OMAR 16 juillet 18:58

Omar9

Salut @hugo :" Poser la question de confiance à une assemblée de surfistes portés par une vague d’obligés, ne peut se substituer à une question de conscience posée au Peuple de France, dont une majorité s’est abstenue de se prononcer lors d’une mascarade électorale.".

Je ne suis pas allé jusqu’au bout de votre article, non pas par dédain ou constatant quelques mensonges ou inepties.
Mais parce que vous avez tout résumé dans votre introduction.
Alors, de quoi Macron est-il coupable si le peuple lui a offert le pouvoir ?
Nous avons toujours le chef qu’on mérite....


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe