Cateaufoncel 12 août 19:13

« …il faudrait admettre que l’homme, les hommes, ne sont pas libres, ce qui serait absurde. »

Tant que, par définition, nous n’aurons pas conscience de notre inconscient, la liberté ne sera qu’une illusion, et nous n’aurons jamais conscience de notre inconscient.

Trotski l’avait compris, alors, étant de gauche et pas plus avare d’idioties que ses camarades ou ex-camarades, il nous renvoyait à un chimérique surhomme ultérieur :

« L’homme (devenu libre) s’efforcera de commander à ses propres sentiments, d’élever ses instincts à la hauteur du conscient et de les rendre transparents, de diriger sa volonté dans les ténèbres de l’inconscient. Par là, il se haussera à un niveau plus élevé et créera un type biologique et social supérieur, un surhomme, si vous voulez. »


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe