Ar zen Ar zen 21 mars 05:17

@alinea

Je répète, une deuxième fois, ce que j’ai déjà écrit ; 

Dans mon article, il s’agissait de mettre en avant les « prophéties apocalyptiques » que les médias dominants ont asséné tous azimuts pendant la période qui a précédé l’annonce du « Brexit ». Ces prévisions de malheur ne se sont pas produites.

Je ne parle donc pas de l’économie britannique en général, je parle de la santé de son économie avec un taux de chômage au plus bas depuis 1975 et un taux d’emploi au plus haut depuis 1975. C’est un constat. 

Je ne me positionne pas sur la répartition des richesses produites en Grande Bretagne, ni sur l’organisation sociale de ce pays. J’espère que c’est clair. Ce n’était pas le but de l’article. Il ne faut pas chercher à y trouver ce qui n’y figure pas. Cela pourrait faire l’objet, en effet, d’un autre article où l’on verrait la « City » à la manoeuvre. Mais il s’agit d’autre chose. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe