arthes arthes 21 avril 08:41

@PiXels
Oui, je fais des fautes, helas d ailleurs.


L empathie ...On en parle de plus en plus mais difficile de trouver des definitions qui ne laissent pas place a l ambiguite qui amene a penser qu il s agirait d une forme de compassion plus sophistiquee.

Pour la definition que vous me postez, je releve l ambiguite car « se mettre a la place de l autre » dans le langage courant implique forcement « tenter de ressentir ce que ressent l autre » mais sans se departir de ses propres valeurs morales et tout en restant influence par les sentiments qu il nous inspire comme attirance ou rejet, et tout en se laissant aller a la contagion emotionnelle , de mani ere a le vivre « comme si c etait sois meme »

Hors empathie n est pas compassion et je tenterai d expliquer la demarche ainsi : Je dois percevoir le moi intime de l autre jusqu a devenir ce moi intime lui meme, sans que mon propre moi ne vienne polluer la perception que j en ai, sans que je ramene ce que je percois de l autre a mes propres valeurs morales et en oubliant toute emotions.

Autrement dit : je vais etre l autre parce que ma pensee liberee de l emprise de mon ego (et de mes propres valeurs de jugement) va plonger en lui afin de ressentir la vie de son ame.

Dans la compassion je vais m identifier a l autre comme si j etais lui mais avec mes propres perceptions morales, en ramenant a moi meme .

En empathie, je vais , me mettre a la place de l autre avec ma seule pensee je vais ressentir son moi sans eprouver d identificatio n pas plus que d emotion, je vais laisse mon ego comme une depouille pour etre « l autre » jusque dans ce qy il peut ressentir lui meme.

Reste a savoir qui est « je » ...Car ce faisant, si ce n etait pas le « je » qui decidait de ce qu il faut jeter l ego et diriger sa pensee, alors je deviendrais un legume, un etre sans volonte...

Desolee, je digresse encore un peu, mais sur un theme qui me taraude car je pense qu a notre nouvelle ere, l humain va developper de plus en plus, et naturellement, des capacites de cette nature(empathique) qui s eveillent peu a peu en chacuns et que nous en sommes aux balbutiements.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe