BA 20 mars 18:45

Dans l’hebdomadaire PARIS-MATCH, publié le 27 octobre 1951, page 18, le journaliste pose la question :

« Que pensez-vous de la fédération européenne ? »

Le général Eisenhower répond :

« Rien ne pourrait nous être plus agréable que d’apprendre que les Etats d’Europe occidentale ont décidé de réunir dans une ville d’Europe – disons à Luxembourg – des délégués responsables, avec mandat de rédiger l’acte constitutionnel de l’Europe, de désigner la capitale de l’Europe, etc. et qu’à partir du 1er janvier, l’Europe occidentale fonctionnera comme fédération. Aucune décision ne pourrait mieux nous aider dans la tâche que nous poursuivons. »

En 1951, les Etats-Unis avaient décidé de créer une fédération européenne.

Les Etats-Unis l’avaient rêvé, Jean Monnet a commencé à le faire.

A propos de Jean Monnet :

Concernant les participants aux réunions du Groupe de Bilderberg, Jean Monnet est sur la septième page, à la dernière ligne :

http://fr.scribd.com/doc/169385510/Bilderberg-Group-Portraits


Sur la 41ème page, à la première ligne, nous pouvons voir la photo d’un certain George C. McGhee.

George McGhee a servi comme ambassadeur américain en Turquie en 1952-1953, où il a soutenu sa candidature réussie à l’adhésion à l’OTAN.
George McGhee a joué un rôle dans les relations américaines avec la République du Congo et la République dominicaine au début des années 1960.
De Novembre 1961 à Avril 1963, il a occupé le poste de sous-secrétaire d’État aux affaires étrangères, sous l’administration Kennedy.
George McGhee a été nommé ambassadeur en Allemagne de l’Ouest de 1963 à 1968.

(Source : Wikipedia, version en langue anglaise)

https://en.wikipedia.org/wiki/George_C._McGhee


Une citation très importante :

« Je pense que vous pourriez dire, déclara un jour le diplomate américain George McGhee, que le traité de Rome, qui a créé le Marché commun, a été mûri pendant ces réunions de Bilderberg et aidé par le flot de nos discussions. »

Source :

« L’Europe sociale n’aura pas lieu », de François Denord et Antoine Schwartz, édition Raisons d’agir, page 40.

George McGhee avait le mérite de la franchise : le traité de Rome a été mûri pendant les réunions du groupe Bilderberg dans les années 1954 – 1955 – 1956.

Dès le début de la construction européenne, le traité de Rome était voulu par les Etats-Unis.

Le traité de Rome est l’oeuvre de grands banquiers, de grandes entreprises multinationales, de diplomates étatsuniens, et de militaires membres de l’OTAN.

Dès le début, la construction européenne était anti-populaire, anti-sociale, anti-démocratique.

Et ça continue encore aujourd’hui.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe