mercredi 4 mai 2016 - par CNAFAL

Non à la censure ! Le film « la sociologue et l’ourson » interdit de diffusion à Argenteuil

PNG

 

C’est intolérable et inacceptable !

Le documentaire « la sociologue et l’ourson » qui raconte avec beaucoup de pédagogie le vote de la loi du mariage pour tous, avec des peluches et des bouts de carton a été salué par les critiques et par ceux qui l’ont vu.

Ce documentaire, ainsi qu’un autre qui raconte l’accouchement en prison d’une palestinienne incarcérée en Israël, ont été déprogrammés du cinéma municipal, le Figuier Blanc d’Argenteuil, suite à une injonction du cabinet du Maire de cette ville.

C’est une remise en cause manifeste de la liberté de diffusion de films, pourtant légalement déclarés et autorisés à être projetés.

Le CNAFAL (Conseil National des Associations Familiales Laïques), qui parraine le court métrage « la sociologue et l’ourson » apporte tout son soutien à l’association, pour la défense du cinéma indépendant, des films d'auteurs et d'Art et Essai (ACDI) d'Argenteuil.
Cette interdiction est un précédent qui peut faire jurisprudence.

En effet, il suffira demain qu’une réalisation cinématographique ne plaise pas à un pouvoir politique, quel qu’il soit pour que sa projection soit interdite.

Il existe un cadre officiel de déclaration et d’autorisation de diffusion, toute immixtion dans la liberté de création et de diffusion a priori constitue à remettre en cause les bases mêmes des libertés démocratiques, d’expression dans notre pays.

Faut-il rappeler que des millions de Françaises, de Français et de résidents étrangers ont défilé en janvier 2015 pour défendre la liberté d'expression ?
 

Le CNAFAL soutient l’initiative de l’association des familles homoparentales (ADFH) de saisir le préfet du Val d’Oise.
Il demande la levée immédiate de l’interdiction de diffusion de ces films.



8 réactions


  • foufouille foufouille 4 mai 2016 14:20

    le cinéma appartient à la mairie.


  • Albert123 4 mai 2016 14:29

    « C’est une remise en cause manifeste de la liberté de diffusion de films »


    ça va les œillères sont épaisses et de bonne qualité apparemment.

    « Faut-il rappeler que des millions de Françaises, de Français et de résidents étrangers ont défilé en janvier 2015 pour défendre la liberté d’expression ? »

    ces millions là qui 2 jours plus tard n’ont rien eu à dire quand Dieudonné mbala s’est pris 6 mois avec sursis pour « je me sens charlie coulibaly » 

    ils n’ont absolument pas défendu la liberté d’expression. leur confort matériel de trous du cul et une politique néo con venant directement de Washington tout au plus.

  • ZenZoe ZenZoe 4 mai 2016 14:54

    Le film n’est pas interdit.
    Il ne sera pas diffusé AU CINEMA MUNICIPAL, nuance !!
    Le maire est dans son droit.
    Si des associations souhaitent sa diffusion, elle peuvent tout à fait louer une salle et le diffuser elles-mêmes. (bien sûr, dans ce cas-là, il faut louer la salle, ça revient plus cher).


  • non667 4 mai 2016 16:18

    àcnafal
    Faut-il rappeler que des millions de Françaises, de Français et de résidents étrangers ont défilé en janvier 2015 pour défendre la liberté d’expression ?

    et rien contre les lois « gayssot  » qui livrent notre pays a la propagande étrangère judéo américaine ? 


  • Le Sudiste Le Sudiste 4 mai 2016 20:54

    Ça pue le Charlie ici... je me tire...


  • COVADONGA722 COVADONGA722 4 mai 2016 22:19

    ben demandez un coup de main a P BERGE,vous savez l’ordure éduquée de gauche qui compare 

    la location du ventre des femmes avec la location des bras des travailleurs.
    Vous et cette saloperie bourgeoise êtes la preuve clinique 
    que l’on peut entrer en putréfaction de son vivant !


  • Allexandre 4 mai 2016 22:39

    @ l’auteur


    La dictature de la pensée, vous connaissez ? C’est ce qui se passe dans notre beau pays vendu par ses élites corrompues aux sionistes qui ne peuvent admettre quelque critique que ce soit de leur « nation bien-aimée », aux réac qui se croient revenus au temps du puritanisme bourgeois du XIX ème siècle et à toutes les ordures que compte la droite extrême, et dieu sait s’il cela pullule ces derniers temps. Les Français de bonne volonté doivent se lever contre cette dérive pestilentielle menée par une minorité agissante et puante de condescendance. L’Humanisme n’est pas mort et survivra à cette réaction d’un autre âge !!

    • Julien30 Julien30 5 mai 2016 09:41

      @Allexandre
      Ce sont les réacs en coopération avec les sionistes qui dirigent les medias et la dictature de la pensée ? Un maire qui refuse comme il en a le droit que ce film soit diffusé dans un cinéma municipal c’est la dictature ? Le mariage gay c’est une évolution en opposition avec cette dictature ? Faut vraiment que vous arrêtiez de vous occuper de sujets auxquels vous ne comprenez rien.


Réagir