Fergus Fergus 20 avril 17:24

Bonjour, Laurent

« Il mérite en tout cas d’apaiser ses intimes turbulences. »

Précisément, cet apaisement ne passe pas par une fonction de chef d’état qui serait constamment polluée par les rappels de ses multiples et si choquantes turpitudes.

En revanche, la campagne sarthoise - agrémentée de temps à autre d’une retraite réparatrice à l’abbaye de Solesme - se prête parfaitement à cette quiétude retrouvée.

Electeurs, donnons cette chance à Fillon de retrouver la paix : ne votons pas pour lui ! smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe