotas autorisés dans ce domaine-là ! Il y a jurisprudence en la matière ? Non. Il y a un code déontologique ? Oui. Le respect du serment d’Hippocrate. La santé doit avoir un prix, pas n’importe lequel, mais surtout pas celui de pouvoir dire à quelqu’un : vous n’avez pas les moyens de vous faire soigner, parce que mon compte en banque n’est pas alimenté. C’est inacceptable, inadmissible de voir de telles positions, alors que nous nous trouvons en 2006. Prêts à lutter devant une canicule qui s’annonce peut-être - souhaitons-le - moins meurtrière que celle de 2003. Par un trop grand libéralisme, voilà, de toute façon, où mène une situation, une civilisation pour ne pas dire une épopée à une catastrophe qui demain frappera à nos portes.

Télécharger l’explication du texte ci-dessus, ici.




83 réactions


  • (---.---.117.250) 28 juin 2006 11:43

    article confus. Ca commence par un « ce document », sauf qu’on ne voit pas de quel document il s’agit. C’est de l’autopromo, ou quoi ?


    • Le Panda Le Panda 28 juin 2006 11:59

      Lorsque l’on regarde sans lire,le résultat correspond à votre commentaire. Il faut dans ce cas précis qui est vôtre mettre les enceintes en route pour « entendre » c’est l’avantage d’Agoravox !! Permettre aux « aveugles d’avoir de l’information à tous les nivaux. »Le document" étant important j’ai simplement voulu laisser le choix aux lecteurs de le télécharger ou de lire. A propos c’est quoi à votre sens l’autopromo de qui et pourquoi ?

      Le Panda


  • Kelsaltan (---.---.178.45) 28 juin 2006 11:52

    Télécharger un .doc ?

    Pas même avec un pistolet sur la tempe. Dommage, car j’aurai bien voulu avoir le fin mot de l’histoire...


    • Le Panda Le Panda 28 juin 2006 12:01

      Qui parle d’une « arme » ? personne n’est obligé de le télécharger on peut tout simplement l’ouvrir.

      Le Panda


    • romG romG 28 juin 2006 12:09

      Panda,

      En l’ouvrant, on le télécharge, ne serait-ce qu’en fichier temporaire. Il serait intéressant de le rendre disponible dans un format ouvert (.pdf par exemple).

      Cordialement.


    • Kelsaltan (---.---.178.45) 28 juin 2006 12:15

      Cela se voulait avec un sourire, Le Panda.

      Je trouve néanmoins dommage que vous ayez choisi un système de diffusion faisant appel à une application propriétaire que tout le monde n’a pas forcément, et que certains ne veulent surtout pas avoir.

      Désolé d’avoir pollué votre fil avec des considérations qui n’ont aucun rapport avec le sujet initial.


    • Le Panda Le Panda 28 juin 2006 12:25

      A rom

      désolé, je confirme en tous points lorsque vous cliquez sur le lien, il vous propose de télécharger ou de l’ouvrir, essayez, je vous affirme que cela fonctionne ainsi.

      Cordialement,

      Le Panda


    • Kelsaltan (---.---.178.45) 28 juin 2006 12:38

      Puisque vous semblez vouloir prolonger ce sujet, dans les deux cas les informations contenues dans le fichier arrivent bien dans l’ordinateur de celui qui souhaite prendre connaissance du document, avec le danger en ce qui concerne le format .doc de possibles macros malveillantes potentiellement dangeureuses pour les bécanes insuffisamment protégées.


    • Le Panda Le Panda 28 juin 2006 12:48

      Oui, cela est vrai, mais il est juste aussi d’écrire que toutes les précautions d’usage sont prises par les internautes avertis !! Y compris le téléchargement gratuit de plus en plus fréquents d’antivirus fiables,

      Cordialement,

      Le Panda


    • Yan Amar (---.---.177.90) 28 juin 2006 14:07

      « Oui, cela est vrai, mais il est juste aussi d’écrire que toutes les précautions d’usage sont prises par les internautes avertis !! » Justement un internaute avertis ne télécharge pas (ou n’ouvre pas) de .doc !


    • Mathieu (---.---.49.62) 28 juin 2006 14:32

      Le format .doc a beau avoir plein de défaut c’est celui qui est potentiellement lisible par le plus de gens. Ou comment faire un commentaire qui n’a rien à voir avec le sujet en plus d’être inutile


    • Matthieu Weber (---.---.161.6) 28 juin 2006 15:12

      Le format qui a le plus de chances de pouvoir être lu par n’importe qui, c’est le texte pur, suivi de près par le HTML (conforme aux recommandations du W3C). Le .doc vient loin derrière.


    • ade (---.---.192.72) 29 juin 2006 01:17

      et le pdf aussi (largement devant le .doc à mon avis)


  • nono (---.---.94.25) 28 juin 2006 11:59

    rien de precis... encore des poncifs.. des cliches et des idées reçues.... c’est bien maigre comme article et cela part dans tout les sens...


    • Le Panda Le Panda 28 juin 2006 12:05

      Lorsque l’on ne sait pas de quoi l’on parle, on passe sur un « article » nono !! il faut savoir lire ou faire des progrés.

      Le Panda


    • zen (---.---.134.15) 28 juin 2006 13:01

      Mais Nono doit retourner à l’école..il n’est jamais trop tard pour apprendre à lire ...


  • Yaze (---.---.193.39) 28 juin 2006 12:31

    C’est un .doc !!! Horreur !!

    Et komen kon fé kan on na pas Word ?


    • Le Panda Le Panda 28 juin 2006 12:40

      Hé oui c’est un .doc, lorsque l’on a pas word, on peut le télécharger pour un essai sur 1 mois, autre solution on fait les commentaires chez une personne ayant word, mais si là est tout le probléme, merci de me contacter en bonne écriture française et je vous enverrai une copie par courrier postal.

      Le Panda


    • Mathieu (---.---.49.62) 28 juin 2006 14:33

      On l’ouvre avec openOffice


  • NaSH (---.---.149.214) 28 juin 2006 12:56

    ou est la synthese du document que doit présenter l’article ?

    Quelle est la source du document ? Dans quel contexte est-il-sorti ? Quelle est son histoire ?

    On dirait plus que le document est un pretexte a faire passer les idées de lepanda, plutot qu’a l’analyser et a le faire comprendre.

    Je n’attend pas cela d’un article.

    D’autant plus que le document est en .doc, ce qui est formellement déconseillé. (meme si open-office permet de l’ouvrir)


    • Le Panda Le Panda 28 juin 2006 13:06

      NASH, c’est la derniére fois que je l’explique, ou vous voulez vous donner la peine de lire et de comprendre ou vous jouez dans le coin de la « classe »

      Ce qui est formellement déconseillé par vos soins doit être lu par tous ceux qui le souhaite. En la circonstance c’est pas votre choix, et je le respecte !!

      Le Panda


    • NaSH (---.---.149.214) 28 juin 2006 14:38

      il y a le fond et il y a la forme.

      discuter de la forme est tres agacant, mais la mise en forme fait parti de la creation d’article.

      Si c’est juste pour donner son avis sur un sujet, il existe des centaines de forums.

      Pour le fond, d’autre s’y connaissent mieux que moi et s’expriment sur le sujet. Cependant, je trouve la forme tellement baclée, qu’aller au fond ne m’interresse meme pas.

      Je ne critique pas le contenu du document, vous n’en etes pas l’auteur, mais bien l’article.


  • Stephane Klein (---.---.101.8) 28 juin 2006 13:05

    On a OpenOffice, ca marche et on se tait.

    Article interessant bien que les choses paraissent confuses pour un non initie.

    Je me permets cette reflexion : il serait temps qu’en France on aborde les problemes avec pragmatisme et courage. Pragmatisme pour voire que la sante (mais aussi l’assurance vieillesse ou chomage) recouvre deux aspects : les couvertures qui tiennent de l’assurance personnelle et celles qui tiennent de la solidarite nationale. Le premier aspect peut parfaitement etre liberalise et privatise dans un but de mise en concurrence et de meilleur service rendu, et le deuxieme doit rester gere par l’Etat.

    Et il faut du courage car une telle reforme sera fatalement bloquee par les syndicats qui defendent leur bout de gras et tous les tribuns opportunistes de gauche qui tenteront de placer cette reforme sur le plan ideologique.


    • Stephane Klein (---.---.101.8) 28 juin 2006 13:06

      Mais au fait, quel rappot avec la CMU ? Si ce n’est qu’elle plombe les comptes de la secu bien sur.


    • Le Panda Le Panda 28 juin 2006 13:12

      Voilà un commentaire qui va tout à fait dans le sens de l’article, avec ses défauts et ses qualités si possible. Les syndicats en France sont capables de bien des « choses » par canal inconnu et pourtant. La fin de votre commentaire de plus rejoint en tous points ma « conviction »

      cordialement,

      Le Panda


    • Le Panda Le Panda 28 juin 2006 13:22

      La CMU ne plombe en aucun cas les comptes de la sécu, c’est l’inverse, qui demande à bénéficier de la CMU ? Coluche vous le direz d’une autre façon sur un tel sujet...Autant « crever » d’une maladie bien de chez nous, mais ailleurs ? Avez-vous déjà été à l’étranger et connu le mode de vie des personnes vivantes de « maladies » et qui n’ont pas même les moyens d’aller voir un praticien ? Si oui merci de m’indiquez où et quand ? Là vous comprendrez la « valeur des couvertures sociales » à la qualité de vivre. Sachant que des millions de « gens » vivent avec 1€ par jour et parfois moins....

      Le Panda


  • Julien (---.---.39.98) 28 juin 2006 13:18

    Je n’arrive pas à comprendre votre article... J’ai meme du mal a le lire... et je n’arrive pas à voir quels sont les informations « confidentiels » que vous livrez ? Et ce qu’elle travaille doivent faire les journalistes ?

    Voir document est obsolete, car votre bibliographie est déjà trop ancienne.

    Je vous conseille de lire les derniers rapports de la cour des comptes, de la Mission d’Evaluation des Comptes de la sécurité sociale du Senat et de l’assemblé Nationale... ou tous simplement de faire un tour sur le site de la documentation française qui propose un dossier sur le systeme de santé beaucoup plus complet...


    • Le Panda Le Panda 28 juin 2006 13:31

      Le « travail » d’un journaliste ne se borne pas à rapporter un fait, mais aussi à le commenter, c’est ma conception du « metier » avec les « risques » qu’il comporte. Il ne faut surtout pas écrire des contres vérités la biblio est toujours d’actualité plus que jamais et si vous croyez ce que la télé vous dit rejoignez l’équipe des « guignols » si possible. Votre proposition de demander une Commission d’Enquête pour un « sujet » que les politiques refusent de traiter rejoint leur conception ; ou la devise des 3 singes.

      Le panda


    • julien (---.---.39.98) 28 juin 2006 13:47

      Je ne propose pas une commission, je constate qu’un travail parlementaire et un travail des corps de controle de la nation existe.

      Vous ne faites que reprendre leurs conclusions, et je ne vois pas où est la valeur ajoutée, vous rajoutez juste un peu de sensationnalisme/catastrophisme.


    • Le Panda Le Panda 28 juin 2006 13:59

      J’admets que vous ne compreniez pas « mon article » qui n’a pas uniquement que moi comme point de départ mais plus de 325 médecins et 422 chirurgiens et.... Les textes des commissions parlementaires ne sont appliqués que dans 48% des cas alors relisez vos affirmations...Ou faites vous campagne pour l’Etat étatiste ?

      Le Panda


    • Le Panda Le Panda 28 juin 2006 14:06

      La solidarité n’a pas de coût !! C’est la communication qui en 1. Quand au fait d’avoir un « cancer » ou pas, là n’est la question. OUI votre compagnie est obligé de continuer à vous couvrir, dans la mesure ou elle le refuse consultez un « avocat » et saisir Le Conseil de l’Europe sur les droits du citoyen et l’obligation d’un contrat bi-latéral.

      Le Panda.


  • SilenT BoB SilenT BoB 28 juin 2006 13:34

    Moi je vous propose une chose, partez de la secu ! Il est possible de quitter la securite sociale et de faire appel a une entreprise privee agree par l’Europe (elles sont au nombre de 3). Noter systeme de sante bat de l’aile car il est dirige de facon corporatiste par des syndicats qui gerent cet argent en depis du bon sens, les numerus closus sont les memes (a peu de choses pres) depuis des lustres. Moi ce que je propose, c’est que vous compariez ce que vous coute la secu, et ce que vous coute une assurance privee. Vous comprendrez tres vite que la secu vous coute les yeux de la tete ! En France, environs 5000 personnes ont quitte la secu.

    Le parlement Europeen a vote une directive pour la liberalisation du secteur de l’assurance sante, ceci n’a pas ete suivi des faits en France, les medias n’en ont meme pas parle (sauf savoir plus sante), Quittons la secu en masse !!


    • Le Panda Le Panda 28 juin 2006 13:52

      Oui, la reflexion peut se comprendre lorsque les portes sont fermées. Ce qui n’est toujours pas le cas, et il faut savoir une chose primordiale :"lorsque l’on se trouve, ou dans la mesure où l’on vive sur un territoire on respecte ses lois ou on le quitte.

      Le débat vaudrait par contre la peine d’être ouvert : faut-il ou pas rester à le sécu ? Quoi qu’il en soit les employeurs ne coupent en aucun cas aux charges de l’U.R.S.S.A.F. Alors dans la mesure ou la CMU existe chacun doit la respecter avec le respect du droit aux diffrences. Savez vous combien coûte une visite médicale d’embauche à un « employeur » non ? 20 fois plus que si si le salarié obtient le même certificat d’aptitude ou pas par son medecin « traitant » imposé par le ministére de la santé .Il est vrai que notre systéme santé bat plus que de l’aile mais il n’y a pas que lui !! Le fondement même des textes qui regissent notre République sont plein de poussiére mais ils rapportent à « cetains »

      Le Panda


    • julien (---.---.39.98) 28 juin 2006 13:55

      C’est de l’intox...

      http://www.securite-sociale.fr/actu/dossiers/monopolesecu/monopole.htm

      Vous croyez que lorsque vous aurez un cancer votre compagnie continura de vous couvrir ? La solidarité doit s’organiser et elle a un coùt...


    • Offset (---.---.240.214) 28 juin 2006 14:21

      « http://www.securite-sociale.fr/actu/dossiers/monopolesecu/monopole.htm »

      C’est de la désinformation la plus complète. Le monopole a été supprimé depuis la directive Européenne. Seulement, la France attend le dernier moment pour emettre les lois (forcement, dès que cela va être complètement légal, la sécu va surement s’effondrer très vite). Dans tous les cas, le citoyen Français a le droit de quitter la sécu, protégé par l’Europe, mais j’avoue que ce n’est pas très clair, et c’est surtout l’employeur qui doit arreter de payer l’URSAFF (et reverser l’équivalent a l’employé), ce qui potentiellement met en danger l’entreprise.

      « Vous croyez que lorsque vous aurez un cancer votre compagnie continura de vous couvrir ? La solidarité doit s’organiser et elle a un coùt... »

      Vous connaissez les contrats ? Vous savez le truc que vous signez sans lire. Ben normalement faudrait, parce qu’il y a toutes les informations qui vous protège, et la l’avantage, c’est que vous avez le choix de la protection. Donc si il y a marqué : le contrat couvre les cancers, la société DOIT vous rembourser les soins. Et elle le fera. C’est le principe d’une assurance quoi ... Et quand on regarde les contrats justement, les remboursements sont bien meilleures avec les sociétés privés qu’avec la sécu... M’enfin ...

      Dans tous les cas, pour l’article, je n’appelle pas vraiment ca un article... Un commentaire peut etre ... Le niveau baisse sur Agoravox :(


    • julien (---.---.39.98) 28 juin 2006 14:47

      La France refuse d’appliquer une directive ?

      Voici un communiqué de presse de Bruxelle... http://www.securite-sociale.fr/actu/dossiers/monopolesecu/communique_ce_271004.pdf

      C’est la part complementaire qui est libre... Pa sla part obligatoire. Quant au reportage de France 5, vous croyez tous ce que vous dis la télévision ? Ils ont juste repris sans vérifier les infos des lobbis pour mettre fin au monopole.

      Vous voulez une vrai info ? Le ministere trouve ca tellement ridicule qu’il a refusé de reemettre un communiqué de presse.

      Sinon concernant la protection sociale je vous signale qu’on est en plein debat sur son financement suite aux annonces de notre president le 31 décembre et que ce sera certainement un des enjeux des presidentiels.

      En effet, pour le moment le seul moyen efficace qu’on a trouvé pour limiter le deficit est d’augmenter les recettes plus vite que les depenses.

      Un vrai article ? faire la synthése des différentes propositions et des positions des différents groupes politiques ou syndicaux.


    • Kazar (---.---.182.81) 28 juin 2006 16:34

      Julien ,votre document est sans pertinence, il suffit de l’ouvrir pour se rendre compte qu’il n’émane pas de la Commission Européenne mais du bureau de représentation en France de la Commission, organe qui n’a aucun titre pour s’exprimer à la place de la Commission. D’ailleurs, c’est en vain que vous pourriez le chercher sur le site officiel de la CE. En fait, la communication de cette représentation est de l’intox pure et simple, au même titre que la page de la Sécu relative au monopole.


    • Le Panda Le Panda 28 juin 2006 16:42

      Monopole de la secu Kazar, enfin du bon sens dans l’explication que je je me borne à indiquer depuis 2 heures. Merci

      Le Panda


    • Kazar (---.---.182.81) 28 juin 2006 16:45

      C’est marrant de voir que les sceptiques trouvent l’info suivant laquelle on peut quitter la Sécu fantaisiste et incroyable. Pourtant, les textes existent, et en fait, il y a mon sens une confusion entre l’obligation d’affiliation à un régime de protection sociale (on ne peut pas ne pas être assuré) et la liberté de choix de l’organisme qui va justement fournir cette proctection sociale (liberté de choix désormais assurée par les règles communautaires et leur transposition en droit français). Il est vrai que les textes s’empilent et sont relativement complexes à combiner et à interpréter, ce qui permet à nos gouvernants de retarder au maximum le moment d’admettre une bonne fois pour toute la vérite (car ça va faire mal quand les Français vont prendre conscience de la fin du système). En attendant, on nous promet l’équilibre de la Sécu pour 2008 (après l’election, comme par hasard), et on va prélever toujours plus pour toujours moins de remboursements...


    • Julien (---.---.39.98) 28 juin 2006 19:06

      C’est pas du sceptiscisme... La representation de la commission represente la commission...

      C’est une question juridique... Il n’y pas fin du monopole de la sécurité sociale car certain essait de faire passer des reglements concernant les assurances pour des reglements concernant la protection sociale.

      Or celle-ci dispose de sa propre reglementation européenne qui laisse a chaque Etat de definir sa legislation sociale, assurant simplement une coordination pour les travailleurs migrants afin que ceux-ci ne soit pas couvert deux fois ou pas du tout.

      http://www.europa.eu/scadplus/leg/fr/cha/c10516.htm Mais vous allez certainement me dire que ce lien est faux ?

      La representation de la Commission, c’est la meme chose qu’une ambassade... Cette polemique est un debat franco-francais qui n’a pas justifié une explication officiel du représenté.

      C’est facile de rejetter mes documents, mais trouver-moi des liens sur europa.eu qui affirme clairement la liberté que vous revendiquez ? Vous n’en trouverer pas car l’europe preserve les regimes legaux de securité sociale.

      Pourquoi les partisans de la fin du monopole sont tous concentré sur deux ou trois site français et que l’on ne trouve aucun site etranger ?


    • Julien (---.---.39.98) 29 juin 2006 11:02

      La presentation du réglement applicable à la coordination des régimes de sécurité sociale...

      http://ec.europa.eu/employment_social/social_security_schemes/index_fr.htm

      extrait : « Ces règlements ne visent pas à harmoniser mais à coordonner les systèmes de sécurité sociale des Etats membres, c’est-à-dire qu’ils ne remplacent pas les divers systèmes nationaux de sécurité sociale par un système européen unique. Ainsi, les Etats membres sont libres de déterminer les détails de leurs systèmes de sécurité sociale, y compris les prestations qui sont accordées, les conditions d’octroi et les montants, tant qu’ils respectent le principe fondamental de l’égalité de traitement et de non-discrimination. »

      Concernant la representation de la commission en France : http://ec.europa.eu/france/index_fr.htm


  • SilenT BoB SilenT BoB 28 juin 2006 14:06

    Ces compagnies sont agrees par l’Europe qui leur a impose des choses, vous pensez vraiment que les gens iraient vers ces societes si elles etaient bidons. Votre rangaine, je la connais que trop bien, la peur du prive, la peur de ces oragnismes la pour faire de l’argent, en attendant, ils ne se plaignent pas et font des benefices ! Pourquoi, parce qu’ils n’ont pas un mamouth a entretenir. Votre argument ne tient pas la route. Vote mutuelle vous lache si vous avez un cancer ? Non, bien sur que non, il en va de meme pour votre secu prive, vous payez, ils assurent ! Parce que s’ils ne vous assurent pas leur reputation est en jeu, et ils ne respecteront pas le contrat, donc en gros votre argument comme je l’ai deja dit, ne tient pas la route.

    De plus la solidarite, quelle belle excuse ! vous travaillez, et vous devez payer votre secu, plus le tiers payant, une personne qui ne travaille pas a le droit a la CMU, allons c’est n’importe quoi !


    • SilenT BoB SilenT BoB 28 juin 2006 14:12

      Je viens de lire ce que la securite sociale declare et je rism je ris parce que cela demontre a quel point nous n’avons pas le choix, et a quel point nous ne sommes pas libres en France, honnetement, quand je lis le mot obligation ou le mot amende ou caisse etatique j’ai envie de vomir.


    • SilenT BoB SilenT BoB 28 juin 2006 14:16

      je vous conseille la lecture de ce blog, et vous verez que le parlement europeen a bien vote des directives http://quitter_la_secu.blogspot.com/


    • Le Panda Le Panda 28 juin 2006 14:16

      Vos informations et votre commentaire là, và trop loin vous mentez !! En aucun cas l’Europe n’a votée une loi permettant de quitter la sécu, en travaillant en Europe, vous vous devez de respecter les lois qui regissent la sécu et cela à tous les stades quel que soit le pays appartenant à la Communauté Europeenne !! Attention car vous êtes dangereux pour les « autres » par vos propos, renseignez vous avant de croire des bruits sans aucun fondement, ou tentez de vouloir les faire croire.

      Le Panda


    • Offset (---.---.240.214) 28 juin 2006 14:25

      Si ! Depuis pas mal de temps, et il y a même eu un reportage sur France 5 à ce propos.


    • Le Panda Le Panda 28 juin 2006 14:29

      Et vous croyez ou vous dormez durant les reportages de la 5, quand quel jour et à quelle heure ? C’est sans fondement lorsque l’on écrit quelque chose « on le démontre » sauf en philo.

      Le Panda


    • de passage (---.---.176.42) 28 juin 2006 21:36

      Aucun média ne s’est intéressé à l’effet qu’aura l’application des directives européennes, qui mettent fin au monopole de la Sécurité Sociale.

      est-ce que le gouvernement est gêné de reconnaître que, sur ce sujet aussi, c’est l’Union Européenne qui décide ?

      Tout ceci est problématique car, si les travailleurs français ne cotisent plus à la Sécurité Sociale, qui comblera le déficit qui ne cesse de se creuser ?


  • SilenT BoB SilenT BoB 28 juin 2006 14:27

    Mon cher Panda, savez vous que la secu pour les personnes francaises vivant a l’etranger coute moins cher que la secu francaise, j’ai opte pour cette solution car a l’epoque je ne connaissais pas les autres entreprises qui le faisaient.

    L’assurance maladie perd de l’argent tous les jours, je en suis pas certains que dans 10 ans elle fonctionne encore, je ne suis pas non plus certains que les retraites fonctionnent encore, j’ai pris les devants, je suis dans le prive et je me fais moi meme ma retraite par divers investissement, dans les marches financiers, la pierre, etc...


    • Le Panda Le Panda 28 juin 2006 14:39

      Lorsque je vous disais : Qu’i fallait vérifier ses sources, j’aurai du le faire depuis votre premier message, pourquoi ne pas laissez vos coordonnées ou celle de votre entreprise...Vous prêchez par là ou cela vous rapporte en livrant de la contre vérité. Mais il ne faut pas prendre les gens pour des « idiots ».Merci Mon cher agent en placements privés, cela se respecte aussi !!

      Le Panda


    • SilenT BoB SilenT BoB 28 juin 2006 14:40

      aucun probleme, vous trouverez un extraction de l’emission ici (dans les commentaires) http://quitter_la_secu.blogspot.com/2006/05/la-fin-du-monopole-de-la-scurit.html

      faite clic droit et enregistrer sous, et visionnez.

      En esperant que cela vous suffira pour vous prouver que c’est bien passe sur france 5


    • Mathieu (---.---.49.62) 28 juin 2006 14:41

      « j’ai pris les devants, je suis dans le prive et je me fais moi meme ma retraite par divers investissement, dans les marches financiers, la pierre, etc... »

      Malheureusement tout le monde n’a pas la chance de faire comme vous. certains n’ont pas le choix. Mais ça n’a pas vraiment d’importance, tant que vous êtes dans votre petit confort. Y’a des commentaires qui me donnent aussi de vomir


    • SilenT BoB SilenT BoB 28 juin 2006 14:49

      Mon cher Panda,

      La France ne me rapporte rienm je n’y travaille pas, je n’y ait meme jamais vecu, je pense tout simplement que nous sommes toujours obliges d’accepter ca ou ca en provenance de l’Etat, pour une fois, avoir le choix me va bien. Et en ce qui concerne mes retraites, je ne m’en occupe pas du tout voyez-vous, je ne fais que m’addresser a des entreprises performantes dans les domaines dans lesquels je souhaite investir.

      Sachez, enfin que dans le pays ou je vis, je suis plutot bien vu, je permets a des personnes qui ont des petits revenus de pouvoir faire un peu d’argent, je ne vis pas comme un pacha de cette activite, j’ai deux employes sous mon aile que je forme, la majeure partie de mes ressources provient du trading de mes propres deniers.


    • Le Panda Le Panda 28 juin 2006 14:52

      Merci de me faire savoir à qui sont destinés vos réactions.

      Le Panda


    • SilenT BoB SilenT BoB 28 juin 2006 14:54

      Sachez mon cher qu’on a toujours le choix, j’ai pris des risques, et je me suis defonse pour avoir ce que j’ai aujourd’hui, j’ai paye mes etudes a credit, je me suis debrouille pour entrer dans une bonne ecole, ensuite j’ai bosse dur pour avoir mon capital de depart, mon confort d’aujourd’hui c’est 5 ans de serage de ceinture au maximum, je n’ai vraiment pas a rougir d’avoir reussi dans la vie.

      Faire appel au prive n’est pas une heresie, c’est juste un choix comme un autre, mais je ne suis pas en France, ce detail est aussi important.


    • Le Panda Le Panda 28 juin 2006 15:14

      Sachez Mon Cher, que ne pas vivre en France peut présentez effectivement certains avantages. En aucun cas celui de ne pas être inscrit auprès d’une caisse de sécu. Vous avez le droit de tout à condition de « respecter » aussi des points divergents. Je ne suis ni fonctionnaire, ni dépendant autre que de la législation que mon pays édicte parfois à tort ou à raison, il faut faire avec, au même titre que lorsque je me rends à l’étranger dans le cadre de missions humanitaires qui ne me rapporte pour tout salaire que le « sourire » des personnes ayant besoin de soins, de conseils et d’aide morale. Donc rien de financier en la circonstance !!

      Le Panda.


  • SilenT BoB SilenT BoB 28 juin 2006 15:32

    Mon cher Pandat,

    Je respecte le fait qu’il y ait des gens qui pensent que le fait de fair appel a des compagnies privees pour la sante est un risque. Moi-meme je me plie aux lois de la ou je vis comme la ou je vivais avant. Ce qui me deplait, c’est que l’on mente aux francais en leur disant que dans ce pays nous avons un modele social que tout le monde nous envie, la ou je vivais avant la securite sociale est quasiement comme en France, et pourtant tellement mieux geree qu’elle n’a qu’un tres faible deficit structurel et pourtant rembourse aussi bien qu’en france.

    De plus je peux me permettre de parler du l’univers de la sante, ma soeur est 6eme annee de medecine, ma mere est infirmiere, alors j’en entends croyez-moi ! Quand elles me racontent tous les abus qui sont pletaure chaque jour dans les hopitaux adns lesquelles elles travaillent, croyez-moi ca fait bondir !

    Vous parlez de salaire, le mien est aussi de voir des gens heureux, lorsque je travaillais pour Coutts j’etais vraiment scandalise par le sourires de facade et la vente des produits qui rapportent le plus a la banque, ce que je fais aujourd’hui, c’est que je place l’argent de personnes au revenu moyen ici 200 euros par mois, pour essayer de faire en sorte que ca leur rapporte un maximum, ma commission me fait faire un tres faible benefice, mes revenus viennent de mon trading personnel, mes employes que j’ai forme travaillent pour mes clients.

    Mon but est de faire en sorte de rendre la finance accessible aux gens simples, et pas uniquement qu’aux plus riches. Car j’estime que les personnes aux revenus moyens ont aussi droit a des portefeuilles qui rapportent 20% par an.


    • Marsupilami (---.---.220.220) 28 juin 2006 19:28

      Ouaf !

      Tout le monde ne peut pas ou ne veut pas devenir un petit trafiquant financier ultralibéral expatrié dans un pays de l’Est comme toi.

      L’ultracapitalisme financier n’est pas une solution au problème de la sécu, c’est une partie du problème.

      Houba houba grrr...


    • SilenT BoB SilenT BoB 29 juin 2006 08:07

      Decidement Marsupilami, tout comme les gens qui ne comprennent pas ma position sur le sujet, vous pensez que le grand capital va vous bouffez, mais si vous pensez que les liberaux sont en extase face a ce qui se fait aux USA vous avez tort ! Les USA et leur systeme n’est pas liberal du tout, au contraire, l’etat et le politique se mele beaucoup de l’economie.

      Mon cher Marsupilami, je ne pense pas que le fait de faire du trading derange qui que ce soit, je fais un metier comme un autre, et je pense sincerement que les choses vont bouger en France, parce que de toute facon tout y va mal.

      Et le fait que je soit parti dans un pays de l’est ne veut pas dire que je sois un profiteur ou quoi que ce soit, j’ai rencontre ma future femme durant mes etudes et je suis tombe amureux de ce pays avec ! Venez y faire un tour vous serez surpris ;)


    • Le Panda Le Panda 29 juin 2006 09:00

      Pour Marsipulami, il faut être un plus modéré dans vos propos par rapport à Silent Bob, qu’il essaye de vendre sa salade c’est évident !! Qu’il mente sur certains points oui !! Que ce soit un « trafiquant » de bas étage, cela je ne peux accepter de le laisser dire. Il défend ses convictions avec trop de « financement » à la porte.

      Le Panda.


  • buzz (---.---.252.60) 28 juin 2006 16:28

    Hé oui ! Le système n’est pas orienté avec sagesse par des gens compétents, mais aux mains de cupides de gauche et de droite qui n’ont que faire des générations futures et dont la seule maxime est ce stupide « carpe diem ».

    Bon, mais il faut bien que les civilisations meurent un jour. Ces gens là sont les outils nécessaires et suffisants pour en terminer une bonne fois pour toute.


  • docdory (---.---.180.68) 28 juin 2006 16:48

    A Silent Bob : libre à vous de penser ce que vous pensez , et ce à quoi s’opposent quatre-vingt quinze pour cent de la population française , mais arrêtez de massacrer la langue française : il y a quelque chose en haut de votre clavier , cela s’appelle des lettres accentuées , utilisez -les , ce n’est pas si difficile. Lire des textes entiers sans accents sur les voyelles c’est épuisant et parfois peu compréhensible . Merci d’avance !


    • SilenT BoB SilenT BoB 28 juin 2006 17:01

      je suis profondement desole, je ne suis pas sur mon clavier habituel (tombe en panne hier) je n’ai qu’un clavier en syrillique que j’ai reussi astucieusement a transformer en anglo saxon, croyez moi quand je me relis, ce n’est pas facile non plus. Mais je ne vous en veux pas vous n’aviez pas cette information.

      Pour ce qui concerne 95% de la population francaise, pas d’accord, le reportage de france5 dit que 65% de la population francaise voudrait avoir le choix. Si vous pouvez eter satisfait de votre mutuelle vous pourriez l’etre d’une societe privee, non ?


    • Le Panda Le Panda 28 juin 2006 17:10

      A doodory, pour le moins que je puisse écrire, c’est mon accord avec votre observation. Mais je lui reconnais un talent de « vendeur » indiscutable comme sur un marché et pas aux « puces ». A sa décharge le « fait » de n’avoir jamais vécu en France, d’entendre certaines « choses » puis de faire de la « pub » pour son produit clefs en mains. Bruxelles ne gére point les décisions de l’administration française, ni d’avantage « ceux » d’autres pays européens. Il y a des sanctions qui sont plus faciles à régler, que des lois à faire respecter .

      Le Panda


    • Julien (---.---.39.98) 28 juin 2006 17:55

      Vous savez qu’une mutuelle est un organisme privé ? Certe à but non-lucratif ce qui doit-etre un concept qui vous echappe totalement.

      Petite lecon ? en france on est libre de choisir pour sa part complementaire un assureur, un institut de prévoyance, ou une mutuelle, ou ne rien choisir...

      Vous mélanger allegrement la part obligatoire et la part complementaire de la protection sociale...


  • docdory (---.---.180.68) 28 juin 2006 17:20

    A Silent bob : la différence , c’est que quand je paye pour une mutuelle , ma cotisation couvre le risque et les frais de gestion , si je payais pour une assurance privée je cotiserai en plus pour les intérêts , retraites et dividendes des actionnaires de cette assurance privée , ainsi que pour le salaire exorbitant de son PDG et de ses cadres supérieurs . Il faudrait que je sois complètement fou !!!


    • Le Panda Le Panda 28 juin 2006 19:34

      Effectivement la se trouve le « coeur » du probléme comme dans la gestion des caisses de sécuité sociales tous ordres confondus ? Je ne pensais pas avoir de telles réactions, même si parfois le sujet a dévié. La mini synthése avant de quitter mon bureau est d’écrire«  : »Que les gros salaires, lévent les doigts" Vous seriez surpris par la quantité de tricheurs ! Pour la gestion de notre sécu c’est idem, il ne faut pas croire ou simplement oser penser que des textes passeront en force, quand les caisses sont vides par une mauvaise « gestion » de l’humain dans ses fonctions. Oui nous arrivons à constater qu’il y a en France 2 administratifs pour un « actif »

      Le Panda


  • leön (---.---.130.93) 28 juin 2006 21:12

    Vous faites bien de rappeler cette situation pour le moins imprévue à laquelle nous a menée la mise en place de la couverture maladie universelle (CMU).

    L’instauration de la CMU reste une initiative qui a permis de mieux orienter et de simplifier l’accès aux soins pour nombre des patients qui en bénéficient. Son financement est, je crois, assuré d’une part par une subvention de l’Etat (plus d’un milliard d’euros par an) et d’autre part par une contribution des « organismes complémentaires » (les mutuelles) à hauteur de 2,50 % de leur chiffre d’affaires « santé », représentant plus de 300 millions d’euros par an. Ces 2,5 % n’apparaissent peut-être pas toujours clairement dans les relevés de cotisations des différentes mutuelles mais chaque cotisant les paie. Les chiffres exacts méritent sans doute d’être précisés par un internaute compétent.

    Sur le plan des chiffres, le document « Inégalités et devenir du système de santé français » joint à votre article est souvent édifiant.

    Il apprend ou rappelle que depuis une vingtaine d’années « le nombre des administratifs de la Santé a triplé » ce qui a amené les 150000 médecins prescripteurs à être encadrés par 300000 administratifs. Leur répartition, détaillée dans le document, met notamment en évidence 190000 de ces personnels administratifs répartis dans 14 établissements de Sécurité Sociale... dont la moitié seraient des cadres de catégorie A, « avec salaires et retraites ad hoc ».

    Peut-être un internaute compétent pourra-t-il nous préciser l’utilité de ces 95000 cadres de catégorie A. Pour permettre au lecteur pressé de peser le chiffre, comparons-le par exemple à l’effectif total de la Gendarmerie (environ 100000 personnes) ! Cela mérite un point d’exclamation, mais surtout un gros point d’interrogation.

    A été aussi abordé le thème du monopole de la Sécurité Sociale en France. C’est un combat de longue date du Mouvement pour la liberté de la protection sociale (MLPS) et de son infatiguable animateur, le docteur Claude Reichman (www.claudereichman.com).


    • Julien (---.---.39.98) 29 juin 2006 11:09

      Sur la cmu :

      www.cmu.fr où vous trouverez un fond documentaire important et notamment le rapport d’activité du fond CMU (enquete sur les refus de soins, la consommation médicale des gens bénéficiaire de la cmu...)

      http://www.cmu.fr/userdocs/221-7_Rapport_2005.pdf où est abordé en detail la contribution des organismes complémentaires ( Assureur, institut de prévoyance et mutuelle...)


  • Salami & Loukoum (---.---.194.6) 28 juin 2006 21:51

    Non, ce n’est pas un canular, le monopole est brisé depuis plusieurs années (depuis 2001 au moins) mais le régime a maintenu la chape de plomb sur cette info.

    Pour en savoir plus :

    Monopole : tout le monde savait

    Il aura fallu 11 ans, 2 mois et 26 jours pour imposer la fin du monopole de la sécurité sociale !

    Avis de décès de la Sécurité sociale

    La France reconnaît officiellement la fin du monopole de la Sécurité sociale

    La Commission européenne confirme que les caisses sociales françaises fonctionnent dans l’illégalité

    D’autres articles sur le même sujet sur ce site.


    • Le Panda Le Panda 29 juin 2006 09:08

      A salami&loukoum lorsque l’on vient commenter ou donner son point de vue sur « un article » la multiplicité des liens ne sert à rien. Vous avez la possibilité de vous exprimer comme vous l’entendez, mais merci de respecter la ligne éditorial d’Agoravox. Cela fait 2 fois que vous intervenez sur mes articles et je constate c’est dommage que vous vous appuyez sur des possibiltées totalement « imaginaires ». Soyez un peu plus constructif dans vos termes cela vous permettre d’avancer par le dialogue dans la concertation et non sur un moteur de recherche qui n’est pâs le « reflet » de votre « pensé ».

      Le Panda.


  • Kazar (---.---.48.105) 29 juin 2006 13:08

    Ok, CMU, il ne faut pas croire aveuglement tout ce qu’on dit sur France 5. Mais :

    - un professeur de droit (donc agrégé) spécialisé en droit communautaire prend le risque de se mouiller devant des millions de téléspectateurs pour affirmer qu’en droit, le monopole n’existe plus. Pourquoi ? (vous allez me dire, et c’est facile, tout le monde peut se tromper, mais j’ai tendance à faire confiance à un juriste de ce niveau) ;
    - si 5000 personens ont quitté le système ou même disons 1000, et si comme l’affirme la Sécu sur son site, elles sont passibles de poursuites pénales, pourquoi n’entend-t-on pas parler d’un seul procès pénal ? Ca devrait pourtant faire du bruit dans les médias, non ?
    - les 2 personnes interrogées dans l’émission de France 5 ne déclarent pas faire l’objet de poursuites, donc il ne s’est rien passé de spécial pour elles. Pourquoi ? Pensez-vous qu’il s’agit un reportage entièrement bidonné ? Si oui, pourquoi aucune voix ne s’élève-t-elle contre ce scandale ? J’attends vos arguments avec une certaine impatience.


    • Le Panda Le Panda 29 juin 2006 13:51

      Kazar, voici en partie réponse à vos questions qui sont claires sans citer le nom de cet agrégé dommage !! L’abolition des priviléges en France a eu lieu la fameuse nuit du 4 août 1789, qui les respecte.....personne...Cet agrégé n’a prit aucun risque car entre le droit communaitaire et la législation française il existe « un gouffre » sans fin... Je suis un des représentants de notre presse et je déplore effectivement que l’on ne livre pas « la véritable information » surtout lorsque les « groupes » de certaines presse servent au financement « oculte » de certaines opérations. Regardez le « limogage » du directeur de Paris Match ? licencié pour avoir OSE publier l’été dernier « la photo de Madame Sarkozy avec son petit ami » ou est passé l’objectivité de la presse ? Dans la mesure ou l’un de mes collaborateurs publie sur notre journal un tel fait en aucun je ne me laisserai influencer pour appliquer une « sanction » qui « viole » le droit à « la vérité ». Pensez vous que le moment d’actualité est de faire des procés à des « employeurs » qui ne peuvent point réagir pour l’instant, alors que l’argument premier du gouvernement reste L’EMPLOI ? Vous êtes crédule à ce point, je ne le pense pas, il en va de même pour la loi des 35 h...Vous verrez aprés les élections...Savez vous qui est le principal actionnaire de L’Humanité non ? Un groupe de droite Oui, avec un surplus de TF1 !! Pourquoi le C.S.A. n’a pas maintenu J.C. Bourret dans son idée d’un chaine de télévision indépendante qui s’appellait : LA CINQ ? Pression politiquefinanciére qui empêcha cette derniére de continuer son chemin !! Oui masse d’émissions sont autocensurées dire le contraire est une contre vérité. La preuve regardez le retour en arriére du C.S.A. qui avait classé l’U.D.F. dans l’opposition, alors que son créateur reste Valéry Giscard d’Estaing !! Et ensuite vous y croyez encore à tout ce que la télé peut vous dire !! En ce qui nous concerne par rapport à notre position « indépendante » que je maintiendrai quoi qu’il advienne, notre « exclusif » sur les chaines de télé est « interdit » mais cela on ne vous l’écrit pas, mais y compris en de multiples domaines on vous sert du « faux vrai » afin de savoir comment vous allez réagir...Vous avez réussi à me faire sortir de ma rédserve, merci

      Le Panda


  • Kazar (---.---.48.105) 29 juin 2006 14:25

    Réponse rapide !!! Le nom de cet agrégé : Jean-François Prévost, univeristé Paris V René Descartes (mais ce doit être un horrible ultra-libéral). Pour le reste, dois-je comprendre que oui, nous sommes victimes d’une horrible machination de France5 qui a complètement bidonné son reportage ? Si c’est le cas dites le haut et fort svp, car je ne comprends rien à votre charabia sur l’absence d’indépendance des médfias, et j’attends toujours une réponse claire aux questions claires que je pose.


    • Le Panda Le Panda 29 juin 2006 14:45

      Message à Kazar, vous me croyez crédule ou quoi ? j’ai pris quelques minutes pour retrouver le texte de l’explication donné par Jean François Prévost, Avocat au barreau de Paris. Il ne dit rien de plus que confirmer ce que j’ai dis à multes reprises et que vous trouverez ci-dessous, dans sa déclaration à L’espress ET SUR LA CINQ émission bidon Oui pour la 5, Non pour Lui !!Dixit : Cessons de faire référence à la jurisprudence. Sortons du domaine de la croyance quasi religieuse, et appliquons les textes. Or ceux-ci sont clairs, à condition d’avoir la patience de suivre le véritable jeu de l’oie des renvois d’article de loi en article de loi. Depuis que les deux directives de 1992 ont été transposées en droit interne, il n’y a plus à finasser : la concurrence joue à partir du premier euro pour l’intégralité des risques sociaux (maladie, retraite, accidents du travail et chômage). Les régimes de base sont visés, au même titre que les régimes complémentaires. La loi autorise désormais les sociétés d’assurances, les institutions de prévoyance et les mutuelles à pratiquer les opérations d’assurance-maladie branche entière, à condition de bénéficier d’un agrément administratif.

      Il suffit de dire cela pour passer pour un hérétique qui s’attaque au caractère sacré de notre modèle social. Pourtant, l’abolition du monopole de la Sécu ne vise pas à remettre en question les droits acquis, mais, au contraire, à les conforter. En effet, les directives de 1992 affirment la nécessité de maintenir la protection sociale à un niveau élevé. Pour obtenir le droit d’exercer sur le territoire de l’Union européenne, les organismes assureurs doivent offrir les mêmes remboursements et les mêmes prestations que ceux qui sont garantis par la Sécu.

      Aujourd’hui, les juges refusent purement et simplement d’appliquer les textes. « Vous ne croyez tout de même pas que nous allons nous laisser dicter la loi par Bruxelles ? » m’a lancé voilà quelques années le président de la cour d’appel de Montpellier. Tant que les tribunaux persisteront dans ce refus, la situation actuelle perdurera. Et ceux qui choisiront, comme la loi leur en donne le droit, de se désaffilier de la Sécu risquent fort d’être poursuivis et condamnés. Jusqu’à ce que des dizaines de milliers de nos concitoyens en fassent autant. Jusqu’à ce que l’un de nos dirigeants ait enfin le courage d’expliquer que, oui, le monopole est caduc, mais que les Français seront aussi bien couverts. Et que, si les assureurs font bien leur boulot de gestionnaires, les cotisations baisseront peut-être.

      Voilà en quoi ses explications sont différentes des miennes en rien...Je confirme que pour la 5 cela a permit de faire de l’audimat point, à Prévost de livrer son trop plein d’ultra-libéralisme. Il suffit de voir dans quelle situation nous nous trouvons depuis 1981 : EN FAILLITE devant l’Europe et en 14 eme position europeenne, depuis 2002, c’est là ou nous conduit l’ultra libéralisme et pas ailleurs...J’ose espérer que là vous avez vu sortir « le loup » du bois ?

      Le Panda


  • Kazar (---.---.48.105) 29 juin 2006 15:12

    Je ne suis pas plus avancé : pour vous l’ultra libéralisme conduit à la faillite, Ok, pourquoi pas. Mais quid du monopole ? Existe-t-il encore ou pas ? Si oui, pourquoi les personnes qui partent ne sont-elles pas poursuivies ? Bon, après ça je jette l’éponge, si je n’ai pas une réponse simple et claire.


    • Le Panda Le Panda 29 juin 2006 17:17

      Kazar, je pense que vous êtes sympa, mais que vous ne souhaitez pas comprendre, je pense que vous êtes loin d’être sot ! Oui trop d’ultralibéralisme conduit à LA FAILLITE c’est clair et DEMONTRE ! Le monopole de la Sécu existe TOUJOURS en France OUI !!Elles ne sont pas poursuivi ( les personnes ) car le rejet par la France du Référundum sur la Constitution Européenne le 29 mai 2005 ne permet pas d’appliquer LES TEXTES (votés) en conséquence nous avons prits des années de retard voulues par les politiques et les financiers par un manque de clarté dans leur texte plus dur à comprendre que de gagner un « médaille olympique ». De ce côté là je ne puis être plus CLAIR Nous subissons un MONOPOLE consécutif AU VIDE JURIDIQUE.

      Le Panda


  • (---.---.26.64) 3 juillet 2006 17:46

    Tout ce qui est donné semble être sans aucune valeur Je ne vois aucun changement possible à ceci ;il est préférable de montrer comment il faut faire pour pécher que de donner le poisson...alors,la cmu aurait du durer au maximun 1 an et non être institutionalisée !!!


    • (---.---.243.189) 3 juillet 2006 18:01

      A l’anonyme,

      toutes les institutions ne sont que temporaires,regardez vous et moi « avec ». Le tout reste dans « l’esprit » des coûts et non dans la forme, pourquoi dans ces cas « là » ne pas garder les « diplomes » 1 année puis les « rendre » à votre « bienfaiteur maître »...C’est reellement du n’importe quoi comme « constat » ou le plaisir de se « relire » sur « Agoravox » si tel est le cas, c’est gagné pour une fois...

      Merci

      Le Panda


  • Kazar (---.---.36.151) 4 juillet 2006 09:21

    @CMU : comme je n’aime pas rester avec des doutes, j’ai écrit à France5, au sujet de son reportage. La réponse du journalsite est on ne peut plus claire : il a vérifié ses sources et me propose de contacter les personnes interwievées au travers des associations. Le chiffre des 5000 personnes a également été obtenu auprès des organismes agrées. Je ne publie pas sa réponse ici puisque je ne lui en ai pas demandé l’autorisation, mais rien ne vous empêche d’écrire vous aussi à la chaîne pour faire part de votre incrédulité. Bien sûr, il vous sera toujours possible de crier au complot et au mensonge général et de traiter le journaliste de menteur, mais après c’est de la paranoia et on ne peut plus grand chose...


    • Le Panda Le Panda 4 juillet 2006 09:59

      Kazar,

      bonjour, je vous remercie de votre démarche, mais je ne puis faire autre chose que de vous vous confirmer en tous point que c’est pire que de « la paranoïa ». Je suis tout a fait dans le vrai lorsque j’écris que la masse des médias sont à la solde des « partis poilitiques » et les propos que vous dictez n’ont faient l’objet d’aucune enquéte JE L’AFFIRME !! Quand aux prétendues déclarations de « l’avocat » pas difficile de les comprendre. Il n’a ni plus ni moins que reprit ses propres éléments de 2004 ! Oui j’écris 2004. Puis un hasard n’arrivant jamais seul, j’étais hier à une réunion des « services sociaux » sur un plan national...Qui sont bien embarrassés pour pouvoir appliquer les « textes » ils n’ont aucune instruction de « leurs Ministéres ». Mais je prends l’engagement de revenir sur le sujet dans peu de temps. Merci mais vous savez comment me joindre de maniére plus concréte et je reste à votre disposition pour en débattre ou même nous rencontrer.

      Cordialement,

      Le Panda.


  • wil (---.---.74.31) 1er janvier 2007 11:45

    Le cmu parlons en je l’ai eu une époque, quand je vivais en dessous du seuil de pauvreté, et des complications auprès des médecins ont en a eus, quand on téléphonais pour prendre rv et qu’on leurs signalais qu’on avait le cmu ils nous refusaient, alors je les envoyaient baladés, car je trouve inadmissibles que des médecins qui roules avec des bagnoles de 50 patates et propriétaire de villa somptueuses refuse l’assistance a un malade, j’appele ces gens la des inhumains. Ce sont les premier a dire qu’il faut aidés les populations, mais ne sont pas capable d’accepter le cmu pour aides un de leur concitoyen ha ha ha. Je dis que ces médecins qui sont malade du pognon et qui refusent le cmu, il faut, et ne pas avoir peur de les dénoncer, ils ne meritent que ça, et au pire les boycotés, a bientôt,


    • (---.---.35.112) 1er janvier 2007 15:00

      à will, bonne année, il faut oser mettre des commentaires en ligne le 1er janvier et y répondre aussi. Il y a une petite erreur il ne s’agit pas du cmu, mais de la cmu !! lol

      Ensuite il y a un point qui me semble le plus important aucun medecin ne peut refuser le titulaire d’une carte cmu. Oui c’est vrai certains dédaignent traiter ce type de patients...Mais combien de bénéficiares de la CMU font des ordonnances à rallonges...Rien ne sert d’envoyer les gens ballader, vous devez savoir que le dialogue reste le devenir de chacun à faire valoir ses droits...Vous avez une carte d’électeur et un environnement, faîtes en bon usage le moment venu...Nous avons surement en France les meilleurs praticiens européens et la meilleure couverture sociale. Qui se dégrade avec le temps Oui, mais non en mettant tout le monde dans le même panier.

      Cordialement,

      Le PANDA

      Patrick Juan


Réagir