François Vesin François Vesin 19 mai 19:36

Nous touchons enfin à l’essentiel,

là où le réel a lieu, où l’on fait corps
dans le respect et l’écoute de l’Autre.

Depuis « les Lumières », il reste une flamme
vacillante qu’entretiennent les affranchis,
un souffle révolutionnaire qui réchauffe.

Merci Nabum 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe