lundi 20 février - par Theothea.com

« Le p’tit monde de Renaud » Enchantement indicible au Palais-Royal

Depuis l’avènement de « Mamma Mia » sur la scène de la Comédie musicale construite, de fait, autour d’une fiction romancée, elle-même induite par une sélection thématique appropriée de quelques-uns des tubes patrimoniaux des Bee Gees, le succès international de ce cocktail magique a essaimé sur la planète en suscitant multiples créativités à partir d’un concept associant une belle histoire à des chansons ayant acquis notoriété au hit-parade.

Notons, par exemple, la réussite francophone récente de « Résiste » bâtie sur ce même agencement artistique, intégrant, de plus, une part d'expérimentation vécue, en l’occurrence celle témoignant de l’union musicale et privée de France Gall & Michel Berger, tout en s’appuyant sur une interprétation délibérément subjective voire transgressive des chansons choisies.

JPEG - 73.2 ko
LE P’TIT MONDE DE RENAUD
© Anthony Klein

Si donc à l’été 2014, l’univers de Renaud, lui, débarquait au Festival d’Avignon off, c’est que la Troupe du Phénix, à la suite du triomphe emporté par son spectacle sur Brassens, souhaitait rééditer semblable engouement en se lançant corps et âme dans une nouvelle exhibition scénographique réunissant certaines des chansons fort populaires de l’artiste soixantenaire tout en les théâtralisant au point d’en faire autant de sketchs à part entière qui viendraient reconstituer une époque ou plus exactement trois à savoir les années 70, 80 et 2000.

Ainsi, en structurant ce canevas sociétal, les auteurs se donnaient-ils la chance d’approcher au plus près de la substantifique mœlle argotique qui fait la spécificité, le charme, la poésie uniques du fameux troubadour post-moderne.

Par la suite, lors de l’été 2015, tout ce « petit monde » prenait résidence parisienne à l’Alhambra où le show gagnait ses lettres de noblesse « tatatanesque » en même temps que sa dimension nationale de « biopic » décalé.

En effet, si ce happening, en forme de bande dessinée, ne peut être réduit à une biographie du chanteur, la vérité criante, ressentie à l’écoute de ses leitmotivs sourcés aux emblématiques « Baston, loubard, beauf, Mister Renard, gonzesse, en cloque, morgane de toi et autres bobos, HLM ou laisse béton... », transparaît avec une évidence comportementale à « décoiffer » tout langage châtié habitué aux lambris et dorures du Théâtre du Palais-Royal.

JPEG - 67.7 ko
LE P’TIT MONDE DE RENAUD
Guillaume Cramoisan & Diane Dassigny
© Anthony Klein

Il faut dire que les deux comédiennes (Diane Dassigny & Gaëlle Voukissa) et leurs quatre partenaires masculins (Bruno Gare, Jean-Luc Muscat, Patrice Rivet & Guillaume Cramoisan) adoptent avec une aisance et un parlé tellement confondants les dégaines et sabirs transcendés par le médium d’une mobylette ou d’une auto-tamponneuse indéfectibles que leurs multiples rôles labellisés aux appellations de Gérard Lambert, La Teigne, La Doudou, Pépette, Manu et autre Lucien semblent transformer la citrouille argotique en carrosse d’or académique sous la baguette féérique d’Elise Roche.

Évoquées, initiées, entonnées, plutôt que chantées in extenso, les rengaines rénaldiennes se sont prêtées à une réorchestration swing bon enfant où accordéon & claviers (Rodrigue Fernandes), batterie & percussions (Franck Camerlynck), guitare (Guillaume Aknine ou Mathilda Haynes) se font la part belle des guinguettes de sortie dans le grand monde du Musical.

JPEG - 60.6 ko
LE P’TIT MONDE DE RENAUD
Guillaume Cramoisan & Gaëlle Voukissa
© Anthony Klein

Attention Mesdames et Messieurs ! Moments d’anthologie où Gaëlle Voukissa se la joue Tina Turner emportée par la fougue sensuelle de son interprétation de « Mistral Gagnant » !…

Qu’on se le dise ! Le moment serait donc venu désormais en 2017 de faire la fête au Palais-Royal à jauge complète car la Troupe du Phénix y est à son apothéose de talents dédiés au point que celle-ci souhaite, pleine de ferveur, la présence prochaine de l’enchanteur à leur hommage… autrement dit Renaud lui-même que tous attendent en « personne », aux premiers rangs de l’orchestre, avec une hâte non feinte.

 

photos 1, 2 & 3 © Anthony Klein

photo 4 © Theothea.com
  

LE P'TIT MONDE DE RENAUD - **** Theothea.com - de Jean-François Fontanel, Elise Roche & Guillaume Cramoisan - mise en scène Elise Roche - avec Diane Dassigny, Gaëlle Voukissa, Bruno Gare, Jean-Luc Muscat, Patrice Rivet & Guillaume Cramoisan - Théâtre du Palais-Royal

JPEG - 76.7 ko
LE P’TIT MONDE DE RENAUD
© Theothea.com


3 réactions


  • Antoine 21 février 02:19

    Toujours navrant de voir nos contemporains s’extasier devant de la musique simplette, peut-être le reflet de leur cervelle et certainement celui de leur culture musicale...


    • Theothea.com Theothea.com 21 février 03:10

      Cher @Antoine ;

      Il s’agit ici de Théâtre musical.... autrement dit, il s’agit de THEATRE !... Et au Palais-Royal actuellement, cela est particulièrement réussi ! En effet, La troupe du Phénix vaut largement la découverte et donc davantage si addiction ! smiley

      JM / Theothea.com

        


  • Antoine 21 février 12:44

    Même avec des excuses...


Réagir