SEPH 17 mai 13:51

@oncle archibald

Je ne fait pas de ratio dette/PIB qui ne veut rien dire, mais un ratio Dépenses de l’État/PIB.

Il est normal, plus le pays est riche ( accroissement du PIB. ) plus il est en mesure de dépenser pour des investissements, pour la recherche, pour construire de nouvelles facultés, pou faire des infra-structures nouvelles,........ Ne pas investir serait une erreur économique et le pays s’appauvrirait.

Les dépenses de l’État français ont en fait régressé en proportion du PIB depuis les années 1980.

Ainsi, en 1985, les dépenses de l’État représentaient 24,8 % du PIB. En 1990, la proportion était de 22,2 %, et de 22,5 % en 2000. Et en 2012, elles redescendent à 21,6 % du PIB. Elles sont restées au même niveau en 2014. La part des dépenses de l’État dans le PIB français a donc baissé de trois points en trente ans.

Si le ratio Dépenses de l’État/PIB reste contant ou baisse ce qui a été le cas, cela n’engage pas le pays à faire des dettes. D’ailleurs pendant toute une période la dette ne c’est pas envolée : il a fallu des intérêts excessifs pour que la dette de plus en lourd dans le budget de l’Etat français.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe