doctorix doctorix 20 mars 16:24

@Ar zen
Oui, le gros argument :

« En cas de défaut, la France se trouverait dans l’incapacité d’emprunter de nouveau sur les marchés. »
Mais quelle importance si on peut s’emprunter à soi-même à taux zéro ?
Quel intérêt d’aller payer des intérêts à d’autres si on maîtrise sa monnaie ?
J’ai besoin d’argent ?
J’imprime 100 francs et je me rembourse 10 francs par mois.
Au bout de dix ans je détruis le billet de 100 francs.
C’est pour ne pas avoir pu appliquer ce simple principe après la loi scélérate du traître Giscard en 1973 que nous avons aujourd’hui une dette de plus de deux mille milliards, après avoir pourtant déjà payé en intérets l’équivalent de cette dette.
Et que personne ne dise que l’économie est une chose trop compliquée pour qu’on la comprenne.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe