JDCONSEIL 20 avril 18:04

La fragilité de l’âme humaine est insondable... Mais « je ne vous demande pas de m’aimer » ne manque pas d’interpeller. Car quel humain « normal » peut prétendre qu’il ne veut pas être aimé ? Sinon ceux qui se suffisent à eux-mêmes, les narcissistes, psychologiquement inquiétant, non ? Tel qu’il m’apparait cet homme on dirait une grenade dégoupillée.

A moins que ce ne soit qu’astuce de communicants qui voyaient bien qu’il fallait recentrer le débat sur le programme pour éviter de parler de l’homme. Ce faisant, comme beaucoup d’autres d’ailleurs, il s’éloigne de l’esprit gaullien de l’élection présidentielle de la 5éme république qui se veut avant tout être une rencontre entre un homme ou une femme et ses concitoyens.

Moi je n’ai pas envie de ne pas aimer celui ou celle pour qui je voterai ! . 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe