Destouches_ 14 juillet 11:25

Je suis ingénieur au CNRS depuis 6 ans, dans un domaine de pointe. Après trente années de rigueur, le résultat est misérable.

Quand nous développons un dispositif innovant voire fondamental pour notre industrie stratégique, il n’y a plus de fric. Pas les moyens d’avoir un caisse à outil ou le moindre détecteur. C’est une honte. J’ai honte de travailler pour un pays qui GASPILLE ses ressources par l’action de ploutocrates analphabètes et bouffis d’orgueil. Nos cerveaux crèvent la gueule ouverte, l’industrie a été liquidée...

J’abandonne la recherche et l’industrie.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe