wesson wesson 17 février 12:33

@bartneski
Bonjour, je précise en introduction que je soutient la FI et que ce sera mon vote. ... mais ...


Bricoler des sondages et les tordre pour leur faire dire ce qu’ils ne disent pas, c’est une erreur. Le principe c’est « garbage in, garbage out ». 

Sur les sondages traditionnels, le problème c’est la manière de collecter les réponses. Il n’y a plus aucun échange de personne à personne, mais juste un questionnaire à remplir, ce que fait souvent le sondé de manière contrainte (pour obtenir quelque chose genre cadeau ou bon d’achat ...). Sincérité de l’échantillon : 0.

Euromédiations la méthode - analyse du buzz - me parait finalement facile à fausser. Et sur les bons résultats relatifs de cette méthode, il faut les pondérer par le fait qu’ils se sont limités à trouver qui serait le 1er, mais se sont lourdement trompés sur les suivants (ils donnaient Copé à 8% pour la primaire de la droite par exemple).

Bref, tout cela ne vaut rien, et je crois qu’il est plus sage de ne pas en faire état du tout, ni sous leur forme brute, ni même empiriquement modifié à notre sauce.

Et puis quand même ça évite 2 écueils :
* On évite de se mentir sur sa force réelle
* On évite d’être déçu par un bon score seulement parce qu’il est moins élevé que prévu

Le 1er objectif est bien entendu d’avoir un président FI. Mais ça va être très compliqué. 
en 2ème objectif - enlever au PS son étiquette de gauche - ça par contre c’est réalisable, et ce sera très important, surtout pour les législatives.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe