Christian Labrune Christian Labrune 19 avril 11:35

à l’auteur,
Qui, mieux que Bachar el Assad pourrait dire la vérité sur cette affaire, puisqu’il est responsable de la politique Syrienne ? Beaucoup de journalistes sont incapables de faire correctement le travail, allant voir ici et là ce qui se raconte, et comme les témoignages ne concordent jamais tout à fait, celui qui veut s’informer reste toujours dans une certaine incertitude.
Un bon journaliste ne doit pas s’occuper de ce qui se raconte à propos d’un événement. Il doit aller aux source sûres et interroger ceux qui sont naturellement mandatés, du fait de leur fonction, pour dire la vérité vraie.
Si Bachar el Assad dit qu’il n’y a plus d’armes chimiques en Syrie, il faut le croire.
Au reste, je lui ai toujours fait confiance, aussi bien qu’à son papa qui fut un très grand démocrate. Je sais bien qu’il y a en France des journalistes assez téméraires pour oser induire le doute sur les déclarations du Président de la Syrie. Combien de temps tolèrera-t-on encore ces sortes de divagations ? Si on était en Turquie, les menteurs professionnels que sont ces sortes de journalistes seraient immédiatement mis hors d’état de nuire. La prison et bientôt la peine de mort, ça n’est tout de même pas fait pour les chiens, et la Vérité finira bien par triompher.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe