Sylvain Rakotoarison

http://www.rakotoarison.eu


« Seul est éternel le devoir envers l'être humain comme tel. »

Citation de la philosophe Simone Weil tirée de son livre "L'Enracinement" (éd. Gallimard) publié en 1949 après sa mort.


« La contestation peut être vive, le jugement sévère, mais à condition de se tenir à un certain niveau intellectuel et moral qui n'en rend que plus percutants la contestation et le jugement. » (Étienne Borne)



 




  Le Président du 11 Janvier
François Hollande a su parler à tous les Français, afin de poursuivre l’esprit de la marche républicaine du 11 janvier 2015. Encore faut-il avoir des choses concrètes à leur proposer… Le Président de la République François Hollande a tenu sa cinquième conférence de presse très solennelle le jeudi 5 février 2015 à l’Élysée. La dernière grande intervention publique où il (...)
  Maux Doubs à l’UMP
Les mous du Doubs auraient-ils définitivement gagné face aux fermes sur les valeurs républicaines ? En tout cas, ce sera forcément une ligne différentielle pour le choix du candidat UMP à l’élection présidentielle. Le dimanche 1er février 2015 a eu lieu le premier tour de l’élection législative partielle dans la quatrième circonscription du Doubs pour remplacer Pierre (...)
  Fin de vie : la sédation profonde en question
Le gouvernement s’achemine vers une nouvelle loi sur la fin de vie fondée sur les conclusions du rapport Claeys-Leonetti qui sera discutée à partir de début mars 2015. Principale nouveauté, le droit à une sédation profonde que certains assimilent déjà à un acte d’euthanasie active. Présent sur tous les fronts, l’hyper-Premier Ministre Manuel Valls a prononcé le discours (...)
  Les incertaines directives anticipées
« La mort ravit tout sans pudeur. Un jour le monde entier accroîtra sa richesse. Il n’est rien de moins ignoré, Et, puisqu’il faut que je le dise, Rien où l’on soit moins bien préparé. » (La Fontaine, "La mort et le mourant") Dans les débats sur la fin de vie, revient souvent la notion de directives anticipées. Que sont-elles ? Comment vont-elles évoluer ? (...)
  2017 : le suspense reste entier !
Si Alain Juppé, Manuel Valls et François Bayrou sont les personnalités qui recueillent le plus de bonnes opinions, les trois premiers protagonistes de 2012 sont aujourd’hui encore ceux qui ont le plus de chance de "faire" 2017. L’émotion à la suite des attentats du 7 au 9 janvier 2015 semble s’être dissipée (sauf chez les proches des victimes, hélas) et la vie (...)
  L’impossible destin
La Marche pour la Vie a posé ce dimanche la question cruciale du devenir des personnes en très grande dépendance : leur maintien en vie relèverait-il désormais d’une "obstination déraisonnable" ? Ces derniers jours, l’actualité a remis ses projecteurs sur la situation douloureuse de Vincent Lambert. C’est un jeune homme (ancien infirmier) qui a eu un grave (...)
  Proposition Massonneau : euthanasie et suicide assisté
« Au crépuscule d’une vie d’ascète escarlapien, toute entière consacrée à soulager les souffrances des anciens du cours Simon, nominés pour les Sept d’Or, il avait découvert, après des nuits entières de veille au chevet des comateux du gratin, que ceux-ci ne souffraient plus dès qu’ils étaient morts. Partant de ce principe simple, il conçut l’idée révolutionnaire (...)
  Les amères bougies de Nicolas Sarkozy
Les marges de manœuvre du nouveau sexagénaire demeurent très restreintes, peut-être trop pour imaginer retrouver un jour …le Graal de la politique française. Après François Fillon, après Angela Merkel, après François Hollande et après Jean-Claude Juncker en 2014, l’ancien Président de la République et actuel président de l’UMP Nicolas Sarkozy fête son soixantième (...)
  L’Iran de Bani Sadr
Premier rescapé de la Révolution iranienne, Bani Sadr avait rêvé d’un Iran démocratique et libre… Il y a trente-cinq ans, le 25 janvier 1980, Abolhassan Bani Sadr fut élu premier Président de la République islamique d’Iran à l’âge de 46 ans. Il a pris ses fonctions le 4 février 1980 pour un mandat de quatre ans. Protégé du Guide suprême de la Révolution, (...)
  Najoua Arduini-Elatfani, citoyenne française …avant tout !
Résultat de la méritocratie républicaine malgré ses origines sociales très modestes et des conditions d’études peu aisées, elle s’est engagée avec ardeur pour en finir avec le communautarisme des banlieues mais aussi contre les mots des journalistes qui excluent et qui communautarisent tout autant. Le journaliste David Pujadas a encore une fois perdu une occasion de faire (...)

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ...

Version web