Christian Labrune Christian Labrune 21 avril 17:31

@Descartes
S’il pouvait lire vos élucubrations, le pauvre René Descartes se retournerait dans sa tombe. Ce grand penseur ne méritait pas que vous traîniez son nom dans une telle fange. Puisque vous tenez à vous dissimuler derrière un pseudonyme, vous pourriez en choisir un qui fût plus en rapport avec votre « philosophie ». Si on songe à la fin des années 30, on n’a que l’embarras du choix : Chamberlain, par exemple. Ou, mieux encore : Marcel Déat.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe