Christian Labrune Christian Labrune 20 avril 13:34

@velosolex
Au point où j’en suis, je commence aussi à être plutôt fatigué du spectacle de tant de sottise béatement satisfaite. S’il était possible de quitter la terre pour une autre planète, je partirais sans regret.

Un de nos interlocuteurs ordinaires, mais que je ne vois pas sur cette page - et cela m’inquiète-, nous avait fait il y a deux ou trois mois une peinture vraiment édénique de la Corée du Nord. Je m’étais dit : je vais faire mes valises et partir m’installer là-bas. Au moins, je pourrai y jouir d’une plus grande liberté, je vivrai au milieu de gens moins naïfs, qui savent faire preuve d’esprit critique et ne croient pas, comme ici, ce que le premier charlatan venu leur raconte. Hélas, il semble qu’il ne faille même plus compter sur cette possibilité d’exil : ces sales fascistes américains brandissent déjà la menace nucléaire et envisagent de plus en plus férocement de détruire, par pur sadisme, le dernier paradis terrestre. Où aller, désormais ? Si c’est pour mourir, à quoi bon s’embêter à passer des heures dans un avion ? La Havane, peut-être, mais je n’ai déjà que trop tendance à abuser des cigares, et je ne pourrais probablement pas y survivre bien longtemps s’il faut en croire les images « neutres » que je vois déjà tous les jours sur les boîtes qui me sont vendues. On nous prédit une mort bien trop lente.

Resterait le Pont-Neuf ; c’est plus rapide, mais j’ai toujours été un très bon nageur, et l’eau est déjà moins froide qu’en janvier. Si vous voyez une autre solution, j’en serais preneur.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe