leypanou 20 avril 15:33

Si Hamon, le candidat trahi par le PS, avait joué le jeu de l’union, le score de Mélenchon aurait été plus élevé encore : s’il n’avait pas proposé d’imposer les expatriés aussi -plus de 1 million d’électeurs potentiels-, s’il n’avait pas proposé de démanteler les centrales nucléaires, s’il n’avait pas dit que « les 250 millions de réfugiés climatiques selon l’ONU, il faut se les partager ».

Bref, un programme très intéressant mais avec quelques failles, surtout en politique étrangère : l’électeur jugera.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe