mercredi 12 avril - par Theothea.com

« La Passation » Présidentielle de Santini à Laugérias sous Les Feux de la Rampe

Sacré quatuor réuni pour la circonstance récurrente du désormais quinquennat républicain transposé allégrement sur les planches des Feux de la Rampe et constituant, de facto, un duo de personnalités, ô combien en prise avec l’actualité du suffrage universel !

 

JPEG - 52.7 ko
LA PASSATION
© LOT

 

Voici donc le magistral Pierre Santini, Président sortant sur le point de transmettre sa charge institutionnelle au génial et néanmoins respectable trublion Eric Laugérias, nouveau Président élu en un mois de mai forcément prometteur, sous la houlette scrutatrice et sarcastique d’Alain Sachs se mettant au service d’un auteur Christophe Mory, tellement passionné de Théâtre que celui-ci a osé, dans la vraie vie, miser l’ensemble de son patrimoine sur une librairie dédiée !

Bref, ces « quatre professionnels » sont suffisamment « allumés » par la cause du spectacle vivant pour prétendre nous fasciner avec celle de la politique d’autant plus quand celle-ci est sur le point de révéler le contenu de ces instants fantasmés où le « code nucléaire » serait transmis d’un ex-président à l’autre, sans que personne n’ait jamais pu en observer le relais et ainsi en témoigner de visu.

 

JPEG - 72 ko
LA PASSATION
© Theothea.com

 

Au sein du salon d’apparats Élyséen faisant office de bureau présidentiel et selon plusieurs rounds successifs dont un, bien entendu, d’observation, les deux grands « animaux » de L’État se toisent, se jaugent, s’évaluent à coups de petites phrases incisives, insidieuses, assassines comme si ce temps suspendu entre deux « règnes républicains » n’était que le sprint final entre deux orgueils tellement incommensurables qu’il leur faudrait, de surcroît, jouer la revanche cinq ans plus tard, toujours aussi assoiffés d’avoir le dernier « bon » mot imparable face à l’adversaire politique… jamais terrassé.

Et pourtant entre ces deux-là, comme partout dans le monde démocratique, se profile le devenir de millions de citoyens leur confiant un avenir incertain mais toujours plein de promesses qu’il leur faudra globalement décevoir avec le cynisme chevillé au costume de la fonction.

Aussi, entre la complicité de bon aloi de ceux qui connaissent et éprouvent la nature essentiellement symbolique de la Fonction suprême et, par ailleurs, la rivalité instinctive qui s’empare de cette émulation transitoire les dominant à leur insu mais à parts égales, ce cycle d’une double alternance entre deux hommes ayant atteint la suprématie du Pouvoir est en soi un moment de vie humaine, terriblement humaine car tellement compréhensible de tous puisqu’à la portée, en définitive, de chaque ambition… pourvu qu’elle soit simplement démesurée !

 

Photo 1 © LOT

Photos 2 & 3 © Theothea.com

 

LA PASSATION - ***. Theothea.com - de Christophe Mory - mise en scène Alain Sachs - avec Pierre Santini & Eric Laugérias - Théâtre Les Feux de La Rampe

 

 

JPEG - 63.4 ko
LA PASSATION
© Theothea.com

  




Réagir