vendredi 6 janvier - par CHALOT

Pour le retour plein et entier à la Sécurité Sociale de 1945 garantissant le droit à l’accès aux soins pour tous 

Les textes de pétition et les appels se multiplient ces temps-ci.

Défenseur de la Sécurité sociale, je m’apprêtais à soutenir l’appel initié par André Grimaldi, professeur de médecine

http://mouvementdedefensedelhopitalpublic.fr/petition-pour-la-securite-sociale/

Ce texte de défense de la sécu est sympathique et « semble » aller dans le bon sens.

Ma curiosité m’a conduit à lire attentivement cet appel et j’y ai trouvé ce passage suivant :

« Les économies doivent être faites sur les traitements inefficaces, les prescriptions injustifiées et les hospitalisations évitables (soit plus de 20% des dépenses), sur le prix parfois exorbitant et non justifiable des médicaments et dispositifs médicaux nouveaux, sur le coût de la gestion du système de santé (les frais de gestion des mutuelles et compagnies d’assurances représentent 20% de leur chiffre d’affaires contre 6% pour la Sécurité sociale). La prévention doit être développée. »

Quels sont ces traitements inefficaces ?

Quant aux « hospitalisations inévitables », c’est une chanson bien connue déjà en vogue avec la réduction du nombre de nuits d’hôpital pour des questions comptables et souvent peu médicales.

Les bras m’en sont tombés quand j’ai lu le passage suivant mis en exergue :

« Nous demandons au futur président de la République de garantir pour le prochain quinquennat le niveau actuel de remboursement des soins par la Sécurité sociale »

Il ne s’agit donc pas pour les initiateurs de ce texte de défendre la sécurité sociale, c’est-à-dire de mettre à bas toutes les réformes de « gauche » et de droite qui ont plus que grignoté le principe de l’accès aux soins pour tous, mais de geler le niveau actuel de remboursement !???

Je ne signerai pas ce texte et espère que ses initiateurs vont revoir leur copie !

Un texte clair celui-là, co-signé par 202 personnels hospitaliers, médecins, employés de Sécurité sociale prend position pour le retour plein et entier à la Sécurité Sociale de 1945 garantissant le droit à l’accès aux soins pour tous :

« Ensemble, personnels hospitaliers, employés de Sécurité sociale, médecins libéraux et hospitaliers nous affirmons : Le PLFSS 2017 doit être retiré.

 C’est une exigence immédiate.

 De manière plus générale, la démocratie exige de revenir aux principes qui ont été institués en 1945 : la prise en charge à 100 % des soins et des médicaments par la Sécurité sociale, un accès libre pour tous aux soins médicaux et hospitaliers.

 Pour cela :

  • Les ordonnances de 1967 doivent être abrogées pour permettre le rétablissement de l’unité de la Sécurité sociale.
  •  Le numerus clausus (1972) qui conduit aux déserts médicaux doit disparaître.
  •  Le forfait hospitalier (1983) doit être abandonné.
  •  La CSG doit être abolie et rétablies les cotisations de Sécurité sociale fondées sur le salaire.
  •  Il faut en finir avec le plan Juppé et l’Ondam (1995) qui asphyxient chaque année davantage notre système de soins.
  •  Les lois Bachelot (2009) et Touraine (2015) et les décrets obligeant les hôpitaux à se regrouper dans les GHT doivent être abrogés.
  •  Toutes les lois qui ont réduit les prestations de Sécurité sociale doivent être abrogées.
  • Les exonérations patronales de cotisations sociales doivent être immédiatement annulées.
  •  Il faut rouvrir les lits, les hôpitaux, les maternités, les centres de réanimation et les urgences qui ont été fermés ces dernières années par les gouvernements successifs.

 Il est temps de revenir aux fondements de la Sécurité sociale. La Sécurité sociale, telle qu’elle a été arrachée au lendemain de la guerre, doit être rétablie, fondée sur le seul salaire différé et assurant les remboursements à 100 %

En signant cet appel, nous faisons le serment de nous grouper pour faire valoir cette exigence en toute occasion et d’aider à rassembler les forces qui imposeront que soit rétablie la Sécurité sociale de 1945. »

Pour se procurer cet appel, s’adresser à :

 retoursecu45@gmail.com

 

Jean-François Chalot



37 réactions


  • Victor 6 janvier 09:48

    LA SECU N’EST PLUS LA NÔTRE
     
    mais celle des colons (faite pour la surponte des 9 soeurs à Coulibaly)
     
    « Le paradoxe, c’est qu’aujourd’hui ce sont les pauvres qui vont demander la fin de l’État-Providence » C. Guilluy
     
    Et les vieux 68ards libidineux écolos ne demandent qu’a crever vite pour ne pas polluer longtemps et améliorer définitivement leur bilan carbone

     
     


    • Le421 Le421 6 janvier 19:24

      @Victor
      Vous avez noté que personne ne vous réponds plus ?
      Si, moi bien sûr.
      Pour vous le rappeler.
      Les lecteurs et intervenants d’Agoravox ne sont pas forcément les idiots pour lesquels vous les prenez.

      fds.com, voilà un site où vous trouverez interlocuteur.
      (j’espère qu’il aura su lire !!  smiley )


    • @Le421
       
      Chalut !
       
       
      C’est une tautologie, le gogocho est crasse donc ne peut répondre.
       

       
      « En payant son tribu à la nature, la jouissance renonce à ce qui serait possible, comme la pitié renonce à transformer un tout. Tous deux contiennent donc un élément de résignation »
       
      La dialectique de la raison Adorno-Horkheimer


    • Le421 Le421 6 janvier 19:25

      @Fifi Brind_acier
      Bé putain !!

      Fifi.

      Si on vous enlève l’Europe, vous allez parler de quoi, en définitive ??


    • Le421 Le421 6 janvier 19:27

      @Le421
      28112 commentaires et 0 article.
      A force, vous nous saoulez !!

      Et l’UE, et l’UE, et l’UE...

      On va finir par faire comme pour certains.
      On va vous mettre « au frigo ».
      Ne plus répondre.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 janvier 22:10

      @Le421
      Essayez d’être un peu plus intelligent dans vos commentaires, vous allez perdre des électeurs pour Mélenchon si vous continuez à insulter les gens.


    • Le421 Le421 7 janvier 09:23

      @Fifi Brind_acier
      A quel moment je vous ai insulté ??
      De la part d’un modérateur, ce serait quand même incongu.

      Faites-moi un copier-coller des mots et je vous présenterais des excuses.

      C’est vrai.
      Si quelqu’un fait un article sur le mauvais goût des vinaigrettes industrielles, vous allez nous expliquer pendant des plombes que c’est à cause des normes européennes...


    • Le421 Le421 7 janvier 09:24

      @Le421
      incongRu, pardon...
      Clavier qui fourche !!  smiley


    • baldis30 7 janvier 18:13

      @Le421

       Non ! nous avons voté contre le traité de Lisbonne ! Des parlementaires se sont crus autorisés de passer outre notre avis ..... Donc c’est caduc ....

      Il n’y a pas à négocier même avec l’article 50, et là je suis en désaccord avec fifibrind’acier, on sort point barre ! Les autres auraient dû nous respecter ... ils ne l’on pas fait !

      Pour nos parlementaires félons .... le traitement de ceux qui votèrent les pleins pouvoirs .... avec sans hésiter la perte de nationalité rétroactivement ( je sais que ce dernier adverbe est dur !) 


  • Le Panda Le Panda 6 janvier 11:16

    Bonjour,

    L’état frappe dans tous les sens, la qualité de l’article parle de lui même de par sa qualité.

    Ce combat n’est loin d’être mineur, lorsque l’on constate la position des politique qui brique a présidence chacun pend un côté fuyant et revient sur ses propos en fonction des sondages c’est scandaleux. 

    La sécurité sociale est un des arguments essentiels que nous nous devons de défendre, mais la question que je me pose, la pétition évidemment je vais la signer, mais il faudra plus que cela face à la tourmente à laquelle les politiques pensent actuellement.

    Fred excellent article qui expose les faits avec réalisme.

    Le Panda

    Patrick Juan 


  • alain_àààé 6 janvier 14:32

    FIFI a te lire je me pose la question ?mais quand je vais prendre une carte UPR et quelles sont les avantages que j en tirerais mais vois tu FIFI je ne comprend pas pourquoi ton patron a été élu sur une liste de PASQUA c est ordure que j ai failli« abattre » avec ses gardes du corps qui ont"assassinné ma belle soeur parce qu elle avait sur mes ordres et du service secret que je dépendais infiltré les prostituées que PASQUA et ses copains mettaient sur les trottoirs.PENDANT15ans j ai couru aprés ce ministre et j apprend que ton patron était sur la méme liste cela me pose un cas de conscience car mon frére qui partait la semaine l as retrouvée avec des vers qui la mangeais et il est devenu fou mais et mort depuis lontemps je crois que cela a été un soulagement pour nous et lui


  • ZenZoe ZenZoe 6 janvier 14:42

    ...Sauf qu’on n’est plus en 1945 !
    Aujourd’hui les gens vont voir le pédiatre et le gynéco plutôt que le médecin, vont en cure thermale, changent de lunettes tous les ans, attendent des médicaments pour le moindre bobo ou petit coup de blues. Aujourd’hui (et là c’est tant mieux), les gens vivent bien plus longtemps et coûtent donc plus cher. Aujourd’hui (et encore tant mieux), les gens sont bien mieux soignés et peuvent être traités à vie pour des maladies qui ne se soignaient pas ou mal avant (SIDA, certains cancers et maladies génétiques, Alzheimer...). Aujourd’hui, personne ne semble plus capable de contrer les goinfreries et la corruption générée par les laboratoires pharmaceutiques et leur collusion avec les instances médicales... De même pour les assureurs privés...
    Exiger un retour à l’année 1945, oui, mais alors dans les mêmes conditions - et c’est impossible  !
    Mieux vaut imaginer d’autres solutions.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 janvier 08:19

      @ZenZoe
      Et c’est quoi vos solutions ?


    • ZenZoe ZenZoe 7 janvier 14:27

      @Fifi Brind_acier
      Malheureusement, le problème vient trop souvent des médecins prescipteurs. Les médecins sont quasiment intouchables, mais c’est pourtant d’eux que devrait venir une plus grande modération et un plus grand respect de notre système public de santé.


  • Spartacus Spartacus 6 janvier 17:47
    « Les exonérations patronales de cotisations sociales doivent être immédiatement annulées. »
    Un vrai fonctionnaire vous montre son indicible ignorance et son mépris pour les Smicards....

    Dramatique !
    Un salaire pour un employeur comprend « et » le salaire net « et » les charges salariales « et » les charges patronales.

    Les exonérations « patronales ou salariales » sont des réductions sur les bas salaires. 50% des Smicards son,t employés dans les TPE (entreprises de - de 10 salariés). Il n’y a moins de 4% des salariés payé au SMIC dans les multinationales...
    Enlever les baisses de charge ne ferait que faire virer indirectement en masse des petites structures du pays des milliers de personnes...
     


  • Le421 Le421 6 janvier 19:31

    Sauf erreur de ma part, il suffirait de transférer les versements de cotisation de mutuelles au régime général, de virer le RSI, et la sécu serait excédentaire et pourrait rembourser la plupart des soins à 100%.
    Faites le calcul.
    Regardez combien vous versez pour être remboursé 70% et combien pour 30% !!
    Vous allez en tomber de cul.
    C’est pas pour rien que De Castries a les pieds dans les starting-block avec Fillon.
    La sécu va s’appeler AXA dans peu de temps...


    • Le Panda Le Panda 6 janvier 20:44

      @Le421
      Bonsoir,

      le meilleur du pire n’est uniquement à ce stade, ayant fait une demande pour séjourner en Centre médicalisé spécialisé après « embolie pulmonaire » à trois reprises, mon cardiologue en compagnie de mon médecin traitant font une demande de prise en charge en VSL.

      Le centre acceptant de me recevoir, je reçois ce jour, UN REFUS cause : Vous pouvez saisir dans les deux mois à venir la commission de recours amiable, car vous avez la mer à proximité : Je vis dans le massif central.

      Déduction ou je suis complétement idiot et les spécialistes médicaux aussi, ou la sécurité sociale a dans ses bureaux que des personnes ne connaissant pas la France ou le courrier file dans « la caverne d’Ali-baba ».

      ======================

      Je suis désolé mais je suis toujours dans le même contexte technique avec AGV « aussi sourires » je ne reçois aucun message de réponse, depuis hier je leur ai écrit 6 fois et des réponses de battages en touches, je le constate et le déplore aussi.

      Alors si l’un de vous peut aussi les contacter cela me permettrai de soumettre mes articles, comme je le faisais en 2006, puis répondre sur le champ aux réponses qui sont faites à mes commentaires.

      Cordialement

      Le Panda

      Patrick Juan


    • Le421 Le421 7 janvier 09:33

      @Le Panda
      Certaines aberrations sont patentes et le lobbying n’y est pas pour rien.
      Il y a quelques années, j’étais en ALD et je nécessitait des transports à 110Km de chez moi.
      J’ai du me battre avec la sécu de Périgueux et fouiner dans la règlementation pour me faire transporter à (énormément !!) moins de frais avec mon véhicule perso et un ami qui conduisait.
      Suite à une mésaventure où le VSL s’est tout simplement « cassé » sans m’attendre, j’avais du rentrer en train 3H à peine après la salle de réveil suite à une AG !!(Libourne - Sarlat)
      Je pense qu’effectivement, certains roulent pour des groupes, dans ce cas, pour les VSL...


    • Le Panda Le Panda 7 janvier 11:46

      @Le421
      Oui cela permet de constater ce que je tente d’exprimer dans l’article que j’ai pu poster:ce matin ici

      MALADIES ORPHELINES

      Mais ce que vous expliquez ne m’étonne point étant en Invalidité et ALD depuis 1988, date à laquelle un « abruti » roulez en sens inverse sur l’autoroute et BLING !

      Mais le fait d’apporter des témoignages réels et vécus donnent plus de force à la puissance possible des articles..........

      Le Panda

       


  • soi même 6 janvier 22:16

    ...Sauf qu’on n’est plus en 1945 et il y a plus les 30 glorieuses, un peut de réalisme pragmatique vous ferais un plus grand bien Mr Charlot.


  • CHALOT CHALOT 6 janvier 23:39

    Cette remarque est soi-même déplacée car le trou de la sécu est essentiellement causé par le non paiement par des patrons des cotisations sociales et par les exonérations non compensées.


  • eric 6 janvier 23:58

    En dépenses, on serait en part de PIB en troisième position après les danois et les Hollandais.

    En soin, on aurait 40% des français ! Qui en serait parfois réduit à renoncer à se soigner pour des raisons de coût. Quand le Président des gauches parle de « sans dents », il fait montre d’une connaissance du réel assez rare dans son milieux.

    Donc des dépenses colossales, qui bénéficient à une petite majorité de classes moyennes et supérieure en délaissant les plus pauvres.

    C’est aux techniciens du secteur de nous dire comment faire, mais il est clair que ce système coûteux et assez injuste ne peut plus rester sans réforme.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 janvier 08:23

      @eric
      Ce qui est prévu c’est de privatiser la sécu au bénéfice des mutuelles.
      On voit ce que ça donne eux USA ! 47% des américains ne peuvent pas sortir 400 euros pour une visite aux urgences !


    • Le421 Le421 7 janvier 09:36

      @Fifi Brind_acier
      Entièrement d’accord.
      La venue de De Castries au futur gouvernement Fillon est là pour le rappeler...

      Voyez.
      Quand vous dites des choses sensées et pas azimutées, on se rejoint !!
      Sans rancune, je vous aime bien.
      Surtout en vidéo !!  smiley


    • baldis30 7 janvier 18:19

      @Fifi Brind_acier

      vous êtes vous rendu compte du bénéfice comptable qu’un malade de moins représente pour l’économie nationale ! Tout passe par les chiffres d’obscurs calculs énarchiques !


    • eric 8 janvier 00:47

      @Fifi Brind_acier
      Donc, si Mélenchon a raison, avec les 40% en France, cela veut dire qu’aujourd’hui,notre système est aussi dur aux pauvres que le système américain. La réforme est donc urgente. Ceux qui sont contre ont sans doute beaucoup à perdre et ne sont pas pressé de partager avec ceux qui en auraient besoin.


Réagir