njama njama 21 avril 11:14

Au sujet du timing il y avait le même bogue en 2013

Bachar al-Assad dit : 
« Deuxièmement, selon les sources d’Al-Qaïda, l’attaque a eu lieu entre 6h et 6h30 du matin, alors que l’attaque syrienne a sur cette même zone a eu lieu vers midi, entre 11h30 et 12h. Ils parlent donc de deux événements différents. Aucun ordre n’a donc été donné de déclencher une attaque. »
 
« Mais encore une fois, cela ne correspond pas au timing de l’annonce, non seulement parce que seuls les terroristes l’ont annoncé le matin, mais aussi parce que leurs organes d’informations, et leurs pages sur Twitter et sur Internet ont annoncé l’attaque quelques heures avant l’attaque présumée, c’est-à-dire à 4h du matin. A 4h du matin ils ont annoncé qu’il y aurait une attaque chimique, et qu’il fallait s’y préparer. Comment pouvaient-ils le savoir ? »

J’ai retrouvé mon commentaire njama 24 août 2013 15:38 (les liens vers "quatre vidéos sont morts)

En outre, la véracité de la vidéo n’a pas pu être établie,...

A propos de ces vidéos, Al Hadath News - site tunisien d’actualités - a signalé très vite que les VIDÉOS postées sur YouTube par l’opposition ont été MISES EN LIGNE LE MARDI 20 AOÛT soit la veille des (« supposés » ) bombardements (chimiques) de l’AAS du 21 août (date donnée par AFP /REUTERS) qui auraient eu lieu la matin à l’aube.
voir copies d’écran dans l’article (en arabe) :
http://www.alhadathnews.net/archive...

Le Réseau Voltaire signale également cette anomalie parmi d’autres : Gaz sarin en Syrie : : nouvelle opération de propagande 22 août 2013
http://www.voltairenet.org/article179893.html

réponse obtenue d’une personne compétente en informatique :
---------------------------------------------------------------------------------
Les quatre vidéos ont bien été publiées le 21 août, mais très tôt, respectivement à 5h43, 6h47, 7h21 et 7h47 heure de Damas.

http://gdata.youtube.com/feeds/api/videos/fSvm8mDZyOY
http://gdata.youtube.com/feeds/api/videos/sZuYpsZZTlc
http://gdata.youtube.com/feeds/api/videos/6O-G9HQru_o
http://gdata.youtube.com/feeds/api/videos/_dVgO6LPKpk
----------------------------------------------------------------------------------------------------
Le « 20 août » que l’on voit sur YouTube doit correspondre au fuseau horaire américain (?) soit au compte de l’utilisateur YouTube ?

Des enfants à moitié nus à l’aube ? rassemblés à même le sol !!!
http://www.youtube.com/watch?v=fSvm8mDZyOY
Les « bombardements » ne devaient-ils pas les avoir surpris installés sagement dans leurs lits avec frères et soeurs ?
Que leur injecte-t-on à certains ?

Cette vidéo suivante ne dure que 24 secondes : http://www.youtube.com/watch?v=6O-G9HQru_o
On n’y voit qu’une seule personne (victime d’un malaise ?). Une preuve bien mince ...

Ici, si peu de temps après les (supposés) bombardements, des cadavres déjà rassemblés, soigneusement alignés, ET déjà emballés dans des linceuls ????
http://www.youtube.com/watch?v=_dVgO6LPKpk

le 23 Août 2013, l’heure du lever du jour à Damas (EEST+03:00) était à 06:02:33 et l’heure du coucher du soleil à 19:12:24. Autant dire que le soleil n’est pas au zénith, à l’aube la lumière est encore faible.

Voilà pour les explications du décalage horaire. et ce qui voudrait dire que ces vidéos auraient mises en ligne très vite, mais comme me disait un ami :
 " Il faut aussi compter le temps écoulé entre l heure exacte de l attaque puis le temps que les « scénaristes » se rendent sur place, puis premiers soins ou vérification de l état de santé de ces « pauvres » ou apporter des soins et les « arracher » des mains de leurs parents et familles endeuillées puis le transfert des corps, la dépose au sol, la prise des vidéos...tout cela pourrait prendre 3-4 ou 5 hrs de temps au moins... En plus , sur les photos, les habits sont impeccables, la couleur de la peau ne semble pas être altérée, aucune égratignure ni plaie ni bleu ni écoulement des orifices....c est intriguant tout ça...On dirait qu ils dorment tout bêtement ... "

sans oublier que ne sachant pas trop la teneur de la substance toxique, ... un minimum de prudence s’avérerait indispensable avant d’aller prodiguer (sans aucune protection) des soins peut-être inutiles.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe