Louve Louve 17 février 13:26

Encore un article qui encourage les émeutiers et les petites frappes qui crament les voitures. Culture éternelle de l’excuse pour les racailles.


« Les pauvres chéris, c’est pas leur faute, il faut les comprendre... » disent les ahuris du gauchisme en fin de parcours.

Au fait, n’avez-vous pas remarqué que la  presse d’état, qui a dressé le bûcher des quatre policiers de Bobigny, se fait silencieuse depuis quelques jours ? 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe