Claudec Claudec 21 avril 16:10

Autre lettre aux électeurs


Macron a encore beaucoup à apprendre avant de donner de la voix et Mélenchon se trompe, avec ceux qu’inspire une compassion dévoyée à l’égard d’une pauvreté dont ils font le terreau de leurs utopies et sur lesquels ils prospèrent eux-mêmes en faisant le jeu des pires extrémismes. Et ils trompent ceux qui les écoutent, à commencer par tous ceux qui s’assimilent démagogiquement aux défavorisés. Comment peuvent-ils tous ignorer que richesse et pauvreté existent fatalement l’une par l’autre et que de manière tout aussi incontournable, chacun d’entre nous est le riche ou le pauvre de plus riche ou de plus pauvre que soi ?

La démesure de certaines fortunes et les écarts de richesse qui en découlent et ne cessent de croître, résultent d’un enrichissement collectif qui n’a pas cessé d’augmenter depuis que l’homme existe, alimenté par l’industrie d’une population elle-même proliférante. Dans le même temps, la pauvreté – qui représente structurellement 70 % de cette population –, a continué d’occuper les niveaux les plus bas de la pyramide sociale, que l’homme habite depuis son sommet jusqu’à sa base, sans en laisser le moindre espace vacant.


(à suivre)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe