jeudi 9 février - par fatizo

« Chantons sous la pluie » (1952), de Gene Kelly et Stanley Donen. Le sommet de la comédie musicale

L’histoire :

1927 – Hollywood. Don Lockwood et Lina Lamont sont des stars du cinéma muet. Même s’ils paraissent très proches dans leurs films et en public, en réalité ils se détestent.

Alors que Don et Lina commencent le tournage de leur premier film parlant, « Le duelliste chevaleresque », les problèmes s’enchaînent : désynchronisation du son, la voix nasillarde de Lina qui ne colle pas du tout à son personnage,… Lors de la première, le film est un échec. Mais Cosmo, le meilleur ami de Don a la solution…..

Je me suis rendu il y a peu au cinéma pour regarder « La La Land », annoncé comme le film de l’année et comme le nouveau « Chantons sous la pluie ». Afin de me rendre compte si la comparaison tenait la route, ce wek-end, je me suis déplacé au Mac Mahon, voir le grand classique de 1952.

J’avais vu ce film il y a bien longtemps,à une époque ou j’étais bien trop jeune pour en saisir ses multiples qualités artistiques. C’est donc avec un œil nouveau que j’ai visionné cette oeuvre.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que le spectacle fut total.

Ce film est un enchantement, un réel sommet par son humour,ses chansons, ses chorégraphies.

On a du mal à croire que « Chantons sous la pluie » a été ignoré lors de la cérémonie des oscars de 1953 avec seulement 2 nominations(meilleure actrice pour un seconde rôle pour Jean Hagen et meilleure musique de film pour Lennie Hayton), pour aucune récompense.

Le film évoque avec brio et humour le passage du muet au parlant et les divers problèmes rencontrés par les studios face à ce qui était une véritable révolution artistique.

A cette époque on trouvait le parlant vulgaire et on se disait que cela ne marcherait jamais.

Ce fut aussi la fin de carrière pour de nombreux acteurs à cause de leur style ou de leur voix épouvantable, comme par exemple Lina Lamont dans le film.

La grande majorité des chansons de « Chantons sous la pluie » sont des reprises d’anciens films musicaux de la MGM composés par Arthur Freed et Nacio Herb Brown au début du cinéma parlant.

Par exemple, « Singin’ In The Rain » est apparue dans quatre films avant le film.

Seul « Moses » et « Make Em Laugh » sont considérés comme des chansons composées spécialement pour le film.

Debbie Reynolds, qui du apprendre à danser pour ce film, déclarera plus tard : « les choses les plus dures que j’ai eu à faire dans ma vie ont été d’accoucher et de faire Chantons sous la pluie. »

« Chantons sous la pluie » est un émerveillement permanent. On est étonné par la qualité des chansons, par le niveau exceptionnel des chorégraphies. L’humour et l’ironie présents en permanence apportent un vrai plus à cette comédie musicale.

Un conseil, si vous ou l’un de vos proches avaient un coup de blues, il suffit de visionner ce film et vous retrouverez de suite une pêche d’enfer.

Quant à la comparaison avec « La La Land », comme j’ai pu le lire dans certaines critiques.

Et bien il faut vraiment avoir perdu la mémoire pour oser la faire. Le film de Gene Kelly et Stanley Donen se situe réellement sur une autre planète.

Pour ceux qui ont la chance d’habiter Paris et qui auraient envie de voir, ou revoir, « Chantons sous la pluie », il est encore visible au « Mac Mahon » ce week-end.

http://www.cinemamacmahon.com/web/programme.html



9 réactions


  • Surya Surya 9 février 13:10

    Un film tordant en effet. Mais pas seulement tordant. Un véritable chef d’oeuvre. 


    C’était le temps où le cinéma américain savait encore faire rêver...

    Dans un tout autre style, je recommande « Charade », également de Stanley Donen, que j’adore (il se déroule à Paris dans les années 60) avec des répliques désormais culte :

    « You’re not gonna like it, Mrs Lambert : Carson Dyle HAD no brother... » 

    • fatizo fatizo 9 février 18:24

      Bonsoir Surya

      J’ai toujours pensé que Stanley Donen s’était inspiré de « La mort aux trousses » d’Hitchcock pour Charade.
      Et puis Audrey Hepburn. Rien que pour elle seule il faut voir ce film.
      https://www.youtube.com/watch?v=DXTLoQyijJ0

    • Surya Surya 9 février 21:24

      Bonsoir fatizo


      Il y a des scènes très hitchcockiennes en effet dans ce film, par exemple quand elle va reconnaître son mari à la morgue et que l’on voit la caméra filmer la tête du croque mort depuis l’intérieur du tiroir ;

      Et puis la présence de Cary Grant, qui était également l’acteur principal de La Mort aux Trousses, ne fait que renforcer cette impression. 

      Admirez également le mouvement de la caméra dans ce court extrait que j’adore (on l’aura compris...)

      Vous pouvez voir le film en entier sur cette vidéo.

      Audrey Hepburn est en effet magistrale dans ce film !

      Mais je devrais plutôt parler de Chantons sous la pluie, c’est le sujet de votre article.

    • fatizo fatizo 9 février 21:38

      @Surya
      Nous restons dans le domaine du cinéma, c’est l’essentiel.

      Et puis Audrey Hepburn a aussi joué dans des comédies musicales.

  • Mania35 Mania35 9 février 17:19

    « si vous ou l’un de vos proches avaient un coup de blues, il suffit de visionner ce film et vous retrouverez de suite une pêche d’enfer. »

    100% d’accord avec vous, ce film a toujours été, pour moi, un super remède à la déprime. Comment ne pas retrouver le moral en regardant « Make Em Laugh » ou « Good Morning ».
    Ce chef d’oeuvre de la comédie musicale est superbement joué, chanté et dansé par le trio Gene Kelly, Debbie Reynolds et le pétillant Donald O’Connor.

    • fatizo fatizo 9 février 18:26

      @Mania35

      Honnêtement, je ne pensais pas que ce film était si bon. 
      Si je devais faire mon top 10 cinéma, il y serait.

  • Richard Schneider Richard Schneider 9 février 17:39

    Merci Fatizo pour ce bel hommage à une des meilleurs comédies musicales du 7e art. Tout est parfait dans ce film. Qu pourrait oublier la performance de Gene Kelly chantant sous la puie !


    • fatizo fatizo 9 février 18:29

      @Richard Schneider
      En cherchant des infos pour ce billet, j’ai découvert que le jour ou il a tourné cette scène, il était malade et avait 39 de fièvre .


  • Pale Rider Pale Rider 21 mars 08:47

    Je découvre à l’instant votre article. Il se trouve que j’avais enregistré ce film à la télé. Et moi qui ne suis pas un fan de comédie musicale, j’ai été aussi ébloui que vous. Cyd Charisse est époustouflante de beauté et de talent.
    Je note avec amusement que vous avez anticipé mon article sur Chuck Berry en disant de ce film ce que je dis de Chuck Berry :
    Un conseil, si vous ou l’un de vos proches avaient un coup de blues, il suffit de visionner ce film et vous retrouverez de suite une pêche d’enfer.
    Merci pour votre article, donc. Amicalement. smiley


Réagir