lundi 6 février - par CHALOT

L’homme nu

« l’homme nu »

La dictature invisible du numérique

De Marc Dugain et de Christophe Labbé

Editions Robert Laffont Plon

197 pages

Avril 2016

 

Les Big Data, avaleurs de toutes les données disponibles sont tout puissants.

Ces géants du numérique qui envahissent jusqu’à notre intimité s’appellent Google, Apple, Amazon ou Facebook.

Ce sont des services du renseignement à qui rien n’échappe : ni nos relations, nos goûts, nos idées, nos choix.

C’est tout d’abord, l’apparition d’une pathologie sociale, reconnue au Japon mais présente dans de nombreux pays.

« Des adolescents ou de jeunes adultes qui restent cloitrés chez eux, connectés en permanence à leur ordinateur, et que l’on nomme les kikikomori, les « retranchés » »

Chacun dans sa bulle, chacun pour soi mais surveillé de très près par des annonceurs prêts à offrir ce qu’on attend.

On commence à nous épier, à anticiper nos demandes pour demain faire disparaître notre libre arbitre.

Les deux auteurs de ce livre nous font redécouvrir la naissance de l’informatique et remettent les pendules à l’heure :

Si des start-up sont nés dans des garages, il ne faut pas oublier que « le garage se trouve en fait sur un porte-avion ».

La collaboration entre l’appareil sécuritaire américain et les big data est total pour la défense d’intérêts réciproques.

Ces géants du numérique et du renseignement nous installent une société bien pire que celle du Big Brother.

Il existe une prise de contrôle de notre existence qui risque de nous transformer en hommes nus, sans choix réels, quasi programmés et sous une surveillance que passivement nous aurions acceptée, ignorant le mécanisme infernal qui nous enferme.

Le pire, tel qu’il est présenté dans certains films d’anticipation est certain, à moins que les hackers arrivent à semer de nombreux grains de sable et à réussir à grande échelle à trouver les bonnes techniques de l’autodéfense.

La bataille fait rage mais il y en a de plus puissants que d’autres.

« Les avantages proposés par les nouveaux maîtres du monde sont trop attrayants et la perte de liberté trop diffuse pour que l’individu souhaite s’y opposer, pour autant qu’il en ait les moyens. »

Rien n’est joué encore, même si nous sommes très mal partis avec cette mondialisation numérique, marchande du formatage.

Jean-François Chalot



5 réactions


  • clostra 6 février 13:29

    Oui il faut le dire ! la prise de conscience risque d’être terrible ! voire « biblique » mais sans issue !

    quelques antidotes du Libre

    FRAMASOFT https://framasoft.org (exemple « framadate ») ,

    OpenStreetMap http://www.openstreetmap.fr/ (remarquable issu du Big Data du ministère des finances, Libre, soumis bientôt à la loi française sur la protection des données personnelles, à suivre)

    Firefox Mozilla

    thunderbird

    et surtout, prévoir son propre Cloud pour le traitement strictement sous le contrôle de son propriétaire des applis exploitant des données issues de Big Data, associées à notre identité (exemple Cozy https://cozy.io/fr/about/)

    J’oubliais QWant comme moteur de recherche qui vient d’obtenir un financement de la Caisse des Dépôts et Consignation (Lilo n’est pas mal non plus, c’est un métamoteur qui anonymise les recherche et fait en même temps du « social crowfunding » - financement participatif)


  •  
     
    60% des ex-français se méfient d’un compatriote inconnu ....
     
    Plus de café, plus de place du village, plus de village, plus de pays, plus de peuple
     
    Que multiethnuqué le narcissique d’interBEnet ... la créature décadente de gogocho le mondialiste purineur ...
     
    « La convivialité fausse est la vertu gogochiste du Capital .... Tout véritable holisme est honni dans le mùultiethniquage bienheureux des nomades sans-frontièristes ... Fesses Boucs et InterBEnet sont l’ersatz de la vraie communauté, détruite par gogocho le purineur putasse du mondialisme. La libido et le spectacle assistés pour des assistés RUistes sans peuple ni pays.... Mais si tout est permis par Cohn le tripoté, c’est seulement avec la carte de crédit en €... »
    Soros le négrier mélenchonien


    • Louve Louve 7 février 00:44

      @La Baudruche négrière patronale verdie


      Excellent ! Le jour où le nid de couleuvres gauchiste comprendra que Soros est en effet issu de la gentille gogoche, les poules auront des dents et les cochons seront halal. 

  • alain_àààé 6 février 14:22

    je ne peu pas dire que l article est excellent ni ne devoile quoique se soit oui nous le savons depuis longtemps que nous sommes surveillé mais il suffit de continuer de vivre sa vie sans avoir toujours en téte que l on nous surveille il faut faire abstraction de cette surveillance moi c est ce que je fais méme lorsque je suis devenur agent de renseignement et méme lorsque ma niéce beau frere et neveu sont soit commissaire de police ou gendarmes ont a enquété sur leur famille dont moi entre autre


  • leperenoelestuneordure leperenoelestuneordure 8 février 18:50
    http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/07/35003-20170207ARTFIG00260-la-lente-agonie-de-l-extreme-gauche-francaise.php


    La lente

     agonie de l’extrême gauche française
    a l’auteur de l’article



    ça te fait pas peur que l’extrême gauche disparaisse pour de bon du paysage politique ?




Réagir