agent ananas agent ananas 19 avril 22:41

Après deux jours passé à la conférence sur la Syrie à l’Université de Syney, je peux affirmer que Bashar al Assad n’est pas coupable de cette attaque à l’arme chimique.
Quelle aurait été sa motivation, alors que son armée est sur le point de défaire les derniers djihadistes ? Si un bombardement à l’arme chimique avait eu lieu, il y aurait eu plus que 74 victimes et 500 blessés. Par ailleurs, l’armée syrienne ne possède plus d’armes chimiques, ayant été détruites par l’OPWC (l’agence onusienne de prohibition des armes chimiques), agence qui a reçu le prix nobel de la paix en 2015.
En tout cas ce fut un grand plaisir de constater qu’il y a encore une certaine liberté académique en Australie et que le débat sur la Syrie n’est pas censuré comme en France et que ce débat suscite un vif intérêt ... l’amphithéâtre était plein à craquer (150 personnes environs)
Et tant pis pour la longue promenade entre les plages de Bondi et Coogee ...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe