Harry Stotte Harry Stotte 20 mars 17:52

@Fergus

« Je ne cesse de le dire, et je le redis ici : c’est consternant !!! »


Il faudrait arrêter de considérer que la question de l’attitude face à l’Europe est secondaire, subalterne, contingente et subsidiaire. Il n’est pas possible d’avoir à l’Elysée un soumis à Juncker et à Matignon un rebelle à Juncker.

Hamon ferait la même fin piteuse et indigne que Tsipras. Il suffit d’un mot de Draghi pour que les queues apparaissent devant les distributeurs de billets.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe