Olivier Perriet Olivier Perriet 20 avril 18:38

Bonjour,

texte auquel je souscris à 100% :

les « souverainistes » sont dans une logique où chacun tire la couverture pour lui. Là est, pour le moment, le véritable échec du général de Gaulle :

voir des néo gaullistes ignorer le principe d’une élection à deux tours majoritaires - former une coalition majoritaire dans le pays - est pour le moins...surprenant.

Ceux-ci semblent nous dire « L’heure est grave, mais attendons encore 5 ans de plus ».

Marine Le Pen veut rattraper par la manche les identitaires tentés par Fillon, Dupont-Aignan veut récupérer l’électorat conservateur inquiet pour ses euros, Asselineau est ébloui par son propre reflet, et les non candidats se réservent prudemment pour l’avenir.

On n’est pas loin des étroits mousquetaires : ce texte a eu plus de chance que le précédent, mais il dit à peu près la même chose.

Et effectivement j’ai l’impression qu’il n’y a que Macron qui ait pigé le principe, et qui fait le boulot très « scolairement ».


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe