njama njama 20 avril 14:26

@JL
Quelles preuves a Ayrault qui’il détiendrait des preuves ?

Les mêmes qu’en 2013, c’est à dire aucune !

Attaque chimique en Syrie : ces preuves qui n’en sont pas

La note déclassifiée des renseignements français rendue publique par Matignon n’apporte aucun élément nouveau sur l’attaque chimique de la Ghouta.
Par Armin Arefi Publié le 03/09/2013

« Ce document * n’est pas une preuve, pas même un rapport brut des services de renseignement français », affirme au Point.fr Éric Denécé, directeur du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). « Il s’agit d’une synthèse gouvernementale de plusieurs papiers des services de renseignement afin de manipuler l’opinion et les parlementaires », estime le spécialiste. « 
 * http://www.diplomatie.gouv.fr/IMG/pdf/Syrie_Synthese_nationale_de_renseigne ment_declassifie_le_02_09_2013_cle01b7e8.pdf

 »Le contenu du rapport est décevant, car aucune information secret défense n’a en réalité été révélée« , souligne au Point.fr Olivier Lepick, spécialiste des armes chimiques à la Fondation pour la recherche stratégique. »On aurait aimé que l’État français publie les résultats d’analyses des échantillons biologiques recueillis.« 

 »Pour le général Vincent Desportes, professeur à HEC et Sciences Po et ancien directeur de l’École de guerre, la divulgation d’un tel rapport est un « acte politique » visant à légitimer la démarche interventionniste de François Hollande sur le dossier syrien."

http://www.lepoint.fr/monde/attaque-chimique-en-syrie-ces-preuves-qui-n-en-sont-pas-03-09-2013-1720723_24.php


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe