Christian Labrune Christian Labrune 19 avril 15:25

@xana

Comme en témoigne l’article dont on trouvera ci-dessous le lien, qui date de mai 2011, c’est-à-dire de l’époque des « printemps arabes », on verra que le gouvernement syrien a toujours été très démocratique, hostile à toute répression des mouvements populaires. Il y avait dans la Syrie d’alors comme partout, bien qu’elle fût déjà un pays très libre, une grande aspiration à plus de liberté encore, à laquelle le gouvernement s’était efforcé de répondre de la manière la plus favorable, avec tous les moyens militaires dont il disposait.
N’allons donc pas faire un méchant procès à Bachar el-Assad ! Tout ce qu’il a toujours pu faire, il l’a fait, et c’est vraiment dommage qu’on n’ai jamais eu en France un Président de la République aussi soucieux du bonheur des peuples et des libertés publiques.

Le premier article que j’aie trouvé par Google sur cette heureuse époque :
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/05/13/pourquoi-la-revolte-syrienne-se-demarque-t-elle-des-autres-revolutions-du-monde-arabe_1521674_3218.html


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe